» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


vendredi 15 janvier
Home > Articles > Tournois > PCA : le championnat du monde des espoirs !
 

PCA : le championnat du monde des espoirs !

Tournois
Par David Poulenard   
Mardi, 12 Janvier 2010 11:34


Alors que l'hémisphère nord grelotte sous un froid sibérien, le grand cirque du poker s'était, comme chaque début d'année, donné rendez-vous sous le chaud soleil des Bahamas pour disputer un des tournois préférés des joueurs Internet, l'EPT-PCA. Une réussite croissante confirmée par un nombre d'inscrits encore en hausse puisqu'ils étaient 1 529 sur la ligne de départ.

En plus des innombrables jeunes grinders, adeptes du multi-tabling, du squeeze-play, du 4-bet light et des interminables sessions Internet, le field comprenait de nombreuses têtes d'affiche écumant le circuit depuis des années, constituant sans aucun doute un des tournois les plus relevés de l'année. Rendue encore plus attractif par la nouvelle structure des EPT, la compétition a tenu ses promesses et délivré un vainqueur aussi jeune que talentueux. Harrison Gimbel n'a que 19 ans, mais il joue au poker depuis l'âge de 13 ans et est déjà professionnel depuis le premier jour de sa majorité. Connu sur la toile sous le pseudo de "gibler321", il compte une sixième place au Sunday Million de PokerStars et une victoire aux championnats de Floride récompensée par 69 000$. Un palmarès qui vient de s'étoffer d'une ligne aussi prestigieuse que rémunératrice puisque le jeune homme retournera en Floride avec un chèque de 2 200 000$.

 

harrison_gimbel
Harrison Gimbel, 19 ans (photo Neil Stoddart)



Un coin flip à deux millions de dollars !

Pourtant son rêve a failli être brisé dès la huitième main de la finale, lorsque le jeune homme s'est retrouvé confronté à Ryan D'Angelo, chipleader à cet instant, dans une série de relances et sur-relances amenant finalement les deux adversaires à tapis. Le sort du tournoi, ou tout au moins des deux duellistes, allaient se régler lors d'un classique coin flip. Gimbel avec et D'Angelo avec n'étant visiblement pas intimidés par l'enjeu...
Les Dieux du poker avaient choisi leur camp, sans hésitation apparamment tant le board s'est révélé favorable au futur vainqueur : .

L'infortuné D'Angelo, auteur d'un remarquable parcours, risque d'avoir quelques temps le sommeil agité par cet affrontement entre la paire de valets et le Big Slick puisqu'une heure plus tard, il devait quitter le tournoi après avoir à nouveau perdu J-J contre... le A-K de Tyler Reiman.


Un senior parmi les espoirs.

Au milieu de ce championnat du monde des espoirs, des cheveux gris apparaissaient pourtant, ceux de Barry Shulman qui n'en finit plus de rajeunir depuis son inattendue victoire dans le main event des WSOP-E en septembre. Avec 63 ans, le boss de Card Player, faisait figure de patriarche égaré au sein d'une bande de lycéens. Et pourtant il a combattu avec détermination, ne cédant qu'à une honorifique troisième place face à l'intouchable Gimbel. Après avoir fait preuve d'une solidité désormais légendaire, laissant la jeune garde s'entredévorer, Shulman réussissait à pousser plusieurs fois victorieusement son petit tapis au milieu, avant de tomber avec face à . Une troisième place lui permettant d'enrichir son palmarès de 1 350 000$.

 

barryshulmanelimination
Barry Shulman, 63 ans (photo Neil Stoddart)

 

Un duel bref mais intense...

Il était dit que la victoire ne pouvait échapper à Harrisson Gimbel tant il semblait avoir l'ascendant. Nanti d'une significative avance en jetons, d'une agressivité et d'une audace supérieures, le jeune joueur de 19 ans parvenait à remporter tous les coups importants de ce heads-up, notamment les deux mains décisives. Sur la première il contraint Reiman à abandonner le coup, avec pourtant en main, sur un board en poussant son tapis. Un coup joué étrangemment par Reiman et un fold qui a stupéfait le Floridien qui n'avait peut-être pas la main gagnante cette fois-ci. La deuxième confrontation allait s'avérér sans appel, illustration parfaite de la forme accompagnant Gimbel. Les deux duellistes partant à tapis préflop, Gimbel avec , Reiman avec , et obtenant chacun un brelan sur le board, offrant une main finale exceptionnelle pour achever ce tournoi spectaculaire !


Et les Français ?

Un sentiment mitigé à l'heure de faire le bilan tricolore de cette édition 2010 du PCA. La bonne performance de Damien Rony qui termine 25e pour un gain de 66 000$ et à un degré moindre les résultats encourageants obtenus par Christophe Benzimra (68e pour 33 000$), Nicolas Decoste (146e pour 17 500$), Stéphane Pluchard (159e pour 17 500$) et Nicolas Levi (208e pour 15 000$) venant atténuer la déception de n'avoir pas vu de Français atteindre la table finale. Il convient de préciser que Bertrand Grospellier nous avait donné le goût de la victoire les deux années précédentes...

Si l'hexagone doit se contenter de ces quelques accessits, il faut regarder du coté des Etats-Unis pour trouver la nation dominante du poker mondial puisque sept des huit finalistes sont américains, seul un Norvégien -Aage Ravn- étant parvenu à empêcher ceux-ci de réussir un carton plein. Les Etats-Unis sont depuis longtemps la nation leader du poker, il semblerait que la relève soit déjà prête...


Les résultats :

1. Harrison Gimbel  :  2 200 000$
2. Tyler Reiman  :  1 750 000$
3. Barry Shulman  :  1 350 000$
4. Benjamin Zamani  :  1 000 000$
5. Ryan D’Angelo  :  700 000$
6. Aage Ravn  :  400 000$
7. Zachary Goldberg  :  300 000$
8. Thomas Koral  :  201 300$

 

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
William Reynolds remporte le high roller du PCA 
Tournois de poker : le programme de janvier 2010 
Le Championnat de poker de Belgique 2009 
Finale du PPT : la démonstration de Pasqualini 
Rendez-vous à Varsovie pour l'Unibet Open 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Joe Cada nouveau champion du monde 
WPT Marrakech : un oasis dans le désert 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Les WSOP Europe s'imposent comme un rendez-vous incontournable 
Le calendrier des tournois de poker en octobre 
L'Unibet Open débarque à Prague 
Saison poker 2009-2010 : une rentrée en fanfare 
Bilan des WSOP 2009 
Jour J pour l'Unibet Poker Open de Londres 

 
ept_pca
livres_accroche
annonce_debutant