Wednesday 02 January
Home > Articles > Interviews > Lucille Cailly : "Avec ce million, je ne veux plus jamais me mettre de pression"

Lucille Cailly : "Avec ce million, je ne veux plus jamais me mettre de pression"


Interviews
Par Steven Liardeaux   
Lundi, 07 Mai 2012 13:42
 Partagez

 


Tout d'abord félicitations encore et encore : te souviens-tu de ton réveil le lendemain de cette incroyable performance ? Comment se sent-on ? On saute sur le lit, on se pince pour voir si c'est bien vrai ?!

Et bien déjà, je me suis réveillée avec Céline Bastian dans mon lit, c'est toujours agréable ! J'ai eu un réveil un peu brumeux parce que j'avais dormi très peu, quelque chose comme cinq heures. Donc réveil un peu difficile, et puis après je me suis souvenue des évènements de la veille, et ce sourire de la veille s'est de nouveau figé sur mon visage et ça allait pas mal. Ça ne part pas ! En fait, j'oublie régulièrement et je m'en souviens après, et hop, je souris à nouveau.

Jusque là, ta plus belle perf' en live était une victoire au cercle Wagram pour 26 000€. Tu avais aussi fait l'argent deux fois sur des EPT, c'était à Deauville à chaque fois… et là tu es millionnaire ! Pas trop dur ce changement de statut d'un coup d'un seul ??

Dur, non, ce n'est pas le mot ! C'est brusque, c'est ce qui fait que c'est si difficile à réaliser. C'est à dire que je galèrais un peu en live, je runnais très très très mal, j'ai fait énormément de bulles, et pas des bulles avec 10 blindes, des bulles avec 60 blindes où j'avais créé de grosses dynamiques et où je me retrouve dans des setups à la bulle, genre JJ contre QQ contre le type avec qui on s'est bien cherché, et ce n'est pas possible de ce sortir de ce genre de coups. A Amnéville pareil, je sors set over set à la bulle, des trucs vraiment durs, donc le live était très frustrant pour moi… mais voilà, j'ai été récompensée !

Revenons sur ton tournoi. Moi j'ai souvenir de mon premier post à Monaco dans lequel je parlais de toi et je décrivais ce que tu me racontais, c'est à dire pas mal de retenue, un jeu assez tight, un coup déjà important contre Isabelle Mercier… pendant combien de temps ça a été comme ça, ce côté un peu tight, et à partir de quand y a-t-il eu un déclic dans le tournoi pour que tu prennes un peu ton envol ?

En soi je n'ai pas réellement joué tight. J'ai fait croire que je jouais tight, pour préserver mon image, parce que c'est un peu ce qui m'aide le plus aux tables, tant que les joueurs ne me connaissent pas : je suis une fille donc à priori je joue tight. Et du coup ça me permet de voler les blindes quand il faut, ça me permet de placer un 3-bet ou un 4-bet quand il faut. Et la vérité, à part les coups à tapis préflop, il y en a deux ou j'avais les as, c'est que j'ai eu très peu de jeu et j'ai monté des jetons principalement en jouant de mon image tight.
Et il n'y a pas eu de déclic en fait, c'était du grind surtout, en prenant les bons spots. C'était comme ça tout le tournoi vraiment. Je n'ai jamais eu un coup qui m'a propulsé énorme en jetons.

Tu te souviens de tes fins de journées à chaque fois? Tu sais combien tu avais ?

La première journée je finis à 63 500, deuxième journée je suis à 157 800, troisième 999 000, quatrième 2 millions et quelques. Voilà, ça a été fluide.

lucille_cailly_million
Info twitter : "Je vais tous les déchirer maintenant que j'ai une tonne de jetons !"



Y a-t-il un joueur qui t'a vraiment embêté dans ce tournoi ?

