dimanche 26 février
Home > Forum
FireBoard
Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
Vis ma vie de joueur de poker (pour 1weekend) (1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en bas Répondre Ajouté aux favoris : 0
SUJET: Vis ma vie de joueur de poker (pour 1weekend)
#24453
veunstyle72 (Admin)
Administrateur
Messages: 114
graphgraph
Personne n'est connectéCliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Vis ma vie de joueur de poker (pour 1weekend) Il y a 1 Semaine, 6 Jours Karma: 4  
Ce weekend, j'ai participé au Partouche Poker Deepstack de Lyon. Grâce au site de staking MyPokerSquad, nous avons monté une "Team Pro Press" qui englobait les couvreurs du poker : Kévin "Harper" Noblat, Julien "Kinshu" Bochereau, Victor "Tapis Volant" Saumont, Mathieu "Mama913" Sustrac, Julien "Jooles" Gaignard, Tommy Mandel, Pierre Barnasson et donc moi !



Le but n'était évidemment pas de se prendre pour des pros, mais plutôt de passer de l'autre côté de la barrière, le couvreur qui devient joueur, le temps d'un tournoi. Et pour cela, rien de tel qu'un "petit" 500€ de buy in et 500 joueurs.

Avec 50 000€ à la gagne, ce magnifique tournoi nous offrait la possibilité de développer un vrai poker (round de 60 minutes et structure lente) au milieu d'amateurs et pros du circuit qu'on a plus l'habitude de suivre sur les grands tournois internationaux.



Lors de ce tournoi sur 3 jours, je suis passé par tous les états, particulièrement lors de la première journée :

- L'exitation de m'asseoir à une table (et non derrière mon mac pour vous raconter des coups de poker à droite à gauche)

- Le plaisir de monter rapidement un stack

- La frustration de perdre trois fois avec paire d'as, et de prendre trois fois les blindes avec KK

- La colère après m'être fait own par un vrai livetard débile (les mots sont durs mais justes) qui jubilait de m'avoir bluffé

- La peur de bust beaucoup trop tôt

- La jouissance de conclure ce day1 et de ranger mes jetons dans le sac plastique.



Ça a l'air bête comme ça, mais tenir de 13h à 3h30 du matin, c'est dur.







Lors du day2, tout a été beaucoup trop vite. Avec un stack de 50 000, sur des blindes à 600/1200, tout était jouable. Mais mon parcours s'est finalement arrêté au bout d'une heure et demie de jeu. La main ? Bon je vous la raconte rapidement.



Je suis en grosse blinde, je n'ai pas encore vu mon jeu. Le joueur UTG fait tapis pour 25 000, sur les blindes 800/1600. Le seul move qu'il faisait. Tout le monde passe, jusqu'au joueur au bouton, Quentin "2balla2lose" Lecomte, un jeune joueur plutôt talentueux et qui était le seul joueur dangereux de la table. Il détient déjà un gros tapis (environ 150 000) et décide de mettre une grande pile de jetons au milieu de la table, pour isoraise le short. La petite blinde passe, et je décide alors, pour la forme, de regarder quand même mes cartes, même si 95% du temps, je sais déjà que je vais passer.

Oui mais pas là, puisque je soulève KK (enfin RR, parce que chez Partouche, les cartes sont un peu étranges, la FrenchTouch). Je snap call et Quentin retourne AA. Horreur. Un autre joueur m'annonce avoir jeté un roi également, et je comprends tout de suite que le miracle ne viendrait jamais. Sick setup.



Et voilà comment tout s'arrête, d'un coup d'un seul, alors que j'étais frais, dispo et motivé pour grinder toute la journée. J'ai encore en tête ce sentiment, lorsque je me lève pour aller raconter mon coup aux couvreurs de MyPokerSquad, en étant vraiment secoué. Je revois également le vigile de l'entrée qui me coupe mon bracelet, indiquant donc que je n'étais plus le bienvenu dans la salle.

Je relis un texto de Fabsoul qui me dit "Welcome in the F*** Poker World". Un monde dans lequel on est à l'aise pendant des heures, avant que tout ne s'écroule sans que l'on s'y attende. Il a tellement raison...



La fin de journée, je l'ai passé avec Ondine et Margaux, les deux belles blondes de la Team Ladies Partouche, à base de Poker Chinois dans leur très belle chambre d'hôtel. Pour dé-tilter, c'est plutôt pas mal, croyez moi.



Et puis en début de soirée, je décide de faire le side event à 300€. L'envie de retoucher des jetons était trop forte. Les moyens financiers un peu moins. Une demande de staking sur facebook, deux valeureux joueurs qui décident de mettre un peu d'argent dans ma main (Constant Rijkenberg et Paul Guichard) et me revoilà parti à grinder.



Dans ma tête, il est clair que je ne suis pas là pour enfiler des perles, et je décide de jouer ce tournoi à fond, sans aucune pression, avec l'envie de tenter des choses que je n'avais encore jamais fait en live. A ma table, un joueur régulier du circuit pro commence à devenir fou face à ce jeune loup qui relance 3 mains sur 4. Il paie pratiquement toutes mes relances préflop, et mes trois barrels post flop. A-chaque-fois ! Et à chaque fois, il me montre merguez sur merguez, alors que j'arrivais toujours plus ou moins à connecter un petit quelque chose sur le board.



