coverage_wsop2012_3
wsop_2012_resultats2
wpt_national_mazagan
Thursday 12 July
EPT Deauville 2012
Rat des champs rat Deauville
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 11:27


Il y a un an, la ville de Deauville se faisait dératiser par Lucien Cohen. 891 joueurs au total s'étaient présentés avec des idées de gloire et de richesse, mais tous durent laisser le plus grand nettoyeur de gros rongeurs empocher la somme alléchante de 880 000€. Cohen portait alors avec fierté le drapeau officiel des livetards, rendant à la ville de Deauville le charme qui faisait le sien, celui de voir un random complet triompher sur un field énorme.

Cette année "Lulu" revient avec l'ambition de faire un "back-to-back". Personne n'a jamais réussi à remporter deux EPT, mais Lucien Cohen est persuadé de pouvoir y arriver. Dans une interview accordée à nos confrères de livepoker, Lucien parle de lui comme quelqu'un qui "vend une image de rêve au niveau amateur". Si toi aussi ami lecteur amateur tu te prends pour Lucien Cohen, tu peux nous écrire... Il explique également que son vrai objectif "c’est de gagner. C’est presque un loto, mais pourquoi pas."

Mais tout à fait, pourquoi pas. Et pourquoi pas Théo de la Maison du Bluff aussi ? Bref, le bingo géant qui nous attend aujourd'hui devrait être composé d'un mélange de joueurs amateurs Français, qualifiés ou très riches, de pros, de Suédois, d'Américains... une bonne tambouille qui devrait nourrir les couvreurs du monde entier qui se sont déplacés dans la campagne Française au bord de la Manche.

Comme chaque EPT, les joueurs partiront avec 30 000 jetons, sur des niveaux d'une heure (puis de 75 minutes lors du day2). C'est un véritable marathon qui va être donné à 12h.

Mais alors, comment se motiver pour aujourd'hui ? Quel sera le but de chaque joueur ? Tentative de réponse :

- Se qualifier pour le day2 par exemple, c'est pas mal
- Monter un stack
- Prendre ses marques puis la confiance
- Se faire remarquer
- Buster Lucien Cohen
- Etre pris en photo par Jules Pochy
- Buster Théo de la Maison du Bluff
- Tester les magnifiques masseuses de l'EPT (ah non, en France c'est interdit, c'est vrai)

Bref, à partir de midi, tous auront huit ou neuf niveaux pour accomplir chacun de ces objectifs, et évidemment, Jules et moi-même seront au taquet toute la journée pour vous faire vivre au mieux ce coverage. Deauville édition 2012, c'est parti, shuffle up and deal !

cohen_trophee
Qui détrônera Lulu cette année ?



 
A vos marquez, prêt... shippez !
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 12:38


Avec 21 minutes de retard très précisément, le shuffle and deal du day1A l'EPT Deauville a été donné par les membres du staff Barrière Poker, hôte de l'évènement. Impossible de vous parler poker maintenant forcément, on s'est contenté de faire un tour des tables directement.

J'ai déjà hâte de vous raconter des coups d'anthologies entre Cathy "delaMaisonduBluff2" Serrat et Jonathan Duhamel, le champion du monde 2010, vu qu'ils sont assis côte à côte (Duhamel a la position), hâte de m'intéresser également à la table qui réunit Victor "Choop" Choupeaux, Léo "Gastounet" Laslandes et Steven "Gloub94" Moreau (qui a terminé 3e du Sunday Special sur Pokerstars.fr hier, pour un gain de 18 000€, pas mal pour se mettre en confiance).

On posera nos yeux partout, du moins on essaiera, on suivra les amis de MIP, comme Michel Leigborin assis à côté de Flavien "Gerardu74" Guenan, ou encore Oliver Baylé, qualifié pour cet évènement sur PS, à la table de Ludovic "Dreamz" Heinry (vainqueur de deux FCOOP en novembre dernier). On suivra la progression de notre beau gosse de service Pedro Canali, assis en face de Kara Scott.

