lundi 14 novembre

Home > Articles > Portraits > Hollywood joue au poker
 

Hollywood joue au poker


Portraits
Par Claire Renaut   
Vendredi, 12 Février 2010 13:03

 

Lors du Festival de Cannes 2008, en marge des projections de films, des fêtes et de l'habituelle montée des marches, Partouche organisait un tournoi de poker caritatif au casting impressionant : parmi les stars américaines, on retrouvait Dennis Hopper, Salma Hayek, Woody Harrelson, Edward Norton, Tim Robbins, Goldie Hawn ou encore Adrian Brody. Et si c'est finalement Alice Taglioni (cocorico !) qui avait remporté la Palme et le million de dollars assorti à offrir à une association, cette opération confirmait la tendance d'un vent nouveau soufflant chez les stars : une envie furieuse de jouer au poker !

partouche_charity
Une table de poker avec le casting digne d'un film de Spielberg

Mais pourquoi ce jeu plait-il tant à des personnalités qui ont déjà plus d'argent qu'ils ne pourront jamais en gagner avec le poker ? Pourquoi, à l’instar de Jim Carrey, Eva Longoria ou encore Matt Damon, déclarent-elles toutes adorer les cartes et ne plus pouvoir s’en passer ?  Est-ce à cause de son atmosphère fantasmée de cowboy et mauvais garçon, celle du souffre de Vegas et de ses casinos qui vivent 24h/24, d’une farouche envie d’encanailler et durcir son image ou est-ce par un réel amour des cartes ?

La réponse se trouve peut-être aussi dans le fait que les pokerrooms sont une véritable démocratie : quand le tournoi commence, chacun est à égalité derrière ses jetons. Pas de privilèges pour les privilégiés, aucun passe-droit ; les célébrités d'Hollywood sont considérées comme des joueurs, pas comme des stars de cinéma : "Tu as voulu venir jouer et te frotter aux plus grands ? Et bien maintenant, prouve ta valeur parce que pour l'instant, tu ne vaux pas mieux que ton voisin de droite". Le mérite se gagne à la table où les vraies stars se nomment Doyle Brunson ou Phil Ivey. Au poker, la seule chose qui compte, ce n'est pas d'être assis à côté de Matt Damon. Non. Ce qui compte, c'est de prendre ses jetons à Matt Damon. Et il est fort probable que les stars et les puissants aiment débarquer dans un milieu dans lequel ils seront admirés non pas pour leur nom mais seulement s'ils font un résultat.

alice_taglioni
Quand le glamour façon Hollywood remplace le chapeau de cow-boy et le colt sur les genoux

De toute façon, si les vraies raisons de ce rapprochement se cachent souvent derrière la langue de bois traditionnelle des stars US : "J’adore Paris !", J’aime les français !", "J’adoooore jouer au poker !", faisons un tour du côté de ceux qui revendiquent haut et fort leur amour pour les jetons. De même, vous le verrez, la quasi-totalité des stars joue au poker officiellement seulement pour la bonne cause, dans les innombrables tournois caritatifs montés autour de leurs noms. Histoire de montrer qu'ils sont trop occupés pour gacher leur temps à jouer et ne pas passer pour des accros au jeu ? Car l'image du poker a beau s'être glamourisée, Brad Pitt qui passerait ses journées dans la poker room du Rio, bizarrement, ça colle pas...

Nous ne parlerons donc pas des actrices Shannon Elisabeth ou Jennifer Tilly, qui semblent toutes deux avoir définitivement franchi le rubicond : ce n’est plus le comptable de la Warner Bros qui paie le loyer mais bel et bien le cashier du Bellagio.

jennifer_tilly
Jennifer Tilly, désormais plus présente aux tables que sur les écrans

