Wednesday 31 October
Home > Articles > Tournois > WPT Prague : Pateychuk l'emporte, Pollak quatrième

WPT Prague : Pateychuk l'emporte, Pollak quatrième


Tournois
Par David Poulenard   
Mardi, 06 Décembre 2011 08:15
 Partagez

Andrey Pateychuk a réussi l'équivalent d'une mini triple-couronne en remportant un WPT de Prague qui a enregistré la plus grosse affluence jamais réalisée en Europe avec 511 participants. Après sa victoire à l'EPT de San Remo il y a quelques semaines et son remarquable parcours dans le Main Event des WSOP en juillet (15e ce qui vaut largement un bracelet dans un event mineur), Pateychuk signe une nouvelle performance d'envergure dans le troisième circuit majeur avec cette victoire.

Ce sont donc plus de 2 millions de dollars qu'a engrangé le Russe, après un tournoi parfaitement maîtrisé et le soutien sans failles de Lady Luck !

Arrivé en finale avec le troisième plus gros tapis, derrière Stanislaw Kretz (6 300 000 jetons !) et Benjamin Pollak, Pateychuk a laissé Kretz surfer sur sa réussite initiale et éliminer Russell Carlson dès les premières mains. Une réussite qui a failli devenir indécente lorsque le chipleader s'est retrouvé à tapis avec une paire de rois contre les Six de Ballaguer, mais une quinte allait sauver Adria Ballaguer et équilibrer la finale. D'autant plus que le futur vainqueur éliminait Sigurd Eskelund dans la foulée et se constituait un confortable tapis.

Quant à Benjamin Pollak, il a vécu une finale cauchemardesque, perdant la confrontation-clé, celle qui permet de remporter un tournoi de cette importance. Opposé à Ballaguer, le Français pouvait presque sentir le bracelet WPT à son poignet quand il trouvait au flop avec . Son adversaire était quasiment drawing dead avec . Sauf que le et le étaient successivement déposés par une croupière à l'humour douteux. Extrêmement short stack suite à cette terrible confrontation, Benjamin Pollak quittait le tournoi quelques minutes plus tard avec 139 999$ et une frustration certainement totale.

 

benjaminpollak_fpt
Benjamin Pollak pouvait être inquiet...


Si Ballaguer affichait une forme absolument indécente, Pateychuk faisait preuve lui aussi de réelles qualités en matière de réussite, éliminant l'infortuné Kretz grâce à une river magique lui offrant l'as alors que les deux joueurs étaient partis à tapis préflop avec une paire de 9 pour Kretz et un faible pour le Russe...

Avec deux joueurs dans les petits papiers de Lady Luck, le heads-up s'annonçait indécis... Mais très vite, Ballaguer devait prendre une avance logiquement irrattrapable lorsque sa paire de 8 tenait face au tirage flush max de Pateychuk. Avec 90% des jetons en circulation l'Espagnol se voyait déjà vainqueur et allait commettre plusieurs péchés d'orgueil (notamment un call du tapis adverse avec ) avant de perdre inévitablement A-Q contre A-K pour une remise à niveau des tapis.

Pateychuk était revenu et semblait avoir indiscutablement repris l'ascendant, aussi bien au chip count qu'au plan moral, avant que Lady Luck ne se lance dans une nouvelle facétie. Avec , Ballaguer décidait d'envoyer son tapis après la relance du Russe nanti d'un légitime . Un move aventureux qui se révélait finalement gagnant avec l'apparition de deux valets au flop !

Il était écrit que la meilleur main n'allait que rarement remporter les confrontations décisives lors de cette surprenante finale puisque les deux hommes décidaient de repartir à tapis. pour Pateychuk contre pour Ballaguer... un 6 au board et le récent vainqueur de San remo reprenait le chiplead avant la dernière blague de Lady Luck qui envoyait de nouveau tous les jetons au milieu, cette fois avec une paire de dames pour l'Espagnol et pour le Russe. Runner-runner quinte pour Pateychuk et La Plainsanterie (hommage à Milan Kundera, le génie local) pouvait se terminer...

 

andrey-pateychuk
Andrey Pateychuk


Si la chance, cet aléa incontournable du poker, a parfois brouillé les cartes lors de cette table finale, la victoire d'Andrey Pateychuk est globalement méritée. Un succès qui démontre, si nécessaire, à quel point la confiance est un élément indispensable pour l'emporter...

Les résultats :

1er. Andrey Pateychuk : 630 236$
2e. Adria Ballaguer : 320 381$
3e. Stanislaw Kretz : 212 690$
4e. Benjamin Pollak : 139 999$
5e. Sigurd Eskelund : 107 691$
6e. Russell Carlson : 84 807$

 

Commentaires (1)
saturnin
main commentée de Pollak
Par supervinz, December 07, 2011

Sans rien vouloir retirer à l'enorme tournoi de Ben, je voulais juste rectifier ce que tu dis sur la main flush vs full:


Tapis de depart, environ 2,4mm vs 4,9mm, blinds 30k/60k
Min raise de l'espagnol, call de Ben en SB et de la BB
Le flop est checké
Ben Check-Raise de 190k a 575k sur le turn qui donne 2 paires à l'espagnol
Puis mets 775k sur la river, l'espagnol fait full et pousse son tapis: 1,710 million qu'il lui reste.
Ben a un peu moins d'un million a rajouter dans un pot qui en fait deja 4. C'est difficil de jeter.
A ce moment, il reflechit plusieurs minutes. Mais finit par payer.

C'est d'ailleurs beaucoup plus interessant qu'un coup joué preflop.


Le russe, il a une reussite insolente. Il marche sur l'eau ces 6 derniers mois. Bravo à lui. Et Balaguer etait deja finaliste à l'EPT Londres (9e) et est un solide joueur en ligne, basé à Malte: Chojjasd. A suivre


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Phil Hellmuth remporte le Main Event des WSOP-E et son 13e bracelet 
Tournois de poker : le programme d'octobre 
Matt Salsberg prive Jorgensen d'un doublé au Grand Prix de Paris 
Mikalai Pobal crée la surprise en remportant l'EPT Barcelone 
Tournois de poker : le programme de septembre 
Tournois de poker : le programme d'août 
WSOP 2012 : Antonio Esfandiari remporte The Big One ! 
Tournois de poker : le programme de juillet 
WPT World Championship : Rettenmaier l'emporte après un heads up épique contre Philippe Ktorza 
Tournois de poker : le programe de juin  
EPT Grand Final Monte Carlo : Mohsin Charania s'impose devant Lucille Cailly 
Tournois de poker : le programme de mai 
EPT Berlin : Davidi Kitaï s'impose et remporte la Triple Crown 
Véronika Pavlikova remporte le FPS Evian 

175x300


PLAYER OF THE YEAR FRANCE


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
752.535

2
Bruno
Lopes
530.445

3
David
Benyamine
528.491

4
Aubin
Cazals
489.855

5
Alain
Roy
467.549

6
Roger
Hairabedian
457.068

7
Paul
Guichard
418.656

8
Tristan
Clemencon
411.163

9
Eric
Sfez
405.595

10
Phillippe
Ktorza
376.967



Top 100 France


Nom
Score  
1
Bertrand
Grospellier
2759.03

2
Roger
Hairabedian
2155.08

3
Tristan
Clemencon
1713.59

4
Fabrice
Soulier
1646.57

5
Phillippe
Ktorza
1626.17

6
David
Benyamine
1617.73

7
Alain
Roy
1614.92

8
Bruno
Lopes
1609.56

9
Guillaume
Darcourt
1514.07

10
Ludovic
Lacay
1487.5