Julien "Garrincho" Claudepierre et Anthony "Nartoof" Hnatow, deux des finalistes de l'an dernier, sont également en lice dans ce day1 A. Si "Garrincho" est serein et ne ressent pas plus que cela la nostalgie de l'an dernier, "Nartoof" était plus dans l'ambiance de 2011 : même chambre d'hôtel, même excitation, même frissons dans le dos... Anthony est prêt à refaire l'exploit de se glisser en table finale. Et cette fois-ci, hors de question de spew...

miammiam
"Shuffle up and deal, et que le meilleur ramasse tous ces jetons !"



 
Léo ce dingo
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 13:50


Quoi de mieux pour un couvreur que de chatter un pot avec une cave de base au milieu de la table dès le niveau 2 ? C'est un peu ce qu'il vient de passer à la table de Léonard "Léoledingo" Truche.

Arrivé avec presque une heure de retard, Léo a déja disputé un coup énorme. En middle position, il relance à 325 sur les blindes 75/150. C'est payé par Philippe Narboni à sa gauche et deux autres joueurs.

C'est sur le flop que l'action va gentiment mais surement s'emballer : c-bet de Léo à 525, relancé par Philippe Narboni à 1 250. Les deux autres joueurs ont déjà abandonné ce coup, lorsque Léo décide d'en remettre une petite couche, à hauteur de 2 825. Mais dans ce combat de coq, c'est Philippe Narboni qui veut avoir le dernier mot et renvoie une cartouche de 6 250. C'est payé dans la seconde par Léo.

La turn est un qui fait désormais rentrer la flush. Check, check.

Lorsque le tombe à la rivière, Léo pose alors 9 500 devant lui. Grosse réfléxion chez Philippe Narboni, qui parait tout de même plus embêté qu'autre chose sur ce coup. Il effectuera tout de même un joli "fuck call" comme dirait mon collègue Harper, pour découvrir que Léo retourne pour flush max. Narboni aurait trouvé un brelan de 5 sur ce flop selon toute vraisemblance.

Après ce coup, Léo passe déjà à 45 000. Pour Philippe Narboni, c'est un retour à la case départ, lui qui avait pourtant pris un excellent départ en destackant de moitié un adversaire qui n'a pas voulu abandonner ses as...

A cette table également se trouve Anthony "Nartoof" Hnatow qui n'a pas encore bougé.

truche_narboni
Léo 1- Narboni 0



 
Ça monte, ça spew, il y a un peu de tout
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 14:58


Déja deux niveaux écoulées, une pause où environ 350 cigarettes sont parties en fumée dans le ciel bleu, et quelques tapis qui ont déjà bien bougé.

Anthony "Nartoof" Hnatow indiquait sur son facebook qu'il pointait à 51 000 au premier break. A contrario, je suis passé à la table de Victor "Choup" Choupeaux qui n'avait plus que 10 700 devant lui. "Choop" qui a l'air un peu tilt n'a pas voulu m'expliquer ce qu'il s'était passé, mais Steven Moreau à sa table a pris le temps de m'indiquer qu'il s'agissait d'un mélange de spew et de setup. "Choop" s'est notamment retrouvé dans une situtation de set over set, avec 55 en main sur A95... son adversaire détenait AA.

Sinon j'ai retrouvé Christophe "Elsagio" Lesage, notre "champion de France" 2011, à la table d'Arnaud Mattern. Avec un joli stack de 52 000 déjà. "Elsagio" a d'abord craqué deux as chez son voisin avec une paire de 4 qui a trouvé un 4 sur le flop. Puis il a réussi à faire flush backdoor avec 3 et 4 de carreaux contre Arnaud Mattern...

Justement, au moment où "Elsagio" me raconte tout cela, Mattern se retrouve impliqué dans un coup. En late position, il relance à 450 avant de se faire 3-bet par la grosse blinde à 1 450. Payé par le Français et les deux joueurs découvrent un flop .

"Frenchkiss" va call le c-bet à 1 500 de son adversaire (qui porte une jolie cravate avec des coeurs dessus), avant de se faire check/call à hauteur de 3 250 sur la turn . Lorsque la rivière tombe, Arnaud Mattern va rapidement miser 7 250 suite au check de son adversaire. Celui-ci call/muck à la vue de la main du Français : pour brelan floppé. Résultats des courses, le Français revient dans la partie avec un stack tout neuf de 39 000.

arnaud_mattern
Arnaud Mattern, toujours en train de faire le show juste quand on arrive à sa table, forcément !

