vendredi 08 juillet

Home > Articles > Interviews > Peter Eastgate : son bilan, 1 an et demi après son titre
 

Peter Eastgate : son bilan, 1 an et demi après son titre


Interviews
Par Claire Renaut   
Mercredi, 14 Avril 2010 13:08

 

Alors que se déroulait la fin du Main Event du LAPT, Peter était assis dans le public afin de suivre de près deux de ses amis qui étaient encore dedans. L'occasion d'aborder le champion du monde 2008 et de passer les cinq dernières minutes de la journée à papoter de son titre et des liasses billets qui ont suivis.

A ma grande surprise, le jeune homme semble endormi, taciturne, incroyablement timide et rougissant, limite complexé ; il bégaie, cherche ses mots, bafouille et ne s'étend pas sur ses réponses hésitantes. Est-ce son caractère ? A-t-il passé une mauvaise journée ? Est-ce la faute des coffee shops, légaux en Californie ? Ou n'a-t-il pas dormi pour avoir joué devant son écran toute la nuit ? Je me lèverai sans avoir eu la réponse. Décidemment, ces joueurs de poker sont vraiment surprenants...

peter_eastgate_wsop
Peter Eastgate sur son terrain de jeu favori : les WSOP

Comment tu as vecu la passation de pouvoir en novembre ? Tu as regardé la finale, supporté un joueur plutôt qu'un autre ? Ca a réveillé des sentiments ?

Ca ne m’a rien fait. J’étais content que le bonheur d’être champion du monde revienne à quelqu’un d’autre et que je ne sois plus "le champion en titre". Après, je n’avais pas de favori, qu’importe qui gagnait. Mais ça n’a rien fait ressurgir ; je n’ai pas vécu cette finale 2009 par procuration.

T’y penses encore souvent ? Ou c'est plus un souvenir lointain ?

C’est devenu un souvenir que j’ai mis dans un coin de ma tête et auquel je repense peu. Je ne pense jamais par exemple à des mains précises. Ce sont les autres qui me rappellent que j’étais champion du monde et ce, à chaque fois que je m’assois dans un tournoi ; on m’en parle souvent. Sinon, je ne repense plus jamais à ce que j’ai ressenti quand j’ai gagné.

Tu avais déjà ressenti une émotion aussi forte auparavant ?

Evidemment, compte-tenu de l’argent et du prestige au bout, jamais ça ne pourra être plus fort. Ca a changé ma vie et rien ne peut être plus grand qu’un titre de champion du monde. Mais même si c’était spectaculaire et inhabituel, je n’ai jamais été extatique ou émotionnellement submergé par le truc. J’étais heureux, évidemment, mais j’ai vécu plein d’autres moments dans ma vie qui ont été plus beaux.

Comme quoi ?

J’ai eu des journées où j’étais plus heureux… [sourire]

Avec des filles ?

Avec des amis, ma famille, mes proches… Et les filles aussi oui... Mais ça ne reste qu'un tournoi que j’ai joué et que j’ai gagné : ça a changé ma vie mais ce n’était pas le plus beau jour de ma vie.

peter_eastgate_soupire
Et quelque chose nous dit que sa finale à l'EPT de Deauville, ce n'était pas le plus beau jour de sa vie non plus...

Et depuis ce résultat, de quoi as-tu été le plus fier ?

C'était quand j'ai fini deuxième à l'EPT Londres, mon plus gros cash depuis le Main.

Qu’a changé l’argent ?

Ca a été important au sens que je n’aurais probablement plus jamais à m’inquiéter sur le point de vue matériel. Je dépense sans vraiment me soucier, comme en invitant mes amis ou ma famille au resto, mais je ne fais pas de grosses dépenses qui mettraient une trop grosse partie de mes gains en danger.

La chose la plus chères achetée dans ta vie ?

Et bien je n’ai jamais rien acheté de vraiment cher à l’exception d’un grand écran plat… 

C'est pas possible !

Si, mais j’ai un train de vie assez élevé, avec plein de factures tous les mois… Pas encore de voiture ou de maison mais je crois que je vais acheter un appartement à Londres très prochainement. Pour l’instant, je suis encore locataire. L’appartement, ça va définitivement être la plus grosse dépense que je n’ai jamais faite. J’ai hâte de meubler et de décorer le truc pour pouvoir y accueillir mes amis et faire en sorte qu’ils s’y sentent bien.

peter_eastgate_perplexe
"Raaah... Il faut que je paie mon loyer avant la fin du mois... Quel enfer d'être locataire !"

Après ta victoire, y-a-til eu beaucoup de gens interressés et de faux amis qui t'ont approché ?

Evidemment, il y a eu des gens que je n’aimais pas qui se sont rapprochés de moi mais ça n’a jamais été un souci. Je ne m’entoure que de gens que j’aime et qui me veulent du bien. On repère vite ceux qui ne sont là que pour l’argent.

Penses-tu que ton jeu se soit encore amélioré depuis Main ?

Je crois en effet que mon jeu s’est quelque peu amélioré depuis que j’ai gagné. Mais je crois surtout que le niveau global des tournois s’est élevé lui aussi et ça, plus vite que moi. C’est vraiment quelque chose que je trouve fascinant dans le poker, à quel point le poker évolue. La value qu’avait un bon joueur il y a 10 ou 12 ans n’a rien à voir avec celle qu’il peut y avoir maintenant. Même il y a 3 ou 4 ans, c’était pas pareil que maintenant. Je crois que désormais, il y a des milliers de joueurs qui sont meilleurs que moi. Celui qui ne travaille pas consciencieusement tous les jours en se remettant en question peut rapidement devenir un joueur perdant. J’ai par exemple fait de nombreuses sessions de cash game qui ont été désastreuses. J’ai perdu pas mal d’argent en jouant mal et en envoyant mon argent en l’air.

T'as perdu beaucoup ?

Six ou sept chiffres, pas envie d'en parler… Et surtout online... Mais je ne vais pas pleurer, il m’en reste encore beaucoup.

Une main qui a changé ta vie ? Dans le main Event ou une autre avant, qui a entrainé la suite des événements ?

Evidemment, celle à laquelle je pense tout de suite est la dernière que j’ai jouée en heads-up lors du Main. Mais ce n’est pas le genre de main qui m’intéresse le plus quand j’y repense ; gagner un gros coin flip ou autre confrontation à tapis préflop, ça ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse en revanche, c’est me souvenir de gros coups complexes et dur à jouer et d’en retenir à chaque fois une leçon. Et ces mains là, j’en ai joué des millions, donc impossible d’en choisir une en particulier qui m’ait plus marquée qu’une autre.

peter_eastgate_portrait
Peter est un extra-terrestre du poker : jeune, geek, brillant (et violet)...

Y-a-t-il des joueurs que tu n’aimes pas avoir à ta table ?

Evidemment, tu préfères toujours avoir en face de toi quelqu’un que tu peux battre. Mais ça ne m’empêche pas d’apprécier affronter des joueurs meilleurs que moi, afin d’apprendre d’eux. J’aime le challenge qui en résulte.

Tu parles de joueurs meilleurs que toi, qui ?

Il y en a beaucoup… Je pense à des gros joueurs high stakes sur PS par exemple. Quand je m’assois à leurs tables, le fish, c'est moi. Mais je joue de moins en moins à ces hautes limites car j’y perds de trop. En revanche, j’aime bien jouer dans les Highrollers. La plupart des joueurs sont meilleurs que moi mais je m’amuse bien. Et puis c’est vraiment agréable de gagner des coups contre des joueurs qui sont "smarters" [=plus intelligents, plus fins] que toi.

Et dans les cinq prochaines années, tu as des projets ? Tu te vois où ? Tu as des envies autres que le poker ?

Je n’ai même aucune idée d’où je serai et de ce que je ferai dans 6 mois. Qu’importe où je serai ou ce que je ferai, j’espère juste que ce sera excitant et passionnant. Mais je n’en ai aucune idée. Il y a de grandes chances toutefois pour que ce ne soit pas très différent de ma vie actuelle. Je n’ai pour l’instant pas de réelles ambitions comme monter un business ou un truc du genre.

Tu nous décris une journée type ?

Quand je ne joue pas en tournoi, je me réveille le matin, enfin j’essaie, je prends un petit-déjeuner et je retrouve mes potes pour faire du sport, aller au cinéma, m’amuser. J’aime particulièrement les journées où l’imprévu sonne à la porte, où il se passe des trucs pas planifiés.

Tu nous dis quelque chose qu’on ne sait pas sur toi ?


Non, je ne vois pas. Je ne suis pas quelqu'un de très compliqué. Je crois que vous savez tout de moi… [sourire]



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Rébecca Gérin : "J'ai pris du plaisir à jouer ces WSOP" 
Jean Philippe Rohr : "un bracelet WSOP, le nec plus ultra" 
Guillaume Darcourt : "J'ai pleine conscience de mon image à la table..." 
Jonathan Duhamel : "le poker reste une passion" 
Interview Ludovic Lacay / Antony Lellouche 
Arnaud Mattern : "Difficile de ne pas s'améliorer quand tu passes ton temps avec ElkY ou Isildur1" 
Bruno Launais : "Plus qu'un bracelet, je veux un titre EPT !" 
Guillaume Cescut : "Des sensations incroyables" 
Adrien Allain : "Me faire plaisir" 
Pascal Perrault : "Je reviens à Vienne pour gagner 
Marc Inizan : "Gagner un gros tournoi avant fin 2012" 
Jean-Paul Pasqualini un an après sa victoire à Cannes 
Benjamin Pollak : "Fier d'être un joueur BarrièrePoker" 
Mais qui est donc Vanessa Hellebuyck, notre championne du monde des Ladies ? 
Leo Margets : une last woman standing de choc 

Toutes les photos

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2