Bref, je monte un peu de jetons, je m'amuse bien, ma table casse, et je me retrouve assis à la gauche de Jérôme Naye, Ce type est très sympa. Je ne le connais pas, je l'ai simplement rencontré quelques semaines plus tôt lors du 5000€ des EFOP au mois de janvier, tournoi sur lequel il avait terminé 3e derrière "Kzouls31" et Kool Shen. Nous parlons beaucoup, rigolons bien, mais si son stack gonfle au fur et à mesure, le mien diminue petit à petit.



Je termine cette première journée avec 20blindes, range mes jetons dans le sac pour la 2e fois en 24h (alors que je n'avais encore jamais passé un day1), mais cette fois-ci, la motivation n'y est plus trop pour le lendemain.



Après m'être fait secouer par l'agent/couvreur "Jooles", je décide quand même de m'assoir le lendemain avec un peu plus de motivation quand même. Il y a 20 000€ à aller chercher, on ne crache pas dessus !

Et au bout de trois niveaux, mon stack passe de 20 000 à…100 000 ! L'embellie !



Je me mets à y croire, surtout lorsque je vois le field fondre comme neige au soleil. Mon pote Victor "Tapis Volant" Saumont, également dans le tournoi, se fait éliminer sur un coin flip standard peu de temps avant l'argent, et je me retrouve tout seul à deeprun. Pas grave, je suis décidé à faire plaisir à mes stackeurs et à aller chercher quelque chose de sympa.



A l'approche de la bulle, je perds un coin flip alors que j'avais 16 ou 17 cartes sur la turn pour gagner (mais ça reste un flip, je suis d'accord), et commence à trembler à l'idée de faire la bulle. Puis je passe un flip important pour finalement atteindre l'average au moment où la vraie bulle est en cours.

J'atteins l'argent ! Certes le billet est petit (à moins de faire table finale), mais dans l'idée, mon objectif est atteint.



Je bust à une anonyme 24e place avec AJ contre AQ AIPF (un valet au flop… mais une backdoor quinte pour mon adversaire) et je pars chercher mes quelques billets de 50€ à la caisse.

Demain, j'aurais ma photo signé Jules Pochy/Hold'em Pix sur Hendon Mob, et c'est peut-être là ma plus belle satisfaction.







Le retour à Paris est tout de suite plus sympa une fois qu'on a le sentiment du devoir accompli. On m'a beaucoup charié du côté de mes potes couvreurs, comme quoi j'étais un livetard, que je parlais beaucoup et que j'appelais les cartes lorsque j'étais à tapis. Oui ce n'est pas faux, parfois je me lâche, mais bon, tant que je ne pose pas un rat sur la table, c'est validé, non ?



J'espère refaire ce genre de weekend de temps en temps, car même si j'adore aller à Vegas, Marrakech, Deauville et aux 4 coins du monde pour suivre les meilleurs joueurs de ce jeu, je ne refuse jamais de chatouiller les cartes et envoyer de grosses sacoches sur le tapis vert.



L'accueil de Partouche est toujours aussi agréable (je pense à Maxime, JJ Ichaï, Benoit Mialou, Zaton, Paul Eric Schulmann etc) et si MyPokerSquad décide de refaire une opération comme celle-ci sur l'un de leurs tournois, je me verrais dans l'obligation de répondre positivement à l'invitation.



Mais en attendant, retour à la réalité : prochain tournoi, le Super Satellite Partouche d'Aix en Provence… en tant que couvreur. Et ce sera à suivre sur Madeinpoker, évidemment.
 
 
Dernière édition: 13-02-2012 &pm12Mon, 13 Feb 2012 12:15:27 +0100pmvEurope/Berlin 12:15 Par veunstyle72.
  L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
#24454
pifometre (Utilisateur)
Animateur
Messages: 768
graphgraph
Personne n'est connectéCliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: MasculinLieu: 77Date de naissance: 1962-12-08
Re:Vis ma vie de joueur de poker (pour 1weekend) Il y a 1 Semaine, 6 Jours Karma: 18  
Merci pour ton CR, sympa
 
 
Celui qui pose des questions peut paraitre idiot, celui qui n en pose pas le restera...
  L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
#24455
Siiiick (Utilisateur)
Fresh Boarder
Messages: 1
graphgraph
Personne n'est hors ligneCliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Re:Vis ma vie de joueur de poker (pour 1weekend) Il y a 1 Semaine, 6 Jours Karma: 0  
A l'approche de la bulle, je perds un coin flip alors que j'avais 16 ou 17 cartes sur la turn pour gagner (mais ça reste un flip, je suis d'accord)



C'est pour savourer un peu plus, en plus j'ai super bien utilisé tes jetons ! Anyway GG pour la perf, et very nice CR !
 
  L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
#24456
Claire (Utilisateur)
Platinum Boarder
Messages: 910
graphgraph
Personne n'est connectéCliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Re:Vis ma vie de joueur de poker (pour 1weekend) Il y a 1 Semaine, 5 Jours Karma: 33  
Super compte rendu ! J'adore Et bravo pour la ligne hendon mob !!!
 
  L'administrateur a désactivé l'accès public en écriture.
Revenir en haut Répondre
Développé par FireBoardObtenir les derniers messages directement sur votre PC


Chilipoker DSO saison 2

Partouche

Evasion Poker