samedi 22 janvier

Home > Articles > Tournois > PCA 2011 : Galen Hall prince des Caraïbes
 

PCA 2011 : Galen Hall prince des Caraïbes


Tournois
Par steven Liardeaux   
Lundi, 17 Janvier 2011 09:15

Ce ne sont pas moins de 1560 joueurs qui ont ainsi participé au Main Event (en 2010 ils étaient 1529), à 10 000 dollars l'entrée, formant un prizepool de plus de 15 millions de dollars, garantissant ainsi un chèque de 2,3 millions de dollars pour le vainqueur !
647 joueurs lors du day1A et 913 lors du day1B, pour un total de 65 nations représentées ! Oui le PCA est bien l'un des tournois majeurs du circuit...

Fin du day 1A et 1B : 645 joueurs restants. Le chipleader n'était autre que Pieter de Korver (vainqueur de la grande finale EPT à Monaco en 2008). Côté français, peu de joueurs avaient fait le déplacement jusque dans les Caraïbes, mais au moins, tous ne sont pas venus pour rien : hormis les éliminations notables d'Antoine Saout ou Arnaud Mattern au premier jour, Ilan Rouah, David Benyamine, Bertand "Elky"Grospellier ou encore Alexis Fourcade (le vainqueur de la saison Direct Poker, qualifié sur Internet) faisaient partie de la quinzaine de survivants tricolores, qui ont pu se glisser en Day 2.
Sur la scène internationale, on retrouvait également de grands noms tels que Joe Cada, Chris Moneymaker, Victor Blom (le fameux Isildur1 dont l'identité a été officialisée à l'occasion de ce PCA), Tommy Vedes, Daniel Alaei, Andrew Robl, Yevgeniy Timoshenko… bref le tableau était encore beau, sans oublier qu'un certain Gustavo Kuerten a même réussi à tirer son épingle du jeu pour s'offrir le droit de revenir le lendemain !

 

gustavo_kuerten
De la terre battue de Roland Garros aux plages des Bahamas : Gustavo Kuerten profite de sa retraite, tout simplement !

 

Fin du day 2 : 173 joueurs restants. Un français est en lice pour aller chercher l'exploit. Lui, c'est Ilan Rouah. Et après une nouvelle très belle journée, il terminait ce day 2 en deuxième position au moment de compter les jetons, avec 795 000, juste derrière le nouveau chipleader américain Adam Geyer et ses 909 000 chips. Mais l'autre surprise de day 2 est venu d'un champion du monde WSOP, Chris Moneymaker. L'américain victorieux en 2003 du Main Event de Vegas, refait (enfin) surface sur le devant de la scène pour terminer en cinquième position avec 650 500, de quoi nourrir de bons espoirs pour la suite. Lors du niveau 16, l'argent a été atteint, puisque 232 joueurs étaient garantis de ne pas rentrer les poches vides. Ce qui a permis a des joueurs comme Sandra Naujoks, Marcel Luske, Gustavo Kuerten, William Reynolds et Jason Senti (15 000$) de rentrer un peu plus riche à la maison.

 

chris_moneymaker
Moneymaker avec une tonne de jetons... ça faisait bien longtemps !

 

Fin du day 3 : 48 joueurs restants. Une machine s'est mise en marche ce jour là. Son objectif ? Ecraser tous ses adversaires dans ce tournoi. Son nom ? Chris "ImDaNuts" Oliver. Encore un génie d'Internet américain de 21 ans, qui a déjà amassé plus de trois millions de dollars de gains sur Internet et qui peut désormais rentrer dans les casinos, la majorité fraichement atteinte. Parti avec le troisième plus gros stack de la journée, il finira par s'installer tout en haut le soir même, avec 3 675 000 à sa tête. Une longue marche vers le bonheur l'attendait alors... Pour les autres, à commencer par Ilan Rouah, ce ne fut pas forcément la joie tout le temps. Au final le français réussissait tout de même à rester collé au peloton de tête, en terminant avec le 9e plus gros tapis, derrière Chris Moneymaker (5e) toujours décidé à réaliser un nouvel exploit. Enfin petit clin d'oeil à Tomer Aminpour et Sami Aro. Si ces deux noms ne vous disent rien, c'est normal. Mais pour la petite histoire, ils se sont qualifiés tous les deux sur Internet pour respectivement 40 et 100 FPP (Frequent Player Points, points de fidélité) et terminent tous les deux dans l'argent, 173e (17 500$) et 108e (23 500$). La magie des cartes...

