mardi 03 janvier

Home > Articles > Interviews > Guillaume Darcourt : "J'ai pleine conscience de mon image à la table..."
 

Guillaume Darcourt : "J'ai pleine conscience de mon image à la table..."


Interviews
Par Steven Liardeaux   
Dimanche, 15 Mai 2011 17:35


Salut Guillaume, est-ce que tu peux te présenter pour les individus qui vivent dans une grotte et qui n’ont jamais entendu parler de toi : qui es-tu, d’ou viens-tu et que fais-tu dans ta vie ?

Je joue au poker depuis 6 ans, je suis sponsorisé depuis 5 ans. Avant ça, j’étais chef d’entreprise. Et c’est mon associé de l’époque qui m’a fait découvrir le poker sur internet. A l’époque, ma toute premiere room ça devait être…Pacific Poker ! Et très vite après, j’ai téléchargé poker770, au hasard . Et ça tombe bien, c’est là que je suis parti après !

Récemment, tu as réalisé une performance assez impressionnante sur le Main Event des SCOOP de pokerstars.fr … depuis quand es-tu devenu un serial grinder sur le net ?!

Je ne sais pas si on peut dire ça non plus… mais l’air de rien, j’ai déjà 500 000$ de gains en MTT. Et ce tournoi, j’y ai attaché une importance particulière. J’ai très mal démarré, avec une image horrible, et finalement ça m’a servi puisque j’ai eu des livraisons après. Bon à la fin je suis déçu quand même (Guillaume terminera 3e, et est parti en tilt après un deal refusé par un adversaire). Ma seule vraie satisfaction est d’avoir réussi à finir premier français de l’event.

Tu as aussi fait exploser les compteurs du .fr, après avoir réalisé une session de cash game assez extraordinaire sur le même site, tu peux nous en parler ? Elle s’est bien passée cette session ?

Ecoute, cette session dont tout le monde a parlé… moi à l’origine, je me suis juste installé à une table de omaha à 23h, sur une 2€/4€, et j’avais déjà une table assez relevée. En début de session, j’ai perdu pas mal de caves, et du coup ça m’a un peu énervé. Je monte alors en 5€/10€…et tout le monde me suit ! Je reperds encore 2 000 ou 3 000€, et là je vois la bankroll fondre sérieusement, donc j’ai fait ce qu’il ne faut absolument pas faire… J’ai ouvert deux tables de 10€/20€  à 1h du matin ! Et tout le monde m’a suivi encore ! Sur une table je perds beaucoup, et sur l’autre je me mets à pas mal gagner. Je ne garde donc que cette table, avec une stratégie différente : concentration, objectif monter 7 000. Et là, la partie a vraiment commencé… J’avais déjà une réputation acquise en 3h, de bon client, je leur avais donné 15 000€… sauf que vers 3-4h du matin, j’avais 25 000€. C’est là que 2-3 nouveaux joueurs sont arrivés. La partie s’est vraiment excitée, je leur mettais des coups toute la nuit, et à 9h du matin, je reçois un coup de téléphone de Philippe Ktorza : "Ah elle est belle ta session de omaha !" "Mais tu me suis ?!" "Mais tout le monde te suit, il y a des coverages sur les forums de poker !" Et là j’allume skype, je reçois des appels dans tous les sens, j’allume facebook je découvre 10 messages, 5 demandes d’amis, 8 commentaires…. Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?! Moi j’étais à la maison tranquille, je ne comprenais pas… et là je commence à voir le buzz ! Même Alexis Laipsker m’appelle… Ah ça, ils peuvent me faire une statue chez pokerstars ! Mon stack grimpe, je monte jusqu’à 66 000€, et là je m’aperçois qu’il y a jusqu’à 33 personnes sur liste d’attente !

Est-ce que tu crois que le fait qu’il y ait eu 33 personnes sur liste d’attente était dû à la taille de ton stack qui commençait à vraiment faire rêver ?

Je ne sais pas… tu sais j’ai un style de jeu très particulier, et je m’en rends compte. J’aime jouer en me faisant plaisir d’une certaine façon. Pour certains ce sera du "poker panache", pour d’autres, du "poker spectacle". Et je ne peux pas dire que c’est faux, puisque j’aime ça.

darcourt_steven
Guillaume se confie lors de l'entretien, à Nice (Photo Caroline Darcourt)

Es-tu plutôt un bon livetard ou serial grinder du net ?

