coverage_wsop2012_3
wsop_2012_resultats2
Monday 25 June
Home > News > Industrie > Polémique sur la volonté de PokerStars d'interdire les sites de data mining

Polémique sur la volonté de PokerStars d'interdire les sites de data mining


Industrie
Lundi, 14 Mai 2012 10:27
 Partagez

L'affaire avait commencé avec la mise en demeure effectuée par PokerStars à l'encontre de Poker Table Ratings, enjoignant à cette compagnie de cesser de communiquer des informations sur les joueurs du site. Informations regroupant principalement des éléments sur les gains et pertes en cash game, les limites jouées et le style de jeu.

Devant la volonté affichée par l'opérateur, les autres sites (Poker Edge, Poker Rating et Sharkscope) délivrant ce genre de données ont choisi de proposer un système optionnel laissant aux joueurs le libre choix de laisser leurs données consultables ou non, en espérant que cette initiative semble acceptable par PokerStars et éventuellement la justice.

Le but énoncé par l'opérateur est de protéger ses joueurs, en particulier les moins aguerris, tout en garantissant à chacun de ceux-ci un maximum de confidentialité.

Mais plusieurs observateurs ont dans la foulée fait remarquer qu'il serait dans cette optique plus judicieux de proscrire l'usage des trackers qui offrent des informations beaucoup plus complètes et utiles sur le profil et le style des joueurs aux experts qui utilisent ce genre de logiciel.

S'agit-il donc d'une salve initiale visant dans un premier temps les sites de data mining avant que PokerStars ne décide ensuite de s'attaquer aux trackers ou une volonté de supprimer la possibilité de consulter les résultats comptables des clients du site, par leurs adversaires ou par eux-mêmes ?



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Les opérateurs dans le rouge ! 
Partouche.fr prépare son nouveau logiciel 
Le marché espagnol officiellement ouvert 
Les opérateurs de jeux en ligne passent à la caisse en Espagne 
Une nouvelle version d'Everest bientôt disponible  
Et l'accord Full Tilt - PokerStars ?  
Lock Poker passe la vitesse supérieure 
L'industrie du poker en ligne menacée par des attaques de hackers 
Un autre site de paris en ligne cesse son activité 
Annulation de l'audience pour la nouvelle licence de Full Tilt devant l'AGCC 
Rachat de Full Tilt : quelques commentaires... 
Laurent Tapie, directeur de New Full Tilt Poker Company 
Le site Full Tilt brièvement en ligne durant quelques heures  
Bank of Poker : pour gagner au poker sans risques 
Full Tilt : réouverture imminente ?