» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


dimanche 11 avril
Home > Articles > Zooms > Bilan poker 2009 : les 10 actualités clés de l'année
 

Bilan poker 2009 : les 10 actualités clés de l'année

Zooms
Par Cyril Fievet   
Mercredi, 16 Décembre 2009 10:28

 

L'année 2009 fût particulièrement riche en annonces, résultats et débats. S'il ne fallait retenir qu'une dizaine des événements clés qui ont ponctué l'actualité internationale du poker, ce serait ceux-ci (par ordre chronologique) :

 

 

lisandroLe triplé de Jeffrey Lisandro

La grand-messe annuelle du poker mondial, les World Series of Poker, a été marquée cette année par les victoires consécutives. Pas moins de cinq joueurs ont remporté plusieurs bracelets au cours des WSOP 2009 - un fait rare et admirable, s'agissant de la récompense la plus prestigieuse du poker. Parmi eux, Jeffrey Lisandro décroche la palme, avec trois bracelets la même année. Une performance rarissime qui, en 40 ans, n'avait été réalisée que deux fois auparavant... par Phil Ivey et Phil Hellmuth. Et même si ces bracelets ont été gagnés dans des variantes moins populaires que le Hold'em (Stud et Razz), ils confortent la place de Lisandro - élu meilleur joueur WSOP de l'année 2009 - dans l'élite du poker mondial. Une belle revanche pour ce joueur australien qui n'avait trouvé aucun sponsor pour le supporter lors des World Series 2009.

 

 

loiLe vote de la loi de régulation du jeu sur Internet en France

Le 13 octobre 2009, les députés français ont adopté en première lecture le projet de loi rédigé par Eric Woerth, relatif à l'ouverture à la concurrence des jeux d'argent sur Internet. Un texte lourd de conséquences pour les joueurs de poker français, qui risquent à l'avenir de devoir clôturer leurs comptes chez les opérateurs "illégaux", d'être fortement limités dans leurs choix, d'être contraints de jouer uniquement entre français, et de voir leurs gains amputés par les taxes.
L'adoption définitive du texte devrait se faire en 2010, après son passage au Sénat, mais la plupart des observateurs estiment que sa mise en application, et l'attribution des premières licences aux opérateurs agrées par l'Etat, ne pourra pas être effective avant septembre 2010.

 

 

wpt_logoLe rachat du World Poker Tour par PartyGaming

Après un feuilleton à rebondissements qui s'est déroulé pendant plusieurs mois, pendant lesquels plusieurs acquéreurs potentiels - dont Playtech/Titan Poker - se sont manifesté, c'est finalement PartyGaming qui a racheté les actifs du World Poker Tour. Le WPT, que l'on croyait mourant, avait d'ailleurs su rebondir cette année et retrouver un peu de sa vigueur, notamment au travers d'événements organisés en dehors des Etats-Unis. Succès pour le WPT Chypre et le WPT Venise, pleine réussite pour le WPT Marrakech...
Le rachat par PartyGaming, jadis l'un des principaux acteurs du poker en ligne américain, marque assurément une nouvelle étape dans l'histoire du Tour, qui devrait être encore plus présent à l'avenir, en Europe et dans le monde.

 

 

wsop_finaleLa finale du Main Event WSOP 2009

La finale du Championnat du monde de poker aura marqué les esprits. D'abord parce qu'elle réunissait une palette de joueurs particulièrement hétéroclite, âgés de 21 à 51 ans : un bûcheron, amateur n'arborant aucun logo de sponsor, Darvin Moon, un as de la finance, Steven Begleiter, un professionnel de la presse, Jeff Shulman, très critique à l'encontre des WSOP et, surtout, l'un des meilleurs joueurs professionnels, Phil Ivey. Pour les Français, l'événement était aussi particulier, du fait de la présence quasi inédite d'un représentant tricolore, Antoine Saout. Très suivie et médiatisée, la finale aura tenu ses promesses. Elle aura aussi conforté le concept de "November Nine", selon lequel le Main Event WSOP est ajourné en juillet, sa finale n'étant jouée que quatre mois plus tard. Enfin, la finale a établi un nouveau record dans l'histoire du poker : le couronnement du plus jeune Champion du monde de l'histoire, Joe Cada, 21 ans.

