Tuesday 29 May
Everest Poker One 2011
Ciel bleu et poker à Monaco
Everest Poker One 2011
Par David Poulenard   
Mercredi, 20 Avril 2011 18:08


Pour la première édition du nouveau tournoi de prestige d'Everest, The Everest Poker One, qui se déroulera dans la magnifique Salle des Palmiers du Sporting du 22 au 24 avril, MadeInPoker sera sur place pour assurer le coverage de la compétition

Idéalement programmé, l'événement devrait accueillir un plateau de qualité avec de nombreux professionnels français et quelques guest stars internationales. Il sera d'autant plus passionnant de suivre le tournoi qu'il s'agira de la première compétition internationale organisée après le vendredi noir...

Rendez-vous ici-même vendredi à 13 heures pour ne rien rater !



 
Three, two....The One, go !
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 12:34


Monaco : son prince Albert, son Grand Prix de Formule 1, ses Ferraris, la Méditerrannée.... et son nouveau tournoi phare de poker, "Everest The One" ! Pour sa première édition sur le rocher, Everest a mis les petits plats dans les grands. Ici, on a l'ambition de venir "remplacer" la grande finale de l'European Poker Tour (EPT) qui avait l'habitude de se tenir dans ces mêmes locaux, au casino du Monte Carlo.

Evidemment, il n'y aura pas 1000 joueurs pour cette grande première, mais les moyens que se sont donnés les gens de chez Everest pour mettre tout le monde dans les meilleurs conditions, sont juste remarquables.

Par quoi commencer ? J'ai envie de parler de notre petite pomme à nous, les journalistes tout d'abord. Et oui, ça peut paraitre bête, mais il est important aussi d'être bien reçu. Et pour le coup, on ne s'est pas moqué de nous : l'hôtel mis à disposition est le même que celui des joueurs, c'est à dire celui du casino (c'est à dire : piscine, salle de sport, chambre immense, vue sur la mer), la salle de presse est située à ... 2 mètres de la salle de jeu, et la connexion internet à l'air de fonctionner du tonnerre ! Non mais allez-y, rigolez, mais croyez moi, c'est loin d'être le cas sur tous les tournois...

Et les joueurs ? De ce que j'ai pu comprendre, personne ne s'est plaint. Tous ont eu droit à un petit cocktail dinatoire hier soir (même si le vent est venu compromettre un peu tout cela), et tous ont aussi pris le temps de se pavaner à la piscine, de courir sur les courts de tennis ou à la salle de sport... et certains dont je tairai le nom ont même bien profité des boites de nuit du coin jusqu'à l'aube. On jettera un oeil sur eux voir s'ils ont réussi à se remettre les idées en place à tant.

Parlons poker maintenant : même si pour le moment, le tournoi n'a pas encore commencé (13h15), la plupart des joueurs sont déjà assis autour des tables. Tous ont déboursé 5 300€ (sauf les nombreux qualifiés internet of course), et espèrent bien profiter allègrement de la magnifique structure qui leur est proposé : 30 000 jetons, blindes 50/100 (donc 300 BB), et des niveaux de jeu d'une heure. Personne n'oubliera npn plus qu'Everest a garanti 1 000 000€ pour ce tournoi ! Le chèque du vainqueur risque d'être plutôt agréable à aller déposer à la banque.

Le tournoi est prévu pour durer 3 jours, et l'organisation attend environ 200 joueurs. Pour le moment, nous avons reconnu pas mal de têtes connues et reconnues du circuit, ce qui est déjà une bonne nouvelle, et qui symbolise bien le bon travail effectué en amont par toutes les équipes d'Everest pour attirer tous ces joueurs. Allez, pêle mêle, citons en quelques uns vu depuis hier à la piscine, jusqu'à aujourd'hui et le début du tournoi : La team PMU avec Philippe Ktorza, Guillaume Darcourt, Jean Philippe Rohr, Rébecca Gerin, la team Winamax avec Marc Inizan, Davidi Kitaï, Michel Abecassis, Antony Lellouche, Tristan Clémençon, Almira Skripchenko, un bout de la team Partouche avec Alain Roy et Antonin Teisseire, la team EurosportBet avec Clément Thumy, Anthony Hnatow, la team Barrière Poker Adrien Allain, Benjamin Pollack, Roger Hairabédian, la team Poker Leaders avec Eric Haïk, Bruno Lopes, Olivier Douce, Anaïs Lerouge et Michel Boujenah, et évidemment la team Everest Poker avec Fabrice Soulier, Léonard Truche, Valentin Messina et Estelle Denis (avec Raymond mais qui ne joue pas). Pleins d'autres têtes sans sponsor sont là aussi mais on fera un point plus tard.

