dimanche 03 octobre
Home > Articles > Tournois > Top 10 des tournois internationaux
 

Top 10 des tournois internationaux

Tournois
Par steven Liardeaux   
Mercredi, 29 Septembre 2010 15:31


Avec la multiplication des tournois de prestige aux quatre coins de la planète, difficile de n'en retenir que dix. C'est pourtant ce qu'a tenté de faire madeinpoker en vous proposant cette sélection :


. Main Event des WSOP :
Comment ne pas commencer par le plus beau, le plus gros, le plus doté des tournois que le poker propose au monde : le Main Event des World Series Of Poker. Après la folie de l'édition de 2006 où près 8773 joueurs avaient pris place (victoire de Jamie Gold cette année là pour près de 12 millions de dollars !), les chiffres d'affluence des années suivantes inquiétaient car ils étaient en légère baisse (6358 en 2007, 6844 en 2008 et 6494 en 2009). Mais l'édition 2010 a remis tout le monde d'accord, et ce sont 7319 joueurs qui sont partis à l'assaut d'un premier prix équivalent à près de 9 millions de dollars ! Une structure exceptionnelle, un casting de rêve entre mélange des meilleurs joueurs de la discipline, et amateurs du monde entier, le tout pour 10 000$ l'entrée, avec la particularité depuis 2 ans désormais, d'organiser la table finale 4 mois après ! Un tournoi qui a produit des légendes du poker, comme Johnny Moss (victoire en 1970-71-74), Doyle Brunson (1976-77), Stu Ungar (1980-81-97) Johnny Chan (1987-88), Phil Hellmuth (1989) ou plus récemment Chris Ferguson (2000). Comme dirait Fabrice Soulier, "C'est le seul tournoi de l'année dont on a jamais envie de sauter !".

pavillion_bis
WSOP : vous avez dit gigantisme ?

 

. 50 000$ des WSOP :
Difficile d'échapper ensuite à l'un des plus gros tournois de la planête, de part son coût d'entrée : le 50 000$ World Championship. Remplacant du fameux HORSE du même tarif, qui a eu lieu entre 2006 et 2009, ce tournoi a vu le jour cet été lors des WSOP 2010. 116 participants ont ainsi déboursé la coquette somme à cinq chiffres et le premier vainqueur de cette édition n'est autre que le futur November Nine du Main Event, Michael Mizrachi. Avec un gain de plus de 1,5 millions de dollars, ce tournoi a surtout offert l'occasion de voir s'affronter les joueurs les plus riches du circuit, et le niveau de jeu affiché a permis d'avoir un spectacle de haute volée.

. WPT World Championship :
Moitié moins cher mais pas moins impressionnant, la grande finale du WPT World Championship à 25 000$. L'ultime étape du World Poker Tour se dispute au Bellagio de Las Vegas dans un cadre tout en lumière, strass et paillettes. Malgré une baisse nette de la fréquentation de cette année (195 joueurs contre 338 en 2009), cette étape attire tout de même les plus grands joueurs de la planête. C'est donc sans surprise qu'on pouvait retrouver un certain David Benyamine en table finale de l'édition 2010. Le français s'était incliné 4e tandis que David Williams empochait le titre et le million et demi de dollars promis au vainqueur ! Les années suivantes il va toutefois falloir trouver une solution pour ne peut-être pas organiser cette finale en même temps que d'autres grandes étapes disputées en Europe...

Main Event des WSOP-E :
Autre Main Event qui gagne à devenir un tournoi référence, celui organisé à l'occasion des World Series Of Poker...Europe ! Chaque année, c'est en terre londonienne, au mois de septembre, qu'il fait bon roder autour des tables de l'Empire Casino. Le premier grand champion couronné ici est...une championne ! Et pas des moindres puisqu'il s'agissait de la plus jeune joueuse (19 ans) à n'avoir jamais remporté un tel titre : Annette Obrestad (1 000 000$). Imaginez qu'à cette époque, elle n'aurait même pas pu poser un pied dans un casino de Vegas à cause de son âge ! John Juanda et Barry Schulman ont également inscrit leur nom dans la légende les deux années suivantes, et cette année, c'est l'anglais James Bord qui s'est adjugé le titre sur ses terres et 1 200 000$. Aujourd'hui, ce tournoi est devenu tout simplement incontournable pour tous les plus grands joueurs de la planète, deux mois après avoir goûté aux 6 semaines intenses de Sin city.

