mardi 03 janvier

Home > Articles > Tournois > WSOP : un bilan déjà exceptionnel
 

WSOP : un bilan déjà exceptionnel


Tournois
Par David Poulenard   
Lundi, 11 Juillet 2011 09:45


Les prévisions les plus alarmistes circulaient depuis le black friday, certains n'hésitaient pas à affirmer que le Main Event ne dépasserait pas les 3 000 inscrits. Quelques oiseaux de mauvais augure annonçant déjà le crépuscule du poker... Avec 6 945 participants, l'édition 2011 s'inscrit dans la lignée des précédentes (6 358 en 2007, 6 844 en 2008, 6 494 en 2009 et 7 319 en 2010). Le recul par rapport à l'année précédente qui avait enregistré le deuxième plus gros total de l'histoire n'est finalement que de 374 entrées, un résultat inimaginable il y a seulement six semaines alors que les conséquences du black friday semblaient dramatiques pour les World Series et extrêmement préoccupantes pour le poker !

Il y avait pourtant de quoi être pessimiste, PokerStars et Fullt Tilt envoyant chaque année des milliers de joueurs, qualifiés par le biais de satellites, disputer les WSOP et notamment le Main Event. De plus d'autres opérateurs ont simultanément disparu du panorama américain, alors que de nombreux joueurs américains se retrouvaient avec leurs fonds bloqués, sur Full Tilt et Absolute.

 

elky_sourire
Les Français peuvent se réjouir de leurs WSOP...


L'affluence générale et celle du Main en particulier constituent donc d'heureuses surprises dont il est encore difficile d'analyser les différentes raisons. On peut néanmoins affirmer que le poker continue de s'inscrire comme un véritable pénomène de société et gagne chaque jour de nouveaux adeptes de par le monde et comme les WSOP conservent leur pouvoir de séduction on peut imaginer que l'affluence aurait été exceptionnelle sans ces contre-coups juridiques. Il semblerait aussi que de nombreux américains, ne pouvant plus jouer sur Internet aient décidé de tenter l'aventure, soit par plaisir, soit pour essayer de décrocher le résultat qui leur permettrait de se lancer sur le circuit. Il est symptomatique de constater à quel point les tables de cash game du Rio étaient pleines, alors que d'autres casinos pouvaient eux aussi se réjouir de voir leurs tournois et tables de cash bien remplis.

En ce qui concerne le déroulement des WSOP, il convient de signaler qu'encore une fois l'organisation a été irréprochable. Durant 45 jours -et même si ceux-ci ne sont pas terminées et que le Main Event bat son plen- la performance est chaque année impressionnante. Le déroulement des tournois, la valse des croupiers, le ballet des floors, la gestion du moindre petit problème, l'émotion générée par les hymnes nationaux reflétent tout le savoir-faire des organisateurs et n'a d'équivalent sur la planète.

Ces WSOP ont battu de nombreux records :
. le plus gros prize pool cumulé de l'histoire des WSOP
. le plus gros tournoi de heads-up jamais organisé (le 25 000$ avec 3 040 000$ de prizepool),
. les plus grosses affluences jamais enregistrées pour des tournois de Omaha, une variante qui a définitivement confirmé sa popularité grandissante,
. des succès systématiques pour les tournois en Mixed Games
. des records pour les tournois seniors, des affluences jamais atteintes pour les tournois de No Limit Holdem avec un seul day 1.

Une autre caractéristique des Series 2011 mérite d'être signalée. La domination des professionnels a été totale, sur les 57 events disputés, 50 ont été remportés par des professionnels ou semi-pros, seuls 7 tournois sont revenus à des amateurs. Un chiffre significatif, conséquence des structures remarquables des tournois (exception faite des plus petits buy-ins, même si la progression des niveaux y est d'une régularité remarquable) mais surtout du nombre croissant de joueurs professionnels et d'une augmentation générale du niveau des compétiteurs rendant la variable hasard de moins en moins importante. La présence de Phil Hellmuth en tête du classement du Player Of the Year avant le Main Event est significative. Voir le recordman des victoires (11 bracelets) à la première place (grâce à trois deuxièmes places) démontre si besoin que les World Series sont une affaire de spécialistes !

A ce jeu-là les Américains sont les meilleurs (les plus nombreux aussi) ! Ils ont trusté 35 bracelets, devançant largement le Canada (5), la France (4), l'Ukraine (4), le Royaume-Uni (3), la Russie (3) alors que le Pakistan, le Brésil et la Suède récoltaient chacun une breloque. L'émergence de la France et de l'Ukraine constituent deux nouveautés alors que les pays scandinaves sont aux abonnés absents.

 

37_fabsoul_bracelet2
Et un, et deux, et trois, et quatre bracelets !


La performance tricolore restera d'ailleurs comme la merveilleuse surprise de ces WSOP 2011 avec quatre bracelets remportés, un record absolu alors que le compteur de la France restait bloqué à 5. Des résultats d'autant plus remarquables que ces succès ont été acquis dans des épreuves relevées, Bertrand Grospellier et Fabrice Soulier s'adjugeant de prestigieux World Championships alors qu'Antonin Teisseire et Elie Payan triomphaient dans des épreuves au field important. Des victoires auxquelles il convient d'ajouter de nombreuses tables finales et des places payées par wagons entiers... L'absence de résultats réguliers et significatifs de notre pays aux WSOP constituait une réelle source d'interrogations tant les meilleurs joueurs français obtenaient régulièrement des titres sur le circuit depuis des années, l'édition 2011 a remis les choses en place en ré-installant la France à une place plus conforme au niveau de ses meilleurs joueurs.


Entamés dans l'incertitude et l'inquiétude, ces World Series Of Poker auront tout du grand millésime, surtout si le futur vainqueur du Main Event se révèle un grand du poker. Il ne faut jamais écouter les oiseaux de mauvais augure...



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Jack Dempsey met KO Esfandiari et s'offre le WPT Five Diamond 
WPT Prague : Pateychuk l'emporte, Pollak quatrième 
Mohamed Ali Houssam remporte le WPT de Marrakech 
On a testé le Winamax Poker Tour 
Zimnan Ziyard, premier vainqueur de l'EPT Loutraki 
Reportage photo exclusif à la Nation's Cup : la France troisième, l'Allemagne vainqueur ! 
Sam Trickett remporte le Partouche Poker Tour 
Pius Heinz est champion du monde  
WPT Amnéville : Adrien Allain l'emporte ! 
Pateychuk remporte l'EPT San Remo, Yorane Kerignard 6e  
Elio Fox remporte le Main Event des WSOP-E 
Benny Spindler remporte l'EPT Londres 
Partouche Poker Tour : rendez-vous en novembre 
Un Américain king of Paris sur le WPT 
EPT Barcelone : Martin Schleich victorieux, Katchalov 3e 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 


PokerXtrem

Chilipoker DSO saison 2