Les deux ! Selon pleins de paramètres, je suis les deux : pour moi sur Internet, c’est du loisir, je ne me suis jamais mis a une table comme si c’était un boulot. Je manque de rigueur. Alors je l’ai par moment cette rigueur, mais j’ai des enfants à côté, une femme, toujours du monde à la maison…  La concentration n’est pas toujours là, et je joue quand même. Et là je deviens un vieux livetard, oui. Le poker c’est un jeu à risque qu’on ne peut pas toujours maîtriser. Moi je sais ce que je fais quand je suis concentré. Je ne veux pas trop le dire parce que je veux qu’on continue à me voir comme ça, comme si je ne comprenais rien. Mais je te garantis que j’ai pleine conscience de mon image à la table, de certains coups et certaines mains que je montrerai, et ça fait partie du truc. Le jour où je ne me concentre pas, je fais n’importe quoi et je deviens un livetard. Je dois être fiché comme ça par pleins de joueurs, tant mieux.

Il y a une expression qui comment à se familiariser dans le milieu du poker : "faire une Darcourt" ! C’est quoi une Darcourt ?

La définition que moi j’en ai, parce qu’après chacun à la sienne, mais typiquement c’est : rentrer dans une main avec une poubelle, la pire possible… attention, jamais en subissant la main, toujours en attaquant le coup... en essayant de tenir un flop en ayant rien touché 9 fois sur 10, et en continuant à agresser, voir à sur-agresser ou sur-sur agresser, pour améliorer ta poubelle tout au long de la main, et arriver à un truc qui est incroyable à la rivière, qui fait nuts ! (éclats de rire). Ce qui est drôle aujourd’hui, on va prendre l’exemple de mon pote Christophe Benzimra, c’est qu'il m’appelle de n’importe où sur la planète pour me dire "J’ai fait une Darcourt ! Je suis rentré avec 3 et 7 j’ai gagné !"

Entre nous on se connaît un peu, on connaît un peu ton style de jeu mais… Mais est-ce que tu portes une attention particulière aux moqueurs qui ne voient en toi qu’un spewtard fini ? Est-ce que tu en joues ?

Oui et non. Sincèrement, tant que ça reste courtois on va dire, ça ne me dérange pas du tout. J’ai juste un problème quand il y a de l’agressivité ou de la méchanceté. Et ça m’est arrivé il n'y a encore pas très longtemps... mais passons. J’ai des enfants, et je n’ai juste pas envie qu’ils entendent des choses méchantes et gratuites sur leur père. Moi ça m’affecte parce que je suis comme tout joueur de poker, j’ai aussi un ego.

darcourt_guerin_sebban
Avec ses anciens partenaires de la team Poker770 : Stéphane Guérin et Michael Sebban

 

C’est de l’impulsivité ou une stratégie globale cette façon de spew ?

Je ne peux pas parler de tout, mais pour moi, il y a une stratégie. J’avais adoré un article sur le blog de Benjo, l’an passé à Vegas : c’est ce qu’on a écrit de mieux sur moi. Ce qu'il dit en fait, c'est ce que je pense de moi ! (extrait de l'article de Benjo : "Un style flamboyant, agressif à la table, bon vivant en dehors, avec une stratégie qui ne tient pas toujours la route, parfois hasardeuse et hors de contrôle, mais qui fonctionne à merveille les bons soirs, ceux où l'on touche de bonnes cartes. Quoi qu'on en dise, cela reste un bonhomme difficile à jouer...") Mon jeu est assez furieux, donc par définition il est non-maîtrisable, j’essaie de le maîtriser du mieux possible et c’est pour ça que j’ai plus de résultats depuis 2010, parce qu’avant je jouais quelque chose, qui me correspondait peut être dans la fugacité,  mais que je ne maîtrisais absolument pas. Aujourd’hui j’ai l’impression de maîtriser un peu mieux. Les grands techniciens du 3-bet, du sizing parfait etc., à leurs yeux, je suis un spewtard, un livetard voire pire, et je ne peux rien être d’autre ! Parce que de toute façon, mon jeu n’obéit à rien de tout ça. Il obéit à 95% de lecture et d’instinct.

