samedi 17 mars

Home > News > Industrie > Laurent Tapie confirme que la reprise de Full Tilt est menacée par les dettes de certains professionnels
 

Laurent Tapie confirme que la reprise de Full Tilt est menacée par les dettes de certains professionnels


Industrie
Samedi, 04 Février 2012 11:44
 Partagez


Dans une interview adressée à IGaming, Laurent Tapie a confirmé les propos de Ben Dayanim son avocat. A savoir que le refus de certains des 19 anciens joueurs de Full Tilt de rembourser l'argent qu'ils doivent à l'opérateur pourrait remettre en cause l'accord de reprise. Le Groupe Tapie n'est pas disposé à assumer le surcoût de 16,5 millions de dollars représenté par les dettes de ceux-ci.

Il précise cependant que plusieurs d'entre eux ont déjà signé des contrats les engageant à rembourser les sommes dues et espère que les autres vont prochainement les imiter. Laurent Tapie n'a toutefois pas (encore) révélé quels joueurs avaient été coopératifs ou non.

Parallèlement la situation financière de Full Tilt est apparue pire que prévue, ce qui explique l'importance de récupérer une grande partie de l'argent emprunté par les joueurs concernés. Le Groupe Tapie met donc les débiteurs sous pression, avançant que "l'affirmation selon laquelle cette situation peut bloquer le deal est malheureusement exacte" avant d'indiquer "lorsqu'on est un joueur de poker, a fortiori un grand joueur, reconnu et admiré, la règle de base, il me semble, c'est d'honorer ses dettes de jeu" !

L'homme d'affaires en remet une couche, dénonçant la position fallacieuse de plusieurs professionnels qui disent être prêts à rembourser l'argent s'ils sont surs que celui reviendra aux joueurs, en expliquant que "ils savent très bien que les joueurs ne seront remboursés QUE si le Groupe Bernard Tapie va au bout de la reprise et pour cela il est essentiel que les sommes dues par les pros reviennent dans Full Tilt".

Dans sa volonté d'accélérer le remboursement, il menace de manière à peine voilée de révéler le nom des professionnels indélicats en précisant "la communauté du poker, et en particulier celle des anciens joueurs de Full Tilt en attente de retrouver leurs fonds, mérite de connaitre la réalité du comportement de certaines grandes figures du poker..."

Un changement d'attitude paradoxal quelques jours à peine après l'annonce d'une finalisation imminente de la reprise. Le Groupe Tapie cherche-t-il à sortir d'un processus de reprise dont la complexité lui apparait excessive ou s'agit-il simplement d'une tentative médiatique pour forcer les joueurs concernés à rembourser l'argent au plus vite ? 



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Une nouvelle salle de poker en ligne va cesser son activité 
L'avocat du Groupe Tapie très optimiste sur un accord prochain 
Nouvelle fermeture d'un site de jeux en ligne 
EPIC : une dette de 4,79 millions de dollars 
L'EPIC Poker League en faillite ! 
Le Bad Beat Jackpot fait son apparition chez Partouche 
Poker 83 cesse son activité 
Légère reprise de l'activité pour le Groupe Partouche 
L'équivalent du rush poker bientôt sur PokerStars 
Bally Technologies acquiert l'activité B2B de Chiligaming 
Thomas Kremser : le retour 
Interview d'Alexandre Dreyfus, CEO de Chilipoker, au sujet de l'ouverture du marché US 
Chiligaming s'associe avec Golden Nugget sur le marché américain 
Poker Leaders.fr : une nouvelle room online en France ! 
PokerStars obtient sa licence en Belgique 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2