samedi 11 septembre
Home > News > Joueurs > PPT : Le retour de Michael Binger
 

PPT : Le retour de Michael Binger

Joueurs
Par Matthieu Sustrac   
Mercredi, 08 Septembre 2010 08:39

Contacté par Poker Actu, Michael Binger est revenu sur l'incident du side PPT 1500 euros. Après avoir déclenché La polémique du Partouche Poker Tour, le Floridien explique son point de vue dans une très longue lettre. Verbatim.

"Salut,
Je voudrais ajouter mon grain de sel au sujet de ce qui s’est passé l’autre soir, lors du side event de 1500 euros ici à Cannes. Comme vous avez pu l’entendre ou le lire, j’étais à la table lorsqu’une main controversée a été jouée, le floor a été appelé, une décision horrible a été prise et j’ai été éjecté du tournoi.

Laissez-moi commencer par dire que oui, je pense que de très mauvaises décisions ont été prises par le staff du PPT. Ils doivent impérativement songer à améliorer leurs protocoles de prise de décision ainsi que la formation du personnel afin d’éliminer certaines décisions incohérentes qui ont été évoquées dans d’autres posts. Cependant, je ne pense pas qu’il existe de tricherie systématique au PPT.

Avant d’entrer dans les détails de l’incident, je tiens à souligner que le personnel du PPT a été très accueillant vis-à-vis des étrangers. Ils ont négocié des grands hôtels à prix réduit et mis à disposition des voitures pour faire le trajet de l’aéroport au casino. Ils m’ont fourni un niveau d’hospitalité et de convivialité que je n’avais jamais rencontré dans un tournoi étranger. Ils ont même des « PPT Girls » qui sont à l’aise en français, en anglais et dans d’autres langues et qui sont là pour traduire et faciliter la communication. En outre, mon expérience avec les Cannois a été extrêmement positive, j’apprécie la culture française, très détendue, la nourriture, le vin et la plage. Il est dommage de voir que pour beaucoup, la vision du tournoi sera entachée par ces incidents.

Maintenant, ce qui s’est passé :
Il y a eu l’apéritif avec une controverse concernant Ruben, le plat principal qui implique la tricherie flagrante et enfin le dessert qui a été mon exclusion.

Apéritif :
A ma première table, il y a eu une main controversée impliquant Ruben, qu’il a d’ailleurs expliqué depuis dans un post. Sur la river, son adversaire (un français) parie 1500 en utilisant 3 jetons de 500, Ruben le relance à 3000 en utilisant trois jetons de 1000, qui ont une couleur similaires à ceux de 500, le Français retourne sa main mais en dépassant la ligne qui est censé tuer la main selon les règles en vigueur.

Je pense que ce joueur a cru qu’il était simplement payé et qu’il a montré son jeu. Je ne faisais pas vraiment attention, mais je ne crois pas qu’il ait open muck. C’est alors que tout part en vrille. Le joueur français veut récupérer ses cartes alors que Ruben insiste lourdement sur le fait que la main est morte depuis qu’elle a franchi la ligne. Ruben retourne sa main (un bluff) de l’autre côté de la table, cela énerve le français et qui n’en démord pas, il veut payer son adversaire (logique, il a top paire).

Dans la plupart des casinos, votre main ne serait pas morte uniquement parce que vous l’avez retourné et avancé vers le milieu, ce n’est le cas que si le croupier touche vos cartes et qu’il la muck. Mais ici, ils ont apparemment une ligne stricte. Si vous lâchez les cartes et qu’elles sont derrière cette ligne, votre main est morte.

Comme le décrit Ruben, deux décisions différentes avaient d’abord été prises en faveur du français. On aurait dit un cirque, tout le monde se regardait se demandant que faire. Personne ne semblait savoir ce qu’il se passait et qui devait prendre ses responsabilités. Au début, ignorant ce point de règlement, j’ai trouvé la décision dure pour le joueur français. Mais à la fin, un membre du floor a tranché et a déclaré la main du français morte et Ruben vainqueur du pot. Compte tenu du règlement, c’est manifestement la bonne décision qui a finalement été prise et ce, malgré les protestations du joueur, logiquement contrarié de ne pas avoir vu la relance.

