lundi 11 avril

Home > Articles > Interviews > Rencontre avec Maxime Masquelier
 

Rencontre avec Maxime Masquelier


Interviews
Par David Poulenard   
Lundi, 21 Avril 2008 02:00



Maxime Masquelier, responsable du département poker au sein du groupe Partouche a eu la gentillesse de nous consacrer quelques minutes de son temps précieux en plein milieu du supersat de Nice.
Un entretien débridé, durant lequel ce passionné de poker nous livre sa vision du poker en France et nous fait partager sa passion pour le roi des jeux.

 

David'lion' Poulenard : Merci Maxime de nous consacrer quelques instants.
Maxime Masquelier : C’est avec plaisir.


DP : Que penses-tu de cette édition niçoise du Partouche Poker Tour ?
MM: Nous avons 407 joueurs inscrits, c’est une réussite totale, presque inattendue à cette date qui coïncidence avec les pâques juives et les retours ou départs en vacances. Même le side event est pris d’assaut, nous venons d’augmenter le nombre d’inscrits de 180 à 210 devant la demande. En plus de ça, on a un plateau d’excellente qualité.
DP : C’est vrai, il y a du beau monde ce soir.
MM (avec un grand sourire) : c’est Nice people !

maxime_masquelier_1.jpg

Interview aux abords des tables de tournoi


DP : Combien de joueurs sont attendus à la grande finale de septembre ?
MM : On prévoit 300 joueurs pour la finale qui aura lieu du 4 au 7 septembre au casino Palm Beach de Cannes, c’est un tel succès que nous venons de rajouter quatre satellites en Belgique et un à Andernos à côté de Bordeaux. 2 millions d’Euros garantis c’est beau.
DP : Joli prizepool !
MM : Et no deal ! 1 million garanti pour le vainqueur sans possibilité de deal. Nous tenions à offrir ce prix symbolique.
DP : C’est énorme. Il y a pas mal d’EPT ou de WPT dont le vainqueur ne touche pas autant.
MM : Eh oui c’est le Partouche Poker Tour…
DP : Justement Partouche d’une part et le PPT d’autre part, s’imposent comme les acteurs numéro 1 du poker en France. Que nous prévoyez vous pour 2009 ?
MM : Ah… Pour 2009, le groupe Partouche entend bien rester numéro 1 et nous allons tout faire pour continuer notre progression mais je ne peux pas t’en dire plus. Tout ce que je peux dévoiler c’est que nous préparons une grosse surprise.
DP : Tu nous mets l’eau à la bouche.
Grand sourire de Maxime qui reste silencieux.
DP : Alors parle moi de Partouche et la légalisation attendue du poker on line, vous êtes prêts ?
MM : On est plus que prêts, on est dans les starting blocks. Nous avons acheté un exceptionnel software, nommé Red planet, qui a obtenu les « gaming awards » en 2008.
DP : Vous allez donc être totalement indépendants, pas de partenariat avec une plate forme de jeu déjà existante. Sacré challenge !
MM : On a Cantona comme ambassadeur !!!
MM : Et on prévoit beaucoup de choses attractives sur notre site, notamment une grande interactivité entre le live et Internet.
DP : Tu prévois cette ouverture du marché français pour quand ?
MM : J’espère le plus tôt possible. De toute façon, les gens jouent déjà on line, alors autant que cela génère de l’activité économique. Tu sais en moins d’un an, les casinos Partouche ont embauché 250 personnes pour leurs salles de poker dans les casinos en dur.
DP : Vous avez déjà acquis une licence à Gibraltar, il me semble ?
MM : Effectivement, on détient une licence à Gibraltar mais il est évident que nous aimerions opérer directement depuis le territoire français.


maxime_masquelier2.jpg

Maxime Masquelier


DP : Dis-moi, j’ai noté qu’un certain Maxime Masquelier avait réussi une belle perf à l’EPT de San Remo, parle moi donc du joueur Maxime.
A cette question ses yeux s’illuminent.
MM : Si on est les numéros 1 du poker en France, ce n’est pas par hasard, chez Partouche, nous sommes d’immenses passionnés du poker, depuis toujours chez nous, les repas de famille tournent autour du poker, moi je joue au poker depuis mon enfance, à toutes les variantes possibles et imaginables.
DP : tu as quel âge ?
MM : 26 ans et je pense qu’il y a 20 ans que je joue au poker. San Remo ça a été une grande aventure, j’ai terminé 90ième sur 700 joueurs, mais j’ai manqué d’expérience lorsque la bulle a approché…problème de timing et de gestion des blinds à cette instant critique.
DP : Je comprends, on te voit aux WSOP ?
MM : J’espère pouvoir venir une semaine à Las Vegas mais je ne pourrai pas jouer le « main event », trop de travail.


maxime_masquelier3.jpg

Maxime et David'lion'


DP : dernière question. Tu consultes MadeInPoker ?
MM : Oui presque tous les jours, j’adore votre site.
DP : Et tu es inscrit ?
MM (grand silence puis grand sourire) : Je vais le faire, je vais le faire !
DP : Merci maxime.
MM : Merci à vous les gars.


David'lion' Poulenard

 


 

 

 



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Jonathan Duhamel : "le poker reste une passion" 
Interview Ludovic Lacay / Antony Lellouche 
Arnaud Mattern : "Difficile de ne pas s'améliorer quand tu passes ton temps avec ElkY ou Isildur1" 
Bruno Launais : "Plus qu'un bracelet, je veux un titre EPT !" 
Guillaume Cescut : "Des sensations incroyables" 
Adrien Allain : "Me faire plaisir" 
Pascal Perrault : "Je reviens à Vienne pour gagner 
Marc Inizan : "Gagner un gros tournoi avant fin 2012" 
Jean-Paul Pasqualini un an après sa victoire à Cannes 
Benjamin Pollak : "Fier d'être un joueur BarrièrePoker" 
Mais qui est donc Vanessa Hellebuyck, notre championne du monde des Ladies ? 
Leo Margets : une last woman standing de choc 
Peter Eastgate : son bilan, 1 an et demi après son titre 
Interview psy : Barry Greenstein 
Jason Mercier : l'agressif génial 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 

Chilipoker DSO saison 2