dimanche 11 mars

Home > Articles > Zooms > 10 performances Françaises aux WSOP de Las Vegas
 

10 performances Françaises aux WSOP de Las Vegas


Zooms
Par Steven Liardeaux   
Vendredi, 10 Juin 2011 13:49
 Partagez

Gilbert Gross : Premier Français vainqueur d'un bracelet WSOP, en 1988 - 193 385$ de gains aux WSOP

Tout le monde est persuadé que Patrick Bruel est le premier français a avoir glané un bracelet des World Series. Mais pas du tout ! En fait il faut revenir 10 ans plus tôt que l'exploit de Patrick, c'est à dire en 1988 ! Une éternité, on est d'accord. A cette époque, il n'y avait que le Main Event qui était couvert par quelques caméras de télévision, et les stars n'avaient pas autant de répercussion médiatique. Les Américains dominaient largement les championnats du monde, et de façon complètement logique vu qu'il n'y avait encore pas énormément d'étrangers... Et puis il y a ce Francais : Gilbert Gross. Et son exploit remonte à mai 1988, lorsqu'au terme d'un tournoi de omaha qui comprenait 111 joueurs ayant tous déboursé 2 500$, il finissait par s'imposer ! Le rêve était devenu réalité, et Gilbert Gross était couronné en terre Vegassienne.

 

Claude Cohen : Vainqueur d'une bracelet en 1997 -246 593$ de gains aux WSOP

En avril 1997, les WSOP se jouaient encore au Binion's Horseshoe. Claude Cohen faisait alors partie de ces quelques grinders tricolores qui osaient affronter les américains droit dans les yeux, à leur propre jeu, le poker. Et puis un jour, Claude a même déposé sa marque à tout jamais, en remportant le tournoi 1 500$ Omaha Limit devant 184 joueurs pour un gain de 110 400$. Quelques années plus tard, en 2005, il se payait même le luxe d'atteindre la table finale d'un Omaha rebuy à 5 000$ et 134 joueurs (il remporta près de 53 000$), aux côtés de joueurs tels que Phil Ivey (qui finira par l'emporter), mais aussi Allen Cunningham et Phil Hellmuth...

claude_emile_cohen

 

 

Patrick Bruel : Vainqueur d'un bracelet en 1998 - 411 659$ de gains aux WSOP.

C'était en mai 1998, et à ce moment là, le poker était très très loin d'avoir explosé encore... Et pourtant, un troisième Français réalisait l'exploit de remporter un bracelet sur un tournoi à 5 000$ de Limit hold'em devant... 125 joueurs. Trop souvent on a confondu "champion du monde" et "vainqueur d'un tournoi à 126 joueurs" lorsque la perf' de Patrick Bruel est arrivée jusqu'au oreilles des Français... Evidemment, Bruel a énormément contribué à rameuter ce jeu dans les chaumières françaises avec cette victoire. La "Bruelmania" était moins poussé à la fin des années 90 qu'au début, il n'empêche que Bruel a toujours été une sorte d'icone, et le voir gagner chez les Américains, cela en a inspiré plus d'un et surtout, cela lui a apporté beaucoup de crédibilité. Personne (ou presque) en revanche n'est au courant qu'il était à deux doigts d'être le premier français à en remporter deux : 4 ans plus tard, il s'inclinait lors du heads up final d'un tournoi à 5 000$ PLO face à Robert Williamson III... A deux doigts d'entrer dans la légende.

patrickbruel

 

 

Bruno Fitoussi : Runner up du tournoi H.O.R.S.E à 50 000$ en 2007 - 1 552 491$ de gains aux WSOP

Il fait partie de ces joueurs qui jouent au poker alors même que Joe Cada le champion du monde 2009 n'était même pas né. Bruno a réalisé une incroyable performance en 2007, lorsqu'il s'inclina en 2e position du tournoi H.O.R.S.E. à 50 000$ face à son ami Freddy Deeb. Ce tournoi était tout simplement réputé pour être le tournoi le plus difficile, et tout de suite ça calme tout le monde. La chance n'a pas sa place dans ce genre de tournoi, et c'est donc une grande maitrise de plusieurs variantes qu'il faut pour aller aussi loin. Et lorsqu'on regarde le classement final de ce tournoi, on s'aperçoit vite que Bruno Fitoussi est bel et bien un joueur hors pair qui a su tirer son épingle du jeu au milieu de cette marée d'Américains. Deux ans plus tôt, en 2005, il était déjà passé à côté du bracelet lors d'un tournoi de Razz à 1 500$. Et encore deux ans plus tôt, en 2003, il s'inclinait à une très honorable 15e place lors du Main Event (839 joueurs), quelques heures avant qu'un certain Chris Moneymaker ne s'impose devant Sam Farha...