Mike McDonald m'a 3-bet deux fois, il s'est fait shove par l'une des blindes à chaque fois, c'était sympa, sinon il ne m'a pas trop embêté. Le meilleur joueur que j'ai eu ma table, c'est le vainqueur, Mohsin Charania, qui ne m'a finalement pas trop embêté non plus. Il m'en a parlé, il m'a dit qu'il réalisait que je n'étais pas le joueur avec qui il avait le plus envie de se fritter, parce qu'il y avait des joueurs plus faibles à la table. Et le joueur le plus ennuyeux que j'ai eu, c'est l'Italien qui a fait table finale Sergio Castelluccio, parce qu'il est très aggro préflop, et je ne le connaissais pas, je ne savais pas s'il était bon ou pas, et pendant très longtemps je n'ai pas su. Du coup, il était un peu compliqué à jouer à cause de ça. Mais finalement il n'y a pas quelqu'un en particulier qui m'a martyrisé, non. Après j'ai eu des dynamiques préflop avec les bons joueurs, c'est obligatoire, mais personne ne m'a embêté outre mesure, non.

Tu t'es retrouvée en danger plusieurs fois ? C'est à dire à tapis couvert.

Je me suis retrouvée une seule fois à tapis couvert dans tout le tournoi, c'était sur la dernière main du tournoi, AK contre QQ. Voilà, c'est classe hein ?!
J'ai toujours eu un bon tapis en fait, c'est pour ça. Et généralement quand on se retrouve à tapis couvert, c'est qu'on a un tapis un peu petit. J'ai eu des coups qui auraient pu mettre mon tournoi en danger, comme ce coin flip contre l'Italien en finale, avec JJ contre AQ (Q au turn), parce que s'il gagne, il ne me serait pas resté grand chose. Au day3 aussi, j'ai joué un coup contre un Russe un peu en tilt, je n'avais plus que 30 blindes à ce moment là et lui 22. J'étais à peu près sur qu'il avait une range de mains énorme pour faire tapis et j'avais prévu de la payer s'il le faisait. Il a fait tapis, j'ai snap call avec KQ et il avait 10 et 7… Encore une fois, si je perds ce coup là, mon tournoi devient dur à rattraper. Heureusement je ne l'ai pas perdu. 
Enfin en day 2, je deux barrel all in avec paire de 10 contre un joueur qui a moins que moi, il call. Bon j'ai la meilleure main, mais c'est pareil, s'il touche par chance à la rivière (parce qu'il avait flush draw au 8 à la turn), je ne suis plus très bien…
Et donc voilà, je n'ai jamais été couverte… et j'étais toujours devant !

Alors tu résumerais ça comment en fait ?

Et bien je crois que je n'ai ni été chanceuse ni malchanceuse. Mais le fait est que ne pas être malchanceux, c'est déjà être chanceux ! Tu vois par exemple, KQ contre 10 et 7… bon et bien il y a moyen de le perdre celui-là ! Et je n'ai pas été malchanceuse sur les coups qu'il ne fallait pas perdre. Je n'en n'ai pas non plus eu de méga coups de chance. Quand je me suis retrouvée à tapis paire de 3 contre paire d'as, il n'y a pas eu de 3 salvateur. Les statistiques ont simplement été respectées.

jason_gray_cl
Mohsin Charania, le meilleur joueur que Lucille a croisé durant ce tournoi


Quel était concrètement ton objectif en venant disputer ce tournoi, l'un des plus relevés au monde ?

Je ne réfléchis pas du tout comme ça en fait. Je voulais jouer le mieux possible et faire le moins d'erreurs possibles, jouer sans peur. Parce que je savais que pour monter des jetons dans ce tournoi là, il allait falloir créer des dynamiques et être très concentré sur ces dynamiques justement pour ne pas se laisser owned par les très bons joueurs, donc le but était d'être très concentré, jouer le mieux possible et grind en fait.