Le tableau d'affichage indique que 351 joueurs sont pour le moment inscrit dans ce Main Event, et qu'il ne reste déjà plus que 342 joueurs.

Les blindes sont à 100/200.



 
Champion du monde contre Championne du bluff
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 15:44


C'est la magie de Deauville : vous regardez une table, vous apercevez Jonathan Duhamel, champion du monde WSOP en 2010, après avoir battu un field de plus de 7 300 joueurs et remporté près de 9 millions de dollars. Vous jetez un coup d'oeil à sa voisine d'à côté et vous tombez sur Cathy Serrat, runner up de... la Maison du Bluff, émission de télé-réalité sur le poker, qui a gagné un contrat de 30 000€.

Sur le coup, ça fait un peu bizzare soyons honnête. Mais rendons hommage à Cathy, elle faisait clairement partie des joueurs les moins mauvais de cette maison du bluff. Et le champion du monde, il en pense quoi lui ?

"Elle n'est pas mauvaise. Elle fait des erreurs, mais elle s'en sort bien. Je la 3-bet beaucoup quand même parce que c'est elle... Mais j'ai joué un seul coup contre elle à fond... et je l'ai perdu ! Elle m'a relancé en bataille de blindes, et j'ai défendu avec 10 et 6 offsuit. J'ai payé son c-bet sur le flop J-10-9, j'ai encore payé lorsqu'elle a misé demi pot sur la turn 10, qui me faisait brelan, et sur la rivière Q, une des pires cartes, elle mise tout petit. Je sais que j'ai perdu ici, parce qu'elle a souvent un roi... mais j'ai payé quand même. Elle m'a retourné K5. Bien joué..."

Le Canadien me raconte par la suite qu'il a d'ailleurs trouvé très sympa ce concept de la Maison du Bluff, et qu'il espère bien voir cette émission débarquer au Québec. Affaire à suivre.

jonathan_duhamel cathy_serrat
Jonathan Duhamel garde un oeil sur Cathy Serrat... Duo inédit, c'est aussi ça Deauville



 
OMG cette livraison
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 15:53


La team PMU n'est pas très représentée dans ce day1A. Pour le moment, hormis Clément "OhMyGuru" Beauvois, je n'ai aperçu aucun autre membre du team.

Et comme par hasard, au moment où je décide de me poser 30 secondes devant la table de Clément, il relance. 550 en milieu de parole. Tout le monde fold, jusqu'au joueur en petite blinde qui décide de le 3-bet à 1 650. Il s'agit d'un joueur qui a déjà près de 70 000 devant lui. Clément paie, pas vraiment envie de se laisser marcher dessus, avec... .

Sur le flop , le Français paye le c-bet à 2 025 de son adversaire. Les deux joueurs checkent la turn et sur la rivière que l'action va devenir assez étrange : check du joueur en small blinde et Clément en profite pour poser 7 000 derrière la ligne, avec l'apparition de ce 4 qui lui offre brelan. Son adversaire va alors prendre deux bonnes minutes de réflexion ... avant de relancer à 15 000. Si quelqu'un comprend la line de ce monsieur, merci de nous écrire.

Clément souffle un bon coup, et paie pour voir chez son adversaire... . Grâce à ce coup, voila "OhMyGuru" bien lancé dans cet EPT avec 53 000 devant lui.

 

 



 
Kara, ce spot magnifique
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 16:01


Tout proche du rail, une table intéresse pas mal de curieux. Et pour cause, on y retrouve la charmante Kara Scott. L'Américaine, qui a tiré la tronche pour la dernière fois en 1995, est déjà assise derrière un stack de 65 000.

Ce beau gosse de Pedro Canali assis à sa table (toujours dans les bons coups lui), nous précise qu'elle "joue bien et a eu du jeu". Il nous a aussi dit que Fabrice Gouget, à la même table, a essayé de la bluffer alors qu'elle avait trouvé brelan. Si en plus chacun s'amuse à lui donner un peu de son stack...

kara_smile
Comment résister à Kara Scott, honnêtement ?


