» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


samedi 07 novembre
Home > Coverage > Partouche Poker Tour 2009
Partouche Poker Tour 2009
Des petits coups par ci, par là
Partouche Poker Tour 2009
Par Claire Renaut   
Mardi, 01 Septembre 2009 15:29


. La journée démarre en douceur, avec peu de variations de tapis. Deux joueurs ont toutefois trouvé le moyen de sauter prématurémment...

. Sinon, notons le coup -très mal joué- le plus vu aux tables :

Un joueur relance à 250 et un autre part à tapis pour plus de 20k ! Instantanément, tout le monde se couche et, agacé, l'auteur de ce joli overbet retourne AA en gueulant : "Mais il fallait payer ! Pourquoi t'es pas venu dans le coup toi ?" "Heu...". Ludovic intervient "Si un jour je te paie ça avec autre chose que AA à ce stade du tournoi, je quitte le poker tout de suite !" "Ben voui, mais y'a encore un mec qui allait me faire une suite à la rivière, je le sentais. Et c'était hors de question !" Longs soupirs -et sourires en coin- à la table...

Et quelques minutes plus tard, à la même table, re-belotte. Un joueur relance à 300, c'est payé trois fois, la SB surrelance à 2 500, un seul joueur suit. Le flop vient et aussitôt, la SB pose 10k, faisant instantanément fuir son adversaire qui avait . La petite blind montre alors fièrement les rois en commentant : "J'ai pas aimé ce flop, j'avais pas envie de voir une quinte arriver". (Il aurait probablement en effet préféré un board coloré, avec un as de surcroit).

. Dario Minieri de son côté s'est fait griller par un jeune français prometteur dans ce coup :

Sur un board , l'italien nerveux ouvre les hostilités à 4 550 (soit la taille du pot). En face, Christophe Sorel réfléchit de longues minutes, visiblement ennuyé. Avant de calmement poser 12 000 devant lui. C'est au tour de l'italien, dont la panique se lit sur le visage, de se prendre la tête à deux mains et de passer après une longue hésitation -probablement feinte-. Dario est alors à moins de 25k.

15 minutes plus tard, il perd un autre gros coup :

Un joueur relance à 300 UTG, le Cut-off surrelance à 1 400, Dario au bouton paie et le joueur UTG met la barre à 5 000. Le CU et Dario paient pour voir le flop . Instantanément UTG part à tapis pour ses 12k restant, faisant passer les deux autres joueurs, délestés de 5 000 jetons supplémentaires.

. Paul Testud vient quant à lui de mettre une petite fessée à un David Williams impassible :

Après une relance préflop et sur un flop , Paul ouvre les hostilités pour les 2/3 du pot, c'est payé. Turn : . Check around. River : . David Williams pose 4 000, Paul relance à 9 000 et Williams paie. Le français dévoile un monstrueux, ce qui vaut à Benjamin Hanouna un :"Bien joué Baron !" Testud affiche près de 35k au compteur.

testud_williams

"Allez mise petit, mise ! Histoire que je te cueille comme une paquerette...", semble penser Paul Testud

 



 
Dilemmes et duels
Partouche Poker Tour 2009
Par David Poulenard   
Mardi, 01 Septembre 2009 15:07


Une journée chargée s'annonce avec des choix difficiles à faire. D'un coté la plage, une invitation à s'étendre sous un palmier au bord d'une mer d'azur, de l'autre un tournoi passionnant avec de très nombreuses têtes de série.

 

palm_beach
Vous feriez quoi vous ?



La présence d'une grande majorité des meilleurs joueurs français et des stars étrangères offrent donc des confrontations intéressantes à certaines tables. Exemples :

- Manuel Bevand, Gabriel Nassif, Daniel Alaei
- Juha Helppi, JJ Liu, Robert Cohen
- Ludovic Lacay et Ivan Demidov, les beaux gosses au poker agressif et à la mèche rebelle...
- Michel Abecassis, Brian Benamou, Davidi Kitai, Virginie Effira
- Samuel Chartier, Nenad Medic, Pascal Perrault
- Sami Kelopuro, Robert Mizrachi, Nicolas Ragot
- Ramzi Jelassi, Anthony Roux
- Paul Testud, David Williams
- Jacques Zaicik, Mike Mc Donald, Randall Flowers (vainqueur WPT Barcelone 2009)


En ce qui concerne Fabsoul, il est placé à une table composée principalement d'amateurs et est parvenu à prendre un bon départ avec 57 000 chips.

 

 



 
D'autres arrivants
Partouche Poker Tour 2009
Par Claire Renaut   
Mardi, 01 Septembre 2009 13:33


A la liste précédente sont venus s'ajouter d'autres noms, et pas des moindres, puisque nous avons aussi Ivan Demidov et sa compagne Lika Gerasimova, Gabriel Nassif (qui s'est particulièrement illustré cette année aux WSOP), Dario Minieri, Nenad Medic, Mike Mc Donald, Paul Testud, Nicolas Dervaux, Jean-Robert Bellande, Jacques Zaicik, Patrick Champagnol ou encore Robert Cohen (aux couleurs de 770). Du côté des people, Virginie Effira vient de prendre place et Patrick Bruel ne devrait pas tarder à lui aussi s'installer à sa table.

jj_liu

JJ Liu a elle aussi fait son apparition, mais dans une tenue si sobre que personne ne l'a reconnue !



 
Début du Day 1b
Partouche Poker Tour 2009
Par Claire Renaut   
Mardi, 01 Septembre 2009 13:04


D'ici quelques minutes débutera la deuxième journée de ce PPT à Cannes, toujours sous un grand soleil fort appréciable. 240 joueurs sont pour l'instant inscrits (soit plus de 500 au total).

Sont attendus Robert Mizrachi, David Williams, Fabrice Soulier, la Team W venue en force - ils seront 12 dont Lacay, Abecassis ou encore Manu B ; les petits soucis juridique d'hier n'étant plus qu'un mauvais souvenir -, Pascal Perrault, Antoine Saout (le finaliste français du Main Event WSOP), Jean-Michel "Pifo" Enel, Freddy Deeb, Daniel Alaei, Benjamin Hanouna, Nicolas "Actarus" Ragot, Stephane Bazin, Michel Leibgorin, Juha Helppi, Brian "La Courneuve" Benamou, Stephane Tayar, Stephane Gerin, Guillaume Darcourt et bien d'autres encore.

On murmure aussi que Phil Ivey pourrait faire son apparition, accompagné de son pote Tom "Durrrr" Dwan... Info ou intox ?

C'est donc parti pour une belle journée sous le signe du Deepstack (30 000 chips, rounds de 90 minutes et blinds 25/50) !



 
Fin de soirée stressante
Partouche Poker Tour 2009
Par David Poulenard   
Mardi, 01 Septembre 2009 01:48


Depuis le passage des blindes à 300/600 avec 50 d'antes, la tension a monté d'un cran. La grande majorité des joueurs a quitté la zone de confort procurée par la profondeur initiale des tapis, les grosses confrontations deviennent donc périlleuses !

Le nombre de coups joués à chaque table a ralenti, tout comme les amicales conversations qui régnaient généralement et le rythme des éliminations a légèrement augmenté. Il semblerait assez logiquement que les pros gèrent mieux ce passage délicat puisque hormis Noah Schwartz, victime d'une horreur, aucune tête de série n'a été éliminée.
Avec , Schwartz s'est retrouvé à tapis préflop contre un adversaire détenant et a découvert avec inquiétude un flop comprenant deux coeurs. Si la turn s'est avérée anodine, la river que la croupière ne parvenait pas à retourner plongeant l'américain dans un état de stress total, finalement un coeur fatidique. 

Plus habitués à ce niveau de blinds élevées, à gérer la fatigue de fin de tournoi et parvenant certainement à mieux lire leurs adversaires après des heures passées à les affronter, les favoris sont nombreux à détenir des tapis plus conséquents. Parmi les chipleaders, se trouvent :
Hassan Fares : 140 000
Alex Kravchenko : 100 000
Jani Sointula : 92 000 (après avoir battu les dames avec les rois)
Mike Matusow : 75 000 (et une flush max, une !)

remy_biechel_killer
Rémy "rappeur" Biechel : 78 000
Jerome Zerbib : 68 000
Arnaud esquevin : 75 000
Eric Haik : 60 000
John Kabbaj : 58 000
Miami Cernuto : 55 000

Même les petits tapis sont parvenus à remonter la pente, EriK Seidel a doublé (22 000), Antonin Teisseire (31 000) et Ovi Balaj (24 000) aussi.

Quant aux autres joueurs déjà cités, ils oscillent entre 20 et 50 000 chips, la palme de la régularité revenant sans conteste à Alan Smurfit, dont le stack varie au maximum entre 28 700 et 31 150 depuis le début des hostilités. Oui, l'Irlandais est économe... 

Approximativement 150 rescapés vont revenir après-demain, prouvant si besoin la supériorité masculine dans le poker puisque aucune des très nombreuses femmes engagées n'est parvenue à se qualifier !

Désolé mesdames...



 
Un homme en réussite
Partouche Poker Tour 2009
Par David Poulenard   
Mardi, 01 Septembre 2009 00:33


Le chipleader se nomme Hassan Fares, il connait une réussite impressionnante à la table d'Arnaud Esquevin (qui fait néanmoins excellente figure avec 95 000 chips). Fares possède environ 175 000 jetons et remporte toutes les coups importants qu'il dispute avec une chance que ses adversaires qualifient d'insolente.
Dernier exemple lorsque sur un board A K A 7 10, il retourne AA (!) et remporte un pot de près de 15 000. Il possède une avance très confortable sur ses poursuivants immédiats puisque le deuxième au chip count semble être Alex Kravchenko avec 110 000.

Attention au Russe, qui parvient à tenir trois jours avec trois ou quatre grosses blindes devant lui et qui pourrait se révéler particulièrement dangereux avec un gros tapis.

 

kravchenko
Alex Kravchenko dans le haut du chip count, danger !

 

Si pour ces trois joueurs, la journée se déroule assez favorablement, il en est d'autres qui vont plutôt mal, notamment Antonio Esfandiari, éliminé, qui n'aura pas réalisé de tours spectaculaires aujourd'hui.

 

esfandiari
Panne d'inspiration : trois petits tours et puis s'en va...


A peine mieux, Antonin Teisseire avec 10 000, Arnaud Mattern avec 13 000 après avoir heureusement doublé avec une paire de dames, Erik Seidel (12 000) et Ovi Balaj (12 000) qui a aussi doublé avec A-J contre A-10.

Les favoris ne sont pas au mieux, malgré l'excellence de la structure...



 
C'est beau l'amour
Partouche Poker Tour 2009
Par David Poulenard   
Lundi, 31 Août 2009 23:15


Belle preuve de solidarité amoureuse ! Jennifer Tilly, pour ne pas complexer Phil Laak, son champion de compagnon, l'a rejoint dans le rail peu de temps après son élimination.

 

jennifer_tilly
Jennifer Tilly incognito...



Puisque l'on (enfin je) parle d'amour, il est possible d'observer quelques jolis couples aux tables.

On trouve ainsi le duo des John : Miami John Cernuto et John Kabbaj, voisins en pleine conversation.

Celui des habitués du circuit français : Ovi Balaj et Patrick Sacripseyre.

Les stars américaines silencieuses : Erik Seidel et Noah Schwartz.

Les deux extrêmes : Mike Matusow le volubile et le peu disert Alex Kravchenko qui sourit parfois aux plaisanteries de the mouth (il faut dire qu'il est surement le seul à comprendre l'argot américain).

Les méridoniaux avec Narboni et Teisseire

Et les nordiques avec Jani Sointula et Albert Iversen.


Forcément parler d'amour provoque des références horizontales, l'heure étant tardive, la fatigue et l'envie d'un bon lit apparaissent.

miami_john_cernuto
Miami John Cernuto et les affres du jet lag...

 

chipleader
Le chipleader, lui s'est carrément endormi et attend après-demain...

 

Et pourtant, il va falloir tenir encore quatre heures trente...



 
La photo (porno) du jour
Partouche Poker Tour 2009
Par Claire Renaut   
Lundi, 31 Août 2009 23:13


Voici la preuve qu'un joueur de poker se doit d'incarner la virilité en toute situation. Attention les yeux (ça pique) !

cul

Notez bien l'alignement parfait des poils (signe distinctif d'un joueur tight)

(allez, après ce petit interlude, on retourne à l'info)



 
Korchia torché, Matusow soufflé
Partouche Poker Tour 2009
Par Claire Renaut   
Lundi, 31 Août 2009 22:50


Willy Korchia venait peut-être d'ouvrir les deux meilleures mains de sa journée mais la seconde ne lui a pas vraiment rapporté :

Willy limpe en middle position avec une paire de rois, se retrouvant seul avec les blinds pour voir le flop : . Check, check et WK envoie directement son tapis pour plus de 9 000 jetons. La SB hésite longuement avant de passer, lui disant "J'avais un double tirage, mais je ne voulais pas le jouer contre toi." Ce à quoi Willy répond : "Donc j'ai bien fait"

La main d'après, Korchia ouvre et limpe à nouveau. Quatre joueurs voient le flop : . Check, 1 500 chez un joueuret Korchia part instantanément à tapis à nouveau pour plus de 9k. Il est alors payé par une paire de 9. La river est un 7 qui ne change rien et il ne reste plus à notre ami de Poker pour la Paix qu'à se lever de son siège...

 

Quant à Mike "The Mouth" Matusow, plus en forme et plus bavard que jamais - ce qui est étrange et fort illogique quand personne à la table ne vous comprend -, vient de perdre un gros coup.
Sur un board checké par son adversaire, Matusow ouvre les hostilités timidement avec une mise de 2 500 jetons (plus de 8 000 au pot). Il est payé par pour une quinte et n'a plus qu'à remballer son d'un coup bien faiblard. Un seul mot cette fois sortira de la bouche de l'américain : "Wow". Suivi par : "I shouldn't have made that value bet..." (je n'aurais pas du faire ce value bet). Il lui reste tout de même un peu moins que 40k (soit la moyenne).



 
Deux stars à tapis
Partouche Poker Tour 2009
Par Claire Renaut   
Lundi, 31 Août 2009 22:22


Eric Seidel vient juste de doubler après avoir floppé une double paire sur un flop avec en main. Les tapis volent rapidement puisque Seidel est short-stack avec moins de 11k en main avant le coup. Son adversaire lui montre pour une top paire et un tirage couleur max qui ne rentre pas et voilà notre joueur aux 8 bracelets qui remonte à 22k.

seidel

Eric Seidel, heureux et plein de joie.

Phil Laak en revanche n'aura pas eu cette chance puisqu'il part à tapis en bluff et qu'il se fait payer. Voici le coup :
Son adversaire relance à 900, Laak surrelance à 2 500, payé.
Flop : . Phil envoie 4 000, payé.
Turn : . Check, check.
River : . Laak part à tapis pour ses 8 500 jetons restants avec en main pour tomber face à une paire de neuf qui signera la fin de son aventure cannoise.

laak

Phil Laak aura été calme tout au long de la journée. La faute à un tapis sous la moyenne du début à la fin ?


 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 de 10
november_nine
livres_accroche
annonce_debutant