Monday 29 October
Home > Articles > Portraits > ElkY, le génie du jeu

ElkY, le génie du jeu


Portraits
Par David Poulenard   
Lundi, 09 Mai 2011 11:58
 Partagez


Ce n'est qu'un succès de plus dans un palmarès qui devient réellement impressionnant ! En cinq petites années sur le circuit, ElkY a récolté plus de sept millions de dollars, remportant au passage des tournois prestigieux (PCA, WPT), des High Rollers, des compétitions en France ; seuls les WSOP manquent encore à son palmarès. Une lacune qui devrait être comblée dans les années à venir tant l'ex-gameur maîtrise son sujet et se place clairement parmi les deux ou trois meilleurs spécialistes de tournoi en No Limit Holdem de la planète. Si l'on excepte les monstres sacrés (Seidel, Ivey, Negreanu) seul Jason Mercier (et peut-être Vanessa Selbst) peut s'enorgueillir de résultats aussi exceptionnels depuis quelques années.

 

elky_sennui
Il y a ElkY et les autres...


La victoire de Bertrand Grospellier constitue une forme de consécration pour le phénomène. Plus que l'importance du sacre -après tout ils n'étaient que 58 inscrits-, c'est la manière qui se révèle bluffante. Parvenu en finale avec un tapis modeste après deux premières journées sans éclat, ElkY a laissé son incomparable capacité à analyser le jeu de ses rivaux éclater en table finale pour refaire son retard et s'imposer sans réelle contestation, Benny Spindler étant le seul à lui opposer une véritable opposition. Car c'est peut-être dans son exceptionnelle aptitude à élaborer une stratégie avancée et à lire ses adversaires que réside le secret des succès à répétition du jeune trentenaire. Classé à tort comme un joueur agressif, limite maniaque, au début de sa carrière, il a depuis démontré une capacité hors-norme à varier les tempos. Capable de tyranniser une table, il peut aussi réduire le rythme, mettre en place des tactiques avancées pour contrer des joueurs dangereux en les amenant progressivement vers le piège imparable qu'il aura imaginé. A l'instar d'un Phil Ivey, la force première d'ElkY est peut-être de rentrer dans la tête de ses rivaux ; une qualité qui explique pourquoi le Français (l'Américain aussi) est pratiquement imbattable lorsqu'il atteint une table finale et affronte des adversaires qu'il a eu le temps d'analyser.

Le temps où le jeune expert de Starcraft, qui s'était fait connaître en atteignant le statut de supernova, véritable stakhanoviste du poker moderne multitablant jusqu'à vingt tables simultanément, était raillé par la communauté pour sa courbe Sharkscope est loin. S'il a connu quelques périodes difficiles, se rapprochant de la case "broke" après une ascension fulgurante trop rapide, il a depuis confirmé son talent, se construisant un palmarès et surtout une image qui le placent au sommet de la hiérarchie et tétanisent ses rivaux. Adulé par les fans, encensé par son sponsor qui ne rate jamais une occasion d'utiliser sa formidable image, craint et respecté par ses pairs les plus prestigieux, ElkY réussit le tour de force d'être admiré par tous. Les jeunes à capuche et les "livetard" expérimentés reconnaissent son talent, les pros américains en parlent comme l'un des leurs ce qui constitue une consécration indiscutable et les médias sont en passe d'en faire une icone ! La société Lagardère Unlimited gère désormais ses affaires au sein d'une écurie où il cotoie les tennismen Richard Gasquet et Gaël Monfils et les émissions de télévision s'arrachent sa présence des deux cotês de l'Atlantique. Quant à son livre, Kill ElkY, adaptation de Kill Everyone de Nelson, Streib et Lee, il est sur la table de chevet de nombreux flambeurs qui tentent d'assimiler les concepts utilisés par l'auteur...

 

elky_portrait
La table finale : le terrain de jeu de prédilection d'ElkY !


Une renommée qui doit autant à son style de jeu spectaculaire, à son look en phase avec le milieu du poker qu'à ses paris originaux (combat de boxe prévu contre Lex Veldhuis, défi "fonte" contre Ramzi Jelassi, etc.). Mais il ne faut pas se tromper, si ElkY a atteint un tel degré de notoriété c'est avant tout par ses résultats. En cinq ans, il a ainsi remporté le Main Event du PCA aux Bahamas en 2008 (2 000 000$), le WPT Festa al Lago en 2008 (1 400 000$), deux events des WCOOP dans la semaine en 2009 (pour un gain cumulé de près de 500 000$), le High Roller du PCA en 2009 (400 000$), une étape des FPS et le Trophée Haussmann en 2010, avant de signer son dernier succès en date à Madrid. Ses places d'honneur sont tout aussi révélatrices du talent de Bretrand Grospellier, avec sa première performance en 2007 (une 2e place lors de l'EPT de Copenhague récompensée par 400 000$) qui l'avait révélé au grand public, suivie d'une table finale aux WSOP la même année, une 5e place au WPT Grand Prix de Paris en 2008 (122 000$), une 3e place lors du High Roller de l'EPT de Deauville en 2009, deux nouvelles incursions sur la troisième marche du podium dans le NBC Heads Up et le WPT Five Star (776 000$) les mois suivants, avant de signer encore une table finale à l'EPT de Deauville début 2010 et une troisième place au High Roller (son nouveau terrain de jeu) du WPT LA Classic !

Lorsque l'on étudie le palmarès d'ElkY, on constate qu'il n'y a aucun passage à vide. Pour certains de ses (rares) détracteurs, 2010 fut pour lui une année modeste, mais il a quand même remporté deux tournois importants du calendrier hexagonal, terminé deuxième du 5 000€ Heads-Up de l'EPT de Monaco et encaissé 478 000$ ! Alors que la variance est la hantise des meilleurs professionnels, briseuse de confiance et de bankroll, Bertrand Grospellier la dompte chaque saison, utilsant à merveille un concept repris depuis peu : l'important au poker ce ne sont pas les cartes mais ce que vous en faîtes...

 

elky_extraterrestre
Un extra-terrestre venu d'une autre planète...


Le jeune banlieusard nancéien, ex-gameur star adulée de Starcraft dans la lointaine Corée, est aujourd'hui le meilleur joueur français (seul David Benyamine peut encore, éventuellement, lui contester cet honneur) et un des tous meilleurs spécialistes mondiaux en tournoi. S'il lui reste plusieurs domaines dans lequels il peut s'améliorer (le cash game ou quelques variantes exotiques), la vitesse avec laquelle il a réussi le passage des jeux vidéos au poker ne laisse guère de doutes sur sa capacité à briller dans toutes les disciplines de celui-ci. Une réussite qui peut combler l'association Peace and Sport, dont il est Ambassadeur aux côtés d'Hicham El Guerrouj notamment. Car s'il devient un "killer" dès qu'il s'assoit à une table de poker, ElkY est au quotidien un homme charmant, accessible, modeste, qui a compris après quelques excès l'importance d'une préparation spécifique, conseillée à l'origine par Stéphane Matheu. Il enchaine depuis les entrainements sportifs avec la régularité des sportifs de haut-niveau et mène une existence saine et équilibrée avec l'indispensable Cathy, sa compagne, à ses côtés. Si le poker est un jeu dans lequel la chance est un impondérable, ElkY lui ne laisse rien au hasard...

Un tel génie, une telle régularité, c'est quand même archi-sick !

 

Post Scriptum : quelques jours après la rédaction de cet article, ElkY réussissait à remporter l'autre High Roller programmé, un 10 000€ turbo avec 44 inscrits, ajoutant un nouveau succès de prestige à sa collection et 153 000€ à son total de gain... Archi-sick ce type on vous dit !

 

 

Commentaires (0)


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
Qui sont les finalistes du Main Event, les "October Nine" ?  
Mais qui est donc Poker Brat ?  
10 sportifs ayant réussi leur reconversion dans le poker 
Les Neuf de Novembre 
Erik Seidel décroche enfin le premier role ! 
Brice Renaud, le poker made in Asia 
Gus Hansen, l'envie de gagner 
Dan Harrington : la gloire et l'argent 
Johnny Chan : l'Orient Express passe à l'orange 
Dave "DevilFish" Ulliott : braquage à l'anglaise 
Top 10 des femmes ayant le plus gagné d’argent au poker 
les neuf de novembre 2010 
Pat Renfro, le joueur le plus tight de l'histoire 
Ivey, au-delà du génie 
Les légendes du Poker : Nick Dandalos 

175x300


PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
752.535

2
Bruno
Lopes
530.445

3
David
Benyamine
528.491

4
Aubin
Cazals
489.855

5
Alain
Roy
467.549

6
Roger
Hairabedian
457.068

7
Paul
Guichard
418.656

8
Tristan
Clemencon
411.163

9
Eric
Sfez
405.595

10
Phillippe
Ktorza
376.967



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2759.03

2
Roger
Hairabedian
2155.08

3
Tristan
Clemencon
1713.59

4
Fabrice
Soulier
1646.57

5
Phillippe
Ktorza
1626.17

6
David
Benyamine
1617.73

7
Alain
Roy
1614.92

8
Bruno
Lopes
1609.56

9
Guillaume
Darcourt
1514.07

10
Ludovic
Lacay
1487.5