samedi 13 novembre

Home > Articles > Opinions > La résurrection du World Poker Tour ?
 

La résurrection du World Poker Tour ?

Opinions
Par Tim Lavalli   
Lundi, 16 Mars 2009 13:52

On dirait bien que le World Poker Tour fait son grand retour. Alors qu’il semblait au bout du rouleau pas plus tard que l’an dernier, les récentes annonces d’une compétition WPT à Venise au mois de mai et d’un partenariat avec Chili Poker pour un tout premier tournoi en Afrique en octobre lui ont redonné des couleurs. Avec ces deux nouveaux tournois, qui portent à cinq le nombre de compétitions WPT en dehors des États-Unis, le Tour se met à mériter pour de bon le "W" de "World".

La huitième saison du World Poker Tour, qui débutera cet été, comprendra ainsi des tournois au Canada, en Espagne, dans les Caraïbes, à Venise et à Marrakech. Aux États-Unis, on comptera douze autres événements, avec plusieurs escales au Bellagio de Las Vegas, et d’autres événements aux couleurs du WPT dont le Shooting Star au Bay 101, à San Jose en Californie, et le LA Poker Classic/Celebrity Invitational au Commerce Casino de Los Angeles.

Pourtant, le World Poker Tour n’a pas toujours eu aussi bonne mine ces dernières années. Plusieurs tentatives d’activités dérivées ont capoté, notamment un site de poker en ligne et une académie de poker. La direction du WPT semble avoir recherché à étendre la franchise à tout prix, tout en négligeant son "cœur de métier" : le Tour lui-même.

Les droits de télévision, essentiels au succès du World Poker Tour, ont fait le tour de trois chaînes en quatre ans aux États-Unis. Cette instabilité du contrat avec les télévisions a rendu problématique la vente des droits de diffusion par câble dans d’autres pays, d’autant plus que le WPT a signé pendant ses sept premières années bon nombre de contrats de droits télévisés antagoniques.

Initialement innovante, la programmation du WPT a commencé à vieillir et à devenir trop prévisible. Les caméras montrant les cartes fermées sont désormais utilisées dans le monde entier et ne sont plus la marque distinctive du WPT. Ceci étant dit, les choses commencent à changer dans la septième saison, actuellement diffusée par les télévisions américaines : il semble que l’on assiste aux premiers pas dans le dépoussiérage des compétitions WPT à la télévision et la rénovation de la franchise.

Il est évident que le WPT est encore le tournoi préféré des professionnels du poker dans le monde entier. Un noyau dur de professionnels se retrouve dans beaucoup d’événements du WPT, bien gérés et bien fréquentés en général. Les problèmes de l'entreprise sont plutôt liés à la vente de la marque World Poker Tour. Un casino ou une salle de jeux organise en général deux ou trois semaines d’événements préliminaires avant la grande compétition WPT, qui se déroule devant les caméras. Les salles de poker réalisent une bonne part de leurs bénéfices avec ces tournois préliminaires qui attirent des joueurs plutôt locaux, assez doués pour pouvoir se tailler une place pour "le grand jour". La perspective de jouer contre des professionnels de classe mondiale est pour beaucoup dans l’attrait des tournois du WPT.

Comme pour tout, on peut craindre que la crise économique mondiale freine les inscriptions aux tournois, mais les nouvelles compétitions ajoutées récemment au World Poker Tour semblent avoir remis le WPT sur les rails, et il restera sans doute l’un des événements phares de tous les casinos du monde qui voudront l’accueillir.

Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Eastgate, une retraite préoccupante 
Problèmes d'arbitrages : l'avis de Nicolas Fraioli 
Ils sont devenus fous 
Est-ce difficile d'être une femme dans le poker ? 
Problèmes d'arbitrage : la réponse de Guillaume Gleize 
Harmoniser les règles d'arbitrage en tournoi : une nécessité 
La guerre des deepstacks 
Industrie du poker : cinq tendances 2009/2010 
Jeux d'argent en ligne : la grande valse des chiffres 
Lettre ouverte aux politiques 
Du pain, des jeux... et de l'argent : l'ère du moneytainment 
WSOP 2009 : Les enjeux du Championnat du monde 
Les tables électroniques sont-elles l'avenir du poker ? 
Régulation du marché des jeux sur Internet : ouverture ou... fermeture ?