mercredi 25 août
Home > Articles > Stratégie > Les tells
 

Les tells

Stratégie
Par Pascal Tribo   
Vendredi, 27 Mars 2009 14:08


Beaucoup de joueurs de poker considèrent la lecture de l’adversaire, les tells et la psychologie comme des éléments décisifs du jeu. Certains professionnels, comme Phil Hellmuth, Gus Hansen ou Doyle Brunson vont même plus loin en soulignant la nécessité de "jouer l’homme" et non les cartes.

Ces éléments ne remplacent toutefois pas les autres facteurs-clés de prise de décision au poker : les cartes, la position et le montant des tapis. Et certains débutants, voulant imiter les pros, courent souvent à la catastrophe en se basant uniquement sur des "impressions". Car la lecture adverse nécessite une observation rigoureuse et constante des joueurs à la table.

Il est pourtant certain que, même quand vous n’êtes pas engagé dans un coup, vous devez observer le comportement de vos adversaires. Vous pourrez ainsi découvrir des attitudes inconscientes, communément appelées les "tells". De multiples signes, parfois infimes, qui trahiront le joueur et donneront forcément des indications sur son jeu.


slotboom_notellObserver, interpréter et analyser

L’observation des autres joueurs n’est qu’une étape. Il faut ensuite interpréter et analyser le comportement, c’est-à-dire savoir quels types de tells sont importants et à quoi ils correspondent par rapport à celui qui les émet. Pour devenir un bon "chasseur de tells", vous trouverez ci-dessous quelques concepts et astuces que tout bon joueur de poker se doit de connaître.

Sachez toutefois que tout le monde émet des tells, même les professionnels. Un tell peut être physiologique et non psychologique : un joueur qui se gratte souvent la tête a peut-être le cuir chevelu qui le démange. Ce geste ne peut donc être considéré comme un tell. Mais, la plupart du temps, un tell est sincère : tous les adversaires ne simulent pas et les signes qu’ils émettent sont souvent à prendre au sérieux.

 

Faible = fort / Fort = faible

Mis en évidence par Mike Caro dans son "Caro's book of poker tells", le concept "faible signifie fort" et "fort signifie faible" est essentiel. L’auteur a démontré que la plupart des joueurs se comportent comme s'ils possédaient l'opposé de la main qu'ils ont vraiment. Par exemple, quelqu’un qui a un fort jeu tendra, de façon presque naturelle, à adopter un comportement décontracté et modéré afin de ne pas faire fuir ses adversaires. Inversement, un joueur qui tente un bluff essaiera de s’imposer en puissance, soit en parlant fort, soit en jetant ses jetons au milieu de la table, afin d’inciter les autres à se coucher.

Dans "Poker code", François Montmirel évoque un autre concept qui a, lui aussi, toute son importance : un tell est une rupture. Par exemple, quand un joueur, qui a été bavard pendant les cinq dernières minutes, regarde ses cartes et devient soudainement silencieux, attendez-vous à ce qu’il possède un monstre. L'inverse est valable : méfiez-vous si quelqu'un, qui n'a pas dit un mot depuis un moment, devient soudainement bavard après avoir vu ses cartes. Sachez enfin qu’un tell s’accompagne généralement de tells de renfort. Un joueur craintif va ainsi changer de posture mais émettra aussi les autres signes habituels de la crainte comme le croisement des bras.

un joueur qui tente un bluff
essaiera de s’imposer en puissance

 

Etudier les signes corporels et les mains

Dans "Poker tells", Joe Navarro met en avant la façon dont le joueur de poker s’approprie l’espace à la table de jeu (tells territoriaux). "À chaque fois qu’un joueur se rapproche de la table, il affiche un tell de confiance. Quand il s’en éloigne, il affiche un tell de défiance", souligne l’auteur. Autrement dit, un joueur qui a checké pré-flop mais qui se rapproche de la table lorsque le flop est dévoilé a touché quelque chose. Et inversement : un joueur qui a complètement raté le flop a tendance à s’éloigner de la table.