Les plus célèbres ambassadeurs du poker-star-system sont Ben Affleck et Matt Damon, unis tant par une amitié qui dure qu’un amour pour le jeu qu’ils prouvent notamment chaque année dans le Ante Up for Africa, avec le comédien Don Cheadle (vu dans Oceans 13), un tournoi caritatif qui a réuni 138 personnalités en 2009 (Mike Tyson, Dean "Superman" Cain, l'actrice comique Sarah Silverman, le rappeur Nelly...) et dont le but est de récolter des fonds pour des pays d’Afrique en guerre, comme le Darfour. Mission réussie cette année puisqu’en plus de la publicité faite autour de cette cause, le tournoi aura permis de récolter plusieurs centaines de milliers de dollars.

ante-up-ben-matt-def
Ben Affleck et Matt Damon : joueurs pour la bonne cause

Matt Damon est célèbre pour son rôle de joueur dans Rounders (1998) qu'il pense encore être "le meilleur de sa carrière" mais si dans le film, Matt ramasse des jetons, aux tables, ce n’est pas la même histoire. Pas une ligne Hendon Mob… En revanche, son pote Ben a réussit l’exploit de remporter en 2004 un tournoi à Los Angeles (California State Poker Championship) qui lui a permis de repartir avec plus de 350 000$ de gains ! Il faut dire aussi qu'à l'époque Monsieur était réputé pour jouer beaucoup - et perdre autant -. Sauf que Ben préfère désormais se consacrer à sa petite famille : "Le poker nécessite de beaucoup pratiquer si l’on veut conserver un bon niveau de jeu. J'étais bon. Je suis encore bon mais la famille, c'est mieux encore." Ce qui n’empêche les deux compères de régulièrement s’inviter dans leurs villas respectives, histoire de passer "une bonne soirée entre potes, à rire, à manger, à boire et à jouer au poker !"

Deux autres qui aiment jouer autour d’une bonne bouteille : Jenny Mc Carthy et Jim Carrey, tous deux adeptes du jeu depuis des années. Comme le disait Jenny : "Il n’y a rien que j’aime plus que de retrouver mon mec au coin du feu, déboucher une bouteille et jouer au poker avec lui." Ce serait très romantique si elle n’avait pas ajouté dans un interview de Shape Magazine : "Ce qui est drôle c’est que Jim a la pire pokerface du monde. Quand il a une main, il ne sait pas le cacher, il saute, il rit, et tout le monde sait qu’il a du jeu !". Les tourteraux s’organisent de même de nombreuses virées à Vegas, où il n’est pas rare de les croiser s’embrassant assis aux tables…

carrey-poker
L'humour et le glamour au service du poker et des bonnes oeuvres

Après John Travolta et Kevin Costner l’an passé, Jim et Jenny ont également choisi d’animer la 4ème édition du Saturday Night Spectacular qui s’est tenue à Miami le 6 février dernier avec au programme un mini-tournoi de NLHE qui a réunit une trentaine de personnalités du showbiz, du poker et du sport pour une bonne cause : soutenir l’association Generation Rescue, qui vient en aide aux enfants autistes.

Vous vous dites, ok , les stars américaines, elles ne viennent jouer que quand elles ont une excuse caritative ? Et bien oui. Après tout, c'est aussi fun que branché, fédérateur et générateur d'argent ! Vous voulez encore un exemple ? Eva Longoria et son mari le basketteur Tony Parker ont eux aussi eu envie de faire leur petit tournoi de poker afin de soutenir Eva’s Heroes, l’asso de l’actrice qui vient en aide aux enfants handicapés : "Mon père était un grand joueur de poker. J'ai appris sur le tas à ses côtés : une partie a suffit pour que je tombe amoureuse de ce jeu", a expliqué la Texane d’origine mexicaine. La deuxième édition du Tony and Eva Parker Celebrity Casino Night s’est donc déroulée l’été passé à San Antonio au Texas où 280 joueurs se sont vus offrir 10 000 jetons (!) dans  un re-buy à 300$ pour tenter de remporter des t-shirts Spurs signés par Tony, des écrans plats et un ticket WSOP pour le vainqueur.

eva-tony
J'en connais qui gagneraient le Main Event
avec un tel bisou d'encouragement !

