vendredi 29 octobre

Home > News > Joueurs > Alexia Portal, Jean-Paul Pasqualini et MetzMagny ont bien signé
 

Alexia Portal, Jean-Paul Pasqualini et MetzMagny ont bien signé

Joueurs
Lundi, 25 Octobre 2010 13:19


Alexia Portal, Jean Paul Pasqualini et Mikael Oestreicher dit MetzMagny sont désormais des joueurs Full Tilt Poker. Alors que les rumeurs s'amplifiaient, l'opérateur a confirmé ces trois nouvelles recrues, lundi et indiqué que le tennisman américain James Blake rejoint les amis de la room.

Alexia Portal aura vite rebondi après la fin de son contrat chez Winamax. Elle co-animera l'émission diffusée sur RTL9 dès le début d’année 2011 "Heads Up Poker, le face-à-face". Après un court passage chez Unibet, Jean Paul Pasqualini fête lui son nouveau sponsor par une victoire dans le side à 560 euros de l'étape lilloise du Barrière Poker Tour de ce week-end. "Je suis content et fier de vous annoncer ma venue dans cette team. C'est un gros déchirement de quitter Unibet,son staff,son encadrement et mes coéquipiers. Merci aux 3 Benjamin, au 2 Nicolas et à Gladys", a commenté le Corse.

Le plus jeune de la bande, Mikaël Oestreicher vient lui du online… Terreur sur les .com avec quelques succès prestigieux, Metzmagny va devoir tenter de confirmer avec quelques résultats dans des tournois live.

Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Le sosie de Jason Mercier 
EPT Vienne : Tom Dwan se trompe de casino 
Basile Yaiche : "Faire la transition du cash game aux tournois" 
Germain Gillard et Florent Leprovost signent avec "The Korporation" 
Phil Hellmuth gagne... le prix du coeur 
Mizrachi family, le poker dans le sang 
En direct de Twitter : Lacey Jones, Liv Boeree et Tiffany Michelle se lâchent 
Sami Kelopuro à l'amende 
Johnny Chan dans Koh Lantah ? 
Isildur sponsorisé, son identité dévoilée ? 
Daniel Negreanu encense Liv Boeree 
ASSE : L'opération séduction de Patrick Bruel 
En direct de Twitter : Les listes sexy de Doyle Brunson 
Nick Schulman : Vis ma vie de joueur de poker 
Steven Silverman, le joueur qui sait s'arrêter