Wednesday 31 October
Home > News > Vu sur les blogs > Comment ne pas devenir un robot online, par Alec Torelli

Comment ne pas devenir un robot online, par Alec Torelli


Vu sur les blogs
Dimanche, 25 Mars 2012 13:36
 Partagez

.
Sur un post paru hier sur son blog, le joueur américain nous montre une fois de plus que sa plume est à la hauteur de son talent aux tables.

Dans un post bien argumenté et logique, il démontre à ses lecteurs l’importance de se remettre perpétuellement en question afin de ne pas tomber dans le piège de la robotisation en jouant online.

Un de ses amis du métier, Owais Ahmed, lui explique que sa vie de joueur sur internet ne lui convient plus : "Avant, je rêvais de pouvoir me faire des sessions de 15 heures. Mais maintenant, j’ai l’impression d’avoir reçu une condamnation en prison". En clair, son pote s’ennuie, ce à quoi Alec répond que : "c’est quand l’apprentissage se termine que l’ennui commence".

Il faudrait donc être en permanence en apprentissage et ne jamais rien considérer comme immuable ("Je relance avec cette main car c’est comme ça que ça doit forcément se passer" ), une pensée conduisant à se transformer en robot peu à peu.

Torelli explique alors que pour tromper l’ennui, il préfère tester en permanence de nouvelles façons de jouer ou de nouveaux move, tout en continuant à rencontrer d’autres joueurs online qui ont toujours quelque chose à lui apporter : une discussion ouvrant de nouvelles perspectives, des petites phrases qui sans être révolutionnaires permettent de voir le jeu autrement etc…

alectorelli

De même, l’américain évoque l’importance d’un bon état d’esprit : il y a une différence entre une personne en surpoids qui dit : "Je suis obligée d'aller faire de l’exercice" et celle qui dit "J’ai envie d’aller perdre du poids".

Et pour booster la motivation, Torelli conseille de faire une liste des 10 points les plus positifs de votre carrière de joueur ("Flexibilité, divertissement, rentabilité, voyages, rencontres, challenges etc…") et de l'afficher pour vous faire prendre conscience de votre chance.

Enfin, et afin d’éviter de plonger dans l’immobilisme, Torelli explique que chaque semaine, il se fixe un point de son jeu à améliorer, citant par exemple le fait de "vider son esprit et être pleinement concentré avant chaque décision", ce qui le force à inspirer un grand coup avant chaque gros pot et à contracter son energie autour de son ventre, le tout avant de décider quoique ce soit.

Torelli conclut par le fait que tout vient de la motivation dont le succès. Si le travail et le talent comptent évidemment aussi dans la réussite, rien n’est possible sans la règle numéro 1 : être passionné par son activité.

Commentaires (0)


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
Vidéos : Lederer et Duke, le ridicule ne tue pas 
La minute nécessaire de Monsieur Negreanu... 
La polémique Darcourt enflamme la blogosphère : Guillaume répond 
Daniel Negreanu banni de 2+2 
Doyle Brunson à la défense de Lederer et Ferguson 
La sélection MadeInPoker des blogs à suivre ! 
Highstakesdb assure désormais le suivi du HORSE et du 2-7 
La mention qui rassure... 
La "polémique" Hairabédian-Boujenah ? 
Un site de stacking russe bénéficierait d'un gros pourcentage sur les gains de Pius Heinz 
La phrase du jour par Nicolas Levi 
Des cartes marquées aux WSOP 2011 
Tony G boycott les WSOP presque comme Ivey 
Clément Thumy et la maturité 
Suivez les WSOP en vidéo avec PokerCraft 

175x300


PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
752.535

2
Bruno
Lopes
530.445

3
David
Benyamine
528.491

4
Aubin
Cazals
489.855

5
Alain
Roy
467.549

6
Roger
Hairabedian
457.068

7
Paul
Guichard
418.656

8
Tristan
Clemencon
411.163

9
Eric
Sfez
405.595

10
Phillippe
Ktorza
376.967



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2759.03

2
Roger
Hairabedian
2155.08

3
Tristan
Clemencon
1713.59

4
Fabrice
Soulier
1646.57

5
Phillippe
Ktorza
1626.17

6
David
Benyamine
1617.73

7
Alain
Roy
1614.92

8
Bruno
Lopes
1609.56

9
Guillaume
Darcourt
1514.07

10
Ludovic
Lacay
1487.5