Tu t'es qualifiée pour 600€ et tu as vendu quelque chose comme 10% seulement de parts…

Non, je n'ai rien vendue ! En fait, il y a plusieurs joueurs qui m'ont demandé d'acheter des parts avant le tournoi, et je leur ai répondu que je préférais swap parce que je n'avais pas envie de vendre sur celui-là. Imagine si je vends 30% : 3 000€, ça ne va pas changer ma vie… en revanche, si je vais loin, si j'ai la chance d'aller loin dans ce tournoi là, redonnez 30%, ça va vraiment me faire mal ! Au final, j'ai swap avec Ilan Boujenah, Thibault Guenegou, avec Fabrice Soulier en day2, et un peu plus tard avec Tristan Clémençon. Au total, j'ai swap 8%… et c'est cool ! 

Il y a une malédiction "Paul Guichard" cette année ? Les Français vont en TF mais n'arrivent pas à gagner ! Tu y as pensé pendant le head's up un moment donné ?

Pas une seconde, non. Ça s'appelle une coïncidence tout simplement. "Polo" n'a pas eu de chance en head's up alors qu'il l'a très bien joué, moi j'ai joué un flip au bout de la cinquième main. Bon voila, un flip ça passe une fois sur deux. J'en avais déjà passé un, très important, contre l'Italien, et je n'ai pas passé ce dernier et j'accepte. Et puis j'ai du mal à voir ce qui vient de m'arriver comme quelque chose de mauvais qui résulterait d'une malédiction. Si la malédiction de notre groupe de joueurs c'est de finir deuxième, j'accepte !  

On a vu beaucoup de Français dans le rail pour venir te soutenir, dont Paul Guichard justement, tous avec de magnifiques perruques blondes d'ailleurs, t'as aimé ? C'est déstabilisant ou au contraire ça te pousse à tenter des choses un peu dangereuses parfois ?!

Ça m'a fait exploser de rire ! C'est quand même assez cocasse, la plupart, le blond ne leur va pas d'ailleurs il faut leur dire. Mais ça m'a surtout touché en fait, parce que je me suis rendue compte que quelqu'un s'était fait démener à trouver des perruques blondes dans Monaco, et ça ne doit pas être facile, ce n'est pas Barbès !!
Après, je dirais qu'au maximum, ça m'a surtout donné encore plus envie de gagner, et de jouer correctement parce que dans ce rail il y avait notamment les meilleurs joueurs français et belges. Mais non, ça ne m'a pas donné envie de faire des folies. Quand je cold 4-bet avec A6, je ne le fais pas pour eux, je montre le 6 pour eux, et parce que je sais que les joueurs à la table savent déjà que je suis capable de faire ça. Et que ça ne va pas pourrir mon image, elle était déjà pourrie quoi qu'il arrive. C'est bon pour la télé aussi, mais je ne ferais jamais un move dangereux pour le rail, pour épater la galerie.  

Tu sais que tu es comme Guillaume Darcourt avec ses cheveux roses, tu ne peux plus changer maintenant !

Tant mieux, ce n'est pas prévu, ça me va bien !

rail_blondes



Bon, mais il y avait surtout Clément Thumy, qui lui t'a soutenu depuis le début...

Clément, je ne le dirais jamais assez, mais si je suis allée si loin, je le lui dois ! Quand je l'ai rencontré avant qu'il me coach, j'étais une bonne joueuse deep. Avec 100 blindes, je savais jouer, j'étais une joueuse de cash game, c'est pour ça. Mais j'étais une quiche ultime à 30 blindes par exemple ! Et j'ai rencontré Clément, qui doit surement être l'un des meilleurs joueurs français à 30BB deep, et il m'a tellement appris. Sur les dynamiques préflop aussi, sur les sizings… sur tellement de choses. Le niveau que j'ai aujourd'hui, je lui dois en très grande partie. Donc Clément, à tout jamais, ce sera quelqu'un de très spécial pour moi, parce que c'est aussi à lui que je dois ce million d'euros et cette deuxième place qui ont changé ma vie.

