» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


lundi 01 février
Home > Articles > Tournois > Les WSOP Europe s'imposent comme un rendez-vous incontournable
 

Les WSOP Europe s'imposent comme un rendez-vous incontournable

Tournois
Par David Poulenard   
Vendredi, 02 Octobre 2009 09:24


Une fois encore les tournois se sont disputés dans le Casino Empire sur Leicester Square, un casino de taille réduite, sur plusieurs étages, à l'intérieur duquel les participants aux WSOP-E sont disséminés un peu partout, comme au... Binion's Horseshoe à une époque glorieuse et déjà lointaine. C'est d'ailleurs une constatation qui est revenue fréquemment chez les gens qui ont connu cette période. Grâce à l'Europe, les WSOP ont effectué un retour aux sources qui enchantent de nombreux amoureux du poker. Une proximité entre joueurs, suiveurs et journalistes que l'ampleur prise par la grand frère de Las Vegas interdit dorénavant. Des fields incroyablement relevés, à l'image du main event et tout particulièrement de sa table finale qui ne comportait que des joueurs de renom ont enthousiasmé les spectateurs. Le mythe des World Series Of Poker prend plusieurs formes aujourd'hui .

 

Dès le premier tournoi, un 1 000£ NLHe, les signaux se révélent favorables, les WSP-E battent un record d'affluence, 608 joueurs ayant tenté de s'offrir un bracelet à un prix relativement modique. C'est finalement l'Anglais John-Paul Kelly qui parviendra à l'emporter après avoir slalomé entre des adversaires réputés et disposé en finale de Fabien Dunlop, un jeune Français audacieux. Anthony Roux parvenant lui-aussi à atteindre la table finale, la délégation tricolore avait réussi sont entrée à Londres.

 

dunlop
Départ sur les chapeaux de roue pour la France grâce à Fabien Dunlop



Le deuxième tournoi, au buy-in de 2 500£ déjà plus conforme au standing de l'événement, fut un tournoi mixte de Pot Limit Holdem et Omaha. Un mélange spécial comme l'apprécient les Anglais... 158 joueurs au départ avec de nombreuses têtes d'affiche, comme en témoignera trois jours plus tard le formidable casting de la table finale, conclue par la belle victoire du solide Eric Cajelais avec les présences de Mats Gavatin, Men Nguyen, Robin Keston, Hoyt Corkins et Howard Lederer en finale. Deux Français se sont illustrés dans cet event, échouant aux portes de la dernière table. L'expérimenté Michel Abecassis (12e) et le jeune espoir Tristan Clemençon (14e) signant un parcours identique.

L'event trois, un 5 000£ Pot Limit Omaha, avait réuni 154 participants, la fine fleur des joueurs de Omaha accourus du monde entier pour tenter de remporter ce championnat du monde bis de la spécialité. On retrouvait sur la ligne de départ John Kabbaj, Robert Williamson III, Howard Lederer, les frères Boatman, Tom Dwan, David Williams, Phil Ivey, Gus Hansen, Patrick Antonius, Phil Galfond ainsi que les experts français Fabrice Soulier, Michel Abecassis, Antony Lellouche et Bruno Fitoussi. Un plateau de rêve pour cette épreuve finalement remportée de haute lutte par le talentueux Finlandais Jani Vilmunen après un ultime duel homérique contre Howard Lederer en finale !

 

Mais l'épreuve reine -le main event à 10 000£- focalisait toutes les attentions. Contrairement à son ainé américain, très peu de satellites qualificatifs pour décrocher son entrée sont instaurés. Du coup à près de 20 000$ le buy-in, les professionnels se sont retrouvés entre eux, comme au bon vieux temps du Horseshoe. Un régal pour les yeux et pour les oreilles en entendant de si complices adversaires échanger paris et plaisanteries. 334 inscrits, parmi lesquels plus de 300 joueurs possédaient déjà de solides références internationales, c'est moins que l'année précédente, mais vu la santé financière de la City et de ses traders, l'affluence et sa qualité peuvent être considérées satisfaisantes.

 

hellmuth
Hellmuth Imperator à Londres



Après six jours de combats intenses, une des tables finales les plus relevées de l'histoire du poker s'est dessinée avec Daniel Negreanu, Jason Mercier, Matt Hawrilenko, deux "november nine" (le Français Antoine Saout décidement en grande forme et le Britannique James Akenhead) et bien sur Barry Shulman, le vainqueur qui a réussi à venir à bout du Kid après six heures d'un duel acharné. Est-ce un hasard si le tournoi principal des WSOP-E a consacré une légende du poker, emblématique CEO de Card Player et joueur très expérimenté, après avoir sacré les années précédentes une jeune prodige d'Internet -Annette Obrestad- et un des meilleurs joueurs de la planète -John Juanda- ? Avec Barry Shulman, la troisième édition des world series européennes s'est offert un vainqueur symbolisant sa place désormais essentielle dans le calendrier international.


shulman_wsopeLes résultats du main event :

1. Barry Shulman - 801 603 £ (en médaillon)
2. Daniel Negreanu - 495 589 £
3. Praz Bansi - 360 887 £
4. Jason Mercier - 267 267 £
5. Markus Ristola - 200 367 £
6. Chris Bjorin - 150 267 £
7. Antoine Saout - 114 228 £
8. Matt Hawrilenko - 87 074 £
9. James Akenhead - 66 533 £
....
12. Thomas Bichon - 51 536£
17. Doyle Brunson - 31 198£
23. Arnaud Mattern : 25 918£

 

 

Quant à l'organisation générale de ce magnifique festival, le groupe Harrah's a confirmé son savoir-faire. Certes quelques protestations ont fusé à propos de jetons de couleurs trop proches ou bien à cause de la structure particulièrement rapide du premier event, mais globalement tout s'est parfaitement déroulé. Après les nombreuses approximations de la première année et les critiques acerbes qui avaient suivi, les organisateurs ont depuis réctifié le tir avec succès. L'ajout de manifestations parrallèles, comme la Caesar's Cup, cette compétition entre la vieille Europe et le nouveau continent ou le marathon humanitaire réalisé par l'Anglais Paul Zimbler ont donné encore plus de relief à ces WSOP-E 2009.

 

dsc_0453
Les WSOP-E sous le feu des projecteurs...

 

Pour que la fête ne soit parfaitement réussie, il n'a manqué, comme à Las Vegas, qu'une victoire française.
Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Tournois de poker : le programme de février 2010 
Aussie Millions, Tyron Krost vainqueur surprise 
Grand succès pour la Finale du France Poker Tour 
EPT de Deauville, Cody dégaine le premier 
William Reynolds remporte le high roller du PCA 
PCA : le championnat du monde des espoirs ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 2010 
Le Championnat de poker de Belgique 2009 
Finale du PPT : la démonstration de Pasqualini 
Rendez-vous à Varsovie pour l'Unibet Open 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Joe Cada nouveau champion du monde 
WPT Marrakech : un oasis dans le désert 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Le calendrier des tournois de poker en octobre 

 
livres_accroche
annonce_debutant