Rejoignez la communauté www.MadeInPoker.com !
Enregistrez-vous pour participer au forum, réagir aux articles et recevoir gratuitement notre newsletter.




» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


jeudi 04 juin
Home > Articles > Interviews > Interview Psy - Andy Bloch
 

Interview Psy - Andy Bloch

Interviews
Par Claire Renaut   
Jeudi, 09 Octobre 2008 03:00





Nombre de grands joueurs de poker semblent avoir des points communs autres que l’amour du jeu et de la gagne. Je voulais avec cette interview tenter de comprendre un peu mieux leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs faiblesses et leurs envies.
Et donc leur poser des questions (toujours les mêmes pour tous les joueurs) sur autre chose que des points de vue techniques ou des conseils de stratégies…

Aujourd’hui sur le grill…

ANDY BLOCH


Je croise Andy Bloch dans les couloirs du Rio, bavardant gaiement avec tout le monde, se faisant prendre en photo et acceptant sourire aux lèvres d’écouter des amateurs parler de leurs coups « Je l’ai bien joué là tu crois ? ». Je me penche vers l’américain ; « Andy, dis moi oui pour mon interview ». Une femme en tailleur strict qui nous dépasse tous d’une tête, me demande qui je suis et pour qui je bosse. A mon explication, elle sourit, « Nous n’avons pas encore assez d’impact médiatique en France, c’est une très bonne idée ». Et me voilà partie avec Andy pour une interview bon esprit où le jeune homme au chapeau de cowboy noir et logoté se marre, souriant et détendu, plutôt content pour une fois de parler d’autre chose que de stratégie ou de coups mal joués.

andy_bloch_itv1.jpg

Andy Bloch aux WSOP 2008.


Trois adjectifs pour parler de Vegas?
« Gambling », « hot », 24/24.

L’endroit où tu te sens le plus chez toi?
Dans mon salon, vautré sur le canapé pour jouer online.

La ville que tu préfères?
Las Vegas.

Ce qui te manque le plus quand tu es en voyage?
Mon lit. Parce qu’il est très difficile d’en trouver un confortable, et ce, même dans un palace 5 étoiles …

Un vice dont tu aimerais te débarrasser?
Les jeux vidéos. Ne riez pas, mais je passe beaucoup trop de temps sur la xbox ou la wii à jouer de la guitare, de la batterie ou faire du fitness (wii fit) .

Un vice que tu garderas le plus longtemps possible?
Le poker !

De quoi es-tu le plus fier?
D’avoir joué contre Chip Reese aux WSOP en 2006 en finale du Horse. Et d’avoir été arrêté dans une manif’ contre la guerre en Irak. Ce qui m’a d’ailleurs valu un procès pour trouble de l’ordre public.

Le moins fier?
J’ai parfois joué un très mauvais poker. Et puis, étant toujours en voyage, je perds de vue beaucoup de mes amis.

Une bonne résolution que tu n’as jamais réussi à tenir?
Je devrais vraiment apprendre à être plus organisé. Je suis très bordélique.

Tu ne pourrais pas vivre sans…? (à part le poker)
Internet. Pour les news, les mails, et le jeu online. C’est indispensable et pratique ; si je me pose une question, n’importe laquelle, j’ai la réponse dans la minute.

Quelques adjectifs pour décrire ton jeu ?
Mathématique. Et une grande faculté d’adaptation aux jeux de mes adversaires.

Et pour te décrire toi?
Imprévisible et insoumis. Quand j’ai quelque chose à dire, je le dis !

andy_bloch_itv2.jpg

Andy Bloch "l'insoumis".


Un endroit où tu n’es jamais allé et où tu rêves de te rendre?
En Asie, en Inde et en Afrique, du nord au sud. J’ai déjà été en Asie mais à chaque fois, pour jouer en tournois. Et je veux absolument aller en Egypte pour voir le Sphinx et les pyramides. Le problème, c’est que je n’ai jamais le temps de partir en vacances. Quand un tournoi finit, un autre commence…

Sportif?
J’ai commencé à jouer au golf mais je n’ai pas assez de temps pour pratiquer.

Ta plus longue session de poker on-line?
Une vingtaine d’heures. Mais j’essaie de jouer moins.

Live?
Pareil, à peu près vingt heures. C’était aux WSOP il y a quelques années pendant le Horse. Le tournoi devait durer cinq jours mais ils l’ont raccourci à trois. Je crois que le deuxième jour a commencé à 15h pour finir le lendemain matin à 10h.

