Rejoignez la communauté www.MadeInPoker.com !
Enregistrez-vous pour participer au forum, réagir aux articles et recevoir gratuitement notre newsletter.




» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


samedi 30 mai
Home > Articles > Interviews > Matthias Pohl
 

Matthias Pohl

Interviews
Par Pascal Tribo   
Lundi, 25 Mai 2009 10:20


A 28 ans, le gagnant de l’émission de télé-réalité "Secret Story 2" (TF1) mène habilement sa barque entre le mannequinat, son métier, le cinéma, son but, et le poker, sa passion. Le "beau gosse" belge, d’origine allemande, se prépare d’ailleurs à disputer les prochaines WSOP, à Las Vegas.


matthiasMadeInPoker : Comment avez-vous découvert le poker ?

Matthias Pohl : Je suis patron d'un bar à cocktails, en Belgique, depuis huit ans et l’on y jouait beaucoup au poker-menteur entre amis (jeu de dés basé sur le bluff). Il y a trois ans, quand la vague poker a déferlé sur l’Europe, nous avons décidé d’essayer le Texas Hold'em No Limit et voilà comment tout a commencé…

 

Comment avez-vous appris à jouer ?

En deux étapes : j'ai d’abord appris les règles et les subtilités du No Limit, puis j'ai développé un poker gagnant. Le premier cercle où j'ai pu m’exercer était celui de mes amis. Nos parties étaient fun et ne manquaient pas d'action : on envoyait nos tapis pratiquement à chaque coup ! On jouait souvent et beaucoup d'argent. J'ai donc voulu m'améliorer et j'ai acheté mes premiers livres de poker, le livre vert de Phil Gordon, la trilogie de Dan Harrington et Poker Cadillac de François Montmirel. J’ai alors réalisé que le poker était un jeu complexe, nécessitant beaucoup de patience. Ca me semble important de lire beaucoup d’ouvrages et de magazines spécialisés pour s’améliorer.

 

A quelle(s) variante(s) jouez-vous ?

Je joue parfois au Omaha Pot Limit mais je ne le maîtrise pas assez pour générer un bénéfice. Mon jeu de prédilection reste le Texas Hold’em No Limit. C'est la variante que je connais la mieux et où il est le plus facile de calculer les cotes. Parfois, on s'amuse à rajouter des variantes comme le Seven deuce où encore le Spades high quand on estime que la table est trop endormie. Et là, ça flambe dans tous les sens !

 

Plutôt cash game, Sit'n go ou tournoi ?

J'aime bien tous les styles mais j’avoue que c'est principalement en cash game que je renfloue ma bankroll, ce qui me permet ensuite de faire de gros tournois multi-tables sur Internet. Sinon, j'apprécie les petits Sit'n go online quand je rentre la nuit du boulot, ça me détend. J’ai néanmoins une préférence pour les tournois multi-tables mais je ne dispose pas du temps nécessaire pour en faire régulièrement. Je me rends quand même, de façon occasionnelle, au casino de Namur pour participer à des tournois.

La plupart du temps, c’est donc sur Internet que je tente ma chance, mais je préfère le jeu en live où le facteur psychologique entre vraiment en compte. Une fois par semaine, je fais une nuit de cash game à 500 euros avec des amis. Sinon, sur Internet, je joue au minimum une heure ou deux par jour, généralement tard la nuit et uniquement des tournois ou des satellites. Je ne joue pas plus de 100 euros par session.

 

matthias_carteComment définiriez-vous votre propre style de jeu ?

J'essaie de varier mon style au maximum mais je reviens le plus souvent au bon vieux "serré-agressif". J'aime sélectionner soigneusement mes mains de départ, ce qui ne m'empêche pas occasionnellement de jouer mes connecteurs assortis ou mes petites paires hors de position.

 

Quelle est votre plus longue session à une table de poker - et vos meilleurs souvenirs ?

En live, j'ai commencé une partie avec des amis à 22h pour la finir en tête à tête à 10h du matin. Sinon, sur Internet, j'ai déjà joué 11h consécutives, à l’occasion du Sunday Millions.