bruno_fitoussi_3

 

 

David Benyamine : Vainqueur d'un bracelet en 2008 - 1 206 561$ de gains aux WSOP

David Benyamine est un personnage atypique du joueur de poker Français. Depuis longtemps déjà, son terrain de chasse se trouve aux Etats-Unis. Il est l'un des rares Français à pouvoir jouer en cash game High Stakes à Vegas. Mais en tournoi, il a aussi pris beaucoup d'argent. Et un bracelet : c'était en 2008, lors d'une épreuve de Omaha Hi/Low à 10 000$. Il s'était imposé devant 235 joueurs dont Mike Matusow ou encore Eugene Katchalov en table finale. Mais finalement ce bracelet est simplement venu récompenser un joueur qui le méritait amplement. Finaliste d'une épreuve en 2007 (6e d'un Omaha/Seven Card Stud Hi/Lo), il récidivait par deux fois l'année suivante (7e du 5 000$ NL deuce to seven draw et 3e d'un PLO à 5000$) avant de connaitre la consécration du bracelet. En 2009, il a de nouveau gouté à une table finale (encore en NL deuce to seven draw, à 10 000$, 7e), avant de réaliser un joli deep run sur la Main Event (102e/6 494) l'année ou Antoine Saout atteignait la finale. A Vegas, David Benyamine a su imposer le respect, et ce n'est pas donné à tous les Français...

9ilestbeaumonbraceletnoncopie

 

 

Fabrice Soulier : Record de places payées pour un français sur la même éditon, en 2009 (7) - 520 128$ de gains aux WSOP

EN 2009, "Fabsoul" était tout simplement inarrêtable ! LE Français de cet été en terme de régularité, avec pas moins de 7 ITM en un mois : 71e d'un Omaha Hi/Lo à 1 500$, 35e d'un 2 500$ PLH/PLO, 21e d'un Stud à 1 500$, 41e du H.O.R.S.E. à 3 000$, 7e et finaliste du 1 500$ H.O.R.S.E., 21e d'un PLO à 5 000$ , et enfin le plus beau résultat, 49e du Main Event à 10 000$. Cet été là, Fab a tout simplement remporté plus de 200 000$ rien qu'en tournoi ! Une performance incroyable surtout si l'on réfléchit bien qu'à chaque tournoi, seul un joueur sur 10 en général rentre dans l'argent... Un record jamais égalé jusque là et qui sera bien difficile de rééditer.
En 2007, Fabrice a également participé à une table finale d'un 1 500$ NLH, à 2 628 joueurs, en terminant 7e pour 64 570$ de gains, avant de voir la victoire tendre les bras à un certain Phil Hellmuth... Fabrice est déjà mondialement reconu, mais il lui manque tout de même un bracelet pour pouvoir rentrer définitivement dans la légende des WSOP.

fabsoul_mip

 

 

Ludovic Lacay : Deuxième plus beau deep run français sur le Main Event WSOP en 2009 - 881 776$ de gains aux WSOP

En ne rentrant que cinq fois dans l'argent durant les WSOP 2009 ET 2010, le jeune Français a réussi a empocher plus de 880 000$ ! A-t-il un secret ? Pas vraiment, il va juste très loin dans les tournois importants ! Exemple avec ce monstrueux deep run lors de ce fameux Main Event 2009. Juste au dessus, vous avez pu lire les performances de David Benyamine et Fabsoul. Et bien Ludovic Lacay a également marqué sa patte durant cette édition en étant éliminé en demi-finale (16e place) pour un gain de plus d'un demi-million de dollars ! En humble compétiteur, il déclarait à l'époque ne pas accorder plus d'importance que ça à l'argent, mais qu'il était en revanche très déçu de la performance. Sortir au porte d'une table finale qui aurait pu lui changer sa vie, comme celle d'Antoine Saout, on peut le comprendre. L'an passé en 2010, il a réussi à se glisser sur une nouvelle table finale d'une variante qu'il ne maitrisait alors pas complètement : le PLO (10 000$ l'entrée). En se classant 4e sur 346 joueurs, il a tout de même démontré ses facultés d'adaptation très rapide sur un jeu nouveau à ses yeux, ainsi que le talent pour aller loin dans un tournoi relevé. Ce sera tout sauf une surprise s'il gagne un bracelet très prochainement.

