samedi 27 août

Home > Articles > Dossier > Jerry Yang, Russ Hamilton, Mansour Matloubi, Dave Colclough.. que sont-ils devenus ?
 

Jerry Yang, Russ Hamilton, Mansour Matloubi, Dave Colclough.. que sont-ils devenus ?


Dossiers
Par Matthieu Sustrac   
Mercredi, 23 Mars 2011 11:00


Ils ont marqué l'actualité, remportant le championnat du monde ou s'inscrivant parmi les meilleurs joueurs de leur époque, avant de totalement disparaître du circuit. Que sont-ils devenus ?


Jerry Yang - Champion du monde 2007

Oublié de tous (ou presque), Jerry Yang se retrouve bien malgré lui présent dans Lost Vegas, le livre de Paul McGuire. Pauly sort l'anecdote de son blog, une histoire datant du WPT invitational 2010 où il raconte comment tout le monde cherche désespérément de l'attention dans la Cité des Anges. L'auteur surprend un Jerry Yang perdu aux milieu des célébrités de la télé murmurant à un de ses invités "qu'il aurait probablement du porter son bracelet". Et oui, personne ne semble plus reconnaître le champion du monde 2007...

Scotty Nguyen avait échoué en 11e position... Jerry Yang n'a donc pas battu grand monde et symbolise le "one time" par excellence. Très croyant - il n'avait cessé de mêler Dieu à sa victoire - et affichant beaucoup de croyances non mathématiques durant la conquête de son titre, Yang et son niveau de jeu n'ont pas laissé un grand souvenir aux spécialistes.

L'homonyme du fondateur de Yahoo avait pourtant devancé 6357 concurrents pour encaisser son premier gain à 5 chiffres, il n'a plus réalisé une seule performance de ce calibre depuis son sacre. Il a bien fait une Table Finale dans un Deepstack Extravaganza du Venetian à l'été 2010 ou fait l'argent lors du L.A. Poker Classic du mois dernier mais, c'était sur l'événement à 125 dollars. Marié et père de six enfants, le psychologue californien n'a jamais déclaré être autre chose qu'un amateur plus chanceux que la moyenne...




Mansour Matloubi - Champion du monde 1990

Qui se souvient de la victoire de Mansour Matloubi au Main Event des World Series Of Poker en 1990 ? A cette époque, on jouait encore au Binion's et la fumée de cigarette emplissait les poumons des joueurs de Downtown Las Vegas !

Joueur britannique d'origine iranienne, Mansour Matloubi a contribué à démocratiser le poker avant l'heure car il est le premier non américain à devenir Champion du Monde. Très actif jusqu'en 1997, il a cumulé presque 2 millions de dollars de gains et a réussi à revenir en Table Finale du Main Event des WSOP sans parvenir à s'imposer à nouveau. Son dernier résultat date de 2006 en Asie. Matloubi sait se cacher.

Discret, il restera probablement plus dans les annales grâce au légendaire call de Stu Ungar avec une hauteur 10 lors d'un duel opposant les deux hommes en 1991. Sur un board 337KQ, Ungar avait payé le tapis de Matloubi dans un coup énorme avec hauteur 10, lui disant qu'il ne pouvait détenir que 45 ou 56 en main. Beau joueur, Matloubi avait montré 4 et 5... avant d'indiquer que "lorsque un mec fait un call comme ça contre vous, vous abandonnez. C'est comme s'il avait retiré tout le souffle de mes voiles. J'ai décidé à ce moment que je ne jouerais plus contre lui lors de cette partie. Et probablement pour toujours". Une phrase prémonitoire puisqu'il ne rejouera plus avec Ungar avant sa disparition tragique.






Russ Hamilton - Champion du monde 1994


Vainqueur du Main Event en 1994, Russ Hamilton reste plus connu pour ses coups bas. Repéré dans le milieu du poker pour sa propension à annoncer un niveau de golf moins fort que la réalité afin de faire gonfler les enchères des futurs paris, Russ Hamilton symbolise presque à lui seul tout ce que le poker a de sulfureux. Dommage car sa carrière de joueur de tournoi lui a rapporté pas loin de 2 millions de dollars.