Sinon, quand je travaillais en Afrique du Sud, un soir on a fait une partie de poker avec d’autres mannequins venant des quatre coins du monde. On a réussi à dépasser la barrière de la langue et on a passé une soirée inoubliable de franche rigolade. Cela démontre combien le poker est vraiment universel !

 

Quelle place tient aujourd’hui le poker dans votre vie ?

C'est une réelle passion qui prend de plus en plus de place dans ma vie. Je passe actuellement beaucoup de temps à tenter de me qualifier sur le Net pour les prochaines WSOP. Je suis quelqu’un de très actif et il m’arrive parfois de me blesser aux jambes à l'entraînement de kickboxing ; je suis donc limité dans mes déplacements et j’avoue que le poker devient alors une véritable soupape, qui me permet de ne pas péter un plomb.

Ce jeu me fascine pour plusieurs raisons, notamment le fait que notre dextérité, notre patience et notre psychologie peuvent nous permettre de dompter le hasard et la chance. Il n'y a qu'à voir la régularité de certains joueurs professionnels comme Phil Hellmuth, par exemple, qui a remporté 11 bracelets WSOP. Le poker me plaît aussi car il permet de rêver : on voit des joueurs totalement inconnus remporter des millions de dollars à l’occasion d’un tournoi...

 

En somme, vous êtes un véritable passionné ?

Je pense qu’on peut le dire, en effet. Le stade au-dessus du mien relèverait carrément de l'obsession !
Malgré tout, si mon boulot ou mon sport ne m'en laisse pas le temps, je suis capable de me passer de poker plusieurs jours. Mais quand je suis en déplacement, j'ai toujours mon ordinateur portable pour jouer online et ne pas perdre la main.

 

Quels sont vos points forts et vos faiblesses ?

Mes points forts : je ne m'emballe jamais car je garde constamment en tête la cote de pot et les probabilités du coup. Je reste toujours cartésien et calculateur, même quand je suis en tilt. Je bluffe également assez bien : je me persuade d'avoir la main gagnante et je relance fortement, comme je le fais avec mes mains max. Du côté de mes faiblesses, je suis encore trop fragile après avoir subi un bad beat. Résultat : je resserre mon jeu encore plus alors que je suis déjà une grosse serrure.

 

Votre plus gros "bad beat", justement ?

C’est très récent : j'étais à deux doigts de crever la bulle du Sunday Millions quand je découvre A-J au bouton. Je relance de trois fois la big blind et un joueur me suit. Le flop est : A J 8 rainbow. Mon adversaire mise le pot et je le sur-relance du double. Il me répond en m'envoyant son tapis et je décide de payer après quelques secondes de réflexion. Je découvre alors qu’il a A-4. J’ai 99 % de chance de l’emporter. Pourtant, la turn et la river affichent toutes deux un 4, donnant un full à mon adversaire et me sortant ainsi du tournoi au bout de 9h30 de jeu…

matthias_calendar

 

Et le "tilt" ?

Cela m’arrive parfois en cash game après plusieurs heures où je n’ai rien touché et où j'ai accumulé plusieurs bad beats. Mais aussi en tournoi où, après avoir perdu les 4/5 de mon tapis face à un joueur veinard, il m'arrive de partir all-in hors de position avec n’importe quelle paire !

 

Parmi les grands champions, avez-vous des modèles ?

J’admire Bruno Fitoussi, François Montmirel et Patrick Bruel pour avoir été, en France, des précurseurs. Sinon, au niveau américain, j’apprécie Dan Harrington, pour sa patience, et Phil Ivey pour son intelligence et sa vision du jeu.

 

matthias_kickConsidérez-vous le poker comme un sport, abordez-vous un tournoi de poker comme une compétition sportive ?

Le poker est à mon avis très proche d'un sport. Il n’y a qu’à voir l'état de fatigue des champions à l’issu d’un tournoi…

Pour ma part, je me prépare mentalement à un combat de kickboxing exactement de la même façon que pour un cash game ; je me remémore toutes les informations que j'ai sur mes adversaires et j’établis une stratégie qui sera ma ligne de conduite toute la soirée.