 

ilan_rouah
Day 4 à l'horizon et Ilan Rouah est toujours en lice pour réussir le plus beau tournoi de sa carrière

 

Fin du day 4 : 22 joueurs restants. L'écrémage aura été lent et il ne restait désormais plus que 3 tables. Et surprise puisque c'est la dernière femme du tournoi qui mènait la danse : Ana Laura Marquez. L'Espagnole aura pratiquement multiplié son tapis du jour par 8, pour débuter les presque-demi-finales avec un stack de 3 805 000. Chris Moneymaker était alors toujours dans la roue de l'Espagnole, en seconde position à ce moment là, avec à peine moins en jetons, et toujours ce même rêve fou en tête d'un doublé historique. Un doux rêve de victoire qui s'est subitement arrêté pour Ilan Rouah en 36e position. Il pourra tout de même revenir en France avec quelques coups de soleil et un chèque de 59 000$ en poche, ce n'est pas sa plus grosse performance financièrement parlant, mais peu de Français ont réussi jusque là un tel parcours sur ce très difficile tournoi du PCA.

 

ana_marquez
En Espagne, il n'y a pas que Leo Margets qui sait mater ses adversaires...

 

Fin du day 5 : 8 joueurs restants. Les finalistes sont enfin connus. Et le chiplead est revenu à la terreur américaine du net, Chris Oliver. Et quand la machine décide de tout détruire, elle ne le fait pas à moitié. Chris Oliver aura réussi à collecter pratiquement la moitié des jetons du tournoi (42% exactement) pour un total de 19 670 000 ! Une table finale sous le signe de la jeunesse (5 joueurs sur 8 ont entre 21 et 24 ans) à laquelle n'ont pu malheureusement s'inviter l'espagnole Ana Laura Marquez, éliminé en 10e position, ainsi que le héros américain d'une ancienne époque, Chris Moneymaker, eliminé en 11e position.

 

chris_oliver
Nom : Chris Oliver. Age : 21 ans. Signe particulier : chipleader de la table finale du PCA 2011

 

Day 6 : Table Finale. Pour cette année, les moyens techniques réalisés sur place étaient grandioses et la nouveauté est venue sur le streaming live qui était disponible sur Internet et qui a permis de suivre en différé d'une heure, la table finale avec les cartes des joueurs révélées ! Et avec des commentateurs comme Daniel Negreanu ou Chad Brown, ce fut juste un régal ! Et c'est donc Galen Hall qui a inscrit son nom au palmarès, en remportant ce PCA 2011 face à Chris Oliver, pour repartir avec la coquette somme de 2,3 millions de dollars ! Une finale que Galen Hall abordait en deuxième position en jetons, juste derrière Chris Oliver qui paraissait tout simplement intouchable. Après que Oliver ait fait la majeur partie du travail en sortant la plupart des adversaires, Galen Hall profitait alors du Heads Up final pour réussir une remontée incroyable.

 

heads_up_hall_vs_oliver
Chris Oliver vs Galen Hall : 4h de combat en tête à tête !

