Tuesday 29 May
Home > Articles > Zooms > Dix succès marquants de 2011

Dix succès marquants de 2011


Zooms
Par Steven Liardeaux   
Lundi, 02 Janvier 2012 11:12
 Partagez

 

(Lundi 31 janvier 2011)
Lucien Cohen, l'amateur Français rafle un EPT au nez et à la barbe des pros

Il y a des victoires qui marquent plus que d'autres. Parfois parce qu'il s'agit d'un pro qu'on aime voir évoluer pendant des années et qui concrétise enfin l'aboutissement d'une carrière... parfois aussi parce qu'un amateur sorti de nulle part remet les choses à leur place : n'importe qui peut gagner un tournoi de poker, même l'un des plus importants du circuit professionnel ! C'est ce qu'à réalisé le "phoenix dératiseur". En s'imposant devant un field de 891 joueurs, dont Martin Jacobson, Alex Wice ou encore Julien Claudepierre en table finale, Lucien Cohen a fait souffler le chaud et le froid dans le milieu, notamment de par son comportement très démonstratif lors du coup final. Il parait que Martin Jacobson a encore les oreilles qui sifflent lorsqu'il entend le nom du Français. Lucien Cohen en a tout de même profité pour ramasser 800 000€ grâce à cette victoire, et s'est éclaté cette année, en terminant par exemple 3e du High Roller Turbo de la finale de l'EPT Madrid (remporté par ElkY). Il attend néanmoins toujours ce fameux sponsor qu'il estime mériter après ce succès en terre normande. (Coverage à revivre ici)

lulu_copains
Lucien Cohen, entouré de ses amis et de son rat fétiche

 

Erik Seidel, machine à gagner

C'est bien, simple l'Américain Erik Seidel n'a jamais autant gagné d'argent en 2011 de toute sa carrière ! Ses principaux faits d'armes, le vice-champion du monde 1988 les a réalisés en début d'année :
- 3e place d'un 100 000$ pendant l'Aussie Million pour plus de 600 000$ de gain
- victoire trois jours plus tard sur le super high roller à 250 000$ pour près de 2,5 millions de dollars
- victoire du high roller du WPT L.A. Classic à 25 000$ de droit d'entrée pour un gain de 145 000$
- victoire du NBC Heads up à 25 000$ l'entrée, pour un gain de 750 000$
- victoire du super high roller à 100 000$ l'entrée du Five Star WPC pour presque 1,1millions de dollars

Cet été, il a également terminé runner up du 1er event de l'Epic Poker League, juste derrière Chino Rheem. Une énième performance cette année qui lui a permis de récolter 600 000$ de plus. C'est bien simple, il termine 2011 en étant le 2e joueurs ayant amassé le plus de dollars cette année (derrière l'inévitable champion du monde Pius Heinz). Et pour sur, on n'a pas fini de le voir raser les tournois high stakes en 2012...

erik_seidel
Erik Seidel, "monsieur régularité" en 2011


(Mercredi 13 avril 2011)
Vanessa Selbst réalise le "back-to-back" lors du NAPT Mohegan Sun

C'est l'expression américaine pour expliquer que la joueuse, championne du Partouche Poker Tour en 2010, a réalisé un incroyable doublé en deux ans. Après avoir botté les fesses de 715 joueurs en 2010, elle a remis le couvert en 2011 donc lors du NAPT Mohegan Sun, pour battre deux fois moins de joueurs certes (387 joueurs au total) mais pour empocher tout de même 450 000$. En toute fin d'année, elle aurait même pu espérer décrocher un autre titre d'envergure, en s'emparant du WPT Five Diamond, mais au final elle ne montait "que" sur la 3e marche du podium pour un gain de 338 000$ (victoire de James Dempsey).

