mardi 20 mars

Home > Articles > Tournois > Reportage photo exclusif à la Nation's Cup : la France troisième, l'Allemagne vainqueur !
 

Reportage photo exclusif à la Nation's Cup : la France troisième, l'Allemagne vainqueur !


Tournois
Par Claire Renaut   
Vendredi, 18 Novembre 2011 15:37
 Partagez

 

C’est dans le cadre magique du London Eye et du festival des Jeux d’esprits (International Festival of Mind Games) qu’a été donné le coup d’envoi de la première Nation’s Cup, une épreuve en Duplicate Poker faisant s’affronter 12 équipes venues du monde entier pour s’emparer de la Coupe.

coupe
Antoine Dorin, Président de la Fédération Française des Joueurs de Poker et sélectionneur de l'équipe de France, rêvant ramener la coupe à son pays !



Et cette fois, pas de prizepool dans cette épreuve se déroulant sur deux jours : seul comptait la défense de l’honneur de son pays ! Afin toutefois de motiver les plus grands noms à prendre l’avion pour la capitale anglaise, l’IFP (l’International Federation of Poker) a organisé un grand freeroll avec 500 000 dollars à la gagne samedi et dimanche 20 novembre : l’art de manier la carotte !

roue_ext
Bienvenue à la London Eye pour un tournoi de poker vraiment différent de tous les autres !



C’est ainsi que se sont formées des équipes alignant des noms aussi prestigieux que redoutés, notamment pour le Royaume-Uni et les USA :

. USA : Barry Greenstein, Vanessa Selbst, Isaac Haxton, Jennifer "Jennicide" Leigh, Matt Matros, Antonio Esfandiari et Ali Eslami.
. UK : Barney Boatman, Sam Holden, Jake Cody, James Akenhead, Sam Trickett, JP Kelly et Liv Boeree

team
Une équipe française de choc : Nicolas Levi, Fabrice Soulier (capitaine), Lucille Cailly, Hugo Lemaire, Claire Renaut (remplaçante), Jean-Paul Pasqualini et Clément Thumy



Le premier briefing afin de présenter les règles et les spécificités du jeu de poker en duplicate a été donné par Thomas Kremser dans un amphithéâtre majestueux.

salle
C'est dans un amphithéatre impressionnant que Thomas Kremser, directeur du tournoi, a donné les consignes de jeu...

amphi
... devant des équipes studieuses et impatientes de tester le duplicate pour la première fois !

 

Les joueurs ont ainsi découvert comment se déroule un événement en duplicate :

. Les douze teams ont été divisées en deux pools de six.
. Chacun des six joueurs de l’équipe s’est vu remettre un numéro de siège différent et un numéro de cabine.
. Chaque groupe de six joueurs (un de chaque équipe de la même pool) a été dirigé à sa cabine dans le London Eye pour prendre place à la table
. Les mains étant pré-mélangées automatiquement, tous les joueurs se sont vus remettre les mêmes cartes aux mêmes sièges. C’est ainsi que tous les sièges 2, par exemple, étaient en compétition : lequel réussirait à monter le plus de jetons ou à perdre le moins possible ?
. Un nombre de 72 mains avait été choisi et une fois ces 72 mains écoulées, les joueurs ont pu sortir de leur œuf pour revenir au chaud (Il parait qu’il faisait un froid de canard là-haut) pour comparer leurs résultats.

 

roue_int
Un cadre incroyable pour jouer au poker : le tout avec vue sur Big Ben et la Tamise !



On a ainsi vu Fabrice Soulier échanger directement à la sortie avec Tobias Rettenmeier :

- Toi aussi tu étais au siège 2 non ?
- Oui ! T’as réussit toi ?
- J’ai du monter environ 4000
- Moi aussi ! T’as fait quoi avec le J-6 contre A-Q ?
- Je l’ai déstacké
- Mince, moi aussi. Et t’as aussi double up sur le QT vs AQ ?
- Oui, pareil
- Mais j’ai bluff un gros coup avec le J9
- Ah non, moi c’était sur la main avec KQ
- Etc…

C’est ensuite autour d’une coupe de champagne que les joueurs ont pu voir leur score apparaitre (de 1 point : celui qui a perdu le plus de jetons à 6 points : celui qui réussit à monter le plus de jetons avec les mêmes cartes que ses adversaires), nom par nom et par équipe.

C’est ainsi que Fabrice Soulier et Hugo Lemaire ont par exemple terminé largement premiers de leur sièges en ayant exploités leurs cartes au mieux pour monter de plus joli stacks. Il était d’ailleurs assez impressionant de voir l’écart entre deux joueurs s’étant vus remettre les mêmes cartes dans les mêmes configurations : quand certains avaient gagné plus de 4000 jetons, d’autres en avaient perdu deux fois plus !

