» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


jeudi 25 mars
Home > Articles > Tournois > ECPT Barcelone : trois français en finale !
 

ECPT Barcelone : trois français en finale !

Tournois
Par Claire Renaut   
Lundi, 22 Mars 2010 11:38

 

Surchargé le marché des tournois ? Il semblerait que non puisque ce nouveau circuit de l’Euro City Poker Tour semble prendre ses marques et plaire à tous les joueurs qui sont unanimes : "On reviendra !". Ce n'est toutefois pas la première fois que ce tournoi est organisé puisque trois autres éditions ont eu lieu précédemment : avril 2008 (Madrid), avril 2009 (Salzburg) et novembre 2009 (Malte). Sauf que cette fois, pour ce tournoi à 2 500 € (+ 250€), Titan avait décidé de mettre les bouchées doubles pour faire venir les joueurs, et donc, faire parler de l'événement.

barca
Cet étrange toit en dentelle de métal, juste à l'extérieur du Casino, est un des symboles de la ville

Outre le fait de proposer une belle structure et un prizepool sympathique, la room avait donc décidé d'inviter de très nombreux français - buy in et/ou hôtel - à venir tester leur formule. C’est d’ailleurs une tendance de plus en plus répandue sur le circuit, pour le plus grand bonheur des joueurs ayant déjà un nom dans le poker : "La concurrence les pousse à inviter des noms du poker afin de bénéficier d’une meilleure couverture médiatique ou d’une publicité par les journalistes venus sur place couvrir leurs joueurs. On ne va pas s’en plaindre !"

C’est ainsi que le field s’était enrichi de nombreux frenchies, dont de nombreux membres du team W, à l’instar de Nicolas Levi, Michel Abecassis ou Tristan Clemençon ou encore d’Alain Roy, Fabrice Soulier, Christophe Benzimra, le prodige online Clément "Clem 2511" Thumy, Guillaume Darcourt ou Lise Vigezzi et son mari Pascal Perrault. Du côté internationnal, Sorel Mizzi et Juha Helppi avaient eux aussi fait le voyage. Sorel en a d'ailleurs profité pour annoncer que désormais, il ne jouerait plus sous les couleurs de Betfair mais sous celles de Titan.

salle_chapeau
Ambiance de fête dans la poker room du casino (si, regardez le joueur à gauche avec son joli chapeau rose à paillette !)

Près de 40% du field était composée de joueurs qualifiés online et le total de participants s’est rapidement élevé à 291 joueurs. Soit plus que les espérances de l’organisation qui avait garantit un prizepool de 500 000 euros. Le seul bémol de l’édition a été l’heure tardive de début de tournoi, due à la législation espagnole qui interdit aux casinos d’ouvrir avant 15h. C’est donc une heure plus tard, à 16h, que les journées débutaient, pour se finir après 3h du matin.

Ce ne sont toutefois pas les paupières lourdes et l’envie de piquer du nez sur ses jetons qui sont venus à bout de nos amis joueurs mais plutôt de méchants set up et autres bad beats, qui ont fusé de partout comme des ninjas assassins.

pascal
Pascal, tout fier de ses nouvelles couleurs...

C’est ainsi qu’Alain Roy est rapidement trucidé dans ce coup : un joueur relance à 150, un autre surrelance à 600 et Alain, de SB, 4-bet à 1 800 de SB avec A-K. Seul le deuxième joueur paie. Le flop vient A K 3 et Alain décide de payer le tapis adverse avec sa double paire. Sauf que son adversaire lui montre KK, l’envoyant sur le rail dans la foulée.

Même combat pour Guillaume Darcourt dont le tapis vole sur un flop avec chez lui et chez son adversaire pour un full.

guillaume_alain
Du coup, nos deux compères ont été se consoler sur les parties juteuses de cash game juste derrière (je précise qu'ils ont sauté tellement vite que je n'avais pas remarqué qu'ils étaient en cash en prenant la photo. D'où leurs sourires moqueurs)

Alexia Portal sera éliminée elle aussi sur un vilain coup : elle pousse son adversaire à tapis avec sur un flop pour être payée par . La blague, c’est que le pique à la river n’aura pas pour seule conséquence de l’éliminer puisque Nicolas Levi et elle avaient un nouveau last longer en cours (un pari avec un gage pour celui qui est le premier éliminé). Vous vous souvenez tous du sublime petit top de dentelle que portait Nico lors de l’EPT Berlin ? Et bien cette fois, nous aurons le plaisir de voir Alexia déguisée en Princesse Leia (si si, celle de Star Wars) lors de l’EPT Snowfest en Autriche ! Car même si Nicolas a été éliminé deux minutes plus tard, ce sont deux minutes de plus (et un costume sabre laser de Luke Skywalker évité).

alexia_nico
Alexia et Nico, deux grands enfants qui adorent faire des paris rigolos. Ca tombe bien, nous, on adore quand ils se déguisent !

Good news en revanche pour Fabrice Soulier qui terminera la première journée avec 60 000 jetons sur les 15 000 initiaux, après avoir joué aux montagnes russes. Rapidement passé à 45 000 en début de tournoi après notamment une magnifique livraison comme on les aime ("Bluffez-moi quand j'ai les nuts") puis de nombreux coups remportés après une douce tyrannie de la table, Fabrice décidera de payer un petit tapis adverse avec contre paire de rois en face, tout ça pour voir les cartes successives arriver : A Q 10 (youpi). Puis J (raaaah). Puis J encore (hi hi hi). Le tout avant d’annoncer en rigolant à sa table qu’il doublerait dans le dernier tour. La prémonition a été suivie puisque Fab remporte tout d’abord un énorme bluff avant de gagner plusieurs autres coups et de finir la première journée avec une chouette avance sur la moyenne.

abe_fab
Fabrice Soulier et Michel Abecassis papotent à la pause. De quoi ? C'est facile à deviner...

Mais celui pour qui ce Day 1 a vraiment été extraordinaire c’est le belge Jamel Maistriaux qui a enchainé les coups gagnants pour finir ultra chip leader avec 200 000 alors que la moyenne était de moins de 40 000 ! Il commence par éliminer Guillaume de la Gorce sur un coin flip K-Q contre paire de valets chez le belge avant de se charger de sortir Sorel Mizzi sur un des plus gros pots de la journée.

Précisons qu’avant de se charger de Mizzi, Jamel avait déjà 77 000 jetons suite à un coup de folie : il sur-relance de SB avec et check raise à 5 900 un flop , envoie 5 800 à l’apparition de la couleur au turn avec le et se fait payer son tapis à la river, une brique, pour un insta-muck en face.  Sorel de son côté avait monté un tapis énorme lui aussi, suite notamment à un gros coup remporté avec paire de rois contre A-K en face.

Sorel relance à 1 100 (blinds 200/400) en milieu de parole, un joueur surrelance à 2 300 et Jamel décide de payer au bouton avec une paire de dames. Le flop arrive comme un miracle : . Mizzi envoie 4 200, Jamel surrelance à 11 700 et Mizzi envoie son tapis pour 50 000. C’est payé dans la seconde et Sorel retourne pour un tirage quinte flush. Mais rien de viendra sauver Mizzi, que l’on retrouvera quelques minutes plus tard au bar, en compagnie d’une charmante blonde. On se console comme on peut…

jamel
Une photo comme on les aime : un sourire rayonnant et plein de jetons ! (Jamel Maistriaux)

Pour couronner le tout, Jamel finit en beauté son good run sur une rencontre magnifique : dans un pot de 90 000, Jamel montre une paire de valets sur un flop tandis que son adversaire, dépité, retourne … En bref, le belge finit sa juteuse journée comme un gamin qui a remporté une course au trésor : heu-reux !

La deuxième journée débutera par l’élimination de Michel Abecassis, très short, qui pousse son tapis de petite blind avec pour être payé par la grosse blind avec… paire de rois ! Pour pas de chance, c’est pas de chance…

Idem pour Fabrice Soulier qui perd tous ses coups la deuxième journée avant de perdre successivement deux coin flips d'importance contre le même joueur, ce qui l'éliminera à 30 places de l'argent.

A la pause diner, la bulle approche et les joueurs ne sont déjà plus qu'une petite cinquantaine . C'est donc le moment de reprendre des forces autour d'un buffet gargantuesque avec langoustines, crevettes, croquetas et autres bouchées choco-fraise. Miam !

buffet
Imposssible de folder face à un étalage pareil. Là, c'est all in ou rien !

Le retour de dîner n'a pas été doux pour Sylvain "Padoue74" Lanternier et Tristan Clemençon, tous deux short stack et éliminés peu après le dessert. Clément Thumy avait quant à lui pris la porte peu avant de manger, après avoir poussé son petit tapis avec A-J et être payé par A-Q. Ce dernier avait d'ailleurs passé la première journée aux côtés de Claire Renaut (moi), dans la joie et la bonne humeur. Jusqu'à ce que cette dernière (toujours moi) soit éliminée avec A-K contre A-Q à tapis préflop. Dur dur...

Il faudra attendre 3h30 du matin pour que les 27 derniers joueurs entrent dans l'argent. Une bulle d'ailleurs étrangement hors de prix puisque l'organisation avait décidé de donner 11 000 euros pour la première place payée ! On vous laisse donc imaginer la tension et l'état de stress des petits tapis, les yeux rivés sur les autres tables et le coeur qui bat la chamade en priant pour qu'un autre saute avant eux. Ce qui sera le cas avec un pauvre short stack victime d'un cruel bad beat puisqu'il part à tapis avec une paire de 10, pour être payé par une paire de 8 qui touche au turn...

Finalement, on retrouve dans l'argent Cedric Rossi - deuxième du PPT cette année -, Fabien Carliez, Jérôme Jaquemain, Fabrice Bachelez et Jamel Maistriaux, qui, malgré son départ fulgurant, enchainera les coups perdants pour finalement sortir à la 17e place après un énorme bluff qui ne passera pas.

La table française regroupera trois français : Rebecca Gerin (femme de Stéphane), Christophe Benzimra (qui a réussi la perf' de tenir deux jours durant à 20BB avant de remonter) et Fabrice Bachelez qui termineront respectivement second, 5e et premier ! Un vrai exploit pour le clan français et pour Fabrice Bachelez, qui était encore interdit de casino il y a peu... [source Harper]. Rebecca de son côté remporte son premier résultat après un parcours solide, égayé par quelques embellies de Madame Chance : de quoi rendre son mari très fier !

rebecca
Rebecca, bien que short stack, a su survivre pendant des heures avant de finalement s'incliner face à Fabrice : GG ! [photo 770]

vianqueur
Au bout de 15 minutes de heads-up, les deux joueurs partent à tapis avec A-10 chez Rebecca et paire de 7 chez Fabrice, qui remporte ce très beau tournoi. [photo Winamax]

Alors, partants pour la prochaine édition ? Pour info, ce sera à Venise, en novembre 2010. Mmmh, poker, gondoles, spaghettis... Quelque chose me dit qu'on y sera aussi !

Résultats table finale :

Vainqueur : Fabrice Bachellez  170 000€
2e : Rebecca Gérin  110 000€
3e : Andrew Grimason  65 500€
4e : John Eames  50 000€
5e : Christophe Benzimra  30 000€
6e : Nils Petterson  29 000€
7e : Peter Nordin  24 000€
8e : Marvin Rettenmaier  18 300€
9e : Hannu Korva  15 000€

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
WPT Hollywood Poker Open : les oreilles et la queue pour le matador ! 
Heads-Up à Evian 
WPT Bay 101 : McLean Karr l'emporte ; Phil Hellmuth sixième 
Anthon-Pieter Wink remporte l'UO de Budapest 
EPT Berlin : la victoire après le braquage 
WPT Los Angeles 2010 
Tournois de poker : le programme de mars 2010 
Unibet Open : rendez-vous à Budapest 
NAPT : reportage exclusif à Las Vegas 
A l'intérieur d'un super-satellite du PPT 
Anton Wigg remporte l'EPT de Copenhague 
David Benyamine remporte le PartyPoker Premier League IV  
Hugo Lemaire vainqueur du Diamond Championship des EFOP 
Chilipoker Deepstack Dublin : Poker et Guinness 
Tournois de poker : le programme de février 2010 
unibet

poker&betting_show