L'Américaine confirme tout de même son excellente année 2010, en empochant pratiquement 1 million de dollars en 2011, simplement en tournois. Probablement l'une des meilleurs joueuses de poker au monde.

vanessa_selbst_napt_mohegan_2011 vanessa_selbst_champion_photo2
Vanessa Selbst : elle n'a pas le même sponsor, mais elle garde le même trophée (2011 à gauche, 2010 à droite)


(Jeudi 12 mai 2011)

La grande finale de Madrid remportée par le curieux Ivan Freitez

Comme chaque année, la finale de l'European Poker Tour (EPT) est un moment très attendu par tous les professionnels du milieu. En 2011, cette finale était d'autant plus désirée, sachant que Monaco cédait les clés à Madrid pour accueillir l'évènement. Avec le recul, ils sont beaucoup à regretter Monaco désormais... Si les stars étaient évidemment très nombreuses dans la capitale madrilène (enfin au bord de l'autoroute, à 30kms du coeur de la ville), c'est comme souvent un joueur plutôt méconnu qui a réussi à s'imposer, Ivan Freitez-Rosales. Le Vénézuelien est reparti de Madrid avec 1,5 millions d'euros dans la besace. Et pourtant, qui se souvient de ce qu'il s'est passé pour lui au 1er niveau de ce tournoi ?... Hormis Nicolas Lévi, ils sont surement très peu à s'en rappeler, car comme pour tout, avec le temps, on ne retient que le résultat. Problème : depuis sa victoire, Ivan a complètement disparu. Qui a parlé d'un joli hold up ?...

ivan_freitez_amis
Ivan Freitez, profession angle shooting pro...


ElkY, Elie Payan, Fabsoul et Antonin Teisseire : quatre Français champions WSOP

Même les plus grands visionnaires n'avaient pas enviagé ça dans leur boule de cristal. La cuvée 2011 des WSOP pour les Français a tout bonnement été la plus belle de toute l'histoire des WSOP ! Il va être très difficile de faire mieux dans les années à venir, alors autant savourer cet été.

Tout a commencé lors de l'event#21, un mercredi 15 juin. C'est le grand patron du poker Français, Bertrand "ElkY" Grospellier, qui a réussi en premier à faire vibrer les quelques supporters Français présents dans les gradins, sur les coups de 4h30 du matin, et les milliers de supporters en France. "ElkY", l'un des meilleurs joueurs au monde de NL Holdem remportait enfin son premier bracelet accompagné de 331 000$... sur une épreuve de Seven Card Stud ! Allez comprendre quelque chose vous. Les vibrations d'une Marseillaise dans l'Amazon Room, le sourire de notre Joker préféré, les dizaines de joueurs français l'observant sur le podium, bracelet au poignet, oui ce moment était divin et succulent , et il en appellait encore beaucoup d'autres...

Pas le temps de souffler, de dormir un peu, que dès le lendemain le jeudi 16 juin, c'est un inconnu (à l'époque) qui suivait la roue du blondinet : Elie Payan, en toute discrétion s'inscrustait en table finale de l'event#22. Agréablement surpris, nous avions été à la rencontre de ce phénomène discret, mais efficace et plutôt doué, durant une pause de sa finale. Et le bougre est allé chercher son bracelet comme un grand ! Une victoire mérité pour celui qui aura finalement été le plus fort lors de cette finale, alors même qu'il était tombé assez short un moment donné, et qui lui rapportait 292 000$. Et rebelote, avec une nouvelle Marseillaise au beau milieu du désert du Nevada. Croyez-le, même s'il s'agissait d'un inconnu, les poils étaient encore bien hérissés sur les bras.

Le troisième bracelet a été décroché en deux temps lors de l'event#37 le vendredi 24 juin, par notre représentant phare chez Madeinpoker, Fabrice Soulier. Oui en deux temps, car la finale a été arrêtée sur les coups de 4h30 du matin, pour reprendre à 14h00. Assez étrange, et on imagine bien l'horrible nuit de stress qu'a du passer notre Fabsoul national (il s'était confié au micro des "couvreurs ont la parole" et nous avait confirmé ce stress). Et comme pour "ElkY", il s'agissait là pour Fabsoul d'une véritable consécration, lui qui courrait depuis des années après un trophée majeur. La plus grande fierté de Fabrice Soulier étant évidemment d'avoir remporté ce bracelet sur l'une des épreuves les plus difficiles au monde, le H.O.R.S.E., qui nécessite de maitriser toutes les variantes de poker. Et ce ne sont pas les superstars mondiales comme Tom Dwan, Michael Binger ou encore Shawn Buchanan en table finale qui allaient priver l'Avignonais de triompher à son tour et d'empocher plus de 600 000$. C'est avec le coeur qui battait surement très vite que Fabsoul s'est vu remettre son bracelet devant une foule de Français. Celle-ci s'est d'ailleurs régalée à entonner pour la 3e fois en 10 jours l'hymne national ! Un soutien massif qui a véritablement permis à Fabsoul d'atteindre son rêve.

