Rejoignez la communauté www.MadeInPoker.com !
Enregistrez-vous pour participer au forum, réagir aux articles et recevoir gratuitement notre newsletter.




» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


jeudi 14 mai
Home
 

Les casinotiers français attaquent les sites de jeu

Juridique
Par Cyril Fievet   
Vendredi, 08 Mai 2009 11:32

 

On a appris hier que trois des principaux groupes casinotiers français, Barrière, Tranchant et Joa, avaient porté plainte contre des opérateurs de jeu en ligne, parmi lesquels Unibet, Bwin et 888.

"Nous voulons réveiller la puissance publique, qui est relativement passive face au développement de l'offre illégale", a déclaré  Georges Tranchant, PDG du Groupe éponyme.

Les trois casinotiers se plaignent donc du fait que des sites étrangers proposent aujourd'hui leur offre de jeu à des internautes français.

La démarche est néanmoins surprenante, à quelques mois du début de la régulation du marché des jeux, dont l'objectif principal est précisément de mettre un terme à l'offre "illégale". En outre, comme le soulignent nos confrères de Casinoweb :


"Le grand absent de cette union sacrée entre casinotiers contre les sites de jeu en ligne est le groupe Partouche. En effet, le premier groupe de casinos de France ne s'est pas associé aux autres groupes de casinos pour la simple et bonne raison qu'il propose illégalement (aux yeux de la loi française ndlr) ses services de casinos, poker et paris sportifs aux internautes français".

Quant aux sites de jeu en ligne visés, on peut également noter, avec nos confrères de iGaming France, quelques absents notables :


"A l’exception d’Unibet et Bwin qui sont réellement très actifs sur le territoire français, il est néanmoins surprenant que des groupes tels que Betclic/Mangas Gaming (Stephane Courbit), Partouche, Winamax et Poker770 n’aient pas été 'sollicités'.
Cette plainte ne toucherait donc que les opérateurs dont les actionnaires ne sont pas français. Petits accords entre amis ?"

Toujours est-il que la pression semble monter d'un cran, alors que les débats relatifs à l'ouverture du marché et à l'application du projet de loi de Eric Woerth ne font que commencer...

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
La légalisation du poker en ligne au top des préoccupations des citoyens américains 
Etats-Unis : le sénateur Frank veut libérer le poker en ligne 
Clonie Gowen contre Full Tilt : plainte rejetée 
Analyse du projet de loi sur l'ouverture 
Poker, légalisation en vue en Floride 
Le poker en ligne toujours considéré comme un crime à Washington 
Treize joueurs de poker interpellés en Belgique 
Israël : la police interdit un gros tournoi de poker 
Le site Bluefirepoker défie Barack Obama au poker 
Ouverture du marché des jeux en France : c'est parti ! 
Ouverture du marché en France : le calendrier se précise 
Un vrai statut fiscal pour les joueurs professionnels ? 
Nouvelle tentative pour légaliser le poker en ligne aux Etats-Unis 
Le Omaha bientôt en casino ? 
Eric Woerth confirme que l'Etat sera "sans merci" pour les sites de jeux illégaux