La plus longue période sans jouer?
Quand j’étais étudiant en droit il y a dix ans. Je bossais beaucoup et je n’avais pas le temps de jouer régulièrement.

Qui t’a appris à jouer? Quand?
J’ai appris seul dans les années 90. J’ai commencé par jouer avec des amis puis au Casino de Foxwood (Massachusetts).

Et à qui tu as appris à jouer? Tu le fais encore?
J’enseigne parfois à la WSOP Academy –entre 50 et 200 « étudiants » qui paient environ 2000 dollars pour assister à stage de 3 jours donné par des pros-. Je donne aussi quelques cours particuliers.

Tu joues avec tes potes?
Parfois oui. J’aime bien passer une soirée avec eux à boire une bière, jouer et passer un bon moment. Ou alors, je les suis dans les casinos pour des petits tournois à 100 ou 200 dollars. Et puis ça fait toujours de la pratique non ?

Qu’est ce que tes proches pensent du fait que tu sois joueur professionnel?
Ils n’étaient pas très contents au début mais ils ont rapidement changé d’avis après m’avoir vu gagner beaucoup d’argent à la télé. Ma famille a cessé de répondre à la question « Et Andy, en ce moment, il fait quoi ? » par « Pour le moment, et bien, il… joue au poker mais bon, c’est en attendant d’avoir un vrai boulot ». Etre joueur est maintenant reconnu comme un vrai métier. Et le poker prend une telle ampleur dans le monde entier ! J’apprécie vraiment que la finale du Main Event soit jouée en novembre. Cela va créer un buzz médiatique énorme. Certes, en août ou septembre cela aurait été mieux mais c’est un événement qui va attirer tellement de gens ; il y aura autant de suspense que d’argent à gagner ! Je crois que le Main Event peut devenir une sorte de Superbowl.

Ton grand rêve poker?
Le Main Event, évidemment !

Superstitieux?
Ca porte la poisse d’être superstitieux.

andy_bloch_chapeau.jpg

Le chapeau de serpent "à trou", LA marque de fabrique d'Andy.


Qu’est ce que tu fais de l’argent que tu gagnes au jeu ? Plutôt cigale ou fourmi?
J’en réinvesti une grande partie. Et cela fait des années que je dois me racheter une voiture –je n’arrive pas à me décider sur le modèle-. En fait, je ne pense pas beaucoup à l’argent. Mais j’aime pouvoir inviter ma famille ou mes amis quand et où je le veux. Sauf quand un de mes amis à la table est plus riche que moi bien sur.

La chose la plus chère que tu aies acheté grâce au poker?
J’ai offert une belle voiture à ma copine.

Si tu n’avais pas été joueur?
J’étais ingénieur en électronique avant de devenir joueur pro. Alors peut-être que je le serais encore… C’était un métier qui ne me déplaisait pas mais rien à voir avec la vie que je mène aujourd’hui . Ou alors, peut-être que j’aurais été avocat, qui sait ?

Tu te vois où dans cinq ans? Vingt ans?
Encore joueur. Mais seulement dans les plus gros tournois. Et j’aimerais avoir le temps de visiter de nombreux pays. Et pas seulement les casinos !

Une phrase pour finir?
Le poker est un jeu sans Dieu au hasard assassin. “Poker is a godless game full of random pain”. C’est une phrase adaptée d’une citation d’un ami magicien (ndlr : Penn & Teller, au Rio).



vignette_clare_renaut.jpg


Claire Renaut  






Publicité : Jouez gratuitement au poker en ligne avec Chilipoker.com - Support 100% en français et sécurisé.

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Matthias Pohl 
Mike Matusow 
Chad Brown 
Jack Effel 
Vanessa Rousso 
Eric Larcheveque 
Interview Psy - Bruno Fitoussi 
Interview Psy - Luca Pagano 
Interview psy - Chris "Jesus" Ferguson 
Interview Psy - Thomas "Fougan" Fougeron 
Interview Psy - Amir Vahedi 
Interview Psy - Bertrand "ElkY" Grospellier 
Interview Psy - Claude Cohen 
Interview Psy - Patrick Bruel 
Rencontre avec Maxime Masquelier 

 
wsop2009_live
annonce_debutant
livres_accroche