wpt_national_cannes_2012
wsop_2012_resultats
Saturday 02 June
Home > News > Industrie > Interview Alain Fabre, directeur du Casino Cannes Croisette

Interview Alain Fabre, directeur du Casino Cannes Croisette


Industrie
Mardi, 20 Mars 2012 19:50
 Partagez


A l'occasion du Chilipoker DSO Cannes 2012, nous avons rencontré Alain Fabre, Directeur du Casino Cannes Croisette.
Entretien avec un homme qui maintient actuellement son casino au top des casinos Français.

 

WSOPE, PPT, DSO, WPT… Cannes serait-elle devenue la capitale européenne du poker ?

Certainement. Ce que je dirais c'est que cette année, le Casino Croisette et notamment sa poker room, en terme de résultats de produits bruts réalisés, est la première room de France, devant Aix en provence, principalement grâce au cash game. Et depuis deux ans, on organise pas mal d'évènements (DSO Cannes, WSOPE), cette année une étape du WPT aura lieu du 28 mai au 3 juin, plus tous nos "Croisette Holdem Series", tous les mois on propose des formats deepstacks divers et variés, on a six tournois par semaine, donc oui aujourd'hui, notre casino est celui qui organise le plus de tournois à l'année.

Comment expliquez-vous que les deux étapes du DSO, cette année et l'an passé, soient les deux étapes records pour ce circuit de poker ? C'est la météo qui veut ça, ? C'est la ville ? L'accueil ?

Et bien je dirais que c'est un mixte de tous ces facteurs ! Cannes est une ville mythique, et puis venir sur la Riviera, ça reste agréable. C'est toujours mieux que Lille ou Tourcoing. Alors oui l'endroit en lui même a beaucoup d'atouts. Il y a également un savoir faire sur le Croisette, en terme de poker, qui nous permet d'ajouter ce particularisme à Cannes et au Croisette… Tous ces éléments réunis font que nous sommes assez plébiscités, nos tournois sont des tournois principaux, comme le DSO aujourd'hui ou le WPT National Series… c'est vrai que si on se réfère aux résultats obtenus lors des précédentes éditions, ça ne dépassait pas les 300 joueurs, mais j'ai bon espoir pour qu'on les dépasse et que cela devienne un véritable succès.

Vous me parliez du fait que le cash game y était beaucoup dans la réussite du Casino… mais alors quel est l'intérêt pour un casino comme le votre d'accueillir un tournoi à 550€ ?

Vous savez, dans le poker, il en faut pour tout le monde. D'ailleurs, si vous regardez nos tournois hebdomadaires, on a plusieurs tournois entre 80€ et 200€, une fois par mois on a un tournoi à 1 000€ ou 1 500€… on essaie d'élargir notre offre de tournois pour justement intéresser un nombre de personnes important. Par rapport au DSO, si on raisonne uniquement en terme de buy-in, puisqu'il n'est "que" à 550€, effectivement ça peut paraitre faible si on le compare à un WSOP ou à un WPT. Mais je dirai que ça reste une compétition qui est somme toute sympathique, avec une structure très correcte, et je pense que le joueur apprécie. Vous remarquez d'ailleurs que ce tournoi est également plébiscité par de grands joueurs qui ont l'habitude de disputer des WSOP, des EPT etc. L'avantage c'est que le field est assez varié, et puis vous avez tout de même 545 joueurs ! Quand vous arrivez au bout, même dans les 30 premiers, c'est déjà pas mal. Je pense qu'il ne faut pas se cantonner à une variance de tournoi bien spécifique. On essaie de varier notre offre, car le poker doit pouvoir être joué par tout un tas de gens, et pas seulement ceux qui ont un pouvoir d'achat élevé. C'est au travers de ce genre de tournoi qu'on acquière de l'expérience pour monter en gamme.

fabre
Alain Fabre, entouré de son équipe (à droite) et des représentants Chilipoker (à gauche)

Barrière Poker détient son propre site internet… et pourtant vous accueillez le tournoi d'une room concurrent, chilipoker, comment expliquez vous cela ?

Ce n'est pas parce qu'on a une room online, barrierepoker.fr, qu'il faut se donner des interdits. Le poker, c'est la représentation de plusieurs marques. Après il faut rester en phase avec son positionnement, avec sa marque. Moi j'accueille Chilipoker avec plaisir. C'est cette variété qui fait qu'on connait le succès que l'on a.

Comment vous positionnez vous, le Casino, par rapport au marché ?

On veut être un acteur majeur du poker, tout simplement. On a eu l'heureuse surprise de découvrir qu'on était la première room de France, c'est une satisfaction, mais ce n'est pas pour nous le graal. Ce que l'on veut vraiment, c'est que la poker room fonctionne, qu'il y ait de la fréquentation, de la variété, que nos tournois marchent… après le reste, il y a de la place pour tout le monde.

La concurrence est saine avec le Palm Beach de Partouche ?

Bien sur ! Après chacun doit mettre en place ses stratégies pour tout faire pour que cela marche, on ne tape absolument pas sur le Palm Beach. On essaie d'être accueillant, mon directeur des jeux, Alain Pina détient une connaissance des joueurs très large, c'est quelqu'un de disponible, à l'écoute, qui va vers des gens… c'est un tout en fait : il y a ce que l'on met en place, mais il y a également les gens qui travaillent avec nous, qui font qu'on se doit d'apporter un service client à toutes épreuves.



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Les opérateurs de jeux en ligne passent à la caisse en Espagne 
Polémique sur la volonté de PokerStars d'interdire les sites de data mining  
Une nouvelle version d'Everest bientôt disponible  
Et l'accord Full Tilt - PokerStars ?  
Lock Poker passe la vitesse supérieure 
L'industrie du poker en ligne menacée par des attaques de hackers 
Un autre site de paris en ligne cesse son activité 
Annulation de l'audience pour la nouvelle licence de Full Tilt devant l'AGCC 
Rachat de Full Tilt : quelques commentaires... 
Laurent Tapie, directeur de New Full Tilt Poker Company 
Le site Full Tilt brièvement en ligne durant quelques heures  
Bank of Poker : pour gagner au poker sans risques 
Full Tilt : réouverture imminente ? 
Bwin prépare aussi sa version de speed poker 
Un nouvel opérateur de poker en ligne autorisé à exercer en France 


Everest Poker


promo-image-284x250-teammypok-2013

extras