 

casino_empire
Empire Casino : le théâtre des rêves européens

 

. Pokerstars Caraibean Adventure :
Les îles des Bahamas reçoivent à l'occasion du PCA, le Pokerstars Caraibean poker Adventure, le tournoi où il fait bon (ou en tout cas moins mal) sortir sur un bad beat, vu que ce qui attend les joueurs dehors pour se détendre : au programme, soleil, plage, sable fin et jus de coco, le tout sous un soleil de plomb ! Avouons qu'il y a pire... En 2004, Gus Hansen était le premier à inscrire son nom dans la légende en remportant le Main Event face à Hoyt Corkins. Mais c'est surtout l'endroit ou Bertrand "Elky" Grospellier, à l'age de 26 ans, a définitivement passé un palier dans sa carrière après avoir remporté le tournoi principal et terrassé un field de 1 136 joueurs, pour ce qui demeure encore à aujourd'hui le plus gros fait d'armes de cet extraterrestre du poker. Pour tout ce qu'engendre les à-côtés du poker, cette manifestation pokeristique est devenu en quelques années, l'un des plus beaux rendez-vous du calendrier.

. Grande Finale EPT :
Le tournoi suivant, c'est un peu la finale de la ligue des champions du poker : la Grande Finale de l'EPT ! Après une saison européenne qui aura courronné pleines de nouvelles têtes aux quatres coins du vieux continent lors de l'European Poker Tour, les meilleurs joueurs mondiaux se donnent rendez-vous pour ce tournoi qui se veut le plus important financièrement "hors-Vegas". Jusque ici, c'est sur le rocher, au Monte Carlo Bay que tout se beau monde se regroupait (ils étaient 935 en avril dernier), mais l'an prochain, changement de décor puisque la finale de l'EPT se jouera dans un autre endroit encore inconnu...  Nicolas Chouity est le tenant du titre et des 1,7 millions d'euros qui vont avec. Avant lui, Rob Hollink (2005), Jeff Williams (2006) Gavin Griffin (2007), Glen Chorny (2008) et Pieter de Korver (2009) avaient eux aussi conquis le Graal.

 

salle_pleine
la salle des étoiles où se déroulait jusqu'alors la Grande Finale de l'EPT



. Aussie Mission :
Loin, très loin, aux antipodes du vieux continent, l'Aussie Million se déroule chaque année au Crown Casino, à Melbourne en Australie. 
Créé il y a un peu plus de 10 ans, ce tournoi qui n'attirait à ses débuts que les gens du coins (les Australiens donc) a su gagner en crédibilité au fil des années, et a réellement connu les feux de la rampe, lorsque Gus Hansen (encore lui) en 2007, s'emparait du Main Event à 10 000$ (pour un gain de 1 500 000$). Le problème pour ce tournoi reste néanmoins son éloignement, ce qui n'est pas forcément très pratique et reposant, surtout lorsqu'en vrai pro, on voyage déjà toute l'année à travers l'Europe et les Etats-Unis.