Parle nous de cette histoire de " 3 millions en 2012 "…

En fait, on a un chat commun sur skype, avec Davidi Kitai, Clément Thumy, Yann Brosolo, Hugo Lemaire, Gabriel Nassif, Julien "Nori" Labussière, Ilan Boujenah, Basil Yaiche, Paul Guichard, Idris Ambraisse etc., bref tous les gens dit de "la mif". Et donc cette année, on a nommé le thread sur skype : "Trois millions de dollars en 2012". Or, c'est déjà atteint, surtout en dollars, on les a bien dépassés, ce qui va nous permettre de pouvoir le renommer "Dix millions de dollars en 2012". Comme me le disait Davidi, on n'a pas visé assez haut !

lucille_cailly_thumy
Clément Thumy, jamais très loin de sa petite protégée...



Karine Nogueira avait fait la couv' d'un magazine récemment alors qu'elle n'a jamais rien gagné de sa vie… Heureuse de faire enfin la une prochainement de tous les mag de poker en ayant les honneurs et beaucoup de choses à raconter ? La revanche d'une blonde ?

Evidemment je suis fière, c'est génial ! Par rapport à Nogueira, je ne sais pas ce qu'elle pense de ce qu'il s'est passé, il s'avère que nous ne sommes effectivement pas très potes, mais est-ce que je suis fière de faire les couv' pour faire les pieds à Karine Nogueira ? Non. Elle représente un site de poker pour femmes, donc techniquement ce que je viens de faire devrait lui faire plaisir, ça fait du bien au poker féminin en France.

Elle t'a félicité d'ailleurs ?

Euuh… non…

C'est qu'elle doit être ravie donc ?

Ouais ou elle n'a peut-être pas entendu parler de ça, ahah ! Non mais après, je ne suis pas aigrie, clairement pas. Mais dans l'absolu avant ça, il n'y avait pas de raison que je fasse la Une de quoi que ce soit, alors que Karine a son blog de poker… enfin tu vois, elle avait quelque chose à dire, il y avait une raison... Mon but n'était pas de dépasser Karine Nogueira, mon but c'est de bien m'en sortir dans la vie, et si ça pose un problème à certaines personnes, et je ne parle pas à Karine Nogueira spécialement, et bien tant pis ! Je m'en tape un peu… 

Un sponsor, tu y crois ? Tu as déjà été approchée par certaines rooms ?

Ce n'est pas moi qui gère ça, j'ai un agent qui gère ça pour moi, je dois le voir bientôt d'ailleurs, il faut qu'on parle de tout ça. Est-ce j'y crois ? J'y crois plus forcément maintenant que j'ai gagné un million et que j'ai fait un peu de bruit, après advienne que pourra. Il y a une chose que ce million et cette deuxième place vont changer, c'est que je ne peux plus jamais me mettre de pression pour rien, me prendre la tête pour quoi que ce soit, il se passera ce qu'il se passera, je n'estime pas qu'on me doive quoi que ce soit.

Quelle va être la première chose un peu folle que tu comptes t'acheter : une voiture, un appart, une bague, un sac ?

Il est certain que je vais acheter un appartement et sinon j'ai commandé ma Rolex hier ! Ça faisait un moment que je la voulais, elle est vraiment bien, et c'est un truc très interne aussi à notre petit groupe les montres : "Polo" et Brosolo sont très fans des montres, et l'idée de mettre aussi cher dans une montre, c'est pas que je ne pouvais pas, c'est que je trouvais ça indécent. Parce que je viens d'un milieu ouvrier, et ce genre de dépense me parait insensé. Mais là je voulais marquer le coup, me faire un cadeau. J'ai pas gagné le bracelet shabalababa (le bracelet du vainqueur d'EPT), donc je m'offre mon propre bracelet.

Et ta famille, elle en pense quoi ?

