vendredi 25 mars

Home > Articles > Tournois > EPT Prague : une couronne pour Romanello !
 

EPT Prague : une couronne pour Romanello !


Tournois
Par David Poulenard   
Samedi, 18 Décembre 2010 21:50

L'EPT de Prague a trouvé une place incontournable dans le calendrier international. Chaque année ce sont plus de 500 joueurs qui font le déplacement dans la séduisante capitale tchèque pour essayer de décrocher le dernier trophée d'envergure de l'année et l'imposant prix qui l'accompagne.

Les professionnels européens étaient nombreux au départ de l'épreuve avec des Français venus en masse. On notait les présences de Arnaud Mattern, Nicolas Babel, Yann Brosolo, Bruno Launais, Marc Inizan, Nicolas Levi, Bertrand Grospellier, Antoine Saout, Ludovic Lacay, Stéphane Albertini, Aurélien Guiglini, Brice Cournut, Roger Hairabédian, Stéphane Benabida, "Kool Shen", Jean-Philippe Rohr, Bruno Fitoussi, Antonin Teisseire, Thomas Bichon ou encore Eric Haik. Aussi impressionnante en quantité qu'en qualité, cette énumération de joueurs émérites a néanmoins du se résoudre à quitter l'enceinte du tournoi avant les places payées... 

Heureusement plusieurs français ont participé avec plus de succès à cette compétition, terminant dans l'argent, notamment Nicolas Babel (27e pour 12 500€), Guillaume Darcourt (29e pour 12 500€), Fabrice Soulier (64e pour 9 000€) tout comme Alain Roy, Ronan Monfort, Martial Blangenwistch, Hugo Lemaire, Dominique Franchi et bien sur Manuel Bevand qui fait de cette étape tchèque sa destination de Nöel préférée en signant une troisième performance d'envergure. Les deux années précédentes l'ayant vu signer deux deep run (22e et 24e), atteindre la table finale semblait dans l'ordre des choses pour cet excellent joueur. Avec patience et opportunisme, il est parvenu à se hisser dans les huit derniers malgré une pénultième journée difficile avec peu de cartes et des adversaires parfois talentueux et souvent en réussite. Nanti d'un tapis réduit, ManuB avait pour objectif de doubler rapidement pour pouvoir se mêler à lutte finale. Malheureusement, il n'y parviendra jamais, se contentant de survivre suffisamment longtemps, grâce à quelques moves audacieux, le temps de voir un joueur disparaître avant lui. Le Français réussit néanmoins une performance de qualité, avec une septième place qui lui rapporte la coquette somme de 71 000€.

 

finalistes_ept.prague2010
Les finalistes de Prague, avec notamment Bono le runner-up au premier rang à gauche. (c)Winamax

 

Le grand animateur de ce tournoi -et finalement le grand perdant- aura été Kevin MacPhee. Le jeune Américain, vainqueur de l'EPT de Berlin en mars, a longtemps dominé les débats, occupant le chiplead avec maestria et semblant invulnérable jusqu'à une succession de mauvaises rencontres et de coups du sort en demi-finales qui allait le propulser vers la sortie à une frustrante neuvième place. MacPhee, éliminé, la route vers le succès s'est alors dégagée pour Roberto Romanello, d'autant plus que quelques clients dangereux avaient eux aussi disparu avant la finale (exit Rob Hollink, Richard Toth, Salvatore Bonavena ou Melanie Wiesner).

Malgré une finale interminable ayant duré plus de dix heures, la victoire du Gallois a longtemps semblé inéluctable. Manuel Bevand, puis, longtemps après, Marcin Horecki, éliminés, Romanello n'avait plus d'adversaires à sa mesure et l'Italien Bono n'aura jamais eu les armes pour lutter contre ce redoutable joueur, malgré un double up inespéré quelques minutes avat le dénouement. L'ultime main s'est révélée une absolue mise au point, Romanello trouvant un flop idéal pour sa paire de dix avec . En face, l'Italien pouvait se prendre la tête à deux mains, son A-J était battu et ses derniers espoirs de sacre envolés.

 

romanello
Romanello by Neil Stoddart

 

Avec ce succès Roberto Romanello dépasse les 1 700 000$ de gains en cinq ans sur le circuit. Une consécration méritée pour ce joueur relativement peu connu dont le talent vient d'être récompensé. S'il est superstitieux, il faudra s'habituer à voir le Gallois évoluer sur le circuit avec son drole de couvre-chef...


Les résultats :

1. Roberto Romanello : 640 000€
2. Emilliano Bono : 435 000€
3. Marcin Horecki : 247 000
4. Peter Skripka : 163 000€
5. Marco Leonzio : 130 000€
6. Jan Bendik : 100 000€
7. Manuel Bevand : 71 000€
8. Roberto Nulli : 54 550€

Signalons, ça devient une habitude, la nouvelle place payée de Luca Pagano qui porte son record personnel à 22 ITM sur le circuit EPT.



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
WPT Bay 101 Shooting Star : Le rêve américain d'Alan Sternberg 
NBC National Heads-Up : Erik Seidel inarrêtable ! 
Gregory Brooks s'impose lors du WPT L.A. Classic, Mortensen sur le podium 
EPT Copenhague : Tureniec, la consécration 
World Poker Tour Paris : Natalia Nikitina s'impose  
EPT Deauville : un français s'impose sur ses terres 
Le programme des WSOP 2011 
PCA 2011 : Galen Hall prince des Caraïbes 
WPT Five Diamond : Antonio Esfandiari vainqueur ! 
Unibet Open de Londres 2010 : victoire de Paul Valkenburg 
Sebastian Homann sacré champion WPT Marrakech 2010 
EPT Barcelone : Lundmark s'impose dans une finale de joueurs jusqu'ici tous inconnus 
NAPT Los Angeles : pas d'exploit pour Mercier et Binger 
BPT Enghien : Vikash Dhorasoo s'impose devant Sam El Sayed, Jackpot pour Adrien Allain 
Jonathan Duhamel nouveau champion du monde 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 

Chilipoker DSO saison 2