 

Parti avec seulement 13 millions de jetons contre 33 millions pour Chris Oliver, ce heads up final aurait même pu tourner très court. Sur l'une des toutes premières mains, et alors que Oliver avait déja pris un bel avantage, Galen Hall, en possession de en main, trouvait la force nécessaire pour jeter ses cartes à la rivière sur un board qui lui offrait tout de même une quinte (!), lorsque son adversaire lui réclamait l'intégralité de son tapis en check raisant à la rivière !... Pour info, Oliver déténait alors le jeu max à ce moment précis, avec pour un full trouvé in extremis... Ce ne fut pas le tournant de ce tête à tête, mais cela présageait un duel de haute volée, et de longue durée...

4 heures plus tard, et après des dizaines de mains 3-bet ou 4-bet préflops dans tous les sens, deux coups décisifs changeaient le destin de cette finale : tout d'abord une rencontre inévitable, avec chez Galen Hall contre pour Oliver sur un flop , qui permettait à Hall de refaire une bonne partie de son retard, puis quelques mains juste après, Oliver craquait quelque peu en payant de nouveau le tapis de son adversaire avec en main... contre chez Galen Hall. Repassé devant Chris Oliver pour la toute première fois du tournoi, Galen Hall ne tardait pas à boucler cette bataille quelques mains plus tard : les tapis s'envolaient préflop avec cette fois-ci une paire pour Chris Oliver, , pour tomber contre un maigre chez Hall. Oui mais voila, il faut croire que les dieux du poker avaient déjà choisi leur camp, puisque la carte magique tant redoutée par Chris Oliver apparaissait sur le flop, et à l'issue d'un board , Galen Hall pouvait être sacré champion de ce PCA 2011 !

 

galen_hall_champion
Une victoire très longue à se dessiner, mais amplement mérité pour Galen Hall

Résultats complet de la table finale :

Champion - Galen Hall (USA) : 2 300 000$

Runner up - Chris Oliver (USA) : 1 800 000$

3 - Anton Ionel (Roumanie) : 1 350 000$

4 - Sam Stein (USA) : 1 000 000$

5 - Mike Sowers (USA) : 700 000$

6 - Bolivar Palacios (Panama) : 450 000$

7 - Max Weinberg (USA) : 300 000$

8 - Philippe Plouffe (Canada) : 202 000$

 

LES SIDES EVENTS :

Divers side events étaient organisés autour du Main Event. Le plus attendu était évidemment l'épreuve du High Roller. Mais pour exciter encore plus les papilles, un autre High Roller a été instauré. Il s'agit même d'un Super High Roller, à 100 000$ de droit d'entrée (!), que ce sont disputés 38 joueurs en ouverture de ce "festival" du poker. A tournoi exceptionnel, field exceptionnel : Bertand "Elky" Grospellier, Phil Laak, David Benyamine, Sorel Mizzi, Hoyt Corkins, Jonathan Duhamel, Andrew Robl, Nick Schulman, Tom Marchese, Jason Mercier, Antonio Esfandieri, Scott Seiver, Tobias Reinkemeier, Guy Laliberté... Des stars à gogo, et une table finale forcément très belle qui aura vu la victoire de l'américain Eugene Katchalov récompensé 1,5 millions de dollars ! Il s'impose devant Daniel Negreanu, sur un dernier setup malheureux pour le Canadien, (paire de 4 contre paire de 5...4 au turn !) qui se consolera facilement avec 1 000 000$. Bryn Kenne (643 000$), Nick Schulman (400 000$) et Humberto Brenes (200 000$) sont les trois autres heureux candidats à s'être partagés ce monstrueux prizepool qui ne récompensait seulement 5 joueurs, laissant Sandor Demjan malheureux bubble boy.

 

eugene_katchalov
Eugene Katchalov est le premier joueur à inscrire son nom au palmarès du Super High Roller.