 

Votre notoriété est-elle un atout ou plutôt un problème à une table de poker ?

C'est un gros avantage car je suis souvent la cible à abattre. Je n'ai donc qu’à attendre de bonnes mains. À ma sortie des studios de Secret Story, par exemple, je me suis rendu au casino de Cassis et j’y ai multiplié par six ma cave de départ en moins de deux heures ! En fait, dès que j'avais les nuts, il y avait toujours quelqu'un pour payer mon all-in.

 

Quels sont vos projets et ambitions au niveau du poker ?

Mon agent est en contact avec un site de poker pour un sponsoring. Sinon, je compte participer aux prochaines WSOP à Vegas. Pour y parvenir, je joue des satellites une ou deux heures par jour. J’espère me qualifier avant le début du Main Event, le 3 juillet.

Mais devenir joueur professionnel n'est pas vraiment mon objectif. Je préfère avoir des rentrées d'argent garanties et plutôt garder le poker comme passion. Je n’ai pas envie d’être tributaire de la chance et de ne pas pouvoir manger à ma faim lors d’une longue période de bad beats.


Photos : Marc Drofmans


Publicité : Jouez gratuitement au poker en ligne avec Chilipoker.com - Support 100% en français et sécurisé.

Commentaires (15)
0
Remarques
Par Stéphane Picard, mai 25, 2009
Bonjour,

la plus grosse faiblesse d'un joueur de poker reste le fait qu'il ne faut pas se mentir à sois même ( mentir aux autres fait parti du jeu et de la vie), or lorsqu'on invente des mains que l'on a perdu juste pour montrer à quel point si la chance n'avait pas été contre nous, nous aurions fait un grand resultat. Alors cher Matthias, je joue tout les sunday millions et la bulle n'éclate pas après 9h30 de jeu, mais entre 3h30 et 5h de jeu, alors bon tu aurais pu avoir plus d'imagination pour nous sortir ton pire faux bad beat
0
autre remarque
Par Bob l'eponge (carré), mai 25, 2009
+ 1 Stephane!
en plus, avec sa double paire, il était favori a 92% (verifié sur pokerstove) et non pas a 99%. Alors oui, c'est peut etre une expression, mais pour quelqu'un qui est aussi "calculateur" et qui "garde constamment en tête la cote de pot et les probabilités du coup", 7% ca peut tout changer entre un call digne du genie, et une erreur monumental! alors c'est bien jolie les reponse pleine de terme technique, mais faudrai voir les resultats... sinon il a l'air simpa^^
0
Vive Matthias !!
Par Carl, mai 25, 2009
Salut Math,

Un petit message d'encouragement pour ta carriére, que tout te réussis ! Je trouve que tu assure,... et pas que au Poker qui n'est et ne sera jamais qu'un jeux ! plein de bonheur, t'est le meilleur.

L'homme Carl.

Ps : -1 stéphane (faut vraiment être un geek de seconde zone pour tilter sur des détaile pareille)

++All (in)
David Poulenard
98%
Par David Poulenard, mai 25, 2009
Matthias avait 98% de chances de l'emporter (97,98% exactement).
La seule situation un peu plus favorable pour son adversaire est si celui-ci avait une backdoor flush possible avec A-4 assortis, dans ce cas les chances de victoire de Matthias tombaient à 94%.
Mais on sait tous que les bad beats existent...
Cyril Fievet
...
Par Cyril Fievet, mai 25, 2009
@Stéphane : pourquoi mettre en doute le récit d'un bad beat ? Je ne connais pas Matthias, mais - croyez-le si vous voulez - il se trouve que j'ai eu exactement le même bad beat il y a quelques mois. Ce n'était pas un Sunday Millions, mais un tournoi short-handed (Ongame) à 100$. J'avais A-Q et l'autre a payé à tapis avec A-4 sur un flop A Q 2 rainbow. Les deux "4" qui ont suivi m'ont sorti du tournoi...
0
...
Par Stéphane Picard, mai 25, 2009
Non tkt pas pour ça, je ne suis pas un geek qui plane derrière mon ordi. J'ai de la sympathie pour son personnage, je voulais juste mettre en évidence qu'il était un peu mytho sur les bords mais c tout. On lui demande son pire bad beat et aux lieu de dire qu'il à reçu contre son pote daniel dans une partie entre amis à 20 euros, il a du se dire que c'était plus glamour de remettre cette main dans le cadre du Sunday millions.