Il en va de même pour une partie précise de notre corps : les mains. Au poker, elles jouent un rôle important car c’est l’organe le plus sollicité et celui qui a le plus de connexions avec le cerveau. Méfiance si un joueur regarde ses cartes puis avance ses mains sur la partie verte de la table. Et écartez-vous de sa route si, après le flop, il avance encore ses mains et si, à la rivière, il se retrouve avec les coudes sur la table. Le tableau aura certainement amélioré sa main et l’aura inconsciemment conduit à se rapprocher du centre de la table.

Un joueur est généralement sincère si sa main est ouverte. Plus il la referme, plus il tend à bluffer. La main qui se rapproche du visage en même temps qu’une décision à prendre signifie que le joueur a un petit jeu (signe d’insécurité) ou qu’il bluffe (traîtrise). Autre tell fréquent : les mains qui forment une flèche, en joignant le bout des doigts écartés (position proche de celle de la prière sauf que les doigts ne sont pas entrelacés). Ce tell, d’une grande fiabilité, signifie la confiance. Inversement, si votre adversaire tord ses mains ou entrelace ses doigts, il y a de grandes chances pour qu’il possède une main faible, sauf si ses deux pouces sont dressés (main forte).

un joueur est généralement sincère si sa main est ouverte

 

Les mains tremblantes sont aussi un tell que les pros prennent très au sérieux. Si elles tremblent au moment où le joueur découvre son jeu, c’est généralement un signe de force. C'est particulièrement vrai chez les amateurs qui n’ont pas appris à contrôler leurs émotions dès qu’ils ont du jeu. En revanche, si les mains se mettent soudainement à trembler quand le joueur pousse ses jetons, il est probable qu’il bluffe. Il est également souvent vrai que plus les joueurs saisissent rapidement leurs jetons après avoir vu leurs cartes, plus la probabilité qu’ils aient une main forte est élevée.

 

Se méfier des tells du visage

Les tells du visage, quant à eux, sont beaucoup moins fiables que ceux du corps et des mains car nous sommes tous habitués à dissimuler nos émotions et nos expressions. Il est pourtant possible de glaner des informations en observant certaines parties du visage, à commencer par la bouche. Un joueur qui met un ou plusieurs doigts dans sa bouche n’est pas très à l’aise avec son jeu (signe de faiblesse). Un adversaire qui porte sa main devant sa bouche sans la plaquer dessus émet un tell qui a plusieurs sens : soit de l’hésitation, soit un mensonge, soit un sourire, synonyme de gros jeu chez le débutant et de bluff chez le joueur agressif et confirmé.

Observez aussi les sourires, signes de force et de confort. Il est très difficile de feindre un vrai sourire lorsque nous sommes sous la pression et le stress. En voulant simuler un franc et beau sourire, un joueur peut donc se trahir et donner un tell à son adversaire qui sentira alors de la faiblesse ou un bluff. Il en est de même pour les lèvres. Le pincement et le plissement des lèvres révèlent d’une personne qu’elle est troublée ou contrariée. Exemple : un joueur mise et un adversaire le relance. Le joueur relancé plisse soudainement les lèvres (il est contrarié par cette action car il tentait sans doute d’arracher le coup). Inversement, quand nous apercevons quelque chose d’agréable, nos lèvres se gonflent (le cerveau envoie du sang dans les lèvres). Et si vous voyez un joueur se ronger les ongles, il y a fort à parier qu’il possède des cartes médiocres.

 

Les yeux dans les yeux…

Les yeux ne mentent jamais ! Il a ainsi été démontré que nos pupilles se dilatent quand nos yeux aperçoivent quelque chose qui nous plaît. De manière opposée, le joueur qui plisse brièvement les yeux après avoir vu ses cartes n’a généralement pas une bonne main. Celui qui fait de même après avoir relancé est certainement en train de bluffer. C’est l'une des raisons pour lesquelles certains se cachent derrière leurs lunettes de soleil (l'autre raison étant de dissimuler ce qu'on regarde).

Étudiez également les regards car ils en disent long. Méfiez-vous d’un joueur dont le regard se dirige instantanément vers son tapis, juste après avoir découvert ses cartes. C’est généralement un tell de confiance. Et si quelqu’un vous demande si votre mise est justifiée, répondez-lui en le regardant droit dans les yeux, car un joueur qui n'est pas honnête détourne généralement son regard.

 

Les accessoires

Certains accessoires ont une importance non négligeable dans la détection des tells. Les jetons et leur rangement donnent parfois certaines informations. Ainsi, des jetons extrêmement bien rangés, couleur par couleur, relèvent probablement d’un joueur conservateur. De même, une pile unique, composée de plusieurs valeurs de jetons, est presque toujours le signe d’un joueur expert et agressif. Il est plus facile de pousser cette pile unique en cas de all-in...

Portez aussi attention au tripotage de jetons, surtout si un joueur change soudainement sa façon de faire. Quand un joueur protège ses cartes en posant dessus un ou plusieurs jetons, il est probable qu’il possède une bonne main (sauf, bien entendu, s'il fait cela à chaque coup).

Enfin, les lunettes, qu’elles soient de vue ou de soleil, peuvent aussi nous trahir : un joueur qui met une branche dans sa bouche émet un tell : le doute et le mal à l’aise soudain.

 

Mensonge et manipulation

Ainsi, une fois que vous aurez appris à repérer et décrypter tous ces signes émis inconsciemment par vos adversaires, vous aurez ajouté une arme de poids à votre arsenal. Mais ne vous emballez pas pour autant : les tells ne sont jamais fiables à 100%, d'autant qu'un bon joueur - ou un bon comédien - est capable de simuler des émotions et ses réactions.

L'observation des tells ne remplace donc pas un jeu solide. C'est généralement une erreur de baser sa décision uniquement et entièrement sur un tell. Les tells doivent être pris pour ce qu'ils sont : des informations complémentaires, susceptibles d'enrichir votre réflexion et votre analyse.

Commentaires (2)
0
interressant
Par dario04, mars 29, 2009
Bon article, bien écrit et compréhensible. Il est clair que les tells sont d'une grande importance pour les tournois en live.
0
Poker tells le livre
Par Emmanuel Kunstler, avril 10, 2009
Très bon article en effet, synthétique, clair, précis et attractif :-)

Je joue en live depuis presque 2 ans et les tells, en cash game plus qu'en tournoi je trouve, sont en effet très utiles et sources de gains.

Un petit truc perso qui fonctionne plutôt bien mais à double tranchant donc à bien maîtrisé.
Si vous mettez les joueurs de la table en confiance, en discutant un peu de temps en temps de choses et d'autres avec des joueurs réceptifs et qui ont envie de parler(pas trop)... quand les joueurs avec qui vous avez parler jouent contre vous, ils ont tendance à ne pas simuler les tells et moins se contrôler, vous prennent peut-être plus comme un joueur inexpérimenté qui n'est pas venu jouer seulement au poker mais passer un bon moment...

Mais attention, si c'est votre choix il ne faut pas jouer large, car si vous bluffez, et même si votre bluff est bon et vos tells orientés pour faire croire à une main forte, ces joueurs auront tendances à ne pas vous croire et à vous payer même avec des mains moyennes :-(

Discuter en dehors des phases de jeu permet d'observer les joueurs à un moment où ils ne se contrôlent pas (forcément) et de comparer ces observations à celles que vous ferez lors d'une rencontre avec ces joueurs...

Bon jeu et bon gain,

manmoon
:-)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Eviter de se faire manipuler en live 
Débuter au HORSE 
Induire un bluff 
Le Razz 
Le stop and go 
Le 3-Bet 
Le Omaha Hi-Lo (seconde partie) 
Le semi-bluff 
Le Omaha Hi-Lo (première partie) 
Le New York Back raise 
Les tournois avec rebuys 
Les Tells online 
Savoir jeter deux as 
Le floating 
Utiliser des "poker trackers" (1ère partie) 

poker&betting_show