lundi 09 janvier

Home > News > Industrie > Etats Unis : la régulation se précise et les industriels se positionnent
 

Etats Unis : la régulation se précise et les industriels se positionnent


Industrie
Jeudi, 27 Octobre 2011 10:29


Le projet d'une future régulation aux Etats-Unis semble se préciser de jour en jour avec des partisans de plus en plus nombreux au sein de la classe politique américaine, toutes tendances confondues.

Le Sénateur Alphonse D'amato, une des personnalités les plus influentes du Sénat compare l'actuelle situation à la prohibition des années 20, déplorant l'inefficacité des mesures et les millions de dollars qui quittent le sol américain chaque année et échappent au budget de l'état. Il ajoute même "nous sommes en retard sur le reste du monde et si nous ne faisons rien, le problème va continuer de grossir".

 

damato1
le Sénateur D'Amato, fervent partisant d'une régulation


Les Républicains aussi comptent de nombreux adeptes d'une légalisation. L'un d'eux, Joe Barton, a déposé devant le Congrès un texte de loi préconisant une régulation plaçant le poker en ligne sous le contrôle de l'état, une initiative qui a le soutien de nombreux élus du même bord.

Les arguments des partisans d'une régulation rapide aux Etats-Unis sont généralement les mêmes : une sécurisation du secteur qui offrirait protection aux joueurs et l'intérêt économique et financier aussi bien pour l'économie nationale que pour l'état. Certains à l'instar du Démocrate G.K. Butterfield et du Républicain Barton avancent que le poker fait partie de l'American Way of Life et que c'est le jeu de toute l'Amérique !

Un lobbying intense qui rejoint les grandes manoeuvres entreprises par les géants de l'industrie du jeu aux Etats-Unis. Alors que ceux-ci avaient déjà placé leurs pions avant le black friday en signant des accords avec les principales pokerrooms, des accords aujourd'hui caduques, MGM Resorts, Caesars Entertainment et plus récemment Trump Entertainment Resorts se préparent activement à une légalisation. Bien que le poker en ligne demeure toujours illégal aux Etats-Unis, les actionnaires de la compagnie viennent de créer une société prête à exercer sur le nouveau marché, en utilisant notamment les casinos et licences de Trump. Ivanka Trump, la fille du magnat, reprenant les mêmes arguments pour justifier l'investissement : "l'ouverture du marché n'est plus qu'une question de temps et créerait un nombre important d'emplois et une formidable source de revenus pour les états".



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Alors que Vegas s'enfonce, Macau connaît une progression exponentielle 
Les casinos du Nevada ont perdu 3,9 milliards de dollars en 2011 
La première place de Winamax sur le marché du cash game français (en nombre de joueurs) confirmée 
Une progression du chiffre d'affaires des casinos en trompe-l'oeil pour 2011 
Unibet signe un retour prometteur sur le marché français 
La reprise de Full Tilt par le Groupe Tapie avance 
Bodog, Everleaf, les salles de poker tentent d'innover 
L'accord entre le DOJ et le Groupe Bernard Tapie signé 
Unibet bientôt de retour sur le marché français 
Marketing : l'ARJEL limite les bonus à 500€ 
Europoker.fr : un nouvel opérateur de poker sur le marché 
Le Groupe Tapie contacte d'ex-gros joueurs de Full Tilt pour une étude de marché  
Full Tilt : les fonds saisis par la justice américaine ne seraient que de 115 millions 
Patrik Antonius victime du black friday 
La reprise de Full Tilt par Tapie : bluff ou non ? 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 


PokerXtrem

Chilipoker DSO saison 2