Plat principal :
J’ai été déplacé à une autre table, où bientôt une nouvelle controverse allait naître. Sur le turn d’un board 2248r, un français avait parié et un italien (désolé, je ne connais pas leurs noms) a tanké. La clock a été demandé et alors que l’horloge était presque à ‘un’, l’Italien annonça tapis. Le joueur français l’a clairement vu et décide de muck sa main. Il poussa ses cartes au-delà de la ligne de pari et les relâcha. Le joueur transalpin montre alors son bluff (A7o), ce qui provoque la colère du français qui reprend ses cartes au milieu et veut désormais payer. Il prétend qu’il pensait que le floor avait fini son décompte et déclaré la main de l’italien morte. Je ne le crois pas. Je n’ai pas entendu le floor dire quoi que ce soit après l’annonce du joueur italien d’aller à tapis et j’étais à 2 mètres. De plus, il est clair que le joueur a shove avant la fin du décompte.
Ce qui s’est passé ensuite est étonnant, pendant quinze minutes environ, 10 membres du floor se sont réunis autour de la table, pour parler entre eux et pour demander au croupier et au joueur français ce qui s’était passé. Le type italien ne parlait pas français et à peine anglais, il a donc eu beaucoup de difficultés pour exprimer sa version de l’histoire. A ce stade, je me suis inclus dans la discussion pour essayer d’expliquer ce qui était arrivé, du point de vue d’une tierce personne impartiale, présente à la table et qui a tout vu. Le floor fut très bref avec moi, m’expliquant que ce n’était pas mes affaires.

Assez étonnant vu que j’étais impliqué à l’origine dans la main et évidemment que cela me concerne s’il y a tricherie à ma table. Certaines personnes du staff m’ont d’abord parlé en anglais, mais après un petit moment, ils ont affirmé qu’ils ne me comprenaient pas et qu’ils ne parlaient pas anglais ! En fin de compte, ils ont pris une des pires décisions que je n’ai jamais vu et ont autorisé le joueur français à payer la relance, ce qu’il a courageusement fait avec ATo, sachant pertinemment que son adversaire avait A7o. La river ne changea rien, et le français gagna le pot, qui était énorme. Ils ont peut-être décidé plus tard que le pari sur le turn n’allait pas dans le pot principal, mais il était déjà conséquent. Je n’en sais pas plus puisque je n’étais plus là pour très longtemps.

Dessert :
Pendant l’incident, à un moment donné, je me trouvais à quelques pas de mon siège et j’ai essayé en vain de parler aux membres du floor. Un autre homme, que je ne connaissais pas et qui n’était pas habillé comme les membres du floor me dit brusquement de retourner à ma place et que ça ne me regarde pas. A ça, j’ai malheureusement répondu : « Who the f*** are you ? ».

Comme il s’avère que c’était en fait le patron de tout le monde ici, il a fait le show. Quand je lui ai dit ça, tous les membres du floor ont commencé à flipper et à crier que je ne pouvais pas lui parler comme ça. Ils m’ont ensuite escorté à l’extérieur et annoncé que j’étais disqualifié. J’ai demandé le remboursement du buy-in, ce qu’ils m’ont accordé. Bien que cela soit un peu bizarre, car ils ne savaient même pas combien de jetons j’avais en ma possession. Il aurait bien pu me rester 2k sur mon tapis de départ de 20k, auquel cas ils m’auraient fait une faveur immense en plus de léser les joueurs restants dans le tournoi. Il s’avère que j’avais en fait 22k… Quoi qu’il en soit, durant tout ça, j’ai demandé pour quel motif j’avais été disqualifié. La seule réponse qu’on m’a apporté est : « Vous ne pouvez pas parler comme ça » ou quelque chose du genre.

