Wednesday 31 October
Home > Articles > Tournois > EPT Berlin : Davidi Kitaï s'impose et remporte la Triple Crown

EPT Berlin : Davidi Kitaï s'impose et remporte la Triple Crown


Tournois
Par Claire Renaut   
Samedi, 21 Avril 2012 23:52
 Partagez


Revivez en détail cette finale passionnante de l'EPT Berlin qui aura vu le belge Davidi Kitai s'emparer du titre et de la très prestigieuse Triple Crown par la même occasion !

A peine assis, le belge donne d’emblée le ton : il n’est pas là pour se faire marcher dessus. C’est ainsi qu’il paye au bouton le 3-bet de l’allemand Bahadir Kilickeser avec , puis le c-bet de son adversaire sur un flop . Quand le turn tombe, un , Kilickeser ré-envoie un barrel mais abandonne son quand le belge le sur-relance. Kitai grimpe alors à plus de 6 millions et confirme ainsi sa position de large chip leader.

kitai_adv
Kitai contre Kilickeser : qui du grunge rock star ou du surfeur des neiges survivra au duel ? (réponse : la rock star, toujours !)


Le même Bahadir Kilickeser élimine ensuite l’américain Pratyush Buddiga à la huitième place avec un pourtant dominé par le de Buddiga. Un au turn et la table finale disait au revoir à son premier sortant.

Mais Bahadir Kilickeser perd ensuite la moitié de son tapis contre l’anglais Wright avec contre : Kilickeser check-raise l’anglais à tapis et ce dernier paie (difficilement) avec sa paire sur un flop et reste devant jusqu’au bout.

L’allemand, décidemment présent dans tous les gros pots, perdra ensuite un gros bluff contre Chen (qui avait brelan de dames) ; il chute à 1,5 millions tandis que le canadien fait une belle remontée à près de 5 millions.

Davidi Kitai se charge ensuite d’éliminer Marc Wright dans un pot énorme. Wright relance à 125k UTG avec et paie le 3-bet à 285k de Davidi. Le flop vient et Wright paie le c-bet du belge à 235k. Kitai envoie ensuite un gros barrel à 550k sur le turn et se fait alors sur-relancer par Wright à tapis pour près de 3 millions ! Le belge réfléchit de longues minutes avant de se décider à payer avec pour une top paire qui tiendra contre la double ventrale de l’anglais, éliminé à la septième place. Davidi grimpe alors à plus de 9 millions après ce pot !

C’est ensuite au tour de l’espagnol César Garcia de tirer sa révérence à la sixième place : Mario Puccini relance UTG, Andy Chen décide de 3-bet light avec et César part alors à tapis dans les blinds avec pour 1,5 millions. Puccini part alors lui aussi à tapis avec les dames et, après un board blanc, l’espagnol champion online perd le coin flip le plus typique et le plus fréquent du poker de tournoi.

8 finalistes
Et bientôt, il n'en resta plus que 7, puis 6, puis 5, puis...


Davidi va ensuite perdre un coup de haute volée puisqu’il va se battre avec hauteur as contre hauteur valet chez Puccini sur Q 5 K 8 6 sans couleur (Kitai envoie deux barrels mais se voit obligé de fold à la river quand son adversaire mise). Le même Puccini va ensuite gagner deux coups qui le feront talonner le belge, toujours bien assis sur son trône de chip leader.

Le tournoi verra ensuite Bahadir Kilickeser quitter la piste à la cinquième place. Il paie une relance de Chen depuis la BB avec et décide de check-raise à tapis le canadien sur un flop . Chen n’est pas ravi de la nouvelle mais se décide finalement à payer avec sa top paire et . Chen reste devant et passe dans la foulée à 7 millions, doublant de peu Davidi Kitai au chip count.

Sauf que la bataille pour rester au sommet continue de faire rage et que peu après, c’est au tour de Puccini de prendre la couronne dans un gros coup contre Chen : un set up full contre full supérieur avec contre sur un board dont on vous laisse imaginer les dégats… Puccini montre alors à plus de 7 millions tandis que Chen chute à 5 millions.

Kitai prend ensuite un joli pot avec : il relance, se fait payer au bouton par Puccini avec et voit Chen dans les blinds envoyer une lourde sur-relance à 760k. Sauf que le belge a décidé de ne pas se laisser faire : il envoie alors le double au milieu, ce qui a pour effet immédiat de faire folder ses deux adversaires.

L’allemand André Morath, le joueur le plus inexpérimenté de la table (il a fait de nombreuses erreurs dues à la panique et au stress, par exemple, envoyer tapis en gros over-bet dès qu’il avait une main, faisant ainsi fuir tous les autres) trouve ensuite un double-up contre Puccini : les deux joueurs partent à tapis sur un flop mais le de Puccini ne tiendra pas contre le de Morath qui trouve couleur au turn.

Puccini, short, sera éliminé peu de temps après à la quatrième place par le belge Davidi qui relance avec de SB et paie dans la seconde le 3-bet all in de l’allemand avec . Les dames resteront devant et zou, voilà notre belge préféré qui remonte à près de 12 millions à trois joueurs left quand Chen, deuxième en jetons, n’a que 6 millions devant lui !

chen
Gros favori avec Davidi, le canadien n'était pas venu pour faire de la figuration !