Il est temps d'aller faire un tour à la pisci.... euuuh d'aller faire un tour dans la salle, pour voir un peu le seat draw du jour, et pour rapporter les premiers potins. Le coverage commence..... Maintenant ! Go !

glandeurs2
Je sais, on n'a pas la vie facile...



 
Le prince de Monaco, c'est Léo
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 13:46


Alors que je débutais mon tour de table (et cela risque d'être très long vu l'ampleur du field), je tombe sur la table de Léo "léoledingo" Truche. Môssieu a déjà touché la plus belle main du poker ! Non ce n'est pas un carré, mais bien une quinte flush royale ! "Floppé", me dit-il, avec , sur .

Easy game. Malheureusement il n'a pris que 10 blindes sur ce coup... "L'histoire aurait pu être belle si je n'avais pas déjà perdu 5 000 juste avant..."

Le petit poussin d'Everest a donc pris un départ moyen dans ce The One, mais vu le sourire qu'il affichait, cela n'avait pas l'air de beaucoup l'affecter.

arnal_leo
Xavier Arnal (à gauche) et Léonard Truche (à gauche), entourent un fan de Ferrari. Casquette standard au pays de Stéphanie de Monaco.



 
Trop de monde ici
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 14:31


On nous avait prévenu qu'il y avait du monde, et du beau monde, mais pas à ce point...! Petit tour des tables, alors que le premier niveau vient de s'écouler, et qu'une petite musique fort sympathique (c'est ironique) a retenti au même moment (on va vraiment y avoir droit à chaque fois ?...).

Table 1 : Antoine Saout, Eric Haïk, Stéphane Gérin
Table 2 : Xavier Arnal, Léonard Truche, Raymond Domenech
Table 3 : Davidi Kitaï, Bruno "Kool Shen" Lopes
Table 4 : Marc Inizan, Isabelle Mercier, Jean Philippe Rohr, Germain Gillard, Adrien Allain
Table 5 : Lucille Cailly, Roger Hairabédian
Table 6 : Stéphane Albertini
Table 7 : Rébecca Gérin
Table 8 : Liv Boeree, Xavier Detournel
Table 9 : Personne que je ne reconnais ! C'est la seule table !
Table 10 : Antony Lellouche, Michel Boujenah
Table 11 : Fabrice Soulier, Maria Marceires, Ahmed Debabeche, Clément Thumy
Table 12 : Yohann Aubé, Gilbert Diaz, Nicolas Poloniato
Table 13 : Hugo Lemaire
Table 14 : Antoine Arnault, Stéphane Bénadiba, Benny Splinder, Valentin Messina
Table 15 : Anaïs Lerouge, Steven Van Zadheloff
Table 16 : Sylvain Lanternier, Philippe Ktorza, Patrick Sacryspeyre, Jérome Zerbib
Table 17 : Manuel Bevand, Michel Abeccasis
Table 18 : Benjamin Pollack, Kevin Mcphee
Table 19 : Almira Skripshenko, Julien Labussière
Table 20 : Guillaume Darcourt, Cristiano Blanco, Estelle Denis, Kenny Hallaert
Table 21 : Antony Hnatow, Sami Kelopuro
Table 22 : 3 survivants de fulltilt dont j'ai oublié les noms, Bruno Fitoussi
Table 23 : Pierre Neuville
Table 24 : Raymond Santucci, Mickael Sebban, Eric Qu, Rony Halimi, Jean Paul Pasqualini, Philippe Narboni
Table 25 : Marc Barriller, Tristan Clémençon, Antonin Teisseire, Alain Roy, Ilan Boujenah

isabelle_mercier
Isabelle Mercier a fait le court déplacement... et on n'est pas mécontent !



