» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


mardi 04 mai
Home > News > Juridique > Report de l'UIGEA : avalanche de réactions sur le Web
 

Report de l'UIGEA : avalanche de réactions sur le Web

Juridique
Par Cyril Fievet   
Lundi, 30 Novembre 2009 10:08

 

Après la décision du gouvernement des Etats-Unis, vendredi, de repousser de six mois la date d'entrée en vigueur définitive de l'UIGEA (texte interdisant les transactions bancaires entre établissements financiers et sites de jeu), la communauté poker se réjouit. De nombreuses réactions ont été publiées sur le Web ce week-end, la plupart se félicitant de ce "cadeau de Noël" accordé par l'administration aux joueurs de poker.

"Ce délai additionnel est critique pour fournir au législateur le temps de clarifier l'UIGEA et d'adopter en début d'année prochaine une législation qui autorise et régule le poker en ligne", juge Alfonso d'Amato, président de la Poker Players Alliance, association dont les efforts sont pour beaucoup dans le report annoncé.

"La décision de report marque un tournant vers un changement de politique et une réécriture des lois sur le jeu d'argent aux Etats-Unis, pour aller vers un système régulé et taxé au lieu de la prohibition", ajoute Michael Waxman, porte-parole de la Secure Internet Gambling Initiative, qui milité également pour la légalisation du jeu.

"L'annonce de vendredi ne signifie pas la mort de l'UIGEA, mais les partisans du poker en ligne ont néanmoins prouvé qu'ils peuvent influer sur le processus de changement à Washington, au plus haut niveau", estime Gene Bromberg, blogueur officiel du site de poker UB (anciennement UltimateBet). Et de demander : "Maintenant que la pendule de l'UIGEA a été remise à zéro, pouvons-nous obtenir une loi qui renvoie cet acronyme dans les vestiges de l'Histoire une fois pour toutes ?".

Bien que tous les observateurs impliqués dans le jeu en ligne s'accordent à dire que le délai est une bonne nouvelle, beaucoup demeurent inquiets et soulignent que six mois est une période très courte, compte tenu de la complexité du dossier et de la lenteur du processus législatif. Sur un blog du Wall Street Journal dédié au capital-risque, Ty McMahan souligne ainsi que, si beaucoup d'opérateurs se veulent confiants, "la plupart pensent qu'une nouvelle loi ne sera pas votée avant au moins un an, et sans doute plus longtemps".

Le site de jeu anglais BetFred paraît lui impatient d'accueillir les joueurs américains et commente sur son blog offciel : "C'est le premier signe concret que cette loi ridicule va être abolie". "Imaginez avoir deux ou trois fois plus de joueurs faibles prêts à vous donner leur argent chaque jour... Avec une 'légalisation' du poker aux Etats-Unis, tout le monde, partout sur la planète, bénéficierait d'un afflux de poisson frais !".

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
BetClic interdit de Ligue 1, l'OL s'inquiète 
L'accès au réseau Cake Poker interdit aux résidents français 
Full Tilt dans le collimateur de la justice américaine 
La loi sur l'ouverture et la concurrence des jeux en ligne votée hier 
La loi sur l'ouverture et la concurrence des jeux en ligne devrait être votée aujourd'hui 
Un nouveau braquage survient au Casino Pharaon de Lyon 
Le litige entre les WSOP et Everest s'aggrave 
Avec près de 200 amendements déposés, l'opposition veut faire barrage à la loi sur les jeux 
Italie : le cash game online bientôt autorisé 
L'ARJEL présente le pré-cahier des charges que devront respecter les opérateurs français 
Etats-Unis : un projet pour autoriser le jeu en ligne dans l'Iowa 
Ouverture du marché des jeux d'argent : le Sénat donne son feu vert 
Loi sur les jeux d'argent : 177 amendements et deux motions au Sénat 
La Norvège bloque les transactions financières vers les sites de jeu 
Michel Barnier entend clarifier la situation des jeux d'argent en Europe 
unibet

poker&betting_show