Le tout sous le parrainage de Phil Hellmuth, venu faire un coucou (l’événement était parrainé par UB) et coacher Eva pour l'occasion : "Il a fait ce job bénévolement par amour pour les enfants malades. J’ai vraiment eu de la chance de l’avoir comme coach. Il m'a offert une très bonne initiation au poker". Ce à quoi Poker Brat répond :"Je suis très heureux que la popularité grandissante du poker permette de soutenir de telles causes. Je suis vraiment honoré d'être associé à ce projet". Poker, ton monde merveilleux qui chante le bonheur et la générosité... De même, le couple passe beaucoup de temps à Vegas car la jolie Desperate vient d’y ouvrir un resto branché : Beso, en plein cœur du flambant neuf City Center…

Vous en voulez encore ? Allez, pour le plaisir, un autre tournoi, organisé il y a quelques années par uBid.com, avec Ashton Kushter et Demi Moore en guest stars et dont l’intégralité des bénéfices est revenu aux victimes de l’ouragan Katrina : "J'étais allongé dans mon lit, nous regardions la télé et un reportage sur cette tragédie causée par la tornade. Ca m'a mis hors de moi de savoir que le gouvernement ne faisait rien pour aider ces pauvres gens. Du coup, nous avons décidé d'apporter notre goutte d'eau." C’est ainsi que le jeune home avait décroché son téléphone pour appeler son ex (feue) Brittany Murphy, Lance Bass, Macaulay Culkin, Cameron Diaz, ou Jessica Biel et que tout ce petit monde s’était retrouvé autour des tables pour la bonne cause. L’histoire ne dit toutefois pas si la leçon privée avec Annie Duke à 14 000$ que s’est offert Ashton pour apprendre à jouer a porté ses fruits…

demi-ashton-palms
Demi Moore et son jeune mari en virée à Las Vegas

Et puisque nous parlions de Cameron Diaz… La comédienne révélée dans The Mask a découvert le jeu dans l’émission d’Ellen Degeneres (un des talk shows les plus populaires aux USA) en 2005. A l’époque, Cameron ne connait même pas les rêgles et pourtant, Ellen l’appelle un soir tard pour lui proposer de participer à un tournoi avec rebuy à Los Angeles, expérience qu’elle finit par accepter après moultes tergiversations : "Je me souviens de cette nuit terrible où j'ai décroché mon téléphone pour entendre "Viens, on va jouer au poker!" Ce à quoi j'ai répondu : "Mais je ne sais pas jouer !" et où Ellen m'a sorti : "C'est pas grave, moi non plus, viens !"

La belle termine deuxième, sans s’être rebuyé une seule fois, et sort alors : "Je suis tombée amoureuse du poker". Depuis, il n’est pas rare de la croiser dans les pokerrooms, afin de s’amuser, se détendre et se couper de ce business exigeant qu’est la célébrité : "J’aime les casinos mais parfois, j’entre dans un endroit et je me dis : Mon dieu mais qu’est ce que je fais là, c’est tellement dingue, je suis à Tunica dans le Mississipi…"

La transition est toute trouvée avec la prochaine vedette : la couleur de cheveux. Car même si Paris Hilton n’est connue pour rien d’autre que pour être elle-même (une Barbie manucurée qui roule en Porshe, un chihuahua à la main et des diamants au doigts, le tout en vantant la noblesse de sa nouvelle ligne de parfums), les deux blondes ont toutefois un autre point commun : leur amour du jeu. Ici, difficile de savoir si Paris veut se donner l’image d’une femme forte et intelligente à la table ou si elle aime réellement jouer…

paris-hilton-poker
"Bon, c'est bien sympa ce jeu mais c'est quand qu'on va faire du shopping ?"