Je ne parle plus à mon père depuis une quinzaine d'années, donc il n'est pas au courant, et ça l'importe relativement peu, et ma mère était très très émue parce qu'elle s'est rendue compte que j'étais à l'abri financièrement, et j'imagine que c'est rassurant. Et surtout j'étais très touchée parce que j'ai une tante et des cousines qui n'y connaissent rien, mais rien du tout au poker, qui ont regardé le live streaming, qui étaient comme des fous devant le streaming, et qui étaient juste heureux quand les jetons allaient vers moi, et ça s'arrêtait à peu près là. Et ça, ça m'a fait très plaisir. Ils ont dû sérieusement s'ennuyer, mais ils étaient là ! Je trouve ça assez rigolo de les imaginer en train de regarder ça et être en furie devant alors qu'ils ne comprennent pas ce qu'il se passe. C'est assez touchant.


C'est quoi ton programme pour la suite ? Londres sous la pluie ou vacances au soleil ? Et te verra-t-on du côté de Vegas cet été pour aller chercher du bonheur en dollars ?

Ouais je vais passer pas mal de temps à Londres là, je ne compte pas rejouer avant les WSOP, puisque j'ai passé cinq jours vraiment intenses, et j'ai besoin de m'aérer l'esprit. J'aime toujours autant ce jeu, mais là l'idée de grind online, ça ne me fait pas envie du tout, mais ça reviendra, je le sais très bien. Il faut que je réfléchisse à beaucoup de choses car pour le coup, ma vie a un peu changé. Après Vegas, je pense que je partirai à Tahiti, parce que je fais de la plongée, c'est l'activité que j'aime le plus au monde, il n'y a rien au dessus de ça pour moi. C'est un sentiment de liberté absolument incroyable, une espèce d'impression de compréhension de la nature. Ça parait un peu New Age ce que je raconte… mais ouais, je vais partir à Tahiti. Ou sur la barrière de corail en Australie, je ne sais pas trop encore. J'ai des choix pas facile en ce moment, n'est-ce pas ?!

Mais toujours au milieu des fishs ...

Toujours au milieu des fishs ! Là je suis dans mon élément ...

plongee-australie
Vacances à venir, sous l'eau et loin des tables pour Lucille


En interview quelle est la question qu'on t'a posé le plus de fois depuis que tu as fait cette performance ?

Celle qu'on me pose le plus c'est : "Est-ce que ça aide au poker d'être une femme ?" C'est même celle qu'on me pose le plus depuis que je joue… Et la réponse est… oui. Dans un premier temps en fait. Etre une femme au poker, si tu es Vanessa Selbst, ça ne sert à rien ! Mais être une femme à une table où personne ne te connait, c'est absolument merveilleux puisque jusqu'à preuve du contraire, "tu seras une fish, et tu seras scared money" ! Moi, j'ai eu un petit truc à chaque fois sur chaque table pour bien démolir mon image, un petit 3-barrel bluff qui ne passe pas, ou un 5-bet où je montre un 2… Ce sera toujours plus facile de faire passer des moves quand on est une femme plutôt qu'un homme. Donc oui, c'est plus facile. Après, il y a toujours le truc du commencement, et là c'est plus dur : je me souviens que quand je suis allée à l'ACF pour la première fois, je me suis pointée devant, j'ai attendue cinq minutes, et je suis monté dans le métro, je suis rentrée chez moi ! Parce que c'est super impressionnant, super flippant : c'est un monde d'hommes, quand tu rentres dans un cercle, tous les regards sont braqués sur toi, on n'a pas encore tous les codes, on sait qu'on va faire des erreurs et qu'on sera encore plus regardée … mais bon, j'ai dépassé ce stade maintenant.

Aujourd'hui, tu n'es pas Vanessa Selbst encore, mais tu es Lucille Cailly, runner up de la Grande Finale de l'EPT , saison 8. Tu es consciente que tu ne seras probablement plus vue comme "une fille random".