ludovic_lacay

 

 


Antoine Saout : 3e du Main Event en 2009 - 3 670 000$ de gains aux WSOP (1er français, 3e Européen)

Antoine a vécu LE conte de fée quasi-parfait. Aujourd'hui encore, il se fait appeler le "presque champion du monde". En s'inclinant en 3e position du Main Event en 2009, dans un tournoi qui comportait 6 494 joueurs, on peut considérer qu'il a certainement réalisé la plus belle performance d'un français sur le sol Américain. Les retombées pour la France ont été énorme, et voir par exemple un joueur de poker dans le journal de TF1, excusez du peu, mais ça mérite le respect. Les gens ont découvert à travers Antoine, qu'il ne fallait pas être un cowboy ou un bad boy pour joueur et gagner au cartes. On a découvert un homme calme, introverti, qui n'a peut etre pas saisi exactement ce qui lui était arrivé... Et puis il a enchainé les bons résultats, comme lorsque dans la foulée, il atteignait la table finale des WSOP-E de Londres. Et là on a compris qu'il s'agissait d'un très bon joueur. A Vegas, Antoine est en terrain conquis, et ce sera très très dur de faire mieux que lui...

saout

 

 

Nicolas Levi : 4 tables finales au compteur dans sa carrière - 680 031$ de gains aux WSOP

Le joueur du team Winamax a pris une bonne habitude ces dernières années : il commence ses WSOP par une table finale ! Pas une mauvaise idée pour se mettre en jambes et renflouer immédiatement la bankroll. Du coup, en 2009, il a terminé 9e sur 1 395 joueurs d'un 2 500$ NLH, pour un gain d'un peu moins de 60 000$, puis il a enchainé l'année dernière en terminant 5e du tournoi shootout NLH à 5 000$ qui comptait 358 joueurs (après avoir notamment battu au premier tour une table composée de Tom Dwan, Dario Minieri, James Akenhead, Chris Bell et Blair Hinkle!) pour un gain d'environ 92 000$, et cette année en 2011, il vient de se classer 6e sur 249 du PLH à 10 000$, pour un gain d'environ 115 000$ ! Allez, parions que l'an prochain il démarre aussi fort, mais avec une gourmette dorée à la clé...

nicolasleviday2

 

 

Vanessa Hellebuyck : Vainqueur d'un bracelet en 2010 -

Impossible de ne pas évoquer le cas de Vanessa Hellebuyck dans les meilleurs souvenirs français aux WSOP. Pour sa toute première participation aux World Series, la jeune maman a remporté le tournoi Ladies à 1 000$ en 2010, terrassant ainsi 1 053 autres joueurs et joueuses, pour empocher un peu moins de 200 000$, un bracelet, et une nouvelle notoriété à assumer, de retour au pays ! Vanessa aura marqué les esprits niveau poker, mais humainement parlant aussi. L'ambiance absolument électrique de la table finale, causée par la grosse troupe de Français venus supporter la levalloisienne, enchainé par une Marseillaise le lendemain, repris en coeur par tout un clan bleu/blanc/rouge, plus fier que quiconque d'être Français, marquera à tout jamais beaucoup d'esprits. Même les Américains étaient retournés de voir autant de soutien. Et oui, en France on est fiers, et on ne se le cache pas : l'exploit de Vanessa était splendide, et on ne demande qu'à revivre des moments comme ceux là...

vanessa_bracelet



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Le top 10 des joueurs de poker français les plus sexy ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 
Dix succès marquants de 2011 
Dix événements clés de l'année 2011 
Bilan 2011 : les classements 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur ! 
Tournois de poker : le programme d'octobre 
Dix "people" jouant au poker 
Full Tilt : à dix jours de la fin ? 
Dix événements qui ont écrit la légende du poker 
WSOP : la surprise de l'affluence ! 
Ivey vs Full Tilt : l'escalade 
Les enjeux des WSOP 2011 

Retrouvez en exclusivité sur MIP les patates du poker avec Martin Vidberg :

planche numéro 1
planche numéro 2
un jeu de stratégie
le monopole des jeux
l'entrée d'un casino
poker en ligne & casinos
la future régulation
l'économie par le poker
la lutte contre l'addiction


Les portraits
La stratégie


Le blog de Fabrice Soulier
Tutoriaux vidéos
Interviews vidéos exclusives
Critiques de livres de poker
Inscrivez-vous à la newsletter


 
Chilipoker DSO saison 2



Evasion Poker