Mais Chen va ensuite reprendre des forces en éliminant le novice Morath à la troisième place : le canadien relance avec et paie le 3-bet all-in de Morath pour 2,5 millions avec et le board ne vient pas contredire les mathématiques : le heads-up entre Chen et Kitai, les deux gros favoris à l'entame de cette finale, peut alors commencer ! 

Les deux joueurs ayant un tapis (et un skill) presque équivalent, un deal sera rapidement trouvé : Davidi, ayant un peu plus de jetons, se garantit 632 000 euros plus 80 000 euros en cas de victoire. 

Et durant ce tête à tête, le Belge Davidi Kitaï va tout simplement faire parler son génie. Oui car le Belge est génie, pour ceux qui en douteraient : on retiendra deux énormes pots disputés et remportés par "Kitbul". Le premier, lorsque le Belge décide de miser 500 000 à la rivière sur un board . Chen va alors le relancer à 1,5 millions avec... . Le Belge va réfléchir pendant deux minutes avant de finalement call... pour ace high !!!

De même, on retiendra aussi le 5-bet all in du belge avec qui fait folder à Andy Chen : du poker de vraie haute volée...

L'autre main que l'histoire retiendra est encore plus folle : Davidi décide raise du bouton à 350 000 (sur 80 000/160 000) avec . Chen place un 3-bet à 900 000 avec en main. Sur le board , Davidi va call 615 000 au flop et 1 480 000 sur la turn. Sur la rivière Chen annonce alors tapis. Davidi a (enfin) trouvé un petit quelque chose avec ce 5. Il tank, tank, tank... il est couvert et s'il perd ce coup, ses rêves de triple crown s'envolent... mais il finit tout de même par call !! Un call de l'espace qui fera éclater de rire Chen, qui se demande bien ce qui a pu passer dans la tête du Belge pour réaliser cet exploit ! Davidi est debout, il a le sourire, il comprend qu'aujourd'hui il joue son A Game comme jamais !

Après une courte pause, et alors que Davidi Kitaï était passé à plus de 16 millions de jetons (contre 6 millions pour Chen), les deux joueurs sont revenus pour quelques dernières mains. Le temps que Davidi grind encore un peu, avant de finalement push avec . Chen snap call avec . Le board sera le dernier de cet EPT Berlin, un dernier board qui offre full house à Davidi.

Davidi Kitaï réalise la plus grosse performance de sa carrière et remporte cette fameuse Triple Crown : il devient le cinquième joueur au monde à avoir remporté trois succès majeurs sur le circuit : le WPT (à Los Angeles en février 2011), un event WSOP (juin 2009 en PLH) et donc, cet EPT Berlin.

kitai_win

Résultats finaux de l'EPT Berlin 2012 :
(Les deux premiers ont effectué un deal)

Vainqueur : Davidi Kitaï (Belgique) : 712 000€*
2e - Andrew Chen (Canadien) : 613 000€*
3e - André Morath (Allemagne) : 290 000€
4e - Mario Puccini (Allemagne) : 220 000€
5e - Bahadir Kilickeser (Allemagne) : 172 000€
6e - César Garcia (Espagne) : 133 000€
7e - Marc Wright (UK) : 97 000€
8e - Pratyush Buddiga (USA) : 72 000€

[Crédit photo : pokernews]

Commentaires (0)


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Phil Hellmuth remporte le Main Event des WSOP-E et son 13e bracelet 
Tournois de poker : le programme d'octobre 
Matt Salsberg prive Jorgensen d'un doublé au Grand Prix de Paris 
Mikalai Pobal crée la surprise en remportant l'EPT Barcelone 
Tournois de poker : le programme de septembre 
Tournois de poker : le programme d'août 
WSOP 2012 : Antonio Esfandiari remporte The Big One ! 
Tournois de poker : le programme de juillet 
WPT World Championship : Rettenmaier l'emporte après un heads up épique contre Philippe Ktorza 
Tournois de poker : le programe de juin  
EPT Grand Final Monte Carlo : Mohsin Charania s'impose devant Lucille Cailly 
Tournois de poker : le programme de mai 
Véronika Pavlikova remporte le FPS Evian 
Tournois de poker : le programme d'avril 

175x300


PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
752.535

2
Bruno
Lopes
530.445

3
David
Benyamine
528.491

4
Aubin
Cazals
489.855

5
Alain
Roy
467.549

6
Roger
Hairabedian
457.068

7
Paul
Guichard
418.656

8
Tristan
Clemencon
411.163

9
Eric
Sfez
405.595

10
Phillippe
Ktorza
376.967



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2759.03

2
Roger
Hairabedian
2155.08

3
Tristan
Clemencon
1713.59

4
Fabrice
Soulier
1646.57

5
Phillippe
Ktorza
1626.17

6
David
Benyamine
1617.73

7
Alain
Roy
1614.92

8
Bruno
Lopes
1609.56

9
Guillaume
Darcourt
1514.07

10
Ludovic
Lacay
1487.5