Et la Team PMU alors ? Tu es le leader de cette team, es-tu satisfait de porter leurs couleurs et pour combien de temps encore va-t-on te voir porter ce logo ?

Je suis le "capitaine" de cette équipe, et sans faire le fayot, je suis très content de porter les couleurs de PMU, même si au début ça m’a fait très bizarre. D’abord parce qu’il a fallu quitter Poker770, porter un autre logo… mais surtout quitter une famille au bout de 5 ans. Après, ce qu’il s’est passé, c’est qu’on m’a parlé de la Team PMU après le passage au .fr du poker en ligne. Au début sur le principe, ça ne m’intéressait pas parce que le poker n’était pas une priorité chez eux, mais juste une sous-sous-catégorie. Surtout que je n’ai jamais été turfiste… J’ai dit "non" dans un premier temps. Moi ce que je recherchais aussi, c’est le côté un peu famille, partage, qu’on avait chez Poker770.  Et puis après on m’a dit que les personnes qui s’occupaient du poker chez PMU étaient compétentes et motivées. J'ai fini par déjeuner avec eux et je me suis vite rendu compte que le courant passait bien, qu’on recherchait la même chose… et je leur ai dit "j’ai envie de faire partie de cette aventure". Au début, il n’y avait pas de budget pour 2010, mais ils me voulaient pour 2011… et en une semaine la team s’est montée et c’était parti ! Et pour que deux mecs arrivent à monter une team en aussi peu de temps, avec tous les budgets solides que cela engendrait etc., moi je me suis dit, "les gars bravo, et j’ai envie d’être avec vous."

pmu-pokerteam
La team PMU : Guillaume Darcourt, Rébecca Gérin, Jean Philippe Rohr et Philippe Ktorza

 

Si tu devais échanger ton titre WPT contre autre chose, ce serait quoi ?

Tu ne peux pas me poser la question comme ça. Il ne faut pas cracher dans la soupe. Je te dirais plutôt que mon regret, je n’arrive pas à l’encaisser, c’est ma 3e place au WSOP. De toute façon, les deux autres adversaires avaient décidé de m’éliminer, j’ai senti de la collusion, etc. mais je ne suis pas en train de me plaindre, puisque de toute façon les deux avaient plus de talent, d’expérience, de techniques, et il s’est passé ce qu’il devait se passer, il m’ont démonté. Maintenant sur le fond, on pourra toujours dire que c’est plus logique. C’est un regret énorme. Je l’ai touché du bout des doigts, il y avait l’ambiance, c’était un moment magnifique et voilà…  Mais on peut dire ce que tu veux, je ne laisse pas indifférent. J’ai embarqué 40 personnes dans mon délire… qui l’a fait ? Peu de monde.  Ça aurait été beau de faire le doublé la même année…
Et mon rêve, c’est de gagner le Partouche Poker Tour. Ce tournoi est magique pour moi, le remporter ce serait formidable.

 

darcourt_apres
L'euphorie en pleine table finale des WSOP en 2010 !

 

Ta femme Caroline "Fétiche" Darcourt est toujours à tes côtés lors des tournois. Pas trop dur d’allier l’amour et les cartes ?

(Caroline intervient) Si !

(Guillaume reprend) Bien sur que c’est difficile. Je n’ai aucune leçon à donner, mais je peux faire parler mon expérience, on a quand même un mariage, un divorce et un re-mariage, et on peut dire que les cartes y sont pour beaucoup. Donc oui, c’est un gros gros danger qu’il faut gérer.

Est-ce que tu crois qu’un jour elle nous fera une "Claire Renaut" ou une "Lucille Cailly" : de reporter poker à joueuse pro ?

Mais tu sais, elle a fait 4e du Ladies à Monaco l’an passé, avec tout de même une table finale sympatique puisque Melanie Weisner avait gagné devant Claire Renaut, le tout en ayant gagné sa place sur un sat. Moi je trouve qu’elle joue très bien, avec son style, et elle va encore progresser. Avant son poker, c’était de me voir moi, maintenant elle voit pleins de bons joueurs sur le circuit. Pourquoi pas, si c’est ce qu’elle veut..

Et ça ne te fait pas peur. Si demain elle gagne le Partouche Poker Tour et pas toi ?