Sinon, on a appris les éliminations de Victor Choupeaux ("il a spew !", m'indiquait "Gastounet" à sa table) qui n'aura pas duré plus de trois niveaux (c'était son objectif affiché) et Constant Rijkenberg, qui avait déjà l'air saoulé quand je suis passé près de sa table tout à l'heure. Giuseppe Zarbo a également déjà disparu, tout comme le belge Pierre Neuville, pourtant habitué à faire des deepruns dans tout les EPT (11 places payées dans sa carrière).

table_sharks
"Gloub94" au premier plan, Pierre Deville, "Gastounet" et "Choop" (en rouge)

Il reste 327 joueurs sur les 343 joueurs de départ. Blindes 100/200.



 
Pedro doit maintenant se canaliser
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 17:27


Pedro Canali, toujours installé à la table de Kara Scott, nous interpelle pour nous raconter un coup ! Chouette un Français qui a le smile pour nous raconter un beau coup.

Pedro nous raconte qu'un joueur UTG+2 décide de relancer à 725. Muni de , Pedro 3-bet à 2 000. C'est payé par le monsieur, bien motivé à suckout le Français hors pos.

Sur le flop , le Français voit son adversaire tapoter la table. Il en profite donc pour miser 1 800 : "Je mise plus petit que ma relance préflop pour l'inciter à me relancer". Bingo, le plan du joueur Barrière Poker fonctionne à merveille puisque son adversaire cherck/raise à 5 500. Pedro paie.

Sur la turn , son adversaire mise 13 000, avec 10 000 derrière : "Je paie dans l'optique de payer son tapis à la rivière", précise Pedro.

Et justement, son adversaire fait tapis sur la rivière . Payé par le Français. Son adversaire retourne alors... pour une paire au flop transformée en flush backdoor...

Après ce coup, Pedro Canali tombe à 8 500, et va devoir prier et toucher des bonnes cartes pour remonter ! Mais bon, il garde le sourire...

pedro_canali
Pedro n'a plus qu'à contempler Kara Scott en face de lui pour se remonter le moral...



 
Céline Bust
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 17:37


Un twitter vient de tomber. Pas notre préféré de la journée : Céline "TheB" Bastian vient de se faire éliminer de cet EPT. Un peu trop tôt à notre goût.

Elle perd un pot à 45 000 avec KK contre AK chez son adversaire qui trouve un A sur la turn... C'est nul ce jeu, non ?

celine
Céline Bastian a perdu son sourire... et nous aussi

293 joueurs restants sur les 339 joueurs de départ.
Blindes 150/300, ante 25. Moyenne à 34 000



 
Lunderground six pieds sous terre
EPT Deauville 2012
Par Steven Liardeaux   
Mardi, 31 Janvier 2012 17:55


Mikael Rotman est un nom qui ne vous dit peut-être pas grand chose. Son pseudo est en fait beaucoup plus parlant : "Lunderground".

Ce joueur a terminé premier du TLB (Tournament Leader Board) de Pokerstars.fr. Il s'agit d'un classement aux points des joueurs qui ont réalisé le plus de performances durant une seule année sur la room. Le vainqueur de ce classement remportait 3 packages pour disputer les EPT de son choix. Deauville fut son premier choix.

Motivé après avoir vu son pote Aubin "Kzouls31" Cazals terminer deuxième du 5 000€ des EFOP, Mikael avait forcément envie de bien faire pour le deuxième EPT de sa carrière.

Malheureusement pour lui, rien ne s'est passé comme prévu. Mais alors rien du tout. Et au début du 5e niveau, il se retrouve déjà éliminé. Il m'explique avoir notamment perdu AK contre AA sur un flop K high, puis flush over flush, avant de finalement envoyer ses 15 dernières BB avec A-10, pour se faire payer par QQ.

Bref, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. "Bonne ambiance quand même, mais forcément j'aurais préféré jouer un peu plus longtemps... Tant pis, il me reste deux EPT à jouer. Je pense que j'irais à Campione en Italie, puis je vais peut-être me garder un package pour l'année prochaine".

En tous les cas, si vous croisez "Lunderground" à votre table, méfiez vous...



 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 12