Les points des six membres de l’équipe ont ensuite été additionnés pour voir quelle équipe resterait dans la course et laquelle serait éliminée. C’est ainsi que le présentateur a annoncé :

Pays éliminés : Royaume-Uni, Zinga, Irlande, Pays-Bas, Brésil, Danemark
Pays qualifiés : Espagne, France, Japon, Allemagne, USA, Australie

La France s’est même payé le luxe de terminer première de son groupe à égalité avec le Japon (et oui…) Mais c’est là que débute la polémique. Lucille Cailly savait que son score affiché était inexact : elle avait gagné plus que ce qui est indiqué : elle aurait dû terminer première ou seconde de son groupe et par conséquent, la France aussi... De même,  quelques autres joueurs font eux aussi remarquer que leur score est inexact.

Il y a donc eu des problèmes dans les notes informatiques prises dans les bulles après chaque main… Du coup, l’organisation décide purement et simplement de supprimer la journée et de tout recommencer le lendemain !

Evidemment, certains murmurent que cette décision a été fortement appuyée par l’absence de l’Angleterre, de l’Irlande et de Zynga (en partie sponsor de l’événement, même si l’absence de bannière pouvait faire penser le contraire) dans les Team qualifiées…

Quoiqu’il en soit, les 12 équipes avaient à nouveau rendez-vous pour s’affronter le lendemain, mais, impératifs de temps oblige, dans un format plus court : les équipes ne joueraient pas deux fois 72 mains mais deux fois 36 mains ! Un échantillon bien évidemment trop court pour évaluer des joueurs et une décision qui a sacrément décrédibilisé l’organisation…

La décision a toutefois été prise avec un certain fatalisme résigné par les équipes vainqueur : après tout, il n’y avait pas d’argent à la clé…

A l’issue de ces deux sessions de 36 mains, jouées cette fois dans une salle « normale », les six équipes ayant réalisé le plus mauvais score ont été éliminés au premier round : Australie, USA, Danemark, Japon, Royaume-Uni et Irlande (une fois de plus).

Les six équipes restantes ont ensuite entamé une nouvelle session de 72 mains à l'issue de laquelle le vainqueur s'est fait connaitre :

6e : Espagne
5e : Zynga
4e : Hollande
3e : France avec 22 points
2nd : Brésil avec 22 points aussi mais un total de jetons légèrement supérieur aux français
Vainqueur : Allemagne 24 points

allemagne
Le match était serré (ça s'est joué à une main près pour le résultat final) mais les Allemands peuvent être fiers d'eux : ils ont remporté la première Nation's Cup ! (Hans Vogl - capitaine-, Konstantin Buecherl, Sebastian Ruthenberg, Moritz Kranich, Time Reese, Tobias Reinkemeier et Sandra Naujoks)

A l'heure du bilan, le format a été globalement apprécié par tous ; cette variante a nourrit de nombreux débats stratégiques sur les tactiques à employer pour battre ses adversaires ("Quelle value auraient pris mes adversaires sur ce coup ? Suis-je bien positionné ou ai-je besoin de prendre un risque pour remonter ?") et insufflé un petit vent de fraicheur appréciable sur le milieu du poker !

resto
L'équipe française au complet, entre fierté de podium, déception de ne pas avoir gagné, dim sum et autres canards laqués ! On se console comme on peut... En même temps, si nous avions comptalibilisé les 109 mains jouées au Day 2, nous étions largement vainqueur, alors...

En attendant de connaitre les dates d'un prochain événement en duplicate poker, rendez-vous dès samedi pour le tournoi freeroll offert à tous les participants avec un prizepool sympathique de 500 000$ et 250 000$ à la gagne ! Bonne chance à tous les frenchies !

 



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
EPT Madrid : pas de victoire pour le clan français 
Tournois de poker : le programme de mars 
Reportage-photo dans les coulisses du WPT Venise et résultats du Main Event  
Vadzim Kursevich remporte l'EPT Deauville 2012 
Le programme des WSOP 2012 
Aussie Millions : Phil Ivey remporte le High Roller à 250 000$ ! 
Tournois de poker : le programme de février 
John Dibella remporte le Main Event du PCA 
Jack Dempsey met KO Esfandiari et s'offre le WPT Five Diamond 
WPT Prague : Pateychuk l'emporte, Pollak quatrième 
Mohamed Ali Houssam remporte le WPT de Marrakech 
On a testé le Winamax Poker Tour 
Zimnan Ziyard, premier vainqueur de l'EPT Loutraki 
Sam Trickett remporte le Partouche Poker Tour 
Pius Heinz est champion du monde  

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2