Wednesday 31 October
Home > Articles > Opinions > Meilleurs voeux pour 2011

Meilleurs voeux pour 2011


Opinions
Par David Poulenard   
Mardi, 18 Janvier 2011 12:05
 Partagez

L'année écoulée a été indiscutablement une année essentielle pour le poker dans le monde et tout particulièrement pour le poker en France. La nouvelle loi sur la régularisation du jeu en ligne a changé la donne, modifiant en profondeur à la fois l'image véhiculée par le jeu et l'organisation industrielle et économique qui prévalait jusqu'alors. Le poker est désormais un vecteur de croissance économique, avec de grands groupes qui se sont lancés dans l'aventure, Barrière, la FDJ, Amaury, EurosportBet, Partouche ou encore le PMU, et une activité jouissant d'une réelle considération et d'un engouement certain, en témoigne par exemple le succès de la finale du Partouche Poker Tour en septembre dernier.

Il convient néanmoins de transformer l'essai en souhaitant pour 2011 que les choses continuent d'évoluer favorablement et que les dérives existantes soient corrigées.

Parmi les éléments négatifs entrevus durant l'année passée, la criminalisation qui est apparue sur la scène pokeristique. Certes, si l'on excepte l'affaire Tekintamgac il s'agit plus précisémment de problèmes de société exterieurs au poker. Les multiples braquages survenus, à Berlin ou dans les casinos, sont dus avant tout à des problèmes de société plus qu'à des défaillances inhérentes au monde du poker. On peut néanmoins souhaiter que les organisateurs de tournoi et les directeurs de casino prennent toutes les précautions nécessaires afin que ces exactions disparaissent. On peut aussi espérer, même si la corrélation directe est plus délicate, que les cercles et casinos fassent le tri entre une clientèle respectueuse et certains de leurs adeptes au comportement et la moralité douteux qui ne se contenteront pas toujours de "pourrir" l'atmosphère mais peuvent envisager, le ver étant dans le fruit, un moyen plus expéditif de gagner contre le casino... Souhaitons en particulier que le traumatisme né de "l'affaire Tekintamgak" ne génére pas d'excès sécuritaire et que les amateurs de poker et les journalistes puissent continuer à suivre les aventures de leurs idoles pour les premiers et exercer leur travail d'information dans de bonnes conditions pour les seconds.

La rubrique "faits divers" close, il semble évident qu'une grande majorité des passionnés, surtout ceux qui jouent au poker en ligne ou ceux qui aimeraient pouvoir tenter de se qualifier pour les grands tournois internationaux, fasse le voeu de voir le cloisonnement franco-français qui sévit actuellement dans le poker hexagonal cesser rapidement. S'il semble malheureusement difficile de lever complétement et rapidement l'embargo, il serait souhaitable que le législateur envisage d'ouvrir les barrières et d'oeuvrer pour une "europénisation" du poker. Pourquoi ne pas créer un marché commun du poker avec nos voisins européens (Italie, Allemagne, pays scandinaves, etc) qui ont des législations similaires aux notres. Cela permettrait évidemment aux joueurs français de bénficier de "fields" plus importants, de retrouver des prizepools excitants et de créer des satellites de qualification pour les principaux tournois plus intéressants à jouer. Cela permettrait aussi -et c'est peut-être le principal argument pour infléchir à terme la position de nos gouvernants- de voir les opérateurs français se battre pour un marché autrement plus important. Des sociétés de la taille de la FDJ ou du PMU auraient tout à gagner à pouvoir exercer sur un marché plus conséquent. Souhaitons qu'à l'heure des débats pré-électoraux, la discussion soit lancée...

