samedi 27 novembre

Home > News > Industrie > Cadet : Stars On Fire
 

Cadet : Stars On Fire

Industrie
Mardi, 23 Novembre 2010 12:37

Lundi au Cercle Cadet se déroulait le tournoi Stars on Fire. Un tournoi people à 150 euros de buy-in qui a été une réussite. 234 joueurs ont finalement participé pour un prizepool final de 31 590 euros. Michel Boujenah, Toifilou Maoulida (finalement 15e), Alain Bouzigues, Pascal Sellem, Jean-Pierre et Benjamin Castaldi, Frédérique Bel, Laurent Baffie, Tomer Sisley, Alexandre Delperrier, Philippe Candeloro, Tex, Tunisiano, Samuel Le Bihan, Bruno Solo, Laurent Baffie, Roschdy Zem et Moundir, qui a pris une pénalité pour avoir trop montré sa joie, étaient de la partie. Ils avaient un bounty sur leur tête d'une valeur de 100 euros. Barbara Martinez, Yves Hallague, Sabrina Derdar, Elsa Bargiarelli, Nicolas Villemin ou encore Karine Nogueira (finalement 10e) étaient là pour remonter le niveau côté poker.

C'est pourtant Michel Boujenah qui a étonné en terminant deuxième de l'événement. Au petit matin, Nicolas Delval s'est imposé devant l'acteur après la conclusion d'un deal. Il remporte officiellement 7300 euros. Frederic Heuga complète le podium. Michel Boujenah a demandé à quitter le tournoi pour emmener ses enfants à l'école un peu avant. Demande refusée par le floor et qui a forcé le comédien à envoyer très souvent. Quelques suckouts mémorables ont suivis...


Le tournoi était capé à 200 joueurs et, devant l'affluence, il a fallu fermer les tables de cash-game durant un long moment pour laisser exclusivement la place au tournoi. Certains participants ont ensuite mis plus de 20 minutes pour avoir la possibilité physique de prendre leur siège. D'autres n'ont pu participer au tournoi... alors qu'ils étaient inscrits.

Cadet, trop haut trop vite ?

Ouvert sur les ruines du Cercle Concorde depuis un peu plus de six mois, le Cercle a décidé d'offrir la cotisation à la fin du mois d'août pour retrouver des membres et attirer les joueurs. Un pari réussi mais qui a entraîné une hausse de fréquentation difficile à gérer pour le Cercle. L'ambiance, festive et bon enfant, s'est peu à peu dégradée au quotidien. Les retours de joueurs sur le respect du jeu et des pratiquants occasionnels s'est montré moins favorable, notamment sur les forums communautaires dédiés au poker.

La mise en place du tournoi Stars on fire n'a fait que confirmer que Cadet a encore beaucoup de points à améliorer pour devenir un lieu incontournable du jeu à Paris. Alors que le Cercle dispose d'une plate forme d'inscription en ligne, les membres qui avaient pris leur place pour le tournoi par ce biais ont du déchanter. Ils ont d'abord reçu un mail précisant la finalisation de l'inscription. Pour cela, rien de plus facile, il fallait se "rendre directement sur place au département poker du Cercle Cadet pour procéder au règlement définitif". En clair, "votre pré-inscription rest(ait) valable jusqu'à 18 heures" le jour du tournoi.

"Après ce délais faute d'avoir réglé votre buy-in nous ne pourrons réserver votre place. Votre inscription deviendra subordonnée aux places disponibles dans ce tournoi. Les retardataires seront mis en liste d'attente si le quota est dépassé", indique la suite du courriel. Surprise pour au moins une cinquantaine de joueurs venus sur place régler leur inscription, lundi. Le Cercle indique une fois sur place que la réservation sur le net n'est en fait qu'une "inscription sur la liste d'attente".

Beaucoup ont pris sur leur temps de travail et fait un trajet d'un temps certain pour venir confirmer leur inscription. Ils ont eu la désagréable surprise de se faire refouler. Pourquoi le cercle n'a-t-il pas pris la peine d'envoyer un deuxième mail indiquant que de nombreuses inscriptions sur le net n'avaient en fait été que des inscriptions sur liste d'attente ? On ne le saura jamais car au Cercle Cadet on indique juste ne pas être "des machines". Si on trouve le temps de pouvoir envoyer un mail pour vous faire payer et vous déplacer, ne doit-on pas trouver le temps de vous prévenir que votre déplacement sera peut-être superflu ?
prizepool cadet stars on fire
Calcul du prizepool

D'ailleurs, si les participants du tournoi ont été enchanté de leur partie, il est à noter que le Cercle n'a pas financé le buy-in des invités. C'est écrit en toute lettre sur la page de présentation du tournoi. Aucun argent supplémentaire n'a été ajouté dans le prizepool par Cadet alors qu'une trentaine de stars ont joué. Les bounties de 100 euros ont même été prélevés directement dans le prizepool financé par les joueurs lambda. Au final donc, Cadet a monté une belle opération de communication sans en supporter le coût...



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Le jeu responsable est une stratégie payante 
L'ARJEL délivre une nouvelle licence 
Pas de fusion pour Unibet et Sportingbet 
Braquage au casino de Lille 
Chiligaming se lancera sur le marché américain en 2011 
La Fréquentation des sites de poker en .fr continue d'augmenter 
Poker online : 2 milliards de mises en trois mois 
Le produit du jeu atteint 80 milliards aux USA 
L'ARJEL donne (enfin) le feu vert à Unibet 
Cereus : Nouvelle tricherie révélée pour UB et Absolute Poker ? 
Un nouvel opérateur de poker sur le marché 
La Maison du Bluff : Alexis Laipsker dit tout 
Premier bilan pour EurosportBET 
Macao : C'est le jackpot 
Patrick Partouche : "On ira au combat"