 

saoutAntoine Saout révélation française de l'année

Jusqu'alors inconnu mais devenant le deuxième représentant tricolore en finale dans l'histoire du Main Event WSOP, Antoine Saout est certainement la principale révélation du poker français en 2009. Salué pour son jeu en table finale du championnat du monde, où il terminera à une belle 3e place (une performance historique pour un joueur français), le jeune breton aura fait parlé de lui tout au long du 2e semestre, atteignant également la table finale des WSOP-Europe et s'adjugeant plusieurs places payées au cours de tournois internationaux.
A 25 ans, Saout, qui a signé cette année un contrat de sponsoring chez Everest Poker, a déjà accumulé 3,7 millions de $ de gains en tournois et se présente comme une valeur sure du poker hexagonal.

 

 

negreanuDaniel Negreanu, plus gros gagnant de l'histoire du poker

En octobre, après avoir terminé second de l'événement principal des WSOP-Europe (remporté par Barry Shulman), Daniel Negreanu cumule des gains en tournois de 12,4 millions de $ (13,8 millions en tenant compte de l'inflation).
Le Canadien détrône ainsi Jamie Gold, qui occupait la première place du classement mondial depuis trois ans. Malgré une année moyenne, tout de même marquée par une demie douzaine de tables finales sur des événements majeurs, Negreanu confirme - si besoin était - son statut de star du poker mondial.

 

 

 

plus_gros_potLes plus gros pots de l'histoire du poker en ligne

Si l'année poker a été marquée par une forme de surenchère en général, c'est assurément sur Internet qu'elle était la plus perceptible. Au dernier trimestre, un vent de folie a soufflé sur les plus grosses tables de cash game online, en partie provoqué par l'arrivée de deux joueurs inconnus et anonymes, Martonas et Isildur1. Au fil de dizaines de parties endiablées, opposant ces joueurs et les habitués de la discipline, des centaines de milliers de dollars s'échangeaient presque quotidiennement, parfois sur une seule main, sous le regard incrédule et abasourdi des internautes. Finalement, mi-novembre, le record du plus gros pot disputé sur Internet, établi un an auparavant, était battu - et quelques jours plus tard, pulvérisé. Le 22 novembre, Patrik Antonius soulageait Isildur1 de 1 356 947 $, au cours d'une seule et unique main, du jamais vu.

 



frank_barneyLe report de l'entrée en vigueur de l'UIGEA aux Etats-Unis

Le 1er décembre 2009 était en principe la date butoir à partir de laquelle les établissements bancaires devaient cesser d'accepter toute transaction financière avec les sites de jeux d'argent, en conformité avec l'UIGEA (Unlawful Internet Gambling Enforcement Act) voté en 2006. Contre toute attente, quelque jours avant cette date considérée comme "fatidique" par beaucoup, l'administration états-unienne annonçait accorder un délai supplémentaire de six mois. Une victoire, saluée par de nombreuses réactions, notamment pour les associations de joueurs qui avaient intensifié leur lobbying à l'approche du mois de décembre, pour obtenir que l'UIGEA soit amendé et le jeu en ligne légalisé. Les espoirs des joueurs de poker américains reposent  désormais en grande partie sur le représentant du Congrès Barney Frank, auteur d'un projet de loi autorisant et encadrant les jeux d'argent sur Internet. Le débat sur ce sujet devrait se poursuivre et même s'intensifier en 2010.