Toutefois, la blonde héritière est connue non pas pour ses résultats mais pour ses pertes, faramineuses. C’est ainsi qu’en 2006, elle perd sa Bentley (d'une valeur de 175 000$) à une table, ce qui lui vaut une interdiction d’entrer dans les casinos du groupe Hilton ainsi qu’une belle remontée de bretelles (roses) par Papa et Maman Hilton. Le site Partypoker bondit sur l’occasion et annonce haut et fort qu’ils mettent en jeu une nouvelle très belle voiture qu’elle pourra gagner si elle bat Mike Sexton en heads-up : "Nous savons que ses parents l'ont fait interdire de casino. Jouer online est donc la solution ! Elle va pouvoir récupérer tout ce qu'elle a perdu sans même mettre un pied dans un établissement de jeu !" Paris n’a jamais donné suite à cette belle opération marketing et force est de constater qu’on ne la voit plus beaucoup aux tables… C’est pourtant elle qui déclarait à ses débuts : "Le poker m'obsède. C'est désormais mon jeu préféré. J'ai beaucoup de chance quand je vais à Vegas : je ne perds jamais !" Moui, moui...

En attendant, ce n’est pas pour rien que la paire de dames est également nommée Hilton Sisters, puisque la petite soeur, Nicky, s’est elle aussi prise au jeu, participant en 2009 au World Poker Tour Invitational aux côtés de Paris, Ben Affleck, Vince Vaughn, Mena Suvari ou Don Cheadle avec pas moins de 432 autres célébrités qui s'affrontaient au poker et dont les bénéfices étaient reversés à une organisation caritative, le Vine Group. On se disait aussi, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu le mot Charity.

Et, histoire de clore le chapitre "Je suis blonde, je suis une star et je joue au poker", terminons sur cette citation d’Heather Graham qui nous confie être devenue accro à ce ce jeu, après le tournage du génial film Very Bad Trip à Las Vegas : "Je suis une fan de poker. Pendant des années, j’ai eu des amis qui venaient chez moi pour jouer au poker. Ou alors, j’allais dans des clubs pour jouer au poker. Je perdais rarement de l'argent. Je ne joue pas de grosses sommes…J’attends d’être invitée à un des tournois qu’organise Brad Pitt. Mais il faudra que je fasse attention. Ces mecs jouent de grosses sommes. J’aurais trop peur de perdre gros"

Et oui, parce que Brad Pitt and George Clooney eux aussi jouent au poker. Mais quand ils le font, vous commencez à vous en douter, ce n’est pas incognito au milieu de 2 000 joueurs au Rio. Non, c’est à Venise et c’est pour leur association Not on Our Watch, fondée pour venir en aide à de nombreux pays sinistrés par la famine, la guerre ou les catastrophes naturelles. Toutefois, quand Brad n’est pas à la maison en train de s’occuper de ses six gamins, il n’est pas imposible de le croiser à un tournoi comme cet event des Grand Poker Series il y a quelques années qui lui avait rapporté, pour sa troisième place, la somme phénoménale de… 700$ !

george-brad
Brad et George n'ont peut-être pas encore la technique
mais au moins, ils ont déjà la poker face et le bankroll. C'est déjà ça...

Une star qui en revanche n’a pas eu peur de se confronter aux gros tournois - avec brio -, c’est Tobey Maguire, qui, en 2004, remporte son premier gros event : le Phil Hellmuth's Poker Invitational à l’Hollywood Park Casino, (2 000$ de buy-in et 95 500$ pour sa première place). Le joueur aux onze bracelets disait d'ailleurs de son protégé : "Je suis très fier de la façon dont il a joué. Il a fait preuve de beaucoup de concentration et de détermination. Je prédis que ce gamin deviendra une star du poker et qu'il pourrait même devenir un bon professionnel." Avant cela, celui qui est unanimement considéré comme le plus talentueux des peoples jouant au poker, s’était adjugé une 24e place dans le WPT du Mirage à Vegas (16 000$) et quelques autres sympathiques places payées.

