» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


lundi 07 juin
Home > Articles > Tournois > Michael Mizrachi remporte le tournoi de Mixed Games à 50 000$ des WSOP
 

Michael Mizrachi remporte le tournoi de Mixed Games à 50 000$ des WSOP

Tournois
Par Claire Renaut   
Mercredi, 02 Juin 2010 08:38

 

C’est le tournoi le plus prestigieux des Championnats du Monde : le Mixed Games à 50 000 dollars l’entrée. En effet, chaque année comme depuis maintenant cinq ans, les plus grands (et donc les plus riches) joueurs de poker de la planète se donnent rendez-vous  dans l’Amazon Room pour se battre en famille autour des tables, sous les yeux d’un public venu nombreux admirer le spectacle.

Car du spectacle, il y en a. Outre les brochettes de stars qui composent toutes les tables, les joueurs, qui se connaissent quasiment tous, en profitent pour papoter, s’échanger des nouvelles, faire des gros paris sur leurs résultats à venir, le tout en jouant pour plus de 1,5 million de dollars à la gagne.

salle_50k
La différence principale entre le 50 000 et le 1 000, ce n'est pas le prizepool. C'est l'espace laissé entre les tables...

Cette année, la nouveauté a résidé dans le fait qu’en lieu et place du traditionnel H.O.R.S.E., le tournoi s'est disputé en 8 Games, soit huit variantes : du H.O.R.S.E., du NLHE, du Pot Limit Omaha et du Deuce To Seven, une variante particulièrement appréciée des gros joueurs de cash game dans la Bobby’s Room.

L’idée de faire jouer en 8 Games, un jeu à priori plus distrayant que le H.O.R.S.E., était d’attirer plus de compétiteurs que l’an passé qui n’avait réuni que 95 joueurs. De même, l’organisation avait décidé en partenariat avec la chaine sportive ESPN de téléviser l’événement : une belle carotte pour les sponsors avides d’exposition.

mercier_chiu
Les sites de jeu Online ne se sont pas fait prier pour placer quelques uns de leur joueurs dans la course : ESPN est une chaine suivie par des millions de téléspectateurs (Jason Mercier et David Chiu)

Mais le succès n’aura été qu’en demi-teinte puisque ce sont finalement 116 joueurs qui auront sorti les liasses à la caisse pour prendre leur ticket, soit moins que les espérances de tout le monde et moins aussi que lors des édition de 2006, 2007 et 2008 qui avaient attiré entre 143 et 148 participants.

Le spectacle aura toutefois été au rendez-vous et les coups spectaculaires n’auront pas manqué. Celui qui se sera le plus fait remarquer étant probablement Tom "Durrrr" Dwan, qui ne connaissait probablement pas toutes les règles et dont le style de jeu ultra-fantaisiste n’aura pas fait des miracles. Il fera donc logiquement partie des six éliminés du Day 1, à l’instar de Dan Shak, Brian Townsend ou encore Greg Mueller.

La deuxième journée sera en revanche bien plus meurtrière puisque c’est plus de la moitié du field qui prendra la porte dont Jennifer Harman, Tony G, Gus Hansen, Phil Hellmuth, Huck Seed, Patrick Antonius, Daniel Negreanu, Carlos Mortensen ou encore le seul français en course, David Benyamine (mais où étaient Bruno Fitoussi et Patrick Bueno, tous deux présents l'an passé ?).

benya_ivey
David Benyamine lance à Phil Ivey son regard numéro 3 : "T'es sûr que tu veux me voler ce coup là ?"

Comme l’an passé, nombre de joueurs se sont plaints de la rapidité de l’augmentation des blinds. Car les stacks avaient beau être de 150 000 jetons au début, ce qui, convenons-en est monstrueux, les blinds étaient proportionnelles. En effet, dès la deuxième journée, un seul gros coup perdu en Limit pouvait conduire à une quasi-élimination. Le jeu était donc quelque peu affecté par cette donnée, poussant de nombreux champions à jouer plus dur que d’habitude.

La troisième journée verra le field passer de 54 à 21 après les adieux de Barry Greenstein (sur un tirage de Razz manqué contre Scott Seiver), du champion en titre David Bach (qui pousse short stack ses derniers jetons avec A-5 en NLHE pour tomber sur les As chez Eric Sagstrom), Jeff Lisandro (qui rate son tirage de Deuce To Seven face à un Chris Ferguson pat dès le premier tirage avec 8-6), Scotty Nguyen (qui n’aura pas résisté à Abe Mosseri et sa quinte flush en Stud) ou encore Doyle Brunson, achevé par Andy Bloch dans un coup de NLHE avec Q-10 chez le vieux cowboy contre A-10 en face sur un flop hauteur 10 (mais ça, vous l’auriez deviné).

bach
Le massage n'aura pas suffit à le maintenir dans la course : cette fois, David Bach ne sera pas sur le podium...

Ils seront six joueurs à avoir franchi le palier du million de jetons à la fin du Day 3 - les frères Mizrachi, David Oppenheim, Abe Mosseri, Vladimir Schmelev et Daniel Alaei -, et cinq d’entre eux iront en finale lors du Day 5. Mais gardons encore un peu le suspense...

A propos de suspense, impossible de ne pas noter que les 21 joueurs ayant pris place dans le Day 4 étaient quelques peu tendus : il n’y avait que 16 places payées et personne n’avait envie de faire partie des cinq joueurs qui sauteraient avant d’avoir mis la main sur une partie du magot : 98 330$ pour la première place payée.

Sauf qu’il en fallait bien cinq et qu’Eli Elezra, James Van Alstyne, Erik Seidel, David Singer se sont finalement dévoués bien malgré eux pour libérer leur siège juste avant le pactole. Et qui est l’infortuné cinquième vous demandez-vous ?

eli
Vous trouvez qu'Eli Elezra a l'air méchant ? Et bien pourtant, là, il est détendu (qu'est-ce que ça serait sans le massage...)

C'est le chip leader en fin de Day 2 Kirk Morrison qui a vu son nom va entrer dans l’histoire pour avoir été le malheureux bubble boy de cette cuvée 2010 : l’américain rate ses deux tirages monstrueux du haut et du bas en Stud HiLo, tandis que la petite paire de 7 de Daniel Alaei s’autorise à scooper le pot (= gagner le haut et le bas).

Et comme après chaque explosion de bulle, le rythme des éliminations s’est emballé, laissant sur le carreau Andy Bloch (16e), Lyle Berman (12e après un coup ultra-spectaculaire dans lequel, en PLO, Berman touche un carré de 6 au turn tandis que Michael Mizrachi s’offre un carré d’As à la river !), Abe Mosseri (11e pour 130 000$ de gains) et Alexander Kostritsyn à la dixième place après avoir réalisé un parcours remarquable.

Le bubble boy de la finale sera finalement Nick Schulman, éliminé sur un coup de Stud HiLo par John Juanda, et qui repartira avec plus de 150 000$ pour se consoler de ne pas faire partie des huit derniers de ce tournoi 5 étoiles.

nick
Contrairement aux apparences, Nick Schulman n'est pourtant pas sorti du tournoi tondu.

Pour des raisons d’audimat (et de spectateurs ne connaissant pas les règles du Deuce ou du Stud), il a été décidé que la finale se jouerait intégralement en No Limit Hold'em. Adieu donc les pots splittés et bonjour les gros transferts massifs de jetons dont la première victime a été Michael Thuritz dont la paire de rois fonce dans la paire d'as de Vladimir Schmelev, le laissant exangue et presque mort. Michael fera encore un eu de résistance en doublant de nombreuses fois avant de finalement s'incliner à la huitième place.

Mais Thuritz ne sera pas la seule victime des AA, puisque ce sera bientôt au tour de Daniel Alaei de s'incliner face à David Openheim : les deux joueurs partent à tapis sur un flop hauteur roi dans lequel Daniel montre KQ. Une dame fera son apparition au turn mais la doublette d'une des cartes au flop fera très mal au tapis d'Alaei qui sautera à la septième place peu après contre Schmelev avec A-6 contre A-K.

tf_50k
Ce n'est pas le tournage du nouveau film de science fiction de Spielberg mais la table finale aménagée pour la télé

Ce sera ensuite au tour de David Baker d'être éliminé à la sixième place par Michael Mizrachi avec A-J contre A-K chez le "Grinder". Mais ce dernier passera au statut de short stack après une terrible confrontation contre Oppenheim : AQ chez Michael et 44 chez David sur un board Q 4 x x qui laissera le "Grinder" K.O.et Oppenheim en haut du classement.

Au diner break, les deux frères sont les deux short stack de la table (Robert est arrivé chip leader mais a perdu de très nombreuses mains), et bientôt arrive la terrible confrontation : c'est Michael qui élimine son frère ! Le tout sous les yeux éplorés de leur maman et de toute la famille venus soutenir les deux frangins... Michael envoie 200k du bouton avec Q-J et son frère, dans les blinds, part à tapis avec A-10 pour quelques 450k de plus. Il est évidemment payé  et un valet au turn signe la fin de la route pour Robert à l'issue de ce combat fratricide.

Peu après, c'est au tour de John Juanda de quitter la piste après avoir perdu son coin flip avec K-9 contre paire de 10 chez Schmelev. David Oppenheim va quant à lui voir son avance se réduire petit à petit et les tapis des trois derniers survivants vont finir par se ré-équilibrer.

photo50k
Tension maximum : le titre se rapproche (de g à dr : Vladimir Schmelev, Michael Mizrachi et David Oppenheim)

La lutte sera longue dans la dernière ligne droite mais c'est finalement Oppenheim qui sera éliminé à la troisième place, en perdant avec paire de 8 contre KQ chez Mizrachi à tapis préflop, donnant ainsi l'avantage en jetons au "Grinder" pour le heads-up.

Le tête-à-tête durera plus de 3h30, avec de nombreux swings de tapis avant que Michael ne tombe très short, s'en sorte miraculeusement, et réussisse à remonter coups par coups avant de finalement prendre l'avantage en touchant runner-runner trips dans un gros pot et d'achever son adversaire sur une méchanceté : short stack, Schmelev part à tapis avec Q-8 et se fait payer par Q-5 chez Mizrachi. Un 5 fait son apparition au turn, créant une vague de joie et de cris dans le clan Mizrachi : The Grinder évoluait déjà dans la cour des grands. Il fait maintenant partie du cercle ultra-fermé des plus grands champions au monde.

victoire_miz
Une coupe, un bracelet et plus de 1,5 millions de dollars : c'est Noël au mois de juin !

Vainqueur : Michael Mizrachi,  1 559 046$
Runner-up : Vladimir Schmelev  963 375$
3e David Oppenheim - 603 438$
4e John Juanda - 436 865$
5e Robert Mizrachi  341 429$
6e David Baker  272 275$
7e Daniel Alaei  221 105$
8e Michael Thuritz  182 463$

Commentaires (2)
Call _ fish
Daniel Alaei is humain ?
Par Call _ fish, juin 02, 2010
Daniel Alaei ou plutot messieur WSOP je me souvient encore de ces WSOP 2009 et de sont sacré parcour , on dirait qu'il est encore chaud bouillant celui la
0
Paris tenu!!!
Par Eric Dethier aka Hysteric, juin 03, 2010
J'avais prédit que c'est Mizrachi qui allait gagné en même temps j'avais 2 chance sur 8 sur le coup donc 1 chance sur 4 là je pousse ALL-IN et connaissant les deux frères on pouvait se douter d'une lente montée vers le HU final. Surprise cependant quand un frère élimina l'autre. que dire sinon que c'est très sport pour les autres joueurs de la table pas de collusion fraternelle et ce n'est que plus de mérite.
Malgré tout ce n'est pas une finale facilement gagnée il y a eu du rebondissement et surtout des adversaires de taille. Courant dans ce type d'épreuve où un newbie ne saurait même pas qu'il joue au poker.

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Murariu remporte l'or de Golden Sands 
Tournois de poker : le programme de juin 2010 
Unibet Open : rendez-vous à Varna 
WPT Barcelone : Tekintamgac vainqueur, Clemençon 6e 
WPT Paris : victoire du danois Theo Jorgensen 
Tournois de poker : le programme de mai 2010 
EPT Monaco : des adieux en beauté 
WPT World Championship : la consécration de David Williams 
Liv Boeree, magnifique gagnante de l'EPT de San Remo 
Reportage photo au Deepstack Open d'Aix-en-Provence 
Victoire anglaise dans l'Irish Open  
Guillaume Darcourt remporte le WPT de Bucarest 
Tournois de poker : le programme d'avril 2010 
EPT Snowfest : victoire d'Allan Baekke 
WPT Hollywood Poker Open : les oreilles et la queue pour le matador ! 
unibet

poker&betting_show