La France est en train de se construire l'image d'un pays qui compte dans le monde du poker. Ses joueurs emblématiques obtiennent des résultats significatifs lors des grandes compétitions internationales, ses principaux tournois font le plein (WPT Amnéville et Paris, EPT de Deauville, PPT, etc.) et le poker en .fr connaît une réussite réelle. Il faut cependant espérer que des efforts importants soient entrepris pour améliorer l'image du poker hexagonal et de ses joueurs. Les problèmes d'arbitrage et disons-le de complaisance envers les habitués des casinos subsistent et sont encore trop nombreux. Ils générent des critiques négatives émanant de joueurs connus sur les principaux médias internationaux et constituent un véritable pouvoir de nuisance. Dans le même esprit, le comportement de certains de nos compatriotes engendre mépris et méfiance chez nos voisins et les dissuade de venir disputer les compétitions-phares organisées dans l'hexagone tout en en véhiculant une image néfaste de joueurs faibles dans le reste du monde. Si les "allez papa" et autres "la quinte papa" ont un côté amusant à petite dose, leur généralisation et l'attitude agressive qui accompagne parfois ce type d'encouragement sont nuisibles au développement du poker en France. Souhaitons que 2011 soit l'année de la rigueur pour nos tournois ainsi que de l'élégance et du fair-play au sein de nos frontières.

 

mip_ladies
2011 : année de la femme dans le poker !


2010 a été d'une certaine manière l'année de la femme avec les succès à répétition de joueuses aussi talentueuses que belles et l'éclosion ou la confirmation de talents aussi doués que Vanessa Rousso, Leo Margets, Liv Boeree, Melanie Wiesner ou encore Claire Renaut, Sarah Herzali et Vanessa Hellebuyck côté tricolore. C'est donc tout naturellement que l'on souhaitera que l'année à venir accélère cette tendance, que les femmes soient de plus en plus nombreuses à jouer au poker et à obtenir des résultats significatifs dans les grands tournois. Autre tendance entrevue dont il faut souhaiter qu'elle se confirme : une harmonisation du calendrier qui permettra l'émergence d'un vrai circuit avec des tournois où se retrouveraient tous les meilleurs joueurs de la planète.  

Souhaitons bien sur que le talent de nos meilleurs joueurs soit récompensé par une multitude de titres, notamment dans le Nevada pour avoir le plaisir unique d'entendre résonner La Marseillaise dans l'enceinte du Rio. S'il est un événement qui serait susceptible d'accélerer le développement du poker en France tout en contribuant à améliorer encore son image, c'est bien une victoire française dans le Main Event des WSOP qu'il faut nous souhaiter.

Excellente année poker à chacun de vous, chers lecteurs, et selon la formule désormais consacrée : que les flops soient avec vous !

Commentaires (0)


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
Poker : la fin de l'âge d'or ? 
Election de François Hollande : quel avenir pour le poker en ligne ? 
Trop d’argent tue le jeu d’argent : "where have the cowboys gone ?" 
2012 une année charnière 
Taxation du poker en ligne : une abérration 
Le poker vivrait-il une crise de croissance ? 
La guerre des rooms 
Le Poker est-il un art de vivre ? 
La part des choses 
Eastgate, une retraite préoccupante 
Problèmes d'arbitrages : l'avis de Nicolas Fraioli 
Ils sont devenus fous 
Est-ce difficile d'être une femme dans le poker ? 
Problèmes d'arbitrage : la réponse de Guillaume Gleize 
Harmoniser les règles d'arbitrage en tournoi : une nécessité 

175x300


PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
752.535

2
Bruno
Lopes
530.445

3
David
Benyamine
528.491

4
Aubin
Cazals
489.855

5
Alain
Roy
467.549

6
Roger
Hairabedian
457.068

7
Paul
Guichard
418.656

8
Tristan
Clemencon
411.163

9
Eric
Sfez
405.595

10
Phillippe
Ktorza
376.967



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2759.03

2
Roger
Hairabedian
2155.08

3
Tristan
Clemencon
1713.59

4
Fabrice
Soulier
1646.57

5
Phillippe
Ktorza
1626.17

6
David
Benyamine
1617.73

7
Alain
Roy
1614.92

8
Bruno
Lopes
1609.56

9
Guillaume
Darcourt
1514.07

10
Ludovic
Lacay
1487.5