Ouais, c'est mort, c'est embêtant. Obligatoirement maintenant, je vais devoir jouer comme n'importe quel autre joueur dont on connait les compétences. On m'a enlevé une range de value de bluffs etc., mais voilà, c'est pas grave, je vais m'adapter. Mais bon … qu'est-ce que tu veux … je m'en fous, j'ai gagné un million !

Enfin, quelle question aurais-tu voulu que je te pose et que je n'ai pas fait ?

"Qu'est ce que cela a vraiment changé de devenir joueuse de poker pour toi?". J'aurais bien aimé que tu me poses cette question. Je vais te répondre un truc super girly, c'est pas mon genre en général, mais il y a quelque chose qui a changé drastiquement dans ma vie depuis que je suis joueuse de poker, c'est que j'ai des amies filles. J'avais avant deux très bonnes amies, mais je n'ai jamais eu autant d'amies filles. Et là je parle autant de Céline Bastian, Marion Saul, Almira Skripchenko, Marine Jouaillec, Mylène Cogan, Claire Renaut, Céline Baytek, Elaine YoungMoneymaker ... Ce sont des amies que j'ai rencontré qui sont absolument extraordinaires, intelligentes, qui ont une âme magnifique, Almira est l'une des plus belles personnes avec la plus belle âme que j'ai rencontré dans ma vie, je ne savais même pas que ça existait des gens comme ça, et toutes ces filles là ont un peu choisi un chemin un peu marginal et elles me ressemblent, et je les aime éperdument. Il faut qu'elles le sachent. Je ne l'ai jamais dit parce qu'on ne me l'a jamais demandé, mais je les aime à un point … il n'y a pas de mot. Par rapport à ce qui m'est arrivé, elles auraient pu être envieuses mais non, elles sont juste heureuses. je ne connaissais pas vraiment l'amitié féminine, et encore moins dans un métier aussi compétitif que le notre, et c'est vraiment quelque chose de magique. C'est quelque chose auquel je tiens énormément, voila.

Commentaires (0)


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
L'interview décalée d'Estelle Denis 
Interview fun et décalée avec Steven "Gloub" Moreau ! 
Rencontre avec Rémy Epinoux, le coach hypnotiseur des stars du poker 
François Tosques, qualifié Partypoker, nous raconte son premier Vegas ! 
Kara Scott : "On peut dire que j'ai eu beaucoup de chance dans ma vie..." 
Aubin Cazals, champion du monde à 21 ans : interview ! 
Alain Roy : il n'y a plus de banane flambée ! 
EPT Campione : Fabrice Soulier nous parle de sa table finale 
Interview Jean Louis Cap : "Je ne joue pas pour gagner, mais pour progresser" 
Interview Ronan Monfort : "J'ai toujours pris le poker comme un vrai boulot" 
Darcourt vu par Darcourt : "Notre couple fonctionne parce qu'il y a les tournois" 
Alice Taglioni : passionnée de poker 
Ilan Boujenah : "Le Partouche, mon tournoi référence" 
Stéphane Bénadiba : joueur affectif 
Yann Migeon : un sacre attendu ! 



PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
913.346

2
Aubin
Cazals
648.193

3
Bruno
Lopes
584.403

4
Fabrice
Soulier
556.576

5
Phillippe
Ktorza
554.291

6
Roger
Hairabedian
531.619

7
David
Benyamine
528.491

8
Alain
Roy
467.549

9
Lucille
Cailly
423.553

10
Paul
Guichard
418.656



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2730.6

2
Roger
Hairabedian
2057.64

3
David
Benyamine
1918.81

4
Fabrice
Soulier
1794.2

5
Phillippe
Ktorza
1757.99

6
Bruno
Lopes
1578.09

7
Aubin
Cazals
1486.03

8
Tristan
Clemencon
1472.34

9
Alain
Roy
1472.2

10
Jean-Noel
Thorel
1369.38