Enfin, le dernier bracelet tricolore de ces WSOP trône désormais dans le Sud de la France, chez le sympathique Antonin Teisseire. En remportant l'event#50, un triple chance à 5 000$ l'entrée, "Tonin" a inscrit son nom dans la légende américaine, tout en empochant le plus gros gain des quatre français, avec plus de 825 000$ ! Une victoire qui fait du bien comme on dit, et qu'Antonin a décroché devant un public en dé-lire ! Il falllait les voir, les Kool Shen, Bruno Launais et autre Alain Roy, complètement déchainés dans les gradins à chaque pot gagné par leur poulain. Il fallait le voir le sprint de "Tonin" en direction de cette fameuse tribune, lorsque le croupier sortait la rivière magique qui lui offrait la victoire. Impossible de se lasser du goût de la gagne, impossible de ne pas chanter pour la 4e fois (!) la Marseillaise. C'est à dire qu'à ce moment là, on ne parlait plus que des Français dans le Rio en fait ! Ça valait bien un petit coup de break dance de notre rappeur préféré, Kool Shen !

Chiche de faire mieux cette année ? On sera là pour s'en assurer...

bracelets_francais
Quatre Français champion WSOP : Elie Payan, Fabrice Soulier, Bertrand Grospellier et Antonin Teisseire


(Vendredi 12 aout 2011)
Chino Rheem remporte le premier tournoi de l'EPIC poker league

En tout début d'année, Annie Duke et Jeffrey Pollak annoncaient fièrement le lancement de leur "EPIC Poker League". Une sorte de communauté des meilleurs joueurs du monde, prête à disputer des tournois à buy-in plutôt elevés (20 000$), à Las Vegas. Et cette première édition a finalement sourit à Chino Rheem. L'Américain s'est imposé devant 136 adversaires, et a empoché 1 000 000$ en battant Erik Seidel en tête à tête. Une victoire qui sauve clairement son année en termes de gains. Seul problème, ce succès a quelque peu été entaché par des rumeurs qui ont couru dans la foulée, affirmant que Chino n'était pas forcément le genre de joueur à rembourser l'argent qu'on lui prête... Une semaine plus tard, il passait même sous surveillance par l'EPIC.

chino_rheem
Chino Rheem, avec un sourire qu'il ne gardera pas bien longtemps...


(Jeudi 20 octobre 2011)

Elio Fox remporte le Main Event des WSOPE

Grande nouveauté depuis cette année 2011, les World Series Of Poker Europe se tenait en France, à Cannes. Sur le même principe que les WSOP de Vegas, ce sont plusieurs tournois à buy-in moyen qui se sont déroulés, avant que le Main Event ne laisse place au grand spectacle. Et pour aller succèder à James Bord, la concurrence était féroce en table finale. C'est finalement l'Américain Elio Fox qui s'est imposé face à Chris Moorman en heads up. Particularité de cet Américain ? Apparemment il ne connait pas le mot "sourire". En recevant son bracelet, accompagné d'un gain de 1,4 millions d'euros tout de même, on aurait dit qu'on venait de lui annoncer qu'il s'agissait d'un million en chocolat. Peut-être qu'il s'agit de sa façon d'être, peut-être qu'il n'aime pas la vie... mais alors pourquoi joue-t-il, si ce n'est pas pour se satisfaire de la gagne un moment donné ? Bref, même si ce joueur n'a pas énormément de résultats, on peut dire que lorsqu'il décide de deeprun un tournoi, il ne fait pas semblant, preuve en est lorsqu'on se penche sur ses résultats en carrière...

elio_fox
Elio Fox, un vainqueur (très moyennement) heureux...


(Dimanche 6 novembre 2011)
Un premier trophée WPT pour Adrien Allain, à Amnéville

Aaaah Amnéville. Il faut être motivé pour disputer un tournoi là-bas. Pas de plage, pas de soleil, pas de grandes discothèques, pas non plus de jolies filles qui se trémoussent dans tous les sens... et si finalement il s'agissait du meilleur tournoi pour se concentrer véritablement sur ce qu'il se passe à table ? Il faudrait le demander à Adrian Allain, vainqueur de cette étape du World Poker Tour cette année. En effectuant un magnifique tir groupé, avec Jordane Ouin, runner up et Thibaud Guenegou, troisième, la France a réussi faire en sorte de ne pas offrir la victoire à un étranger. Le jeune tricolore est reparti de l'Est avec plus de 336 000€, dans un tournoi qui réunissait 379 joueurs. Il devient le 6e Français à inscrire son nom dans l'histoire du World Poker Tour, après David Benyamine, Christophe Savary, Bertrand Grospellier, Christophe Benzimra et Guillaume Darcourt.

adrien_allain_amneville
Adrien Allain, un beau vainqueur de WPT (il manque juste les Royal Flush Girls)


(Mardi 8 novembre 2011)
Pius Heinz devient champion du monde en remportant le Main Event des WSOP

Nous arrivons au plus important tournoi de l'année. Celui qui vous change une vie, celui qui vous fait passer de l'ombre à la lumière, qui vous fait entrer n'importe quel inconnu dans l'histoire du poker : le Main Event des WSOP de Las Vegas, l'event#58. Cette année, ils étaient 6 865 à avoir tenté leur chance. On a cru pendant longtemps que Guillaume Darcourt ou encore Stéphane Albertini allaient réussir à s'incruster parmi les "November Nine". Mais au final, on a du se contenter d'une finale avec de sacrés monstres étrangers. Du niveau, il y en a eu, avec des joueurs de talent comme Ben Lamb, Matt Giannetti ou encore Phil Collins. Mais c'est un tout jeune Allemand, Pius Heinz, qui a réussi à ramener au pays le bracelet WSOP le plus convoité de tous. Grâce à cette victoire face à Martin Staszko, il empoche l'énorme somme de 8,715 millions de dollars ! Mais que fait-on de tout cela à 22 ans ?

pius_heinz
Pius Heinz, debout derrière un mur d'une valeur de 8 millions de dollars !


(Dimanche 13 novembre 2011)

Sam Trickett conclue l'année comme il l'a commencé, en remportant le Partouche Poker Tour

Lui aussi fait parti des cadors de cette année 2011. Une année qui lui aura tellement réussi. Sam Trickett a débuté en janvier, en remportant un tournoi à 100 000$ l'entrée, lors de l'Aussie Million, pour empocher 1,5 millions de dollars. Quelques jours à peine après, il terminait second du Super High Roller remporté par Erik Seidel (voir plus haut), en se remettant un nouveau million dans la poche. Sympathique semaine pour débuter l'année. Et en septembre dernier, l'Anglais avait réussi à se hisser discrètement mais surement en table finale du Partouche Poker Tour, saison 4. Deux mois plus tard, de retour sur la Côte d'Azur, il est venu terminer le travail lors de la finale des "Neuf de Novembre", pour s'imposer face à l'Américain Salman Behbehani. Au passage, il s'est remis un dernier million en poche, histoire de bien finir une année à plus de 4,5 millions de dollars ! Tout simplement incroyable.

trickett_partouche
Sam Trickett avec le sourire, un trophée et des liasses de billets, photo standard en 2011



Les commentaires sont strictement réservés aux membres enregistrés sur le site.
 
Les enjeux des WSOP 
Les Tops et Flops d'avril 
Une vidéo avec (presque) tous les joueurs de poker français ! 
Parties clandestines à New York : une ex-serveuse raconte 
Le black friday, un an déjà : état des lieux ! 
Les Tops et les Flops de mars 
Prêts, stacking et dettes : Phil Galfond met en garde la jeune génération online 
Le top 10 des joueurs de poker français les plus sexy ! 
Tournois de poker : le programme de janvier 
Dix événements clés de l'année 2011 
Bilan 2011 : les classements 
Tournois de poker : le programme de décembre 
Tournois de poker : le programme de novembre 
Superstitieux ? Moi jamais, ça porte malheur ! 
Tournois de poker : le programme d'octobre 


Everest Poker


promo-image-284x250-teammypok-2013

extras