 

A côté de cela, le High Roller "classique" à 25 000$ passerait presque pour un "petit" side event. Et pourtant, il s'agissait là encore évidemment d'un tournoi extrêmement relevé, qui a couronné un joueur Canadien qui peut enfin inscrire son nom au palmarès de ce high roller du PCA. Pourquoi "enfin" ? Parce que Will Molson terminait runner up en 2009 (derrière Elky)... et 2010 (derrière William Reynolds) de cette même épreuve ! Vous ne le saviez pas? Normal, on ne retient toujours que le nom du vainqueur... Mais en 2011, c'est fait, Will Molson peut repartir chez lui avec le trophée et le million de dollars promis au vainqueur, il a réussi à se défaire de l'argentin Léo Fernandez qui termine deuxième. La table finale, somptueuse, voyait Maxym Lykov prendre la troisième place, juste devant Erik Seidel. Jason Mercier qui était arrivé chipleader, s'est effondré et termine en 8e place.

 

will_molson_high_roller
Will Molson remporte "enfin" le high roller du PCA !

 

Enfin l'autre side event très attendu de ce PCA fut le tournoi Shootout Bounty à 5 000$, à 216 joueurs. Le principe est simple : il faut éliminer tous les joueurs de sa table pour passer à l'étape suivante, tout en ramassant 1 000$ à chaque élimination, et ce jusqu'à la table finale. Et si arriver en table finale est somme toute une belle performance, d'un point de vue financier, cela n'a d'intérêt que pour le vainqueur. Rendez vous compte : 36 joueurs sont rentrés dans l'argent, le 36e gagnait autant que le... 7e (!), soit 10 000$, et les finalistes, du 6e au 2e remportaient 40 000$. Seul le vainqueur Andrew Chen est reparti avec le jackpot de 213 000$. Il s'impose face à Michael Binger et Shaun Deeb sur un dernier coup fumant où les trois joueurs se sont retrouvés à tapis !

Autre particularité, ce tournoi offrait un bonus de 25 000$ au joueur qui allait remporter le plus de bounties ! And the winner is... Shaun Deeb qui aura collecté 8 bounties !

 

shaun_deeb
Shaun Deeb n'a pas gagné le tournoi... mais il n'a pas tout perdu non plus ! Dans ces mains, les bountys de ses victimes lui rapportent 25 000$ !

 

On ne détaillera pas tous les tournois organisés durant ce festival (il y en avait beaucoup trop, 48 au total), mais on retiendra tout de même quelques victoires dont celle de Sebastien Sabic sur un H.O.E :

Event#12 : Pot Limit Omaha Championship à 5 000$ : Sam Chartier (Canada) - 99 330$

Event#13 : No Limit Event 2 000$ : Will Failla (USA) - 241 950$

Event #14 : H.O.E (Hold'em, Omaha 8, Stud 8), $1,000 : Sebastien Sabic (France) - 13 900$

Heads up Championship 5 000$ : Pieter de Vries (Hollande) - 120 000$

Ladies Event : Kristin Bihr (USA) - 29 000$



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
EPT Prague : une couronne pour Romanello ! 
WPT Five Diamond : Antonio Esfandiari vainqueur ! 
Unibet Open de Londres 2010 : victoire de Paul Valkenburg 
Sebastian Homann sacré champion WPT Marrakech 2010 
EPT Barcelone : Lundmark s'impose dans une finale de joueurs jusqu'ici tous inconnus 
NAPT Los Angeles : pas d'exploit pour Mercier et Binger 
BPT Enghien : Vikash Dhorasoo s'impose devant Sam El Sayed, Jackpot pour Adrien Allain 
Jonathan Duhamel nouveau champion du monde 
Vanessa Selbst championne du PPT ! 
WPT Amnéville : un bracelet pour Sam El Sayed 
Finale du Partouche Poker Tour : présentations 
WPT Foxwood : Jeff Forrest joue son premier WPT... et le remporte ! 
WSOP Africa : Warren Zackey pour une première 
WPT Festa al Lago : Flowers remporte son deuxième WPT 
Thang, beau vainqueur de l'Unibet Open de Valence 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter