jeudi 27 janvier

Home > Articles > Tournois > L'incroyable succès de l'EPT Pokerstars de San Remo
 

L'incroyable succès de l'EPT Pokerstars de San Remo


Tournois
Par David Poulenard   
Vendredi, 24 Avril 2009 09:07

Certes on peut toujours trouver moyen de critiquer le circuit EPT, notamment à cause de la structure – ce qui devrait être résolu pour la saison VI -, mais atteindre un tel chiffre constitue une performance aussi inattendue qu’exceptionnelle. Bien sur San Remo au printemps est une destination agréable, le buy-in de 5 300€ reste raisonnable et la proximité de Monaco et de la grande finale de l’EPT la semaine suivante constituent quelques explications plausibles à un tel engouement.

De plus le tournoi était capé à 800 participants, ce qui a certainement dissuadé certains candidats de faire le déplacement sur les bords de la Méditerranée, malgré tout 1 178 joueurs étaient là, le couteau entre les dents, pour tenter de remporter les 1 500 000€ promis au vainqueur.



Mais le contexte général n’est pas réellement porteur, notamment en matière économique. Aux Etats-Unis le WPT de Foxwoods, pourtant un classique du circuit, n’avait attiré la semaine précédente que 259 inscrits, preuve s’il faut de l’incidence de la crise sur le poker. 
Parallèlement se disputait le légendaire WPT WorldChampionship du Bellagio qui avait attiré l’élite du poker mondial, notamment nos vedettes françaises, ElkY, David Benyamine et Bruno Fitoussi.

ovi.balaj De nombreux Français étaient présents, la France étant la deuxième délégation après l’Italie, notamment Pascal Perrault, Tristan Clemençon, Stéphane Bazin, Alain Roy, Antonin Teysseire, Paul Testud, Roger Hairabédian, Antony Lellouche, Arnaud Mattern, Ludovic Lacay, Jacques Zaicik, Alexia Portal et Julien Nicolet le représentant de MadeInPoker.
 Finalement la meilleure performance a été réalisée par Julien Legros, excellent joueur de tournois Online, connu sous le pseudo de Kariboo86, qui a terminé à la 18e place (26 000€).

Signalons les résultats de Sébastien Bidenger (27e), ainsi que ceux d’Alexia Portal, Jacques Zaicik, Bruno "Kool Shen" Lopes et Tristan Clemençon qui ont terminé dans l’argent et bien évidemment l'exploit d'Ovi Balaj (photo de droite), le Franco-roumain, fidèle de l'ACF qui atteint la finale.



Avec une telle affluence, difficile pour les favoris d’exister, quelques-uns sont néanmoins parvenus à réaliser un tournoi honorable. Sami Kelopuro, le prodige finlandais des parties High Stakes étant finalement le mieux classé avec une 12e place, Benjamin Kang (29e), Michael Tureniec (39e), Marcin Horecki (75e), Ramzi Jelassi (89), Tom McEvoy (107e) et Alex Kravchenko (112e) terminant dans l’argent.



Deux joueurs auront assuré le show et remplacé les stars défaillantes. Dragan Galic (photo de gauche) qui a occupé le chiplead tout au long du tournoi, utilisant son gros tapis comme une arme de destruction massive aussi dissuasive que dévastatrice, avant de tomber sous les coups répétés de Constant Rijkenberg, l’autre animateur, qui allait finalement parvenir à remporter le tournoi.

galicComment joue Rijkenberg ? Difficile, voire impossible de répondre, c’est d’ailleurs surement ce qui fait sa force. Tout comme son insouciance, ce jeune homme qui disputait un de ses premiers tournois importants et affichait à peine plus de 1 000$ de gains officiels a joué avec une nonchalance rare. Le Néerlandais a enchainé relances et sur-relances comme s’il s’agissait d’un vulgaire free-roll, parvenant à déstabiliser un à un ses rivaux.

La pression l’a rattrapé une seule fois, lors des demi-finales, après qu’il ait perdu une grande partie de son imposant tapis et aussi son éternel sourire de lycéen. Il a alors "tilté", investissant ses jetons avec une paire de 4 pour tomber de manière totalement prévisible sur une main qui le dominait totalement, en l’occurrence QQ. Un 4 au flop et Rijkenberg se voyait relancé, le sourire revenu aux lèvres, la machine à relancer a alors pu se remettre en marche pour ne s’arrêter qu’une fois le dernier adversaire terrassé.


rijkenberg

Clin d’œil du destin, un grand farceur celui-là, Constant Rijkenberg allait finalement l’emporter en slowplayant AA, lui le roi du 3-bet avec des mains marginales !


Les résultats :


1 Constant Rijkenberg : 1 508 000€

2 Kalle Niemi : 862 000€
3 Gustav Sundell : 480 000€
4 William Reynolds : 377 000€
5 Dragan Galic : 314 000€
6 Ovi Balaj : 229 000€
7 Alexander Fitzgerald : 171 000€
8 Danilo D'Ettoris : 114 000€

9 Pierre Neuville : 78 800€



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Le programme des WSOP 2011 
PCA 2011 : Galen Hall prince des Caraïbes 
EPT Prague : une couronne pour Romanello ! 
WPT Five Diamond : Antonio Esfandiari vainqueur ! 
Unibet Open de Londres 2010 : victoire de Paul Valkenburg 
Sebastian Homann sacré champion WPT Marrakech 2010 
EPT Barcelone : Lundmark s'impose dans une finale de joueurs jusqu'ici tous inconnus 
NAPT Los Angeles : pas d'exploit pour Mercier et Binger 
BPT Enghien : Vikash Dhorasoo s'impose devant Sam El Sayed, Jackpot pour Adrien Allain 
Jonathan Duhamel nouveau champion du monde 
Vanessa Selbst championne du PPT ! 
WPT Amnéville : un bracelet pour Sam El Sayed 
Finale du Partouche Poker Tour : présentations 
WPT Foxwood : Jeff Forrest joue son premier WPT... et le remporte ! 
WSOP Africa : Warren Zackey pour une première 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter