samedi 26 mars

Home > Articles > Stratégie > Les tournois avec rebuys
 

Les tournois avec rebuys


Stratégie
Par Germain Gillard   
Samedi, 25 Avril 2009 12:03

Les tournois rebuys


Les tournois donnant la possibilité d’effectuer des rebuys (ou recaves) sont assez répandus, même si ceux-ci existent en live, c’est particulièrement Online qu’on trouve en grand nombre ce type de tournois aux spécificités intéressantes à mon sens. Leur principe est simple, quand on passe en dessous d’un seuil de jetons prédéfini ou quand nous perdons tout notre tapis, nous avons la possibilité de racheter des jetons et ce pendant une période fixée à l’avance, généralement une heure. Outre le fait d’être "immortel" pendant la période de rebuy, pour peu qu’on en ait les finances, ces formats de tournois particuliers présente plusieurs raisons intéressantes qui les rendent attractifs pour bon nombre de joueurs.

Ainsi je me propose d’exposer ici quelques uns des avantages que l’on peut y trouver mais j’essaierai aussi par la suite d’expliquer quelques modifications qu’il convient d’apporter à sa stratégie de jeu pour aborder au mieux les spécificités qu’un tournoi à rebuy engendre.


Intérêt de ce type de tournois


Une des raisons principales qui m’attire vers les tournois rebuys est que la profondeur des tapis est très intéressante et permet de développer plus de jeu. En effet, le nombre moyen de jetons par joueur dans ces tournois est bien plus important que dans un freezout classique, ainsi cela accroit l’avantage que l’on estime avoir sur les joueurs plus faibles que nous.

Ensuite il y existe un phénomène non négligeable concernant l’apport de l’argent dans le prizepool, à la fin de la période de rebuy on constate la plupart du temps qu’environ un quart du field a déjà quitté le tournoi. Ainsi, que ces joueurs aient recaver un peu ou non, ils ont constitué une part intéressante d’argent mort dans le prize pool, ce qui augmente la profitabilité de ce type de tournoi. Beaucoup de joueurs s’inscrivent dans un tournoi rebuy avec l’intention de ne pas débourser plus que le buy-in initial ou du moins pas beaucoup plus, ainsi une bonne partie de ceux-ci ne pourront atteindre la fin de la période de rebuy et se verront perdre leur investissement sans même avoir eu l’impression de lutter. La période de recave étant une phase tellement particulière dans un tournoi (voir par la suite) qu’il est très compliqué de survivre si l’on a pas l’intention ou la possibilité de racheter des jetons aussi souvent qu’il en sera nécessaire. En général il faut savoir que pour pouvoir participer correctement à ce type de tournoi, par exemple un 10$ rebuy, il nous en coûtera en moyenne entre 30$ et 70$, voire beaucoup plus parfois. De ce fait il est conseillé aux joueurs ne pouvant se permettre de racheter des jetons de s’abstenir de s’engager ici, bien que la tâche ne soit pas impossible elle n’en est pas moins très compliquée.

negreanushootout
Negreanu, 48 rebuys lors d'un event des WSOP 2006, ca mérite un massage déstressant...

D’autre part, cette période de rebuy en elle-même rend ce type de tournoi attractif, de nombreux joueurs y jouent de manière peu conventionnelle et extrêmement large. Puisqu’ils savent qu’ils peuvent se recaver à tout moment s’ils perdent tous leurs jetons, ceux-ci prendront tous les risques et adopteront un style de jeu parfois "suicidaire". Ces joueurs sont souvent un moyen très intéressant pour nous de monter des jetons assez facilement durant cette période pour peu que l’on touche un peu de jeu.  A l’inverse, nous pouvons nous aussi prendre des risques mesurés afin de bénéficier du plus gros tapis possible à la fin des rebuys.

Ainsi comme évoqué précédemment, avoir la possibilité de bénéficier d’un tapis confortable et d’une profondeur de jeu intéressante par la suite augmente nos chances de tirer tout l’avantage que nous estimons avoir sur une partie de nos adversaires. Même si cela est parfois possible aussi en tournoi freezout (sans rebuy), il est néanmoins plus courant de pouvoir en bénéficier lors de ces tournois à rebuy.


Adapter son jeu en conséquence


La majorité d’un tournoi rebuy se déroule comme un tournoi classique, une fois la période de rachat de jetons passée, les choses "sérieuses" commencent et les joueurs mettent en place leur poker de tournoi habituel. Mais cette deuxième phase peut souvent être conditionnée entre autre par la façon dont on a géré la première, selon le tapis que l’on a pu se construire durant cette fameuse période de rebuy. Il convient donc d’aborder au mieux cette phase en adaptant son style de jeu en conséquence.

Tout d’abord il est conseillé de prendre dès le début du tournoi un rebuy, quand cela est autorisé, afin de bénéficier d’une hauteur de tapis maximum. L’objectif étant de se constituer le plus gros tapis possible à la fin de l’heure il serait donc dommage de se priver de ce "double stack" dans le cas ou nous aurions la chance de pouvoir doubler rapidement.


D’autre part, si nous étions amené à perdre tous nos jetons, il est aussi conseillé d’effectuer "un double rebuy" pour les mêmes raisons. Evidemment cela a un coup, mais comme évoqué plus haut, pour pouvoir jouer de manière optimale ces tournois il faut s’assurer d’être financièrement et moralement prêt à effectuer des rebuys autant de fois que nécessaire. Cela ne veut pas dire qu’il faut "balancer" ses jetons à tout va, mais on doit être dans les meilleures dispositions afin de saisir toutes les bonnes opportunités de se monter un gros tapis. Ainsi, nous devrons parfois prendre des risques qui pourrons s’avérer infructueux ou subir des coups de malchance qui nous obligeront à "rebuyer".


Comment monter un maximum de jetons ?



Evidemment en premier lieu en rentabilisant ses grosses mains. La plupart du temps de nombreux joueurs auront du mal à lâcher la moindre petite main qu’ils toucheront, il ne sert donc à rien de sous-jouer ici, quand nous auront la chance de toucher une main intéressante nous devrons nous la faire payer au prix fort, la période de rebuy est le terrain de jeu favori pour ces fameuses "calling stations", malheureusement parfois nous jouerons de malchance contre ces joueurs mais les rebuys sont la pour ça.

Ensuite essayons de jouer un maximum de mains à fort potentiel quand le prix pour aller voir le flop n’est pas trop cher, les connecteurs assortis, les broadways (K-Q, Q-J, J-10…), toutes petites paires, etc… Ces mains peuvent parfois toucher de gros flops, une période de rebuy dans un tournoi est l’endroit idéal pour ce les faire payer et ainsi nous pourrons peut-être remporter de gros pots.

Parfois aussi nous aurons la chance d’avoir à notre table un ou plusieurs joueurs adeptes du all-in préflop quasi systématique, n’allons pas nous amuser à prendre des risques démesurés contre ces joueurs, laissons les faire et attendons une main "convenable" (en fonction de ce qu’ils auront montré) pour tenter de tout leur prendre.

Enfin, une des caractéristiques principales dans ce type de tournoi est qu’il est quasiment impossible de bluffer, pour toutes les raisons citées plus tôt, évitons de tenter de gros bluffs dans une période de rebuy, la majorité des joueurs lâcheront une main que s’ils ne possèdent pratiquement rien, donc gardons nos bluffs élaborés pour plus tard, ce n’est ni l’endroit ni le moment.


Voila donc quelques raisons qui font que, à mon sens, les tournois Online à rebuy possèdent des caractéristiques intéressantes. Ainsi nous pourrons parfois bénéficier d’une profondeur de tapis qui nous permettra de développer notre meilleur jeu en maximisant l’avantage que nous estimons avoir sur certains joueurs plus faibles que nous.

Ce type de tournoi nous demande évidemment un investissement plus important qu’un freezout classique de buy-in identique, mais permet d’avoir un rapport prizepool/nombre de joueurs assez profitable.

Bonne chance à tous et à bientôt autour d’une table dans un tournoi……….rebuy !










Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Poker et fashionistas 
Dix conseils à suivre pour votre premier tournoi en live 
Eviter de se faire manipuler en live 
Débuter au HORSE 
Induire un bluff 
Le Razz 
Le stop and go 
Le 3-Bet 
Le Omaha Hi-Lo (seconde partie) 
Le semi-bluff 
Le Omaha Hi-Lo (première partie) 
Le New York Back raise 
Les Tells online 
Savoir jeter deux as 
Le floating 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 

Chilipoker DSO saison 2