. Partouche Poker Tour :
Lancé en 2008, le Partouche Poker Tour reçoit déja aujourd'hui de nombreux lauriers pour la qualité de son tournoi organisé chaque année au Palm Beach Casino de Cannes. Un rendez-vous qui pourrait devenir incontournable dans les années à venir : un mélange de vacances dans le sud de la France (jouer à deux pas de la plage, priceless) et de gros poker avec un buy in qui grimpe déjà à 8 500€. Les deux premiers millionnaires des années précédentes se nomment Alain Roy et Jean Paul Pasqualini. Cette année, les neuf finalistes se battent pour aller chercher 1,3 million d'euros, et vu le talent des joueurs restants, on pourrait voir un grand nom de la discipline décrocher un titre que même les américains ne se priveraient plus de ramener à la maison. La grande finale (avec Fabrice Soulier et vanessa Selbst) est à suivre le 6 novembre prochain... décalée donc de 3 mois, à la façon du Main Event des WSOP !

. EPT San Remo :
C'est l'avant dernière étape EPT de la saison, et cette année, c'était le plus gros : l'EPT de San Remo. En 2010, ils étaient ainsi plus de 1 200 à avoir pris leur chance, pour un buy in de 5 300€. Tout simplement un record européen d'affluence. Et dans un mélange d'amateurs (vive les italiens), de pros venus du monde entier et de qualifiés Internet, c'est la charmante anglaise Liv Boeree qui a empoché 1,2 millions d'euros au nez et à la barbe de ce millier de joueurs, même si sur la fin, les vrais pros se comptaient sur les doigts d'une main...la magie du poker.

. Doyle Brunson Five Diamond Classic :
Il s'agit du dernier tournoi de l'année. Programmé courant décembre au Bellagio, c'est un véritable cadeau de noël avant l'heure offert à tous les passionnés de poker. 10 000$ "seulement" de buy-in (jusqu'à l'année dernière l'inscription coûtait 15 000$) et tous les ans un field extraordinaire. Il suffit de consulter la liste des derniers vainqueurs pour s'assurer qu'il s'agit d'un tournoi hors-norme : Daniel Negreanu en 2004, Joe Hachem en 2006, Eugene Katchalov en 2007, Chino Rheem en 2008 et Daniel Alaei en 2009.

 

bellagio_1
Le Bellagio, temple du poker à Las Vegas

 

Enfin hors catégorie, à la fois difficilement accessible et en même temps inévitable, on peut conclure avec cet évènement organisé par l’International Poker Players Association, le tournoi des hommes qui ne vivent pas sur la même planète que nous les humains, au buy-in de 250 000$ (non non il n'y a pas un zéro de trop). Organisé pour la première fois cette année sur les hauteurs du rocher de Monaco, il suffit pour participer, de soit s'appeller Phil Ivey ou Bruno Fitoussi, soit avoir vendu beaucoup de pétrole dans sa vie, ou bien avoir réussi à passer entre les gouttes d'eau des nombreux satellites qui démarrent à 1 000$, autant dire une vraie bataille. Et cette bataille est programmée du 29 novembre au 3 décembre prochain. A la clé de ce tournoi, une somme astronomique à gagner, 5 000 000$ et le prestige de pouvoir fièrement dire " oui oui, celui-ci je l'ai gagné et j'avoue que c'est un beau souvenir !". Et qu'on ne dise pas qu'il n'y aura pas de scary money autour de la table !
 On pourra aisément plaindre le premier sortant...


Les commentaires sont strictement réservés aux membres du site.
 
L'anglais James Bord vainqueur du Main Event WSOPE 
WSOP Europe : Gus Hansen remporte son premier bracelet ! 
WSOP Europe : un cinquième bracelet pour Jeff Lisandro 
WSOP Europe : Phil Laak remporte son premier bracelet 
WSOP-Europe : coup d'envoi de la 4e édition 
Un PPT de grande qualité ! 
WPT Londres : Chronique d'un échec annoncé 
EPT Vilamoura : Toby Lewis construit un Empire 
Full Tilt Poker Merit Cyprus Classic : Une bonne semaine pour Benyamine 
EPT Tallinn : Arnaud Mattern troisième 
Henri Ojala remporte l'Unibet Open de Prague 
Rendez-vous à Prague 
Chilipoker Deepstack Open : un tournoi epicé 
Tournois de poker : le programme d'Août 
Main Event : Michael Mizrachi en finale