 
Premier break
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 15:30


C'est le break à Monaco. Oui je sais, il n'y a pas beaucoup de posts, mais avec Jules Pochy, nous réalisons en même temps des interviews de différents joueurs présents sur ce tournoi. Des vidéos que vous retrouverez bientôt sur Madeinpoker.

Pour le moment, impossible de connaitre le nombre exact de joueurs enregistrés, mais selon les estimations, ils seraient environ 220. Exactement comme ce que l'organisation avait prévu.

Après ce break, les blindes passeront à 100/200.



 
Estelle l'a échappé belle
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 15:35


Estelle Denis vient de m'accoster : "Raymond retourne en équipe de France, ça y est, c'est officiel !"

Bon ok, j'dis n'importe quoi. En fait l'animatrice de M6 et accessoirement joueuse pro de chez Everest, vient de vivre une "belle mésaventure". Je découvre ainsi qu'une mésaventure peut être belle...

Avec , elle a eu le bonheur de découvrir . L'autre check, et forcément, avec brelan en main, madame Domenech (ou pas, on ne sait toujours pas depuis 2008) mise. Elle se fait relancer...

Peu d'info sur son adversaire, planqué derrière de grosses lunettes noires. Elle décide d'aller voir la turn : . Une belle carte de m**** que décide de checker encore son adversaire. A ce moment, le pot fait environ 10 000, et Estelle envoie alors une grosse salve à 9 000. Le monsieur call... il est peut être temps de se poser des questions !

"A ce moment, je pense qu'il a paire de valets. Mais bon, brelan de roi, c'est dur de lâcher ça !"

La rivière tombe, comme un couperet pour Madame Denis (appellons la comme ça) : . Cette fois-ci, son adversaire n'y va pas par 4 chemins, et balance la boite papa comme dirait l'autre.

"Tu comprends bien que je ne peux plus payer... je fold et il me montre "

La voila qui pointe aux alentours de 17 000. Rien de bien méchant encore.

estelle_denis
Soupe à la grimace pour Estelle...

Edit : il y a encore moins de jetons que tout à l'heure.... On cherchera l'info plus tard, quand elle aura doublé...ou busté.



 
100% bust
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 16:09


Un joueur occupe mon siège en salle de presse. En général, c'est soit pour draguer Elaine Youngmoneymaker à ma droite, soit parce qu'il a bust.

Comme il s'agit de Anthony "Nartoof" Hnatow, récent finaliste de l'EPT Deauville, je jouais vraiment un coin flip en me rapprochant de lui. Et la pièce est tombé du côté du "bust".

J'apprends qu'il saute avec une paire de dix contre une paire de dames. Bon il n'a pas mis 200 BB au milieu non plus avec ses dix, vu qu'il était rapidement tombé très bas, à 10 000. Pas de nouvel exploit pour lui à Monaco. Maintenant, il va pouvoir se concentrer sur Elaine.

Autre joueur qui ne soulèvera pas le trophée ici... Estelle Denis. Oui je sais, c'est triste. Elle était tombé bas, très bas, à 2 500. Avec AQ, elle s'est dit que ce serait une bonne idée de doubler ou tripler. Oui mais non en fait.

Tous les espoirs reposent sur Raymond Domenech pour ramener le trophée à la maison. Et vu l'activité à table de ce dernier, on se dit que toute la petite famille risque plutôt d'aller profiter de la piscine plus rapidement que prévu...



 
Fabsoulé
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 16:35


Des nouvelles de notre Fabsoul national. Je passe le voir à sa table, et je le vois avec une petite mine. "Tu me diras quand on peut gagner un coup à Monaco", me lache-t-il avecle sourire.

A ce moment, c'est vrai que son tapis n'a pas l'air fou. Quelque chose comme 17 ou 18 000.

Alors je m'arrête deux secondes pour voir ce qu'il en est. Fabrice est UTG et décide d'ouvrir à 525. Il est payé par son voisin, Ahmed Debabeche au cut off, ainsi que par le bouton. Chouette, de l'action ! Allez, je vous livre la main de Fab, ça peut être sympa pour suivre le coup :

Un flop s'il vous plait croupier : ! Boum, tout de suite la quinte papa, avec tirage quinte flush ! Je savais qu'il allait chatter pile au moment où j'allais arriver.

