wpt_national_cannes_2012
wsop_2012_resultats
Saturday 02 June
Home > Articles > Stratégie > Savoir jeter deux as

Savoir jeter deux as


Stratégie
Par Cyril Fievet   
Vendredi, 10 Avril 2009 10:41
 Partagez

 

Un adage - un peu pessimiste - veut que "avec A-A, soit on gagne un petit pot, soit on en perd un énorme". Le fait est que cette main particulière - la meilleure main de départ au Texas Hold'em -  a la particularité de ravir autant qu'elle effraie. Et, bien qu'elle ne soit pas forcément la plus difficile à jouer, elle est assurément la plus dure à jeter. Pourtant, il est bien des situations ou "folder ses as" est la meilleure des décisions à prendre.

La question est désormais un classique de la littérature consacrée au poker : "Vous arrivez à un grand tournoi live international et, dès la toute première main, on vous distribue A-A. Mais deux joueurs avant vous partent à tapis prè-flop. Que faites-vous ?".

Beaucoup de joueurs répondront sans hésiter qu'il est impensable de jeter une paire d'as, dont on sait qu'elle est largement favorite pré-flop. D'autres sont plus prudents. Un joueur amateur anglais, qui compte participer aux WSOP l'été prochain, me confiait récemment qu'il jetterait ses as, sans la moindre hésitation, si un seul autre joueur avant lui faisait tapis pré-flop au tout début du Main Event. Son raisonnement se résume en quelques lignes : "J'ai traversé l'Atlantique pour m'offrir un tournoi à 10 000 $, le plus gros tournoi de l'année, ce n'est pas pour jouer des all-ins pré-flop ; même si je sais que je suis favori à 80%, j'ai malgré tout une chance sur cinq d'être éjecté du tournoi comme un idiot, après n'avoir joué qu'une seule main ; je sais aussi que c'est un tournoi à structure lente, qui me donnera bien d'autres occasions de monter des jetons, en prenant beaucoup moins de risque".

Bien sûr, tout cela se discute, et la personnalité de chaque joueur (ainsi que son goût du risque) joue un rôle important dans ce type de décision...

Il est malgré tout plusieurs situations dans lesquelles folder ses as paraît assurément  être une bonne idée. Supposons que vous jouiez un satellite pour vous qualifier à un gros tournoi international. Il ne reste plus que 11 joueurs en lice et les 10 premiers toucheront un ticket, le 11e ne touchant rien. SI vous êtes largement au-dessus de la moyenne en jetons, avec au moins un joueur très short stack à table, vous n'avez certaiement pas intérêt à jouer à tapis pré-flop. En clair, si le chip leader de la table fait tapis pré-flop, et que vous êtes de grosse blind avec A-A, foldez sans hésiter !

En dehors de ces "cas d'école", tout le monde est d'accord pour dire qu'il est difficile - et dommage - de jeter deux as. Après tout, si l'on est pas prêt à engager tous ses jetons lorsqu'on est certain d'être favori, à quoi bon jouer au poker ? Mais encore faut-il savoir dans quelle proportion on est favori. Voyons cela de plus près, dans des situations pré-flop et sur quelques flops particuliers.

Dans tout ce qui suit, nous supposerons qu'il s'agit d'un tournoi multi-tables avec un enjeu important, au cours du premier tiers du tournoi, avec des joueurs disposant tous d'un tapis comparable.

 

A tapis pré-flop, contre un seul joueur

Dans le cas (simple) où un joueur part à tapis avant vous, A-A est évidemment largement favorite. Les statistiques sont bien connues de la plupart des joueurs, mais rappelons-les tout de même :

Vous avez
Votre adversaire a : vous gagnerez 93% du temps (c'est la plus belle rencontre possible au Texas Hold'em !)
Votre adversaire a : vous gagnerez 87% du temps (on exclut ici les cas d'égalité, de l'ordre de 1%)
Votre adversaire a : vous gagnerez 81% du temps
Votre adversaire a : vous gagnerez 78% du temps
Votre adversaire a : vous gagnerez 77% du temps (76,8% exactement)

Dans l'immense majorité des cas, il est donc naturel d'engager son tapis pré-flop. Mais c'est tout de même une histoire de verre a moitié plein/vide. Les as ne sont pas invincibles : préparez-vous à perdre le coup entre une fois sur cinq et près d'une fois sur quatre !