Très bon joueur de blackjack, Hamilton a mis en place sa room, Ultimate Bet. Son nom est ensuite logiquement apparu dans le scandale des superusers accounts lié à cet opérateur. Selon différentes sources, cette arnaque lui aurait permis de se mettre 20 millions de dollars dans les poches. Il ne profite pas de cet argent caché dans un paradis fiscal mais aux Etats-Unis.

Un incident l'a d'ailleurs remis au centre de l'actualité en janvier dernier. Reconnu par un joueur qui venait de le bluffer puis de le charier sur le fait que "c'était plus difficile quand on ne voyait pas les cartes", Hamilton s'était plaint au floor... On n'a plus eu aucune nouvelle de lui depuis cet épisode survenu en Floride.





Dave Colclough - European Poker Player de l'année 2003

Des cheveux blancs, une casquette visée sur la tête en permanence, Dave Colclough incarne probablement un joueur d'une autre époque. Celui qui écume inlassablement le circuit aussi. Croisé l'an dernier lors d'un winner takes all au Casino Es Saadi, j'avais pu admirer de près sa technique de jeu puis échanger avec ce joueur qui paraissait sponsorisé mais dont je n'avais découvert la stature qu'en pianotant sur mon ordinateur. En 1999 par exemple, Colclough a ainsi disputé la première série de qualification du show pionnier, Late night Poker, aux côtés de Simon Trumper ou de Michel Abécassis.

Aimable, discret mais toujours partant pour discuter techinque, le Gallois est aux antipodes du nouveau joueur qui ne dit pas un mot et restera sous sa capuche, casque sur les oreilles quoi qu'il arrive. Considéré comme un joueur maîtrisant à merveille plusieurs variantes, les anciens en font un des joueurs parmi les plus forts en tournois lors de la période 2003-2005 en Europe.

Dave Colclough totalise 2,6 millions de gains en carrière depuis le milieu des années 90 et continue à jouer partout en Europe. La dernière fois que j'ai pu le croiser, c'était en marge des WSOP 2010, dans les couloirs du Rio Hotel. Il participait au Main Event avec le rêve de réaliser La performance qui le remettrait sur le devant de la scène...

 

D'autres joueurs de premier plan ont eux aussi -pour des raisons différentes- quitté le milieu du poker. Noel Furlong, un riche homme d'affaires irlandais à l'agressivité légendaire, s'est retiré après être parvenu à gagner le Main Event des WSOP en 1999 à 62 ans. Objectif atteint, il a décidé de couler une retraite méritée apparaissant parfois dans un tournoi en Irlande. Eric Koskas, s'était révélé en quelques semaines grâce à son style totalement imprévisible. En signant une magnifique quatrième place lors de l'EPT de San Remo en 2008, le Marseillais avait gagné 223 000€ et un contrat de sponsoring avec Winamax. Après deux ans sur le circuit sans confirmer sa performance, Eric Koskas a choisi de prendre du recul et de quitter les tapis verts. Moins connu que ses prédécesseurs, Vincent Secher avait pourtant eu son heure de gloire en réussissant un magifique parcours lors de la grande finale de l'EPT de Monaco en 2008. Ce jeune Français s'était fait remarquer par ses tenues decalées et parce qu'il logeait au camping n'ayant pas les moyens de se payer une chambre d'hôtel à Monaco. Invité par l'organisateur à séjourner dans un palace pour les derniers jours, il parvient à se classer 13e et empocher 76 000€ avant de définitivement disparaître de l'univers du poker...



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Pourquoi joue-t-on au poker ? 
Vendredi noir : état des lieux, analyses et spéculations 
Qu'est ce que ça change vraiment d'être sponsorisé ? 
La place des joueurs français dans la hiérarchie mondiale 
La rentabilité d'un joueur de poker en ligne  
L'économie et le poker 
Poker : le piège des drogues 
Poker et alimentation (I) : à la recherche du bon équilibre 
Les réseaux de poker
 
Poker en ligne : tout savoir sur le rake 
Et Las Vegas devint Las Vegas... (seconde partie) 
Et Las Vegas surgit du désert...(première partie) 
La triche en ligne (Partie 2) 
La triche en ligne (Partie 1) 
Le poker au cinéma 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2