» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


dimanche 15 août
Home > News > Industrie > PokerStars.fr et Everest.fr se disputent le leadership du marché français
 

PokerStars.fr et Everest.fr se disputent le leadership du marché français

Industrie
Par David Poulenard   
Jeudi, 12 Août 2010 12:24

Si PokerStars.fr est toujours le site de poker le plus fréquenté dans l'hexagone, Everest.fr gagne des parts de marché et se classe juste derrière le géant. Avec une fréquentation quotidienne moyenne de 1 520 joueurs en argent réel, PokerStars.fr réussit la performance de se positionner parmi les dix premières places à l'échelle mondiale, preuve de l'engouement pour le poker en France. Everest.fr se classe à la onzième place avec 1 280 joueurs, suivi par le réseau Ongame.fr qui regroupe principalement Bwin et Eurosport (17e avec 750 joueurs) et PartyPoker.fr (20e avec 660 joueurs).

FullTilt.fr (25e avec 235) et Partouche.fr (27e avec 139) peinent à s'imposer, deux déceptions pour le numéro 2 du poker mondial (conséquence d'une licence obtenue tardivement) et le numéro 1 français.

Le classement pourrait évoluer prochainement dès que Winamax.fr, Barrierepoker.fr et le PMU apparaîtront dans la liste.
Commentaires (2)
0
balle de poker
Par tueursnet, août 13, 2010
Balle de poker

Vous avez probablement entendu parler de jeux en ligne…
De l’intrusion de l’Etat et de son parti pris dans les paris, garde fou pour les barjots.
Figurez-vous que le fisc français est en passe de devenir le débile brother pour tous les passionnés de jeu.
Pokerstars était un site attractif et instructif pour les pros comme pour tous les accros, où on avait le droit de se mesurer avec les sensibilités de toute la planète.
Depuis les nouvelles lois restrictives et coercitives, c’est devenu un enclos coupé du monde et réservé pour les français de France. C’est devenu Pokerlascars où on s’échange plus d’insultes que de remarques sur ce jeu assimilé à un véritable culte. Culte du plaisir. Cela va sans dire.

Et comme par hasard tout le monde reproche à tout le monde de coexister dans ce quartier de haute sécurité où nous sommes tous blacklistés, où il faut montrer à chaque occasion sa carte bleue, pièce d’identité, relevé bancaire et quittance de loyer, comme si on s’apprêtait à dévaliser la Banque de France.
Les joueurs sont pour la plupart sous doués, ils déjouent au lieu de jouer… racontent leurs petites vérités au lieu de bluffer et vous traitent de tous les noms, dès que vous les relancez sans raison !
Ça y est, me suis-je dit, c’est la série du Prisonnier qui reprend ses esprits. Ce n’est plus la France, c’est la MER.D.A où il fallait justifier le moindre faux pas. Une époque où nul n’avait le droit de franchir le pas. Sans l’autorisation de papa.
Nous sommes faits comme des rats, pauvres français, qui doivent encore attendre d’être déchus de leur nationalité pour retrouver les sites où les dollars circulent à travers le monde, en toute liberté. Rappelons tout de même aux Pokerlascars qu’avec deux as, ils ont 70% de chance de perdre et 100% de gagner quand leur ordinateur est déconnecté.
Quand on vous dit que tout est verrouillé, sécurisé, et qu’on a fait tout ça pour vous protéger, n’en croyez pas un mot… parce que vous êtes épié, espionné, suivi, poursuivi par un Etat policier…
Y a plus de vie privée… vous êtes vraiment en danger…
Déposez plainte et vous verrez ! Que vous n’êtes plus qu’un numéro mal barré.

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle de poker
0
...
Par Edouard vidal, août 13, 2010
C'est un peu violent certes, mais au fond il a raison...

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Partouche : Le grand chambardement 
Macao : l'eldorado du jeu 
PokerStars.fr recrute une team online 
Winamax avec les sinistrés du Var et de Xynthia 
888 poker prêt à fusionner  
Une fusion entre Bwin et Party Poker est envisagée 
FullTilt et Barrière obtiennent leur agrément 
La mise au point d'Unibet 
C'est toujours la crise à Las Vegas 
Quand poker et écologie riment 
PokerStars va changer de PDG 
Le PMU sponsor de l'AS Saint-Etienne ? 
Unibet modifie son organigramme 
PokerStars ne sponsorisera pas le basket espagnol 
Augmentation de capital pour Partouche 

poker&betting_show