Bonne continuation
0
...
Par Stéphane Picard, mai 25, 2009
je ne remets pas en doute la main mais la situation.
0
UraiseIfold
Par bulle, mai 25, 2009
C''est clair stéphane !

C'est grillé que c'est un mytho, moi je n'ai fait de sunday millions que 3 fois,
(seulement une fois j'ai passer la bulle et c'etait au bout de 4H de jeu )
alors 9H30 ! il a du confondre avec les freeroll 12 000 joueurs de Pstars lol.
0
desolé and sorry!
Par Bob l'eponge (carré), mai 25, 2009
Merci David de m'avoir repris, aprés verification, j'avais mal lu.. (4-4 a la place de as-4) Alors encore desolé, je vais retourné au CP pour aprendre a lire!
0
Petite précision
Par Matthias Pohl, mai 25, 2009
Au sujet de l'article de la plus longue sesson online et de mon pire bad beat quand je parle de durée de jeu,j'englobe toute la session de la soirée tournoi,S&G et CG confondu et pas seulement le tournoi en question.Désolé de ne pas avoir été plus précis.J'aurais du dire :"...et me sortant ainsi du tournoi cloturant une session de 9h30 de jeu."
Et à propos de mon pire bad beat,moi,via pokerstove,j'obtiens 98,8%. Good Game à tous ;-)
Matea
...
Par Matea, mai 25, 2009
mdr stephane, je te soutiens pr la verité ! Ouep content qui fasse du poker ma foi. Et dire que je pensais plus voir sa tête lol.
Simpa l'interview... des infos croustillantes :/
0
Merci Matthias
Par Stéphane Picard, mai 25, 2009
Ah ça c'est beau Matthias, ça fait plaisir... Allez à une prochaine sur les tables de Namur ou de Pstars, y'a le daily eighty grand qui vas démarrer. Mon pseudo c MooCheeks, et surtout, vive la Belgique et les wallons
0
Continue Math ;)
Par ouXam, mai 26, 2009
Tien ça fait plaisir d'avoir de tes nouvelles. J'avais déja bien aimé ta personnalité dans secret story, c'est cool ! =)
J'espere que tu vas réussir à te qualifier au main event pour qu'on suive tes aventures ^^ .
Sinon c'est quoi ton pseudo sur pokerstars tien? =)
0
Lol
Par Johnatan, mai 28, 2009
Ben pour les % du bad beat subit par matthias, si vous voulez verifier sur poker stove faudrait peut etre savoir si son AJ est pareillé, si le A4 est pareillé et si le flop est totalement arc en ciel ou s'il ya une doublette d'une couleur. Ca peut changer les % de quelques % sachant qu'une flush backdoor ajoute 4% de chance de toucher.
0
vas y !!!!
Par Dario Moreno, mai 29, 2009
et il se plaint? j'ai perdu aujourd'hui 2 fois avec paire d'as (dont un brelan). je hais cette main de départ. ça doit bien faire entre 8 et 10 fois d'affilé que je perds avec cette main !!!
vas y pompppppppe !

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Mike Matusow 
Chad Brown 
Jack Effel 
Vanessa Rousso 
Eric Larcheveque 
Interview Psy - Bruno Fitoussi 
Interview Psy - Luca Pagano 
Interview psy - Chris "Jesus" Ferguson 
Interview Psy - Thomas "Fougan" Fougeron 
Interview Psy - Amir Vahedi 
Interview Psy - Bertrand "ElkY" Grospellier 
Interview Psy - Claude Cohen 
Interview Psy - Patrick Bruel 
Interview Psy - Andy Bloch 
Rencontre avec Maxime Masquelier 

 
wsop2009_live
annonce_debutant
livres_accroche