Tout d’abord, j’ai été impoli. Je n’aurais jamais du utiliser ce type de langage et pour cela je me suis excusé auprès de l’homme quelques minutes plus tard. Cependant, ça ne serait pas un motif d’exclusion, dans la plupart des lieux où j’ai joué au poker, mais plutôt synonyme d’avertissement. Il se peut qu’ils aient une politique stricte quant à la vulgarité et qu’un petit écart de conduite amène à la disqualification. Si c’est le cas, je pourrais l’accepter. Cependant, ils ne m’ont montré aucune règle et donné aucun détail. Il me semble évident qu’ils avaient trop hâte de me sanctionner parce que j’avais manquer de respect à leur patron et surtout parce que je contestais leur mauvaise décision. Encore une fois, je l’avoue, j’ai dépassé les limites, mais la façon dont ils ont géré la situation me donne l’impression que les règles ont été appliqués à leur convenance.
Pour conclure

Clairement, il y a eu beaucoup de choses erronées dites à ce sujet. Mais je ne peux pas dire que cela est du à une entente entre le staff du tournoi et les joueurs comme certains l'ont dit.
Une situation similaire s'est déroulé un peu plus tôt et la décision rendu a été en défaveur d'un joueur français. (bien qu’avant que la bonne décision soit rendue, 2 personnes du staff avaient pris de mauvaises décisions ce qui aurait pu paraître suspect).

Cependant il y a eu trop d'incidents ou de mauvaises décisions qui ont été prises et c'est plutôt difficile à digérer (de nombreuses personnes ont mis en avant que plusieurs joueurs inscrits au day 1A ont été déplacés au day 1B pour répondre aux demandes de joueurs pros américains inscrits au dernier moment. Ce qui pourrait paraitre incorrecte vis à vis des autres joueurs présents au tournoi).
Mon avis sur tout ça :

La majorité du staff est incompétent, ne connait pas les règles ou ne s'en inquiète pas. De plus ils ne font aucun effort pour passer la barrière de la langue, et vont privilégier les dires d'un joueur français plutôt que d'un joueur étranger. Ce qui me laisse perplexe, car ils ont embauché des traducteurs à cet effet.

De plus l'attitude de certains responsables était non professionnelle. Ils ne voulaient pas expliquer les règles ou leur décision et ne voulaient surtout pas écouter les autres points de vue des personnes ayant vu l'action. A la base, ils m'ont demandé de m'assoir et de me taire. Plutôt que de me contredire. Ils me répondaient: «Pourquoi parlez-vous, cela ne vous regarde pas. Vous n'étiez pas dans le coup." Ce qui est ridicule puisque j'étais dans le coup au départ ayant reçu des cartes et de toute façon cela ne devrait pas rentrer en compte. A partir du moment ou un joueur à de sérieux doute sur l'intégrité du jeu, vous devriez prendre le temps de les écouter et ne pas les remballer en prétendant que vous ne comprenez pas l'anglais.

Afin que le PPT conserve sa réputation il devrait régler tous ces problèmes. Ils ont besoin d'améliorer la formation de leur personnel et pourquoi pas faire appel à des directeurs de tournois reconnus (ses problèmes ne surviendront jamais dans des tournois supervisés par Matt Savage ou Thomas Kremser). De plus ils ont besoin d'établir des règles précises connues du personnel et des joueurs qui participent à leur tournoi. Ce qui permettrait d'éliminer toute suspicion de favoritisme ou d'incompétence."
Les commentaires sont strictement réservés aux membres du site.
 
Phil Laak fan de MIP 
A la rencontre de Thibaut Klinghammer 
Raymond Domenech lâché par Bwin 
Tony G lance un défi à Usain Bolt 
Estelle Denis signe chez Everest Poker 
PPT : Mike Matusow et Liz Lieu arrivent à Cannes 
Durrrr Challenge : Jungleman12 accentue son avance 
Durrrr Challenge : Dwan et jungleman12 en piste 
John Racener : Un november niner joue les beaux gosses 
Annie Duke répond à Negreanu et tacle PokerStars 
Matusow entre en guerre contre ESPN 
WPT : Kathy Liebert rejoint Erik Seidel 
Negreanu tape Phil Hellmuth, Sam Farha, TJ Cloutier et Annie Duke 
DonLimit gagne plus de 200 000 euros sur les .fr 
Bicycle Casino : cracher sur le dealer et se faire arrêter... 

poker&betting_show