Friday 29 March
Home > News > Joueurs > La vie des joueurs : certains dépriment d'autres pas...

La vie des joueurs : certains dépriment d'autres pas...


Joueurs
Mardi, 26 Mars 2013 12:51
 Partagez

On peut être un des cadors des High Stakes Online, miser des centaines de milliers de dollars sans trembler, accuser des pertes à six chiffres sans sourciller et gagner des millions sans exulter, et soudainement tomber en dépression à la moindre contrariété professionnelle ! C'est ce qui est arrivé à Brian Hastings, dont le sang-froid est reconnu à une table de poker (virtuelle), mais qui n'a pas supporté les conséquences du black friday lui empêchant de jouer au poker en ligne...

Le jeune prodige américain de 24 ans a reconnu lui-même avoir connu une véritable dépression après ce triste événement. Une situation déclenchée par plusieurs facteurs : le stress lié à la perte de sa principale source de revenus, les interrogations liées à d'éventuelles nouvelles orientations à donner à son existence, des déménagements successifs et plus généralement une frustration permanente.

 

brian_hastings_dan_kelly
La preuve en image : quand Brian Hastings (en bleu) joue il ne déprime pas !

Brian Hastings a énuméré lui-même tous ces symptomes, occultant peut-être l'absence d'adrénaline provoquée par l'arrêt des parties à si gros enjeux. Car c'est bien connu, les sensations fortes générent des hormones, principalement des endorphines, qui agissent sur l'organisme et le moral...

Peu importe, le high staker va beaucoup mieux, il a indiqué s'être stabilisé en s'installant à Fort Lauderdale en Floride, et recouvré une totale sérénité en écoutant ses sentiments tout en apprenant à vivre dans le présent. On pourrait donc bientôt retrouver un nouveau cador sur les tables hautes limites virtuelles...

Pas de dépression pour Daniel Negreanu, mais une obession : remporter un bracelet WSOP supplémentaire ! Son dernier sacre aux World Series remonte à 2008 et le Canadien commence à trouver le temps d'autant plus long que chaque année il est un des joueurs qui participe au plus grand nombre d'events.

 

daniel_negreanu
Le surmenage peut conduire à des baisses de moral...

Le Kid a donc soigneusement préparé ses WSOP et livré un programme allégé avec seulement 19 tournois, une spectaculaire réduction des cadences pour ce stakhanoviste visant à se mettre dans les meilleures dispositions à chaque compétiton disputée. Exit les doublons et les petits tournois, il ne participera à aucun événement dont le buy-in sera inférieur à 2 500$, concentrant son énérgie sur les plus gros tournois avec en points d'orgue le One Drop à 111 000$, le Poker Players Championship à 50 000$, le 25 000$ NLHE Six Max et tous les 10 000$ !

Une question s'impose : le moral du Canadien restera-t-il au beau fixe si ce changement de stratégie ne réussit pas ?


Avec un gain de 400 000$ remporté en pariant sur la victoire de Tiger Woods lors du Arnold Palmer invitational (assortie d'une place de numéro 1 mondial enfin récupérée), Billy Baxter ne devrait pas avoir de problèmes de déprime ! Il faut préciser qu'avec sept bracelets WSOP au poignet, Baxter s'y connait en longévité chez les champions...

Difficile de savoir ce qui se passe dans la tête d'Isildur1, impossible donc de savoir si son moral est affecté par l'horrible session d'hier sur les tables high stakes qui a vu le Suédois perdre 540 000$. Certes Viktor Blom reste gagnant de 3,7 millions de dollars depuis le début de l'année, mais de tels swings demande une drôle de solidité mentale (ou une bonne dose d'inconscience)...

 

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Lucille Cailly rejoint la team IveyPoker 
Crise dans les High Stakes Online : Guy Laliberté annonce son intention d'arrêter !  
BarAKguez remporte l'opération "Chip It" de BarrièrePoker.fr et 100 000€! 
Gus Hansen : le rake back des High Stakes Online ?  
Jerry Yang revient sur ses problèmes financiers 
Liv Boeree et Kevin MacPhee se séparent et en font profiter la planète 
La vie des joueurs : Moorman, Boyd et Blom  
Tony G quitte PartyPoker pour se consacrer à son site de paris 
High Stakes Online : Isildur1 continue sa moisson 
Greg Raymer interpellé pour avoir sollicité les services d'un prostitué 
Ruiné, Jerry Yang voit son bracelet saisi par le fisc américain 
Un défi entre une team Pokerstars et une Full Tilt se déroulera à Londres 
Ivey Poker recrute Toby Lewis 
Jerry Buss décède à l'âge de 80 ans 
Le cauchemar de Ben Sulsky dans les high stakes online 


ISPT

PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Sebastien
Compte
191.849

2
Karim
Abdelmoumene
191.092

3
Michel
Abecassis
183.447

4
Eric
Sfez
178.741

5
Alexandre
Reard
171.848

6
Remi
Castaignon
171.385

7
Bernard
Guigon
157.702

8
Florence
Allera
147.493

9
Flavien
Guenan
144.764

10
Damien
Lhommeau
142.425



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
3133.43

2
Roger
Hairabedian
2350.13

3
Philippe
Ktorza
1876.52

4
Fabrice
Soulier
1855.67

5
Aubin
Cazals
1758.64

6
David
Benyamine
1626.62

7
Eric
Sfez
1320.93

8
Alain
Roy
1286.02

9
Guillaume
Darcourt
1277.71

10
Jean-Noel
Thorel
1184.05