» Mot de passe oublié ?
» Identifiant oublié ?


lundi 12 avril
Home > Articles > Zooms > High Stakes Online : le bilan du premier trimestre
 

High Stakes Online : le bilan du premier trimestre

Zooms
Par David Poulenard   
Vendredi, 09 Avril 2010 10:31


Patrik Antonius avait réalisé une année 2009 exceptionnelle, terminant l'année avec un bénéfice de près de neuf millions de dollars. Seul Phil Ivey, une fois encore, parvenait à accompagner le Finlandais au sommet du classement avec plus de six millions de dollars engrangés. A l'opposé, Gus Hansen avec plus de cinq millions de dollars abandonnés et Tom Dwan avec quatre millions évaporés avaient vécu une année horribilis, le premier annonçant prendre un répit pour repenser son poker, le second se retrouvant contraint de jouer à des limites inférieures pour reconstruire une réserve d'argent disparue... Des résultats extrêmes, dus aussi bien au niveau élevé de ces joutes stratosphériques, à l'ego sur-dimensionné des protagonistes et bien sur à l'arrivée du mystérieux "isildur1".

Inversion des tendances :

Les résultats enregistrés depuis le début de l'année démontrent que la volatilité est énorme à cette hauteur et que le niveau des joueurs est finalement assez proche. Patrik Antonius, brillant lauréat 2009, a ainsi enchainé les pertes et les sessions négatives pour apparaître en tête des perdants avec plus de deux millions disparus, seulement devancé par Brian Townsend qui a reperdu l'intégralité des 2,4 millions engrangés l'année dernière. Pour Antonius, le bilan est aggravé par les résultats négatifs enregistrés dans son challenge avec Durrrr. Avec près de deux millions de dollars de retard après 33 000 mains disputées, les chances pour le Finlandais d'inverser la tendance semblent minces, le condamnant vraisemblablement à débourser 500 000$ de plus.

 

antonius_vs_durrr
Un clic et les dollars d'Antonius filent chez durrrr



Deux joueurs continuent d'apparaître dans la liste des perdants : Sami Kelopuro qui a abandonné 414 000$ et dont la trésorerie semble s'amoindrir de jours en jours -en témoigne la rareté croissante de ses apparitions- et David Benyamine qui a perdu 273 000$. A leurs cotés apparaissent Justin Bonomo (qui réalise un début d'année catastrophique), Mike Matusow, John Juanda, Eli Elezra, David Singer ou Erick Lindgren. Il est au moins une tendance qui se confirme, c'est que les grands noms des tournois live ne sont pas forcément à l'aise dans cette discipline spécifique...

Parmi les gagnants, on retrouve les spécialistes des High Stakes : Ilari "Ziigmund" Sahamies, les frères Dang (Urindanger et trex313), David Oppenheim, David Benefield, Ashton Griffin, Cole South et à un degré moindre Brian Hastings, moins flamboyant depuis la relégation de son meilleur ennemi "isildur1" en division inférieure.

 

zigmund
Sahamies, aussi inquiétant en live que sur Internet...

 

Deux absents de marque :

Deux joueurs avaient animé l'année 2009, Phil Ivey en s'inscrivant de manière métronomique parmi les gagnants quelques soient la variante disputée ou l'adversaire rencontrée et le mystérieux "Isildur1". L'inconnu avait révolutionné le monde des High Stakes par son audace, accumulant plus de sept millions de dollars en quelques semaines au détriment de clients redoutables, Dwan et Hansen en tête, avant de tout reperdre en quelques jours, parfois de manière controversée, notamment contre Hastings et Townsend.

Phil Ivey continue, inexorablement, de se positionner parmi les gagnants, mais avec seulement 489 000$ récoltés et 6 808 mains jouées il est provisoirement devenu -notoriété exceptée- un acteur mineur des joutes High Stakes. Quant à "Isildur1", il tente tant bien que mal de reconstruire une bankroll, enchainant les sessions positives aux limites inférieures (50/100 ou 100/200) avant de reperdre ses gains à celles supérieures. Si le joueur mystère est pour l'instant positif de 188 000$, il n'est plus en mesure de défier les principales stars de la discipline.

 

antonius_boude
Antonius, beau perdant ?

