» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


mipdeb-header

Notions de calcul de cote


Une cote ? Kesacko ? Ca se mange ? On parle de cote quand on ne sait pas quand payer une mise adverse et si le jeu en vaut la chandelle.

Si arriver à calculer les cotes du pot peut prendre des mois de pratique, voici un petit guide simple pour vous aider à prendre les bonnes décisions :

Imaginons qu'un ami vous propose un super plan dont il a entendu parler : vous pariez 1 000 euros et vous pouvez soit tout perdre, soit gagner 10 euros dans un cas sur 100. Que lui répondez-vous d'autre que "ça ne m'interresse pas" ? En revanche, si on vous parle de parier 10 euros pour en gagner 1 000, et ce, dans un cas sur 10, je vois vos yeux qui d'un seul coup se mettent à briller. Et bien c'est exactement la même chose au poker.

Prenons deux exemples pour illustrer ce point de vue très mathématique et pas forcément évident :

Exemple 1 :

Blinds 50/100. Un joueur relance pré-flop pour 300, un autre paie et vous, avec , vous payez aussi. Les blinds passent : il y a donc 1 050 dans le pot.

Le flop vient . Le premier relanceur mise 500 et le deuxième paie. La parole arrive donc à vous : vous devez mettre 500 dans un pot qui compte 2 050 jetons si vous voulez continuer. Le détail, c'est que vous n'avez rien touché au flop, ce qui n'est très probablement pas le cas de vos adversaires. La seule carte magique qui pourrait vous sauver serait un 10, qui vous offrirait une quinte. Il existe quatre carte "10", on dit donc que vous avez quatre "outs" (voir la fiche "Qu'est-ce qu'un out ?").

Votre chance d'obtenir un 10 au turn est approximativement de 1 sur 12 (puisqu'il y a quatre 10 dans le paquet). Votre investissement serait donc de 500 pour gagner 2 050 dans un cas sur 12. A vue de nez, vous comprenez bien que ça ne vaut pas le coup et vous jetez logiquement vos cartes.

Exemple 2 :

Blinds 50/100. Cinq joueurs à la table limpent (=paient 100), tout comme la petite blind. C'est à votre tour et vous ouvrez de grosse blind, vous checkez. Vous êtes donc sept joueurs à voir le flop : . Il y a 600 dans le pot.

La petite blind checke, vous aussi, un joueur mise 200, payé par tous les autres joueurs. La parole vous revient et commence le calcul : vous devez mettre 200 pour remporter un pot de 1 800, soit plus de huit fois votre mise. Nous avons vu que vous aurez une chance sur 12 toucher votre carte magique, un dix. Vous avez 200 à mettre pour gagner 1 800 dans un cas sur 12 : c'est tout de suite plus intéressant que l'exemple précédent. Vous payez en sachant que vous "avez la cote" pour le faire ! 

On vous conseillera d'estimer les calculs "à la louche", sans calculer la chose à la virgule. A vue de nez, et avec un peu de pratique, vous verrez que vous n'aurez pas besoin d'avoir une calculette en tête pour savoir quand une mise est trop chère pour vous et qu'il est mieux de coucher vos cartes.

Pour en savoir plus, lisez "comment jouer les tirages flush ou quinte" ainsi que la fiche "qu'est ce qu'un out et comment les calculer"

 

 

 

mipdeb-regles

Quel est le but du jeu ? Quells sont les forces relatives des mains ? Comment distribuer les cartes ? Si vous ignorez tout du poker, commencer par là !

Accéder aux règles du poker

 

mipdeb-fichespratiques
Des conseils pratiques et utiles, sous forme de fiches synthétiques faciles à lire... et à appliquer !

Le poker en général


Maîtriser le Texas Hold'em No Limit


Conseils pour progresser


mipdeb-lexique
Acronymes, anglicismes, techniques... tous les termes à connaître absolument.




Envie de dialoguer, demander des conseils, suivre ce que font les joueurs plus aguerris... Rendez-vous dans le Forum MIP !