Il décide de checker : il va bien y avoir un joueur qui va s'emmeler les pinceaux la dessus. Ça ne loupe pas : son voisin mise 1 500... fold...fold.... et Fabrice décide de just call.

Sur la turn , même action : check, 2 200, call.

Sur une rivière de rêve , qui ne change rien du tout, Fab décide de checker pour la 3e fois. Son adversaire pousse alors 3 000 au milieu. Fabrice snap. Une relance ici n'est pas forcément utile, on ne sait jamais, peut etre que l'autre à floppé la flush...

Showdown : Vous connaissez la main de Fabrice, voici celle de son adversaire...

Split pot. J'ai perdu 5 minutes, et Fabrice n'a pratiquement rien gagné. Vis ma vie de couvreur frustré...

fabsoul
"Tu crois que j'aurais du suivre Claire en Irlande plutôt ?"



 
Constriction et livraison
Everest Poker One 2011
Par David Poulenard   
Vendredi, 22 Avril 2011 16:41


Un petit (enfin petit...) coup amusant à la table de Guillaume Darcourt. Un joueur relance à 600, un autre suit et Darcourt surrelance à 2 200 depuis le bouton. Les deux paient sans hésitation.

Le flop est intéressant .

Check du premier, 4 000 du deuxième qui donk-bet et 9 000 du Boa qui commence son travail de constriction, le troisième larron décide de sagement sortir du coup et l'autre paie.

Turn check et Darcourt avance 8 000, payé instantanément.

River , check à nouveau et cette fois Guillaume Darcourt opte pour ce qu'on qualifiera d'un value bet, une mise d'un montant de 5 400. Légère hésitation de son adversaire qui finit par caller.

Le Boa retourne et son adversaire pour un tirage flush qui lui a couté la bagatelle de 21 700 jetons !

Un flop idéal, une bonne lecture de Darcourt qui m'a avoué qu'il avait immédiatement mis son rival sur les trèfles avec certainement l'as, un adversaire disposé à investir une fortune avec un simple tirage sans se préoccuper d'élémentaires notions de cotes ou de l'existence d'une doublette et voilà comment passer à 50 000 jetons en début de tournoi...

L'organisation vient de communiquer un chiffre provisoire pour la participation de 221 joueurs. Une affluence d'autant plus satisfaisante pour une première édition que la qualité du plateau est remarquable.

Blinds 150/300/25

guillaume_darcourt
Le boa est prêt à tout détruire sur son passage... presque comme sur le net !



 
Dominik nique nique s'en allait tout simplement
Everest Poker One 2011
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 22 Avril 2011 17:05


Dominik Nitsche est un jeune homme pressé. Pas le temps de flâner à la piscine, il est arrivé aujourd'hui pile pour le début... du deuxième niveau. Oui, en retard, mais qu'importe.

J'arrive sur sa table, sur un coup où le flop est déjà déroulé : . Vu le pot, les deux joueurs impliqués dans ce coup on déjà dû s'arracher préflop, et je parierais sur une relance du joueur, 3-bet de Nitsche, et d'un simple call.

L'adversaire check/call à toute vitesse la mise de 2 350 du jeune allemand.

Sur la turn, , même action : check, 5 100 de Nitsche, snap de l'adversaire. Ce coup devient intéressant dites moi...

Sur la rivière , même action : check, 12 400 de Nitsche... mais cette fois son adversaire rentre dans une longue réfléxion. Il se gratte la tête, souffle, bouge sur sa chaise... Il a une main, c'est sur, mais que peut bien avoir Nitsche ?

Je commence à me demander si je ne regarde pas un coup pour rien, où les deux joueurs ne montreront pas leur cartes. Je maudis le joueur que je ne connais pas... et puis finalement celui call.

Nitsche retourne très vite ses cartes, . Deux beaux rois rouges qui suffisent pour battre... les deux dames de son adversaire un poil dépité. Après avoir rangé la tonne de jetons devant lui, l'allemand peut m'annoncer sourire jusqu'aux oreilles, avoir empilé pour 60 000 jetons. Voila un shark qui part bien dans ce tournoi.

dominik_nitsche
S'il se met à monter des jetons aussi vite, je plains toute sa table...



 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>

Page 1 de 7