C’est pas de la peur. On a tous un gros ego et quand la femme joue, s’il y a un gros résultat, il y a une part de jalousie… ou plutôt j’imagine, qu’on a l’impression qu’elle marche sur les plates bandes de l’autre, et ça je pense que ça peut etre difficile à gérer.

Caroline : Mais de toute façon, ça n’arrivera pas, je suis plus dans le domaine de l’artistique !

Guillaume : Et si tu gagnes le Ladies de Vegas cette année ?

Caroline : Je te le dis tout de suite, ça n’arrivera pas, et si ça arrive, il n’y aura pas d’histoires.

Gullaume : Et bien moi je te le dis tout de suite, ça ne se passera pas comme ça si tu gagnes…

 

the_darcourts
Guillaume et Caroline, Las Vegas 2010

 

Tu te vois où dans 10 ans ?

Sincèrement je ne sais pas. Je dis et je pense très honnêtement la même chose depuis le début : j’ai eu énormément de chance, j’ai toujours géré ma vie sans avoir de contraintes. J’ai toujours fait ce qu’il me plaisait, là où j’avais un intérêt professionnellement parlant. J’ai toujours dit que j’arrêterai le poker quand j’en aurai marre, quand ça ne m’amusera plus, quand ça ne me fera plus tripper d’aller jouer un tournoi, de me mettre à une table, de voir mes potes, de sortir avec eux, d’échanger avec eux… j’arrêterai quand je n’aurais plus envie de tout ça. C’est aussi bête que ça.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter de mieux pour l‘avenir ? T’as déjà gagné un bracelet WPT, fait une table finale de WSOP, t’as un sponsor, une femme et des enfants…

Souhaites moi de gagner le Partouche ou un tournoi à Vegas cet été ! Pour le reste, la santé évidemment, et puis que ma femme est mes enfants continuent d’être heureux qu’on vive cette vie là, qu’ils ne manquent de rien, que ça reste harmonieux.

Si demain tes enfants se mettent au poker, t’en penses quoi ?

Caroline : Moi ça me dérange…
Guillaume : Moi ça ne me dérange pas, je les pousse à jouer, parce que se mettre au poker à leur âge, je trouve que ça développe beaucoup de qualités intellectuelles importantes, et à leur âge, ça ne me choque absolument  pas.

Pour finir, est-ce qu’il y a une question que tu aurais aimé que je te pose ?

On a quand même été assez complet, on a fait un beau tour. Non moi j’ai aimé tout ce qu’on a abordé autour du côté "poker spectacle". Les autres en parlent souvent, mais sans mettre le doigt dessus. Je te dis, à part l’article de Benjo, peu de personnes n’ont réussi à vraiment en parler… Les gens se limitent à dire "ok tu sais monter les jetons comme personne, tu sais les perdre comme on a jamais vu". Ok, bon… Donc en gros, Darcourt c’est une merde. Moi le premier qui vient et qui me dit, en gros, "t’es capable d’être un génie un jour, et le pire mauvais de la terre le lendemain", ça me va. Parce que c’est ça. C’est ce qu’il s’est passé, notamment au WPT Paris. Ok je suis un débile parfois, mais tu ne peux pas retenir que ça quand tu me vois jouer, parce que ce n’est pas juste.



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Alice Taglioni : passionnée de poker 
Ilan Boujenah : "Le Partouche, mon tournoi référence" 
Stéphane Bénadiba : joueur affectif 
Yann Migeon : un sacre attendu ! 
Pierre Canali : "J'aime me challenger, j'ai toujours aimé ça" 
Jean-Jacques Mars : rencontre avec un dandy 
Jean Jacques Ichaï : analyse à chaud sur un demi-succès 
Philippe Ktorza : Si je gagne le Main Event, on fera une grosse fête !.. 
Rébecca Gérin : "J'ai pris du plaisir à jouer ces WSOP" 
Jean Philippe Rohr : "un bracelet WSOP, le nec plus ultra" 
Jonathan Duhamel : "le poker reste une passion" 
Interview Ludovic Lacay / Antony Lellouche 
Arnaud Mattern : "Difficile de ne pas s'améliorer quand tu passes ton temps avec ElkY ou Isildur1" 
Bruno Launais : "Plus qu'un bracelet, je veux un titre EPT !" 
Guillaume Cescut : "Des sensations incroyables" 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 


PokerXtrem

Chilipoker DSO saison 2