De même, Tobey était connu pour organiser de très belles parties privées dans sa villa de Los Angeles, parties réputées pour le bankroll gigantesque des invités. Il continue sur sa lancée à courir le circuit pro en 2005 et 2007 avant de s’interrompre, carrière oblige. Au final, Spiderman n’a amassé pas moins de 220 000$ en trois ans de jeu (dont 40 000$ en finissant 2902e au Main Event de 2007). Il serait temps de revenir maintenant non ? En plus, il ne fait pas partie du casting de Spiderman 4 ; il n’a donc plus aucune excuse...

tobey_maguire
Tobey : une des seules stars US à avoir eu le courage de se frotter aux Championnats du Monde

Mais bien d’autres stars américaines apprécient elles aussi le poker, à l’instar de Denzel Washington, Adrian Grenier (la vedette d’Entourage), James Wood (un habitué des circuits et dont le meilleur résultat est une 24e place au WPT LAPT en 2006 pour près de 40 000$ de gains), Robert Downey Jr, Sharon Stone, Jennifer Love Hewitt, Eric Bana (le héros du film Lucky You) qui nous parle de sa technique : "Je suis assez bon maintenant. Plus encore que sa gestuelle ou ses tics, c'est la façon qu'a quelqu'un de lancer ses jetons qui trahit un bluff. C'est une question de confiance quand ils les mettent devant eux. C'est comme ça que je sais quand un joueur me bluffe." ou encore Matthew "Chandler" Perry qui nous parle de son petit souci : "Si j'ai une bonne main, c'est terrible mais je me mets à fredonner une chanson que j'aime bien. Il faut absolument que j'arrive à me débarrasser de ce tell." Ce dernier a d'ailleurs fait une appartition dans une série de show TV façon "charity-poker" qui a cartonné : Celebrity Poker Showdown aux côtés de son friend de collègue, David Schwimmer. On dit même que Matthew Perry, connu pour ces excès et ses petits soucis de dépendance serait également un gros joueur online et qu'il passerait de nombreux week-ends à Las Vegas autour des tables...

Pour finir, détruisons un mythe. Lorsque votre imaginaire associe le cinéma et le poker, il y a fort à parier qu'une scène apparaisse sous vos yeux : le full contre carré contre quinte flush dans Casino Royale. Il est trop fort ce James Bond. Sauf que dans la vraie vie, Daniel Craig, le comédien, ne savait absolument pas jouer aux cartes, comme en témoigne un des techniciens sur le plateau :  "Daniel ne jouait pas aux cartes du tout - c'était tellement marrant. C'est incroyable le temps qu'il a fallu pour que lui et les autres comédiens autour de la table soient enfin crédibles avec leurs cartes et leurs jetons. Nous étions tous morts de rire quand nous l'avons vu jouer au début. Un Bond qui ne savait pas tenir ses cartes !" Quelques cours plus tard, le virus était toutefois lâché et Daniel confiait jouer entre deux prises : "Nous avons tous dû apprendre à jouer afin de paraitre crédible à l'écran. Une fois les cours terminés, je confesse qu'il y a eu quelques parties entre les acteurs et les techniciens derrière le décor. Et j'ai bien peur que certains d'entre nous y aient laissé leurs salaires du mois !"

poker-james
James se concentre : pas facile de faire une quinte flush...

En tout cas, si peu de stars d'Hollywood se sont déjà illustrées au poker, il ne fait aucun doute que ce serait avec plaisir, surprise et ravissement que le monde du poker accueillerait un champion du monde qui serait en tête de liste du box-office. Car qui dit Georges Clooney qui gagne le Main Event, dit des milliers de ménagères lâchées sur les tables dans l'année ! Ce serait l'effet Patrick Bruel multiplié par mille.
Qui a parlé d'arrivage de poisson frais ?



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Les Neuf de Novembre 
Erik Seidel décroche enfin le premier role ! 
ElkY, le génie du jeu 
Brice Renaud, le poker made in Asia 
Gus Hansen, l'envie de gagner 
Dan Harrington : la gloire et l'argent 
Johnny Chan : l'Orient Express passe à l'orange 
Dave "DevilFish" Ulliott : braquage à l'anglaise 
Top 10 des femmes ayant le plus gagné d’argent au poker 
les neuf de novembre 2010 
Pat Renfro, le joueur le plus tight de l'histoire 
Ivey, au-delà du génie 
Les légendes du Poker : Nick Dandalos 
Bobby Baldwin, un type presque parfait 
Chip Reese, gentleman-gambleur 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2

PokerXtrem