 

A tapis pré-flop, contre plusieurs joueurs

Le cas est plus improbable, mais il n'est pas inutile tout de même de regarder ce que cela donne. Nous sommes désormais dans une situation où plusieurs joueurs ont fait tapis pré-flop avant vous (vous êtes, par exemple, de grosse blind avec vos as en main).

Vous avez

Contre deux joueurs
Vos adversaires ont et : vous perdrez 22% du temps
Vos adversaires ont et : vous perdrez 33% du temps
Vos adversaires ont et : vous perdrez 40% du temps

Contre trois joueurs
Vos adversaires ont , et : vous perdrez 40% du temps
Vos adversaires ont , et : vous perdrez 45% du temps
Vos adversaires ont , et : vous perdrez 50% du temps

On le voit, la situation s'aggrave de façon quasi exponentielle. Avec deux as, vous êtes toujours favori, mais pas tant que ça. Vous perdrez souvent et si trois joueurs sont déjà à tapis, payer revient à peu de choses près à jouer votre tournoi à pile ou face. Dans cette situation, cela peut être une bonne idée de jeter vos as pré-flop...

 

Au flop, contre un adversaire

Voyons maintenant ce qui peut se passer au flop. Prenons une situation classique :

. Vous avez un tapis moyen, d'une cinquantaine de blinds (disons 5 000 jetons, blinds 50/100)
. Vous effectuez une relance standard, en milieu de parole (300)
. Le joueur de big blind, qui dispose d'un tapis comparable au vôtre, paie (le pot fait 650)
. Le flop apparaît, votre adversaire check, vous effectuez un continuation bet d'environ les 3/4 du pot (550)
. Votre adversaire effectue alors un gros check-raise. Pour les besoins de l'exercice, on peut imaginer le cas extrême ou il check-raise à tapis, mais même s'il mise "seulement" 1 500, cela ne change pas grand-chose : si vous payez, le pot monte à 3 650 et vous avez toutes les raisons de penser que votre décision engage l'ensemble de votre tapis, chacun des joueurs disposant ensuite de 3 200. En revanche, si vous jetez votre main face au check-raise, il vous restera 4 150, un tapis de plus de 40 blinds, permettant en principe de continuer à jouer "normalement".

Sur ces bases, voyons maintenant différents types de flops, en partant du principe que votre adversaire ne bluffe pas, mais a réellement touché une main légitime au flop, qu'il estime suffisante pour effectuer un check-raise.

. Flop "anodin"

Vous avez sur un flop

Votre adversaire a : vous perdrez 9% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 75% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 91% du temps

C'est une situation très polarisée, dite "way behind / way ahead" : soit votre adversaire a juste top pair et vous êtes très largement favori, soit il a lourdement touché le flop et vous êtes alors très loin derrière. Si vous avez le sentiment que votre adversaire ne prendrait pas le risque d'engager son tapis avec une simple paire, jeter vos as, bien que cela soit très douleureux sur un tel flop, est sans doute la bonne option.

. Flop "coordonné"

Vous avez sur un flop

Votre adversaire a : vous perdrez 36% du temps (et partagerez 10% du temps)
Votre adversaire a : vous perdrez 47% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 54% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 62% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 78% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 84% du temps

La situation est ici plus simple : même si votre adversaire est sur un tirage, vous n'êtes que très peu favori. Et s'il a un jeu fait, vous perdrez plus des trois quarts du temps... Malgré les apparences, c'est un très mauvais flop pour vos deux as ! (du reste, effectuer un continuation bet sur un tel flop n'est pas forcément une bonne idée).

. Flop monocolore avec as

Vous avez sur un flop

Votre adversaire a : vous perdrez 28% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 65% du temps

Situation très difficile. La majorité des joueurs ne jetteront jamais leurs as ici, d'autant que la cote offerte par pot est correcte. Il reste à espérer que l'adversaire n'a pas déjà sa couleur...

. Flop monocolore avec l'as "d'atout"

Vous avez sur un flop

Votre adversaire a : vous perdrez 49% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 66% du temps
Votre adversaire a : vous perdrez 68% du temps

Là aussi, beaucoup de joueurs seront prêts à engager leur tapis avec une overpair et le tirage couleur max. Ce n'est pourtant pas la meilleure chose à faire, et ce type de flop constitue même l'exemple parfait du "piège pour deux as". Car si l'adversaire a vraiment touché le flop, vous êtes - au mieux - dans un coup à pile ou face.

 

Au flop, contre deux adversaires

Difficile de détailler toutes les situations - complexes - qui peuvent se présenter. Mais en supposant un scénario proche du précédent (relance initiale, deux payeurs, check-check-bet, check-raise de l'un de vos adversaires au flop, payé par l'autre), il va de soi que vos chances de gagner avec deux as se réduisent comme peau de chagrin.

Sans détailler, prenons un seul exemple :

Vous avez sur un flop

Vos adversaires ont et : vous perdrez 41% du temps
Vos adversaires ont et : vous perdrez 47% du temps
Vos adversaires ont et : vous perdrez 76% du temps
Vos adversaires ont et : vous perdrez 95% du temps

On le voit, même si vos adversaires n'ont touché qu'une paire chacun, vous n'êtes que faiblement favori. S'ils ont mieux, vous n'êtes plus du tout favori. Si l'un deux a une paire et l'autre un tirage, vous serez très proche d'un coup à pile ou face. Et c'est bien entendu pire sur des flops plus coordonnés, offrant de multiples tirages à vos adversaires... En tout état de cause, il est bon de retenir que vous ne serez quasiment jamais favori à plus de 55% au flop, contre deux adversaires estimant avoir un jeu suffisant pour rester dans la main.

 

Aïe-Aïe

Tout ce qui précède demeure bien sûr une vision mathématique - et forcément simpliste - du poker. Par souci de simplification, nous n'avons pas détaillé les cotes de pot nécessaires à la prise de décision, en nous focalisant sur le risque d'être éliminé prématurément d'un tournoi. D'autres éléments doivent par ailleurs entrer en compte pour prendre votre décision, en particulier le profil des joueurs impliqués, ce que vous savez d'eux, ce qu'ils expriment au moment de la main, la structure du tournoi, son état d'avancement, etc.

Il n'en demeure pas moins que les as sont une main moins facile à jouer que ne le croient beaucoup de gens. Certains joueurs vont même jusqu'à dire qu'ils "n'aiment pas les as" ou "perdent sans arrêt avec deux as". C'est tout simplement lié au caractère particulier - et paradoxal - de cette main : elle est la meilleure pré-flop, mais ne s'améliorera que très rarement et, le plus souvent, ne constituera qu'une main faible au tableau. Comme nous l'avons vu, dans de très nombreuses situations, A-A ne sera, au mieux, que faiblement favorite pré-flop ou au flop.

On peut ajouter un autre aspect dangereux de cette main, qui procure une forme de "légitimité", notamment aux joueurs les plus orgueilleux. Il est toujours plus glorieux de pouvoir dire qu'on a "sauté d'un tournoi avec deux as", suggérant ainsi qu'on a bien joué mais été malchanceux, que d'avouer qu'on a payé une sur-relance avec J-8 hors position... La vérité est que, si certains joueurs sont bel et bien victimes d'infâmes bad beats avec leurs as, beaucoup d'autres ont simplement commis l'erreur de ne pas les jeter quand il le fallait.

Une paire d'as est avant tout une paire - et le restera souvent tout au long de la main. Contre un ou plusieurs adversaires montrant beaucoup de force au flop, il est impératif de savoir se coucher, même avec deux as. Pourtant, force est de constater que, dès les tous premiers niveaux des grands tournois internationaux, les couloirs sont emplis de joueurs éliminés... pour n'avoir pas su jeter deux as !



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Cash Game : protéger son tapis et non sa main 
Poker et fashionistas 
Dix conseils à suivre pour votre premier tournoi en live 
Eviter de se faire manipuler en live 
Débuter au HORSE 
Induire un bluff 
Le Razz 
Le stop and go 
Le 3-Bet 
Le Omaha Hi-Lo (seconde partie) 
Le semi-bluff 
Le Omaha Hi-Lo (première partie) 
Le New York Back raise 
Les tournois avec rebuys 
Les Tells online 


Everest Poker


promo-image-284x250-teammypok-2013

extras