lundi 11 octobre

Home > Articles > Tournois > Murariu remporte l'or de Golden Sands
 

Murariu remporte l'or de Golden Sands

Tournois
Par David Poulenard   
Dimanche, 06 Juin 2010 19:22


En réalité, il a manqué quatre inscriptions pour que le tournoi soit réellement complet, puisqu'ils n'étaient que 396 à tenter leur chance. Un détail !

33 Français étaient présents, constituant la quatrième délégation en nombre avec des représentants de qualité : Jean-Paul Pasqualini, Nicolas Dervaux, Vojislav Petrov ou encore Nicolas Ragot. Logiquement les Bulgares étaient les plus nombreux et les Roumains avaient aussi fait le court déplacement en nombre. La Roumanie confirme qu'elle se positionne comme la nation qui monte en Europe en enchaînant les résultats avec régularité.

Si les Français étaient venus nombreux, les résultats n'ont pas été au rendez-vous vec seulement deux Français dans l'argent. Alain Pasqualini qui réussit in extremis à rentrer dans l'argent en se classant 43e pour 2 216€, une belle performance pour le cousin d'el Korsico qui disputait un de ses tous premiers tournois, et bien sur Nicolas Dervaux qui sauve l'honneur tricolore en atteignant la table finale pour une belle septième place (18 617€).

La performance du Poker Coach d'Unibet a été réalisée de haute lutte, dans la douleur pourrais-je dire, puisqu'il a toujours été short-stack, sous la menace directe d'une élimination. Mais c'est une situation et un style de jeu que Nicolas Dervaux maitrise parfaitement et il a géré son tapis avec habileté pendant que nombre de ses adversaires s'envoyaient en l'air avec des stacks supérieurs. Une main illustre parfaitement la volonté de Dervaux de ne pas sauter sur un coup aléatoire. Juste avant la bulle, alors qu'il possède un tapis légèrement supérieur à la moyenne -certainement la seule fois du tournoi- deux joueurs partent à tapis avant lui. Il retourne une paire de dames et couvre les deux joueurs pour ce qui semble une décision évidente vu de l'extérieur. Mais finalement après une longue réflexion, le Français finit par sagement se coucher. Le déroulement du coup est anecdotique, il avait tort préflop (A-Q et paire de 8 en face) et raison une fois la river distribuée puisque celle-ci fut un As. L'important est la décision prise de ne pas jouer 70% de son tapis sans visibilté et en étant dépendant des cartes à venir à quelques places de la bulle. Avec cette stratégie prudente et une gestion du jeu short stack, Nicolas Dervaux a atteint une nouvelle table finale.

 

nico
Contrairement aux apparences, Nicolas Dervaux n'aime pas jouer des coups en aveugle...



Si celle-ci constitue une belle consécration pour le poker français, le bilan reste cependant plutôt négatif. Il faut dire que les choses avaient mal commencé dès l'entame avec la sortie de Jean-Paul Pasqualini à la première main jouée ! Avec il trouve un flop intéressant qui comporte trois carreaux. Son adversaire qui a affiché clairement une grosse paire préflop (il y a eu relances et sur-relances) décide rapidement d'engager son tapis avec soit une over paire et un tirage couleur n°2 après une nouvelle session de relances, pour un move particulièrement risqué... Bonne inititative malheureusement puisqu'un quatrième puis un cinquième carreau tombe, éliminant irrémédiblement Pasqualini.

Le reste du tournoi ne fut qu'une litanie d'éliminations tricolores, généralement injustifiées puisque les bleus avaient souvent la meilleure main, jusqu'à la dernière sortie, celle de Nicolas Dervaux lors d'un coup à l'issue douloureuse. A l'initiative du Français, ils sont trois à se retrouver à tapis préflop. Il a A-Q et se trouve opposé à 5-5 et 9-9. Le flop est idéal A-K-10 et laisse augurer un triple-up prometteur mais le tournant est un 5 éliminatoire après une rivière quelconque.

 

marineuogs2
Ni le charme des joueurs français, ni la qualité de leurs "sponsors" n'ont suffit...

 

Les Francais n'ont pas été les seuls à globalement rater leur tournoi, les favoris étrangers n'ont pas brillé eux non plus. Tout juste peut-on signaler la bonne performance de Kristoffer Egemo, une fois encore très solide et qui se classe 11e. Pour le reste, les Kyllonen, Norinder et autres De Korver ont eu plusieurs journées pour profiter des charmes offerts par la Mer Noire. La seule tête de série qui a assumé son statut -et de quelle manière- a évidemment été Dan Murariu.

Aux yeux d'un observateur néophyte, le Roumain pourrait passer pour un maniaque qui va finir par sauter prochainement à force d'agressions. Mais en réalité Murariu possède une technique très fine et ne fait que (rarement) n'importe quoi. C'est un joueur qui passe des heures et des heures à disséquer les mains intéressantes de la journée écoulée avec deux ou trois de ses amis pendant que de nombreux autres joueurs profitent des attraits nocturnes de la vie de joueur de poker. Et comme le travail paie, le Roumain a réussi sa quatorzième place payée en 18 mois avant de remporter le tournoi après un beau duel contre Bjaerke Hansen.

Les deux hommes se sont échangés jetons et chiplead plusieurs fois avant que Murariu ne parvienne à l'emporter en deux temps. Le premier lorsqu'il double avec contre , la seconde quelques minutes plus tard lorsque les deux rivaux se re trouvent à tapis. Le Roumain est largement devant avec {(qc}} contre . L'apparition d'un huit au flop apportera un peu de suspense mais la logique sera respectée et Dan Murariu tenait enfin sa victoire.

 

moriariu
Dan Murariu, vainqueur logique

 

 

Les résultats :

1. Dan Murariu : 150 705€
2. Bjaerke Hansen : 97 515€
3. Lasse Nielsen : 65 010€
4. Simeon Naydenov : 47 280€
5. Twan Baekens : 36 938€
6. Alexandr Sharov : 25 118€
7. Nicolas Dervaux : 18 617€
8. Mosjin El Yakoubi : 13 298€



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Thang, beau vainqueur de l'Unibet Open de Valence 
Unibet Open de Valence : sous le soleil méditerranéen 
EPT Londres : victoire surprise de David Vamplew face à John Juanda 
Top 10 des tournois internationaux 
L'anglais James Bord vainqueur du Main Event WSOPE 
WSOP Europe : Gus Hansen remporte son premier bracelet ! 
WSOP Europe : un cinquième bracelet pour Jeff Lisandro 
WSOP Europe : Phil Laak remporte son premier bracelet 
WSOP-Europe : coup d'envoi de la 4e édition 
Un PPT de grande qualité ! 
WPT Londres : Chronique d'un échec annoncé 
EPT Vilamoura : Toby Lewis construit un Empire 
Full Tilt Poker Merit Cyprus Classic : Une bonne semaine pour Benyamine 
EPT Tallinn : Arnaud Mattern troisième 
Henri Ojala remporte l'Unibet Open de Prague