mercredi 05 octobre

Home > Articles > Portraits > Les légendes du poker : Johnny Moss, the Grand Old Man
 

Les légendes du poker : Johnny Moss, the Grand Old Man


Portraits
Par David Poulenard   
Jeudi, 21 Août 2008 03:00






Né à l’aube du XXième siècle, Moss allait débuter sa carrière de joueur à 15 ans, mais ce fut en temps qu’employé d’une salle de poker, l’Otter’s club, qu’il fit ses débuts, chargé de surveiller les tricheurs potentiels. Il put ainsi apprendre toutes les ficelles du jeu, les nobles et les vicieuses, avant de se lancer lui-même, d’abord au limit et ensuite au No Limit, discipline dans laquelle son agressivité révolutionnaire allait faire merveille.

Avec quelques milliers de dollars en poche, Johnny se lançait ensuite dans une vie itinérante à la recherche des plus grosses parties, écumant les clubs et bars du Texas, de l’Oklahoma et de l’Arkansas. Confronté aux situations et aux adversaires les plus improbables, il réussit à s’imposer dans cette période sauvage, aussi bien grâce à la qualité de son poker qu’à son talent pour manier … le revolver !

Lors d’une partie, Moss aperçoit un étrange trou dans le plafond, juste au dessus de lui. Après une explicite menace sans effets, Johnny dégaine alors et tire sans hésitation dans le plafond, blessant l’espion au postérieur, forgeant alors sa légende !
Son passage dans la Navy durant la seconde guerre mondiale, lui rapporta encore de multiples liasses de billets et lorsqu’il fut démobilisé, sa réputation le précédait dans tout l’Ouest américain. L’élément déterminant de la carrière de Johnny Moss fut sa rencontre avec Benny Binion, le futur créateur des WSOP, non seulement Binion allait soutenir financièrement Moss durant toute sa carrière mais celui-ci devait surtout organiser la plus mythique de toutes les parties de cash game de l’histoire. En 1949, Nick « the Greek » Dandalos, légendaire dandy du poker demanda à Binion de lui préparer la plus grosse partie de cash game possible.
Et qui Binion contacta pour affronter le redoutable Dandalos ? Moss évidemment !

johnny_moss.jpg

Johnny Moss dans toute sa splendeur.


Durant les cinq moins de lutte acharnée que se livrèrent les deux joueurs, on estime que Moss a gagné entre 2 et 4 millions de dollars, une somme absolument colossale pour l’époque ! Au terme de leur marathon, après une énième main perdue, The Greek se leva, s’inclina et dit cette phrase devenue célèbre : « Mr Moss, I have to let you go » !

Moss reprit ensuite son existence de rounder, affrontant d’autres immenses joueurs au fil des années, Doyle Brunson, Amarillo Slim, Puggy Pearson, Sailor Roberts… Lorsque Benny Binion invente les WSOP au Horseshoe à Las Vegas en 1970, Johnny Moss est devenu un mythe, ses pairs invités à disputer l’épreuve vont ainsi le déclarer vainqueur !

Si son premier titre a été acquis à la suite d’un vote, les autres l’auront été en triomphant de ses adversaires. Il l’emporte dès l’année suivante, termine second en 1972 avant de réaliser un extraordinaire triplé avec un nouveau succès en 1974.
En 1979, celui qui est alors devenu, the Grand old man rentre dans le « Hall Of Fame » pour l’éternité avant de disparaître en 1997 après 75 ans de poker.

Cigare aux lèvres, colt à la ceinture, Monsieur Moss a quitté les tables de jeux pour rentrer définitivement dans l’histoire…



davidlion1.jpg


David'lion' Poulenard







Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Les Neuf de Novembre 
Erik Seidel décroche enfin le premier role ! 
ElkY, le génie du jeu 
Brice Renaud, le poker made in Asia 
Gus Hansen, l'envie de gagner 
Dan Harrington : la gloire et l'argent 
Johnny Chan : l'Orient Express passe à l'orange 
Dave "DevilFish" Ulliott : braquage à l'anglaise 
Top 10 des femmes ayant le plus gagné d’argent au poker 
les neuf de novembre 2010 
Pat Renfro, le joueur le plus tight de l'histoire 
Ivey, au-delà du génie 
Les légendes du Poker : Nick Dandalos 
Bobby Baldwin, un type presque parfait 
Chip Reese, gentleman-gambleur 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2

PokerXtrem