» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


mardi 02 février
Home > Articles > Portraits > Les couples du poker
 

Les couples du poker

Portraits
Par Claire Renaut   
Jeudi, 28 Janvier 2010 12:26

 

Il est communément admis que le poker nuit gravement à la santé du couple, voire des relations sociales en général. Un cliché de fillms, certes mais souvent une réalité dans le milieu des joueurs pros : comment faire pour vivre une belle histoire alors que l'on est toujours entre deux avions et deux tournois live ou online ?

Certains joueurs ont tranché : leur moitié sera elle aussi du milieu, histoire de se soutenir mutuellement dans l'épreuve, voyager ensemble et surtout, comprendre les motivations et les envies de l'autre.

C'est ainsi que des couples se sont formés et que nombre d'entre eux sont devenus très puissants dans le milieu, la notoriété de l'un illuminant souvent l'autre. Faisons donc un tour des histoires d'amour du poker et voyons qui de Monsieur ou de Madame a le plus de réussite en tournoi live.

CATEGORIE MONSIEUR GAGNE PLUS QUE MADAME

C'est évidemment le cas de figure le plus répandu. Non pas que ces dames aiment se faire entretenir, mais plutôt parce qu'elles ne sont encore que très peu nombreuses dans le milieu et que peu d'entre elles peuvent se targuer d'un résultat majeur.

1. Chad Brown : 2,9 millions et Vanessa Rousso : 2,40 millions.

Il s'agit du couple probablement le plus connu du poker. Si Chad a commencé sa carrière en trombe après avoir mis de côté ses ambitions d’acteur, sa dulcinée n’a pas tardé à le dépasser au panthéon de la gloire pokeristique, en remportant notamment cette année le High-Roller à Monaco et en finissant seconde du NBC Heads-up. Il n’est pas une interview dans laquelle les jeunes mariés ne parlent de la force que leur union dans l’épreuve. Et même s’ils confessent ne pas parler beaucoup poker à la maison, ils avouent volontiers que leur jeu a beaucoup progressé en regardant l’autre jouer et en discutant longuement de certaines mains délicates. Chad Brown raconte d’ailleurs qu’il a dragué Vanessa lors de sa finale d’un WPT en 2006 en lui donnant des conseils tactiques depuis le banc. Ce petit échange a mené à une relation qui dure depuis plus de trois ans et à une envie commune : celle d’avoir un enfant. Pas pratique quand on voyage 10 mois par an ? Et bien si. Car comme le dit Chad Brown : "On voyagera et on jouera peut-être un peu moins mais si c’est le cas, Vanessa emmènera sa mère sur la route. Histoire de ne (presque) rien changer à nos habitudes."

brown_rousso
Chad Brown et Vanessa Rousso, les Ken et Barbie du poker.

2. Michael Mizrachi : 7,7 millions et Lily Mizrachi : 67 000$

Pour la petite histoire :

Un couple qui a lui aussi choisi d’avoir des enfants malgré les difficultés que cela implique en termes de voyages, décalage horaire ou absences prolongées, est celui formé par Michael Mizrachi et sa compagne de longue date, Aidiliy "Lily" Alviro. Quand ils se rencontrent, au début des années 2000, c’est le coup de foudre. Ils sont tous deux croupiers à Los Angeles et décident que leur vie sera liée tant au jeu qu’à la famille. Lily tombe enceinte en 2004, alors que Michael n’a pas encore de gros résultat au poker. Il faut attendre quelques mois pour qu’en 2005, "The Grinder" remporte le WPT LA Poker Classic. Avec près de deux millions de dollars en poche, Michael achète un énorme bus, histoire d’emmener femme, enfants et amis avec lui. Il pousse alors sa femme à tenter sa chance et celle-ci remporte rapidement un satellite WPT et une deuxième place contre Jennifer Tilly dans un tournoi féminin en 2005, alors qu'elle est enceinte de son deuxième enfant. Le couple continue depuis à jouer et parcourir le monde ; ils se sont même mariés cet été à Las Vegas pendant les World Series of Poker.

3. Chip Jett : 2,1 millions et Karina Jett : 142 000$

Pour la petite histoire :

Une autre famille réunie autour du poker est celle formée par Chip et Karina Jett et leurs deux enfants. L’ancienne Miss Nevada a à son actif deux tables finales lors des Ladies Event WSOP de 2004 et 2003 tandis que son époux a terminé second d’un WPT en 2003 face à Lederer et a participé à de nombreux tables finales, tant aux WSOP que dans des tournois du WPT. Mais le couple est surtout connu pour être le premier à avoir atteint ensemble la table finale d’un gros tournoi, le Main Event à 10 000 $ au London Open de 2005 (elle finira 8e et lui 4e). Le couple a depuis monté un business de jeu de cartes de collection, Jett Poker Inc., tout en continuant à jouer et écrire des articles poker dans plusieurs magazines spécialisés.

4. Phil Laak : 1,7 millions et Jennifer Tilly : 514 000$

Pour la petite histoire :

Une autre histoire d’amour, plus connue du grand public cette fois, est celle qui anime Jennifer Tilly et Phil Laak. L’actrice a découvert le poker en tombant "éperdument amoureuse" - comme elle aime le dire - de Laak, alors plus reconnu pour son talent de showman que pour son talent aux cartes. L’irlandais, qui n’a pour titre de gloire "que" sa victoire au WPT Invitationnal de 2004, est en effet le joueur le plus comédien, le plus roublard et le plus bavard du circuit et les émissions de télévision ne jurent que par lui tant le spectacle qu’il offre (il se roule par terre, s’emmitoufle dans son sweat shirt, fait des grimaces et des remarques décalées…) est rentable niveau audience. Le couple décide alors de tenter la route ensemble et Jennifer remporte en 2005 le Ladies Event des WSOP, la faisant dès lors basculer dans la catégorie "joueuse pro", laissant derrière elle une grande partie de ses ambitions cinématographiques. Depuis, Jennifer a même participé elle aussi à de grosses parties de cash game télévisées, qui ne lui ont d’ailleurs pas forcément réussie s'agissant d'adversaires comme Ivey, Lindgren ou Antonius. Elle continue son chemin de joueuse pro, loin des spotlights et d’Hollywood, ajoutant qu’elle "n’a jamais regretté son choix, tant le milieu du poker lui a tout de suite plu par le fait, entre autre, de pouvoir tout de suite affronter les meilleurs en tournoi et d’espérer pouvoir les battre après quelques années d’entrainement".

laakjennifer_tilly
Jennifer Tilly et Phil Laak, ou comment changer de vie du jour au lendemain par amour

D’autres couples écument eux aussi les circuits main dans la main, à l’instar de Patrick Antonius (2,8 millions en tournoi live et infiniment plus en cash game online) et de sa femme Maya (que l’on aperçoit dans tous les tournois féminins organisés en marge des gros events), Ivan Demidov (6,6 millions) et Lika Gerasimova (347 000$), les "présumés ensemble" Huck Seed (5,3 millions) et Paola Martin (1 800$), Lex Veldhuis (433 000$) et Evelyn Ng (340 000$), Pascal Perrault (1,6 millions) et Lise Vigezzi (27 000$) ensemble depuis plus de dix ans et vivant paisiblement sur la côte brésilienne, Bertrand "ElkY" Grospellier (5,95 millions) et son amie de longue date, la coréenne Cathy Hong (15 400$) ou encore Jon "Pearljammer" Turner (624 000$) et Tracey Nguyen (113 000$), eux aussi ensemble depuis de nombreuses années. Enfin, il reste aussi la solution de vivre une histoire avec les nombreudx journalistes ou animateurs TV qui vivent dans le poker. Car la presse voyage - presque - autant que les joueurs. C'est ainsi que Sami Kelopuro a trouvé sa chérie en la personne de Gloria Balding, qui présente les vidéos sur Pokernews !


CATEGORIE MADAME GAGNE PLUS QUE MONSIEUR

1. Jennifer Harman : 2,4 millions de dollars en tournois et Marco Traniello : 478 000 $

Pour la petite histoire :

Avant de rencontrer Jennifer Harman, Marco Traniello était coiffeur en Italie. Il jouait à l’occasion, pour le plaisir et entre amis, avant de tomber sur le meilleur coach dont il aurait pu rêver : Jennifer, alias une des plus grandes joueuses au monde, et ce, principalement en cash game de très haute limites. Si cette dernière avait pour collègues les plus grands du milieu - de Doyle Brunson à Phil Ivey en passant par Hellmuth et Negreanu -, Marco déboule sans connaitre personne et finit par faire entendre son nom en entrant sept fois dans l’argent lors des WSOP de 2005. Mais le jeune italien reste dans l’ombre de sa célèbre femme et il n’est pas rare d’entendre une blague sur "le Playboy beau gosse resté à la maison garder leurs deux enfants pendant que Madame plume ses adversaires dans la Bobby’s Room". Quid de la jalousie alors ? Que se passe-t-il quand l'un des deux joueurs (Madame, de surcroît) gagne plus que l’autre ? A cette question qui lui est souvent posée, Marco répond avec simplicité et humour : "J’ai la chance d’avoir une femme belle, talentueuse et qui m’a donné deux beaux enfants. Si en plus de tout ça, elle gagne plus que moi, non vraiment,  je ne vois rien dont je pourrais me plaindre !".

jennifer_harmanmarco_traniello
Jennifer au turbin et Marco à la maison : la recette d'un couple qui dure

2. Kara Scott : 557 000$ et Brian Townsend : 366 000$

Pour la petite histoire :

Kara Scott, présentatrice des EPT à la télévision, n’a pas quitté son petit ami des yeux pendant tous ces championnats du monde, présente dans les gradins à tout moment pour lui apporter une banane, une barre chocolatée, un sourire ou juste un calin entre deux mains. Et il faut croire que ça aide car le joueur anglais n’a jamais fait un aussi beau résultat que celui fait cette année au NLHE 40 000 $ des WSOP - 13e pour plus de 170 000 $ ! Ce qui ne lui suffit toutefois pas pour dépasser le très beau résultat de sa dulcinée ce printemps à Dublin lors de l'Irish Open : seconde pour 413 000$ de gains. Précisons toutefois que si on incluait les gains en cash game, la belle serait loin derrière son high staker de petit ami, qui doit gagner plusieurs millions par an aux tables online...

kara_scottbrian_townsend

Kara - ou l'art de chouchouter son copain pendant qu'il joue -


CEUX QUI N'ONT PAS TENU LE COUP

1. David Benyamine : 3,4 millions et Erika Schoenberg : 710 000$

Pour la petite histoire :

David Benyamine et la jolie Erika Schoenberg se rencontrent début 2006 à la sortie de la Bobby’s Room du Bellagio. Ils ont en commun un véritable amour pour le jeu. Rappelons qu’au début des années 2000, Erika faisait partie de l’équipe professionnelle de blackjack qui a écumé les casinos de Vegas avant d’inspirer le film "21" qui retrace leur histoire et que David Benyamine, pendant ce temps, découvrait le poker, faisant passer sa bankroll de zéro à plusieurs millions avec les variances, le talent et la folie qu’on lui connait.
S'en suit une romance de plus de trois ans et une vie paisible à Las Vegas dans la magnifique villa que s'est offerte David. Sauf que le français passe beaucoup de temps à jouer au poker et au golf. Trop ? Erika racontait il y a encore quelques mois avec humour les nombreuses séances de cinéma, de soirées ou de réservations de restaurant ratées car "La partie est trop belle, je ne peux pas me lever !". Tout en reconnaissant qu'elle devait sa carrière de joueuse à David, de qui elle avait tout appris. Mais ce qui les a rapproché au début aura finit par les éloigner. Erika a quitté la villa, laissant David à ses occupations à plein temps. Alors, break passager ou véritable crise ?

benyamine_schoenberg

Erika Schoenberg surveillant de près son gambleur préféré lors des WSOP 2009.

Ted Forrest et Anna Wroblewski ont eux aussi tenté l’aventure, marchant main dans la main dans les couloirs du Rio l'an passé et faisant fi de leur différence d'age (20 ans) - mais il semblerait que la route n'ait pas été longue.
Evelyn Ng et Daniel Negreanu ou encore Sandra Naujoks et Dragan Galic ont eux aussi fait un petit bout de chemin ensemble, mais sans que cela ne mène nulle part. Et ce n’est certainement pas parce l’un des deux avait une passion pour le jeu que l’autre n’avait pas…

Force est d'admettre, à part quelques exceptions, que le milieu favorise la solitude et les coups de cœur de passage. Car, à la base et sans rentrer dans les clichés, le joueur de poker est indépendant (à traduire par : "Il fait ce qu’il veut et va où il veut"). Il a de plus un caractère qui n’est pas fait de fondant au chocolat et un égo de taille souvent conséquente. De nombreux joueurs sont ainsi célibataires depuis des années, préférant les rencontres au gré des tournois à une relation longue et empiétant forcément sur la liberté de l’autre. Difficile ainsi de croiser Gus Hansen deux jours de suite au bras de la même demoiselle…

De même, dans son autobiographie, Isabelle Mercier, parle de la difficulté de rencontrer l’âme sœur au pays du poker. Après qu'on lui ai prêté une relation avec Dario Minieri et après avoir vécu une longue histoire en pointillés avec Gus Hansen, la canadienne confiait ne plus avoir foi en l’amour et préférer faire sa route seule en aventurière indépendante, comme elle revendique l’avoir toujours fait.

Joe Sebok, petit ami par intermitence d'Amanda Leatherman - présentatrice des vidéos WPT -, confiait lui aussi il y a peu avoir de réelles difficultés à trouver l'âme soeur en travaillant dans le poker 24/24 : "Je ne peux être qu'avec une femme connaissant le milieu et comprenant ce que je fais. Le problème, c'est qu'il n'y en a pas beaucoup des femmes dans le coin...". Un joueur pro français ajoute que "le vrai problème, c'est que le poker étant un jeu d'argent, il attire aussi des filles pas très "sérieuses". De plus, les femmes "biens" sont toutes déjà prises. Pas facile..."


ted_forrestanna_wroblewski

Le couple le plus improbable de 2008 : Ted Forrest et Anna W.

En bref, même si le milieu du poker comporte un nombre relativement élevé de célibataires, il est malgré tout possible d'y vivre de belles histoires d’amour. Et, pour finir sur une touche rose bonbon (qui a dit que le romantisme n’existait pas dans le poker ?), voici ce que répond Jenny Mc Carthy au sujet de son amoureux Jim Carrey et de ses moments préférés : "Il n’est rien que j’aime plus que retrouver mon mec le soir au coin du feu sur la terrasse pour faire une petite partie de poker à deux." Et oui. Là où il y a des cartes et des jetons, il y a aussi du plaisir - et pas uniquement celui de gagner un gros pot !

Commentaires (6)
rota samuel
...
Par rota samuel, janvier 28, 2010
ce sujet serait-il un message caché de claire ? si oui je pose ma candidature !!!
0
...
Par Simplicity, janvier 28, 2010
Fabsoul et Claire ?
AurelShen49
...
Par AurelShen49, janvier 29, 2010
clairette : COMMENT AS-TU PU OUBLIER ELKY ? :)
Claire Renaut
...
Par Claire Renaut, janvier 29, 2010
En effet... Je ne l'avais pas mis car sa copine, même si elle jouait au poker, n'avait jusqu'à présent pas de gains sur Hendon Mob mais c'est chose faite désormais après son beau résultats à Deauville. Je le rajoute donc de ce pas. Merci !
CASAS Manuel
Categorie manquante ...
Par CASAS Manuel, janvier 29, 2010
Il y a aussi la catégorie :
Monsieur gagne plus que Madame et enfants ...

Pascal Perrault $ 1,654,304
Lise Vigezzi $ 27,695
Charlie Perrault $ 5.620

ces montants ( hendon mob ) ne prennent en compte que les tournois internationaux , non ?? car je crois que les gains de Charlie lors du tournoi qualif pour le Fashion a pris bien plus que la somme annoncé !!!

Merci pour l'article ...j'espère figurer un jour dans l'une de Cat mais il faudrait que mon épouse s'y mette ... et ca c'est pas gagné !!!
0
généralité
Par vincent LEJUEZ, janvier 31, 2010
à noter qu'on retrouve ce phénomène dans tous les milieux professionnels, les médecins avec les médecins, les instits avec les instits etc, logique un français sur trois ( je crois ) rencontre son partenaire sur son lieu de travail!

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Bob Stupak ou le syndrome d'Icare 
L'univers à part des road gamblers 
Amarillo Slim, la vie est un pari 
Puggy Pearson, seulement quand il aimait... 
Binion's, une histoire américaine 
Les "neuf de novembre 2009" 
Le top 10 des joueurs les plus sexy 
10 joueurs de poker, 10 surnoms mythiques 
Les dix joueuses de poker les plus sexy 
Les joueurs de légende : Stu Ungar, le génie absolu 
Les plus grosses gagnantes en tournoi live 
Les plus gros gagnants français en tournoi live 
Les joueurs de légende : Jack Strauss, un géant 
Les plus gros gagnants en tournoi live 
Légendes : le Poker Hall of Fame s’étoffe 

 
livres_accroche
annonce_debutant