 

Retour en demi-teinte pour Gus Hansen :

Après une courte pause, le flamboyant Danois a effectué son retour sur les tables de Full Tilt. Sa pause a semblé tout d'abord positive, Hansen récupérant une partie de ses conséquentes pertes durant les deux premiers mois en gagnant près de deux millions de dollars avant de vivre un mois de mars difficile, conclu par une perte de 1,6 millions de dollars ayant réduit ses efforts à quelques milliers de dollars de gains. Hansen a enchainé les heures de jeu, il se classe quatrième en nombre de mains jouées derrière les incontournables Townsend, "Isildur1" et Dawn, montrant une solidité supérieure dans son jeu, mais les résultats ne sont pas encore au rendez-vous.

Le come-back de Tom Dwan !

Mais l'événement le plus marquant de ce premier trimestre reste le retour de "Durrrr" au premier plan. Après une fin d'année catastrophique qui l'avait vu détruit par "Isiludr1", contraint de jouer à des limites dérisoires pour lui (50/100$ quand même) et ce malgré la signature d'un contrat pourtant lucratif avec Full Tilt, Dwan a frappé fort. En trois mois, il a récupéré ses pertes, et plus encore, totalisant 5,7 millions de gains en remportant les pots plus importants et les plus impressionnants. Parallèlement il a écoeuré Antonius dans son challenge éponyme et il est apparu au meilleur de sa forme lors de l'émission High Stakes Poker. Débarassé des deux adversaires lui posant le plus de problèmes, "Isildur1" broke et Ivey occupé ailleurs, Tom Dwan s'impose comme le meilleur joueur de ce début d'année.

 

dwan_challenge
Dwan peut poser fièrement, les lauriers du premier trimestre lui reviennent !



Des parties moins explosives.

Malgré quelques pots records, souvent remportés par Tom Dwan, il ressort néanmoins que les affrontements sont un peu moins extrêmes qu'en fin d'année dernière. Les difficultés rencontrées par "Isildur1" qui avait contribué à enflammer les débats n'y sont surement pas étrangères tout comme la disparition de "martonas" un autre animateur anonyme, mais l'importance des sommes jouées et les écarts enregistrés l'année dernière ont certainement provoqué une prise de conscience chez la majorité des joueurs de hautes limites. Malgré leur talent, leur contrat de sponsoring et leur bankroll souvent confortable, peu d'entre eux sont capables d'encaisser des swings de plusieurs millions, surtout que les High Stakes sont aujourd'hui vierges de généreux pourvoyeurs comme Guy Laliberté. Les requins sont contraints de se dévorer entre eux...


Les résultats au 7 avril 2010 :


Les principaux gagnants :

. Tom Dwan : 5 726 856$
. "NEKOTIAN" : 1 971 647$
. Ilari Sahamies : 1 943 961$
. "PostFlopAction" : 1 792 584$
. Di Dang : 1 629 367$
. David Oppenheim : 1 365 805$
. David Benefield : 1 015 553$
. Ashton Griffin : 760 863$
. Cole South : 588 162$
. Phil Ivey : 489 121$
. Hac Dang : 488 680$
. Andy Bloch : 330 464$
. Brian Hastings : 273 267$


Les principaux perdants :

. Patrik Antonius : 2 357 542$
. Brian Townsend : 2 280 739$
. "Matatuk" : 1 488 429$
. Justin Bonomo : 1 298 953$
. Richard Ashby : 1 141 888$
....
. Mike Matusow : 383 799$
. John Juanda : 353 302$
. Eli Elezra : 312 804$
. David Benyamine : 273 350$

Commentaires (0)

 Ajouter votre commentaire

security code

 

busy
 
Fabsoul signe avec L'Oréal 
Le sponsoring dans le poker 
Les coachs dans le poker en ligne 
Unibet renforce sa Team france 
Les vainqueurs des European Poker Awards 2010 
Le poker en ligne et le besoin de liquidité 
France Poker Awards : les résultats 
Ouverture du marché des jeux d'argent : premiers travaux au Sénat 
Soirée VIP pour le magazine 52 
Live the dream : le rêve de passer pro devenu réalité 
High Stakes Online : le bilan 2009 
Le programme des WSOP en détail 
Bilan 2009 : les 10 résultats marquants de l'année 
Bilan poker 2009 : les 10 actualités clés de l'année 
La popularité des joueurs de poker selon Twitter 
unibet

poker&betting_show