hairabedianRoger Hairabédian, joueur français de l'année

Il l'avait annoncé... et il l'a fait : Roger "Terminator" Hairabédian termine premier du classement des joueurs français établi par la Fédération Française des Joueurs de Poker. Multipliant les déclarations peu flatteuses à l'endroit des joueurs Internet, ce qui lui vaudra des critiques acerbes, Hairabédian avait aussi lancé - et remporté - cette année un défi privé, en live, et assurait qu'il finirait premier du classement.
Récompensé pour sa régularité, "Terminator" devance dans le classement, de quelques milliers de points, Bertrand "Elky" Grospellier et Antoine Saout.




mercierJason Mercier, joueur de l'année

Pas moins de cinq victoires lors de tournois internationaux, dont un bracelet WSOP et deux tournois WPT, auxquelles s'ajoutent six tables finales, dont une 4e place au Main Event des WSOP-Europe... Jason Mercier peut être satisfait de son année. Sans surprise, il figure dans le haut du pavé de plusieurs classements mondiaux :  1er du classement annuel du magazine Bluff, 5e du classement "Joueur de l'année" de Card Player, 5e en termes de gains cumulés dans l'histoire de l'European Poker Tour. Ayant dépassé cette année le seuil des 4 millions de $ de gains cumulés dans sa carrière, avec des résultats obtenus aux Etats-Unis aussi bien qu'en Europe, et ce dans les principales variantes du poker (Hold'em, Omaha, H.O.R.S.E), Mercier est l'une des figures montantes du poker mondial - que certains n'hésitent pas à comparer à Daniel Negreanu...


 

Bonus : Phil Ivey

Pour beaucoup d'observateurs, en dehors des classements et trophées, 2009 restera comme "l'année Phil Ivey". Avec 1,7 million de $ de gains en tournoi cette année, deux nouveaux bracelets WSOP ajoutés à sa collection, et sa présence en table finale du plus gros tournoi du monde, le prodige du poker a démontré qu'il fallait toujours compter avec lui. Dans le cadre de son classement des meilleurs joueurs de poker, établi par le vote d'une dizaine de journalistes spécialisés, la chaîne TV ESPN le sacre d'ailleurs "meilleur joueur de l'année, sans surprise". Aussi performant en tournoi qu'en cash game, en live ou online, Phil Ivey demeure sans doute le meilleur joueur de poker au monde.

Commentaires (2)
BECKER
SCANDALEUX
Par BECKER, décembre 16, 2009
Je suis sacandalisé par la première place d'Hairabedian en lieu et place d'Antoine Saout ! De loin le meilleur joueur français en 2009. Il a quand même fini 3ème du main event (meilleur performance française de tous les temps...) + finale des WSOP E + plein d'autres places payées ! Il va falloir qu'on m'explique ...
Cyril Fievet
...
Par Cyril Fievet, décembre 16, 2009
C'est facile à expliquer : tous les classements sont basés sur des formules complexes qui prennent en compte plusieurs paramètres et tendent à favoriser la régularité sur les performances.
On voit la même chose dans les classements mondiaux (CardPlayer ou Bluff) : ce n'est pas Joe Cada qui est en tête, mais des joueurs comme Jason Mercier ou Eric Baldwin, qui ont remporté plusieurs tournois et atteint de nombreuses tables finales.
Après, on peut se demander quelle est la formule idéale, mais le principe qu'un "énorme" résultat d'un joueur n'occulte pas des dizaines de résultats "mineurs mais notables" n'est pas forcément mauvais...

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
High Stakes Online : le bilan du premier trimestre 
Fabsoul signe avec L'Oréal 
Le sponsoring dans le poker 
Les coachs dans le poker en ligne 
Unibet renforce sa Team france 
Les vainqueurs des European Poker Awards 2010 
Le poker en ligne et le besoin de liquidité 
France Poker Awards : les résultats 
Ouverture du marché des jeux d'argent : premiers travaux au Sénat 
Soirée VIP pour le magazine 52 
Live the dream : le rêve de passer pro devenu réalité 
High Stakes Online : le bilan 2009 
Le programme des WSOP en détail 
Bilan 2009 : les 10 résultats marquants de l'année 
La popularité des joueurs de poker selon Twitter 
unibet

poker&betting_show